2 votes, average: 5, 00 out of 52 votes, average: 5, 00 out of 52 votes, average: 5, 00 out of 52 votes, average: 5, 00 out of 52 votes, average: 5, 00 out of 5 (2 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[05/03/2016] Freedom Le Chemin de Fer Clandestin, Dr. Eureka, Tout Là-Haut

Nous voilà rentrés de Cannes, avec encore plein d’images brillantes dans la tête, plein de moments magiques vécus sur place et encore bien présents en soi, et, aussi, avec pas mal de jeux qu’il me tarde de découvrir… A ce petit jeu du jeu le plus attendu par votre serviteur, le grand gagnant est Freedom Le Chemin de Fer Clandestin, une édition française du jeu homonyme sorti fin 2014 chez Academy Games. Le thème ? Juste une tuerie d’immersion : la fuite des esclaves du sud des Etats-Unis vers le nord et même le Canada, pour leur liberté. Se déroulant au XIXème siècle, lors de la montée en puissance de l’abolition de l’esclavage, ce jeu coopératif propose aux joueurs de vivre une expérience unique. Dans un style immersif qui n’est pas sans rappeler Les Poilus de Juan Rodriguez et Fabien Riffaud, sorti voici un peu plus d’un an, le jeu Freedom, cette pépite, va nous proposer un nouveau challenge, avec un matériel de toute beauté et des possibilités stratégiques très fortes : faire fuir un certain nombre d’esclaves : combien ?comment ? ne pas subir trop de pertes : jusqu’où aller ? peut-on humainement accepter des pertes ? s’assurer d’un soutien politique : sans lui, aucun salut ! Je vous la fais courte : un jeu absolument exceptionnel à découvrir d’urgence.
Merci à Asyncron de s’être attelé à la traduction française de ce jeu qui fera date. Je vous suggère la lecture de la présentation de Tapimoket sur Le Grimoire de l’Alchimiste : ici. Vraiment bien écrite !
Ensuite, plus tard dans la soirée, nous nous adonnerons à deux jeux beaucoup plus ledge mais néanmoins sympathiques : Dr. Eureka, un jeu rapporté à Leila, et Tout Là-Haut, l’opus n°8 de la gamme Mini Games de Iello.

FREEDOM, LE CHEMIN DE FER CLANDESTIN

Le look de la boîte de Freedom Le Chemin de Fer Clandestin me donne vraiment envie de rentrer dans ce jeu. Je dis "rentrer" volontairement, tant j'en attends une immersion très forte...

Le look de la boîte de Freedom Le Chemin de Fer Clandestin me donne vraiment envie de rentrer dans ce jeu. Je dis « rentrer » volontairement, tant j’en attends une immersion très forte…

Premiers éléments du jeu : la zone des plantations du sud des Etats-Unis. Ci-dessus, vous y voyez trois plantations, la première pouvant accueillir 8 esclaves (cubes beiges) avec 6 présents, la seconde avec 4 places et 4 présents, la troisième avec 9 places et 6 présents. Le but du jeu est de faire fuir ces esclaves vers le Canada (le paradis de la liberté en quelque sorte). Pour cela, il va falloir emprunter les routes tracées sur le plateau en se méfiant des chasseurs d'esclaves (jetons avec symbole coloré) qui auraient tôt fait de les ramener aux marchés des esclaves...

Premiers éléments du jeu : la zone des plantations du sud des Etats-Unis. Ci-dessus, vous y voyez trois plantations, la première pouvant accueillir 8 esclaves (cubes beiges) avec 6 présents, la seconde avec 4 places et 4 présents, la troisième avec 9 places et 6 présents. Le but du jeu est de faire fuir ces esclaves vers le Canada (le paradis de la liberté en quelque sorte). Pour cela, il va falloir emprunter les routes tracées sur le plateau en se méfiant des chasseurs d’esclaves (jetons avec symbole coloré) qui auraient tôt fait de les ramener aux marchés des esclaves…

A trois joueurs, la plaque de conditions de victoire, côté "facile", indique qu'il faut avoir sauvé 16 esclaves tout en en ayant perdu pas plus de 18. Nous n'avons aucune idée, pour le moment, de la difficulté de la chose, mais, en toute certitude par contre, il nous semble nettement plus ardu de s'adjuger aussi les 12 jetons de soutiens (coûtant 10$ chacun) avant la fin du 8ème tour : deuxième condition impérative pour prétendre l'emporter !

