0 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 5 (0 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[01/04/2004] Versunkene Stadt

Participants
- Fabrice, hyper excité ce soir, très en verve pour aller explorer le fond des mers,
- Charles, dont la venue ne faisait aucun doute, la preuve étant que nous avions préparé sa place autour de la table,
- Jérôme, qui après le ski et le vtt, va se lancer à présent dans l’archéologie sous-marine,
- Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Ayant eu la grande chance de récupérer la règle anglaise du jeu dans la matinée (merci Über Play !), je suis venu à la soirée des Ludophiles avec la ferme intention de tester ce jeu dès ce soir. Sitôt arrivé, sitôt en train d’installer le matériel du jeu et de lire la règle, pas
trop longue et bien illustrée.
Dès que Fabrice et Jérôme se présentent, on accélère la mise en place, pour que, au moment où Charles nous rejoint, nous soyons déjà dans le jeu, en train de décortiquer les mécanismes successifs.
Après un temps de lecture assez long finalement, nous attaquons la partie proprement dite avec la remise d’un plateau individuel par personne (symbolisant les trésors non encore ramassés), un ensemble de jetons de trésors, un paquet de cartes d’actions et un pion personnage en bois (blanc pour Fabrice, rouge pour Charles, jaune pour Jérôme et orange pour Ludo le gars).
La partie peut débuter.


La disposition initiale des composants : Neptune au centre sur le bâtiment
de valeur 10 (qui sera coulé dès que Neptune aura bougé)
et les pions des joueurs dans leur village respectif aux 4 coins du plateau
de jeu…


Après un second tour de jeu, Neptune poursuit sa progression
vers le village de Charles, celui-ci détruisant au passage les
voies placées avec inistance par Charles. Fabrice et moi-même
continuons notre promenade marine…


Fabrice, en bon calculateur, sait qu’il ne faut pas être trop
gourmand s’il ne veut pas perdre l’ensemble de son chargement (on commence
à l’avoir à l’oeil)…


Anéanti par une grosse vague, Fabrice vient de perdre la totalité
des trésors qu’il transportait (il semblait en tête). Il
s’apprête à utiliser immédiatement son jeton Neptune
reçu, combiné à sa carte de 7 cases de déplacement
et son butin égal à 0. Résultat : il pourra déplacer
son pion de 18 cases (7+11) ce qui est gigantesque !


Une vue de la situation alors que mes adversaires ont repéré
mon ascendant sur la partie (3 trésors en cours de déplacement
dont le fameux n°12 obtenu grâce au passage de mon pion sur
le bâtiment central que j’ai placé)…


Merci Jérôme de déplacer Neptune sur mon pion :-(
Un si beau rêve envolé et une partie qui change de meneur
(Charles paraît à ce moment-là le mieux placé).
Jérôme, de son côté, n’espère pas grand
chose et termine la partie en dillettante, et finalement pas si loin du
vainqueur…


Après un tour de jeu, Charles (pion rouge) se retrouve avec
Neptune dans sa zone d’exploration, Jérôme n’étant
pas très loin avec son pion jaune. Fabrice (blanc) et moi (orange)
sommes nettement plus serein avec nos « autoroutes » sous-marines
assez éloignées du Dieu des océans…


Charles tente de sortir la tête de l’eau en contournant la position
de Neptune. Jérôme pas très loin finalement, a du
souci à se faire pour les trésors qu’il transporte…


Une vue rapprochée de mon village alors que je viens de livrer
3 trésors : c’est déjà ça et je peux repartir
à l’eau tranquillement…


Une nouvelle vue du plateau de trésors de Fabrice, une fois
les 18 cases parcourues : 4 trésors mis en sécurité
grâce à un parcours optimisé et un retour au village
immédiat. On se demande même si sa rencontre avec Neptune
ne l’a pas, au final, arrangé en lui permettant de rapporter ses
trésors à domicile…


Malgré des tours et des détours pour fuir l’avancée
de Neptune lancé à mes trousses, je vais devoir céder
l’ensemble des trésors que je transportais, me plaçant définitivement
hors jeu…

Cliquez pour agrandir !
Une vue de la configuration finale du jeu, une fois que les tuiles
de voies non placées ont toutes rejoints l’emplacement n°6
sur la droite du plateau…

Décompte final
Durée de la partie : 1 heure 45 minutes – Mise en
place du jeu : 15 minutes – Explication des règles : 30 minutes
Charles remporte cette partie avec un total de 9 trésors amassés
(54 points), devant Jérôme avec 7 trésors amassés
(45 points), Fabrice avec 4 trésors amassés (32 points) et Ludo
le gars avec 4 trésors amassés également (mais seulement
29 points).

Débriefing
La partie achevée, les avis sont partagés : Charles, Jérôme
et Fabrice ont trouvé le jeu sympa, alors que je suis plus en retrait,
certainement en raison d’une certaine frustration liée à mon saccage
lors des derniers tours, sans que je sois « réellement » (trésors
non sécurisés) en tête.

Le jeu est agréable, c’est sûr, le système d’engloutissement/apparition
des bâtiments et des voies est très bien rendu, mais on ne peut
pas aimer l’acharnement contre le joueur qui ne mène pas encore, mais
qui, peut-être… J’apprécie les jeux où l’on doit bloquer
celui qui est en tête, s’allier pour cela, mais je n’aime pas vraiment
ce genre de choses lorsque l’on ne peut pas dégager de joueurs « vraiment »
en tête. La preuve : Charles a gagné la partie de manière
assez nette, mais ne l’aurait-il pas gagnée tout autant si je ne m’étais
pas fait exploser par Neptune ? Rien ne permet de l’affirmer…
Au final, le système est fluide et peut plaire, mais le jeu suscite plus
de frustration que de vrai plaisir ludique. Dommage, mais à retester
dans quelques temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× huit = 24

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>