0 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 5 (0 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[03/06/2009] La Bonne Main

Dégoté en brocante voici quelques semaines, La Bonne Main, un jeu MB de 1983, est un jeu qui me faisait de l’oeil sur sa table de jeux en attente, tant par son matériel sympa que par son système de jeu très basique mais assez vicieux juste à la lecture des règles. Simple à jouer, en une trentaine de minutes à vue de nez, ce jeu convient parfaitement à une petite partie juste avant le repas, ce soir, avec mes gones…


LA BONNE MAIN  :

 


Au départ, chacun d’entre nous dispose de 3 mains à sa couleur, chacune surmontée de 2 pièces (thème ?). Comme c’est un jeu d’élimination, gagnera celui qui sera le dernier en jeu, sachant qu’à chaque fois qu’on amène une de ses mains contre une main adverse on lui vole une pièce…

Après un tour de jeu, déjà extrêmement tendu et bavard, Tristan (en jaune) s’est approché sans dommage de son père, Maitena (en rouge) a perdu une pièce (nombre impair au dé) puis a avancé d’une case, et moi (en vert), j’ai volé une pièce à 2 mains différentes de ma fille…

Je crois qu’il faut prendre ce jeu comme un jeu de négociation, à la limite du pourrissage, dans la droite lignée du Fou Volant. Quelque part…


Je viens d’expliquer à Maitena que si je roule un 6 sur le dé, je pourrai faire circuit et revenir sur la case de ma main, prêt à collecter une pièce à chacune de ses mains (donc
élimination) et une à Tristan. Je roule un 6…

Je viens d’effectivement rouler un 6 et de glaner pas moins de 3 pièces en tout. Maitena n’a plus qu’une main pour la suite du jeu. Je suis dès lors l’homme à abattre…


Et voilà que ça parlemente. Tristan et Maitena sont prêts à oeuvrer ensemble contre leur père, mais, parfois, il faudra accepter que l’un prenne une pièce à l’autre…

Ca négocie encore. Maitena tente d’expliquer à son frère qu’elle est quasi obligée de lui prendre une pièce, certes qui éliminera une de ses mains, sinon c’est la sienne qui ne fera
pas long feu…

« Et hop, je te prends ta pièce. Comme tu ne m’en veux pas trop, mon frère, je saurai attaquer notre papa dès que ce sera possible et je compte sur toi pour faire de même au plus
vite »…

Et voilà, donc, Tristan qui récupère une de ses mains. Dire que j’ai beau leur expliquer qu’à s’affaiblir mutuellement , ils font mon jeu…


Une vue générale de la situation alors que je possède encore mes 3 mains (très visées par mes gones), et que Maitena et Tristan n’en que, respectivement, 1 et 2…

Maitena réussit à très bien revenir avec son unique main en jeu, au contraire de son frère qui perd, petit à petit, ses pièces sur sa dernière main. A noter que, tactiquement, je
mettrai mes deux enfants à égalité avec une seule picèe sur leur main, plutôt que d’en éliminer un..

Aïe pour Tristan ! Il vient de rouler un jet de dé impair et doit donc retirer une pièce sur sa dernière main en jeu. Comme c’est sa dernière pièce, cet événement, non
provoqué par moi (ouf !), l’élimine définitivement de la partie. Il est affectueusement consolé par sa grande soeur…


Et c’est au tour de Maitena de lancer son dé. 3 !!! Incroyable : elle s’élimine elle aussi toute seule avec ce jet de dé impair. Du coup, je gagne sans avoir eu besoin de
directement éliminer mes enfants…

Au final, il me reste deux mains, l’une tactiquement agressive, avec 3 pièces, l’autre tactiquement défensive, avec 2 pièces…
Bilan synthétique :

On a aimé
- Le côté vicieux et propice aux négociations de la règle,
- Il faut prendre le jeu pour ce qu’il est : un jeu d’enfoiré et de hasard où on doit pourrir les autres,
- L’immersion immédiate dans la partie (un tour et on y est !).

On a moins aimé
- Le sort qui pourrait bien s’acharner, parfois, avec ses satanés jets de dés impairs,
- Le côté « je te bouffe, comme ça, juste pour le plaisir » (pas ce soir, hein, mais j’en connais avec qui ça pourrait arriver et être vite énervant ;-) .

Scores de la partie :

Tristan (jaune) : 0 main – éliminé en 1er
Maitena (rouge) : 0 main – éliminée en 2ème

Ludo le gars (vert) : 2 mains – 6 pièces

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 30 minutes

 

———————————————————————————————————————————————–

2 commentaires à propos de “[03/06/2009] La Bonne Main

  1. Jeu de main, jeu de vilain ! dit-on, enfin disait-on à propos du jeu de paum, paraît-il.
    Je ne connaissais pas ce jeu, je ne l’ai même jamais vu nulle part, mais il est bien attrayant.
    Je vais ouvrir l’œil lors des prochains vide-grenier.
    J’ai observé moi aussi que les enfants avaient une tendance naturelle à se liguer contre leur père. Parfois même, ils s’associent avec leur mère, et là, ce n’est plus tenable, bien tout de même amusant.
    J’ai tout de même une question : depuis quand, en français, « roule-t-on » les dés ?
    Chez nous, depuis des générations, on les lance ou on les jette.

  2. Rouler des dés est une expression qui me sied. Depuis fort longtemps. Ne serait-ce pas une expressio québécoise ? Il me semble…

    En tout cas, oui, le jeu se joue assez bien et je suis assez content d’avoir évoté la ligue Enfants-Femme qui me pendait au nez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


un + 3 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>