A trois joueurs, la plaque de conditions de victoire, côté « facile », indique qu’il faut avoir sauvé 16 esclaves tout en en ayant perdu pas plus de 18. Nous n’avons aucune idée, pour le moment, de la difficulté de la chose, mais, en toute certitude par contre, il nous semble nettement plus ardu de s’adjuger aussi les 12 jetons de soutiens (coûtant 10$ chacun) avant la fin du 8ème tour : deuxième condition impérative pour prétendre l’emporter !

Le jeu se déroule sur trois périodes : 1800 - 1839, 1840 - 1859 et 1860 - 1865, sachant que le passage de l'une à l'autre n'est pas fonction d'un quelconque nombre de tours mais du moment où les jetons de soutien (en haut des colonnes) seront tous vendus. A ce sujet, les trois de la période 1 semblent abordables, alors que les six de la période 2 nous inquiètent davantage... Quant aux trois derniers, on verra bien.

Le jeu se déroule sur trois périodes : 1800 – 1839, 1840 – 1859 et 1860 – 1865, sachant que le passage de l’une à l’autre n’est pas fonction d’un quelconque nombre de tours mais du moment où les jetons de soutien (en haut des colonnes) seront tous vendus. A ce sujet, les trois de la période 1 semblent abordables, alors que les six de la période 2 nous inquiètent davantage… Quant aux trois derniers, on verra bien.

Chaque joueur dispose d'un personnage particulier (avec un pouvoir applicable à chaque tour et un autre utilisable une seule fois dans la partie) et d'un capital initial de 8$. Mon personnage est e Pasteur, lequel me permet d'acheter moins cher les jetons Conducteur lorsque nous sommes en phase d'organisation et même d'actions. Mon pouvoir unique est de déplacer directement deux esclaves des plantations à la ville de New-York. On s'en servira plus tard dans la partie, ça c'est clair... Tristan possède le rôle d'Agent, Julie celui de Conducteur, ces deux personnages ayant des pouvoirs liés à des déplacements supplémentaires d'esclaves.

Chaque joueur dispose d’un personnage particulier (avec un pouvoir applicable à chaque tour et un autre utilisable une seule fois dans la partie) et d’un capital initial de 8$. Mon personnage est e Pasteur, lequel me permet d’acheter moins cher les jetons Conducteur lorsque nous sommes en phase d’organisation et même d’actions. Mon pouvoir unique est de déplacer directement deux esclaves des plantations à la ville de New-York. On s’en servira plus tard dans la partie, ça c’est clair… Tristan possède le rôle d’Agent, Julie celui de Conducteur, ces deux personnages ayant des pouvoirs liés à des déplacements supplémentaires d’esclaves.

Nous nous lançons dans ce jeu coopératif, plein d'espoirs, persuadés qu'une bonne stratégie, dès l'entame, liée aux pouvoirs de nos personnages et à une bonne coordination de nous trois, sera nécessaire pour aller à la victoire. Tristan, premier joueur, vient de lancer les deux dés de chasseurs d'esclaves : le premier indique lequel se déplace, le second le nombre de cases parcourues et la direction suivie. C'est la phase 1 d'un tour.

Nous nous lançons dans ce jeu coopératif, plein d’espoirs, persuadés qu’une bonne stratégie, dès l’entame, liée aux pouvoirs de nos personnages et à une bonne coordination de nous trois, sera nécessaire pour aller à la victoire. Tristan, premier joueur, vient de lancer les deux dés de chasseurs d’esclaves : le premier indique lequel se déplace, le second le nombre de cases parcourues et la direction suivie. C’est la phase 1 d’un tour.

La phase 2 est une phase d'organisation où chacun peut acheter un maximum de deux jetons parmi les suivants : Soutien (10$), Conducteur (2$ en période 1, 3$ en période 2, 4$ en période 3) et Levée de fonds (gratuit). C'est lors de cette phase que se dessine la stratégie commune que nous mènerons. Ensuite, en phase 3, nous rentrons dans le vif du sujet : la phase d'actions. A mon tour, par exemple, je réalise une Levée de fonds en défaussant le jeton ci-dessus : j'empoche 1$ par esclave présent sur les cases vertes du sud.

La phase 2 est une phase d’organisation où chacun peut acheter un maximum de deux jetons parmi les suivants : Soutien (10$), Conducteur (2$ en période 1, 3$ en période 2, 4$ en période 3) et Levée de fonds (gratuit). C’est lors de cette phase que se dessine la stratégie commune que nous mènerons. Ensuite, en phase 3, nous rentrons dans le vif du sujet : la phase d’actions. A mon tour, par exemple, je réalise une Levée de fonds en défaussant le jeton ci-dessus : j’empoche 1$ par esclave présent sur les cases vertes du sud.

Les cartes Abolitionnistes nous immergent à fond dans le thème, grâce à leur illustration et leur texte explicatif (inutile pour jouer) qui se trouve en bas. Ci-dessus, j'ai acheté et utilisé la carte Séminaire Théologique, laquelle me permet de déplacer 2 esclaves d'une case ou, et c'est mon choix, d'acheter un jeton pour 2$ de moins. C'est ainsi que j'achète le premier jeton de Soutien de la partie pour 8$, en phase d'actions qui plus est ! Cool... Au niveau de notre stratégie, on avait établi que Tristan serait celui qui achèterait un jeton de Soutien (ou deux peut-être) au début du tour 2, car nous allions tout faire pour qu'il soit le plus riche. On verra si cela se passe comme prévu...

Les cartes Abolitionnistes nous immergent à fond dans le thème, grâce à leur illustration et leur texte explicatif (inutile pour jouer) qui se trouve en bas. Ci-dessus, j’ai acheté et utilisé la carte Séminaire Théologique, laquelle me permet de déplacer 2 esclaves d’une case ou, et c’est mon choix, d’acheter un jeton pour 2$ de moins. C’est ainsi que j’achète le premier jeton de Soutien de la partie pour 8$, en phase d’actions qui plus est ! Cool… Au niveau de notre stratégie, on avait établi que Tristan serait celui qui achèterait un jeton de Soutien (ou deux peut-être) au début du tour 2, car nous allions tout faire pour qu’il soit le plus riche. On verra si cela se passe comme prévu…

En fin de phase 3, juste avant que nous passions à la phase 4, dite de Marchés aux esclaves, voici la situation générale : 14 places libres dans les plantation du bas. Cool ! A noter que, si nous ne pouvons pas en phase 4 placer tous les esclaves de la carte marché du bas, l'excédent ira en perte, donc il faut faire très attention pour les tours à venir...

En fin de phase 3, juste avant que nous passions à la phase 4, dite de Marchés aux esclaves, voici la situation générale : 14 places libres dans les plantation du bas. Cool ! A noter que, si nous ne pouvons pas en phase 4 placer tous les esclaves de la carte marché du bas, l’excédent ira en perte, donc il faut faire très attention pour les tours à venir…

Voici les plantations telles qu'on a décidé de les remplir : on a favorisé celle de l'ouest et celle de l'est, convaincus qu'on aurait intérêt à faire fuir nos esclaves un coup à l'ouest, un coup à l'est, histoire de maintenir les chasseurs d'esclaves plutôt au centre. En effet, précisons que les chasseurs d'esclaves, en plus du mouvement aléatoire de la phase 1, sont attirés d'une case vers tout esclave qui s'arrête sur une case qui passe par le chemin habituel d'un chasseur. On y reviendra.

Voici les plantations telles qu’on a décidé de les remplir : on a favorisé celle de l’ouest et celle de l’est, convaincus qu’on aurait intérêt à faire fuir nos esclaves un coup à l’ouest, un coup à l’est, histoire de maintenir les chasseurs d’esclaves plutôt au centre. En effet, précisons que les chasseurs d’esclaves, en plus du mouvement aléatoire de la phase 1, sont attirés d’une case vers tout esclave qui s’arrête sur une case qui passe par le chemin habituel d’un chasseur. On y reviendra.

Les premiers esclaves libérés sont l’œuvre de Julie, même si c'est un travail de groupe, hein, ne l'oublions jamais !

Les premiers esclaves libérés sont l’œuvre de Julie, même si c’est un travail de groupe, hein, ne l’oublions jamais !

Notre stratégie se déroule correctement : Tristan réussit à faire deux Levée de Fonds à sa phase d'actions du deuxième tour (on lui a bien préparé le terrain, puisqu'il est dernier joueur), ce qui lui permet d'empocher pas moins de 16$ ! Il va pouvoir acheter au moins un jeton de Soutien au début du tour 3... Ce qui devrait nous faire passer, alors, en période 2.

Notre stratégie se déroule correctement : Tristan réussit à faire deux Levée de Fonds à sa phase d’actions du deuxième tour (on lui a bien préparé le terrain, puisqu’il est dernier joueur), ce qui lui permet d’empocher pas moins de 16$ ! Il va pouvoir acheter au moins un jeton de Soutien au début du tour 3… Ce qui devrait nous faire passer, alors, en période 2.

Voici la vue en fin de phase 3 du deuxième tour, avec encore 10 places de libres dans les plantations. Ça va, on gère...

Voici la vue en fin de phase 3 du deuxième tour, avec encore 10 places de libres dans les plantations. Ça va, on gère…

Fin de phase 3 du troisième tour, avec 8 places dans les plantations : on doit commencer à faire attention. A ce sujet, Julie a pu acquérir une carte spéciale qui se conserve sur son personnage, laquelle lui permet contre 3$ d'affranchir 1 esclave du marché du bas (maximum deux par tour) en début de phase 4. Il va donc falloir assurer le coup à chaque tour, si possible, en se débrouillant pour qu'elle ait au moins 3 ou 6$.

Fin de phase 3 du troisième tour, avec 8 places dans les plantations : on doit commencer à faire attention. A ce sujet, Julie a pu acquérir une carte spéciale qui se conserve sur son personnage, laquelle lui permet contre 3$ d’affranchir 1 esclave du marché du bas (maximum deux par tour) en début de phase 4. Il va donc falloir assurer le coup à chaque tour, si possible, en se débrouillant pour qu’elle ait au moins 3 ou 6$.

Au moment de débuter le tour 4, nous basculons en période 2, puisque les 3 jetons de Soutien ont bien été vendus lors du tour précédent. Il ne nous reste donc plus que 5 tours (celui-ci compris) pour acheter 9 jetons de Soutien. Il va falloir mettre les bouchées doubles !!! La file de cartes du bas, dites cartes Abolitionnistes, intègre toujours au maximum une carte rouge, dite d'opposition (à l'abolition). Ces cartes rouges ont des effets négatifs pour nous, soit tant qu'elles sont présentes (mais on peut les acheter), soit lorsqu'elles sont retirées de la piste. Celle présente ci-dessus n'est pas neutre mais nous saurons nous en servir à notre avantage : quand elle disparaîtra de la piste, on perdra un jeton de Conducteur et un jeton de Levée de fonds de la période en cours (donc rien de très grave et surtout rien d'immédiat). Du coup, on va tout faire pour la laisser présente le plus longtemps possible, en procédant à des inversions de position quand on peut, etc... Tant qu'elle est là, on n'a rien de pire !

Au moment de débuter le tour 4, nous basculons en période 2, puisque les 3 jetons de Soutien ont bien été vendus lors du tour précédent. Il ne nous reste donc plus que 5 tours (celui-ci compris) pour acheter 9 jetons de Soutien. Il va falloir mettre les bouchées doubles !!! La file de cartes du bas, dites cartes Abolitionnistes, intègre toujours au maximum une carte rouge, dite d’opposition (à l’abolition). Ces cartes rouges ont des effets négatifs pour nous, soit tant qu’elles sont présentes (mais on peut les acheter), soit lorsqu’elles sont retirées de la piste. Celle présente ci-dessus n’est pas neutre mais nous saurons nous en servir à notre avantage : quand elle disparaîtra de la piste, on perdra un jeton de Conducteur et un jeton de Levée de fonds de la période en cours (donc rien de très grave et surtout rien d’immédiat). Du coup, on va tout faire pour la laisser présente le plus longtemps possible, en procédant à des inversions de position quand on peut, etc… Tant qu’elle est là, on n’a rien de pire !

Magnifique carte (avec un effet qui nous va vrai bien !) puisque, avec la Révolte de l'Amistad, nous pouvons amener directement deux esclaves du marché du bas au Canada ! On aurait été bien bête de ne pas acheter cette carte providentielle...

Magnifique carte (avec un effet qui nous va vrai bien !) puisque, avec la Révolte de l’Amistad, nous pouvons amener directement deux esclaves du marché du bas au Canada ! On aurait été bien bête de ne pas acheter cette carte providentielle…

Fin de la phase 3 du tour 4, avec des pertes à prévoir cette fois : nous ne disposons que de 5 places dans les plantations alors que le marché en amène 6. Mais non ! Julie va dépenser quelques dollars et nous tirer de ce mauvais pas, grâce à son pouvoir spécial... Mais ça commence à nous inquiéter un peu, particulièrement quand on voit que les deux cartes à venir ont 8 esclaves chacune !

Fin de la phase 3 du tour 4, avec des pertes à prévoir cette fois : nous ne disposons que de 5 places dans les plantations alors que le marché en amène 6. Mais non ! Julie va dépenser quelques dollars et nous tirer de ce mauvais pas, grâce à son pouvoir spécial… Mais ça commence à nous inquiéter un peu, particulièrement quand on voit que les deux cartes à venir ont 8 esclaves chacune !

Ouf, ça j'aime bien : aucun chasseur d'esclaves ne se déplace lors de la phase 1 du tour 5 ! Par contre, il va falloir qu'on se dépêche vraiment au niveau des jetons de Soutien...

Ouf, ça j’aime bien : aucun chasseur d’esclaves ne se déplace lors de la phase 1 du tour 5 ! Par contre, il va falloir qu’on se dépêche vraiment au niveau des jetons de Soutien…

Julie acquiert et joue la carte La Case de l'Oncle Tom, ce qui lui permet d'acheter à bas prix un jeton de Soutien (ça, c'est fait) et de faire reculer la carte rouge qu'on souhaitait conserver sur la piste. Cool... La petite lanterne, sur son plateau, indique qu'elle est première joueuse de ce tour.

Julie acquiert et joue la carte La Case de l’Oncle Tom, ce qui lui permet d’acheter à bas prix un jeton de Soutien (ça, c’est fait) et de faire reculer la carte rouge qu’on souhaitait conserver sur la piste. Cool… La petite lanterne, sur son plateau, indique qu’elle est première joueuse de ce tour.

Une autre jolie carte du jeu : William Lloyd Garrison, lequel me permet de prendre un jeton gratuitement (un Soutien, tant qu'à faire), tout en provoquant un effet de déplacement de groupe des chasseurs d'esclaves. Bien préparé, cet effet nous est bénéfique, puisque l'on peut s'en servir pour attirer les chasseurs du côté opposé où nous voulons vraiment jouer...

Une autre jolie carte du jeu : William Lloyd Garrison, lequel me permet de prendre un jeton gratuitement (un Soutien, tant qu’à faire), tout en provoquant un effet de déplacement de groupe des chasseurs d’esclaves. Bien préparé, cet effet nous est bénéfique, puisque l’on peut s’en servir pour attirer les chasseurs du côté opposé où nous voulons vraiment jouer…

Fin de la phase 3 du tour 5, avec seulement 2 places dans les plantations du bas : aïe, aïe, aïe, nous allons encaisser nos premières pertes... Sinon, nous avons acquis beaucoup de jetons de Soutien et, à ce rythme, on pense pouvoir être optimistes quant à l'issue de cette partie...

Fin de la phase 3 du tour 5, avec seulement 2 places dans les plantations du bas : aïe, aïe, aïe, nous allons encaisser nos premières pertes… Sinon, nous avons acquis beaucoup de jetons de Soutien et, à ce rythme, on pense pouvoir être optimistes quant à l’issue de cette partie…

Effectivement, avec 5 pertes, on ne peut pas être satisfaits, mais peut-on vraiment espérer sauver tout le monde ? Au niveau du Canada, nous en sommes à 9 esclaves libérés sur les 16 visés : ça progresse bien.

Effectivement, avec 5 pertes, on ne peut pas être satisfaits, mais peut-on vraiment espérer sauver tout le monde ? Au niveau du Canada, nous en sommes à 9 esclaves libérés sur les 16 visés : ça progresse bien.

J'achète carrément la carte du président américain, Abraham Lincoln, lors de la phase d'actions du tour 6 : je peux faire trois déplacements d'une case tout en achetant un nouveau jeton de Soutien pour 7$. A noter que, comme la période 1860 - 1865 indiquée sur la carte vous le prouve, nous sommes passés en période 3. La victoire semble proche...

J’achète carrément la carte du président américain, Abraham Lincoln, lors de la phase d’actions du tour 6 : je peux faire trois déplacements d’une case tout en achetant un nouveau jeton de Soutien pour 7$. A noter que, comme la période 1860 – 1865 indiquée sur la carte vous le prouve, nous sommes passés en période 3. La victoire semble proche…

Fin de la phase 3 du tour 6, avec plus que deux esclaves à libérer et deux jetons de Soutien à acheter. Il paraît présomptueux de pouvoir le faire au tour 7, mais au tour 8 cela paraît quasiment acquis. A noter que nous devons aussi prévoir la possibilité d'accueillir tous les esclaves des cartes de marchés sur nos plantations, et, ça, ce n'est pas fait du tout...

Fin de la phase 3 du tour 6, avec plus que deux esclaves à libérer et deux jetons de Soutien à acheter. Il paraît présomptueux de pouvoir le faire au tour 7, mais au tour 8 cela paraît quasiment acquis. A noter que nous devons aussi prévoir la possibilité d’accueillir tous les esclaves des cartes de marchés sur nos plantations, et, ça, ce n’est pas fait du tout…

Fin de la phase 3 du tour 7. Nous avons libéré assez d'esclaves, ce qui est l'une des deux conditions de victoire. Il nous manque un dernier jeton de Soutien et, surtout, il faut qu'on assure au niveau de l'accueil des deux cartes de marchés : 14 esclaves à venir pour seulement 4 places actuellement. Attention à ne pas perdre stupidement la partie parce que nos pertes dépasseraient les 18 maximales...

Fin de la phase 3 du tour 7. Nous avons libéré assez d’esclaves, ce qui est l’une des deux conditions de victoire. Il nous manque un dernier jeton de Soutien et, surtout, il faut qu’on assure au niveau de l’accueil des deux cartes de marchés : 14 esclaves à venir pour seulement 4 places actuellement. Attention à ne pas perdre stupidement la partie parce que nos pertes dépasseraient les 18 maximales…

Tristan se sent fort, persuadé que si l'on gagne, c'est grâce à lui ! En fait; je crois pouvoir affirmer qu'il n'a pas intégré pleinement que, dans un jeu coopératif, chacun joue un rôle important menant à la victoire et qu'il n'y a pas de joueur à valoriser plus qu'un autre. Ainsi, objectivement, il a été assez pénible cet après-midi ce gone : toujours à remettre en cause la stratégie de groupe, à vouloir réaliser lui-même certaines actions "valorisantes" (achat de jetons de Soutien, libération au Canada, ...) et, encore plus pénible, à se plaindre sans cesse de ne pas avoir assez d'argent ou d'action pour faire ou ci ou ça, au contraire de nous, bla bla bla...

Tristan se sent fort, persuadé que si l’on gagne, c’est grâce à lui ! En fait; je crois pouvoir affirmer qu’il n’a pas intégré pleinement que, dans un jeu coopératif, chacun joue un rôle important menant à la victoire et qu’il n’y a pas de joueur à valoriser plus qu’un autre. Ainsi, objectivement, il a été assez pénible cet après-midi ce gone : toujours à remettre en cause la stratégie de groupe, à vouloir réaliser lui-même certaines actions « valorisantes » (achat de jetons de Soutien, libération au Canada, …) et, encore plus pénible, à se plaindre sans cesse de ne pas avoir assez d’argent ou d’action pour faire ou ci ou ça, au contraire de nous, bla bla bla…

Fin de la phase 3 du tour 8 (dernier tour). Les derniers esclaves du marché iront presque tous en perte (Julie en affranchira deux contre 6$) mais ces pertes-là nous font perdre moins de points que si on avait libéré moins d'esclaves (1 point contre 2). Précision qui a son importance : la victoire est là, puisque le dernier jeton de Soutien a été acheté !

Fin de la phase 3 du tour 8 (dernier tour). Les derniers esclaves du marché iront presque tous en perte (Julie en affranchira deux contre 6$) mais ces pertes-là nous font perdre moins de points que si on avait libéré moins d’esclaves (1 point contre 2). Précision qui a son importance : la victoire est là, puisque le dernier jeton de Soutien a été acheté !

Vue finale de la zone des périodes sur le plateau de jeu.

Vue finale de la zone des périodes sur le plateau de jeu.

Nous avons donc libéré 23 esclaves alors qu'on avait besoin seulement de 16 libérations, et nous avons occasionné 14 pertes, alors que nous pouvions monter à 18.

Nous avons donc libéré 23 esclaves alors qu’on avait besoin seulement de 16 libérations, et nous avons occasionné 14 pertes, alors que nous pouvions monter à 18.

La fameuse carte rouge que nous avons maintenue pendant 4 ou 5 tours sur la piste et qui, pour moi, explique en grande partie notre victoire ce soir : elle nous a prémuni de cartes plus violentes et elle n'a pas eu d'effet sauf au moment où nous l'avons défaussée (fin du tour 7). Mais, à ce moment-là, il n'y avait plus trop d'impacts pour nous... Autre facteur qui explique notre victoire alors que nous étions en partie de découverte : Julie et Tristan avaient chacun un rôle offrant deux déplacements de 1 case gratuitement. Ça a permis d'accélérer la fuite des esclaves, d'où notre total de 23 libérations je pense. Enfin, notre stratégie de passer par les côtés est et ouest a clairement fonctionné, surtout en complément des rôles de Tristan et Julie. Une bonne partie, très bonne même !

La fameuse carte rouge que nous avons maintenue pendant 4 ou 5 tours sur la piste et qui, pour moi, explique en grande partie notre victoire ce soir : elle nous a prémuni de cartes plus violentes et elle n’a pas eu d’effet sauf au moment où nous l’avons défaussée (fin du tour 7). Mais, à ce moment-là, il n’y avait plus trop d’impacts pour nous… Autre facteur qui explique notre victoire alors que nous étions en partie de découverte : Julie et Tristan avaient chacun un rôle offrant deux déplacements de 1 case gratuitement. Ça a permis d’accélérer la fuite des esclaves, d’où notre total de 23 libérations je pense. Enfin, notre stratégie de passer par les côtés est et ouest a clairement fonctionné, surtout en complément des rôles de Tristan et Julie. Une bonne partie, très bonne même !

Durée de la partie : 3 heures 15 minutes en tout – Note de cette partie : 18 / 20

Scores :

Esclaves libérés Esclaves perdus Bonus Bilan
Tristan (Agent), Julie (Conducteur), Ludo le gars (Pasteur) 23X2 -14 10+10 Victoire au 8ème tour avec un total de 52 PV

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- Le thème du jeu, très immersif, avec des cartes de toute beauté et des explications historiques claires,
- Les conditions de victoire, avec la farouche volonté humaine de tenter de sauver tout le monde,
- Les diverses manières d’aborder le jeu : va-t-on se concentrer sur les jetons de Soutien ? Quand ? Qui ? Va-t-on miser sur la progression rapide des esclaves vers le nord ? Qui va jouer quel rôle ? Par où  passer ? Quelles cartes nous seraient utiles ? …
- Le système de traque des chasseurs : juste ce qu’il faut de hasard, avec une logique d’attirance complémentaire fort bien vue,
- La simplicité des règles : on ne s’encombre pas de mille et une exceptions…

On a moins aimé
- La crainte que le jeu ne se renouvelle pas tant que ça, à cause du côté figé des routes sur le plateau,
- La durée du jeu ce jour (mais c’est clairement la faute à un gone…),
- Le besoin, quasi obligatoire, d’avoir des pions chasseurs plus visibles que les pauvres jetons à ras du sol…

————————————————————————————————————
DR. EUREKA

Dr. Eureka est l'un des jeux qui a fait le plus de buzz lors du salon des jeux de Cannes cette année. Leila va pouvoir le découvrir en compagnie de ses frère et sœur et de son père. Mais qu'est-ce que dextérité fine n'est pas la même à 5 ans et 1/2...

Dr. Eureka est l’un des jeux qui a fait le plus de buzz lors du salon des jeux de Cannes cette année. Leila va pouvoir le découvrir en compagnie de ses frère et sœur et de son père. Mais qu’est-ce que dextérité fine n’est pas la même à 5 ans et 1/2…

Dans la revue Tric Trac, n°4, parue lors du salon, on peut y trouver un exposé de la règle plutôt original que je ne résiste pas au plaisir de vous montrer ci-dessus...

Dans la revue Tric Trac, n°4, parue lors du salon, on peut y trouver un exposé de la règle plutôt original que je ne résiste pas au plaisir de vous montrer ci-dessus…

Le but du jeu est de réaliser exactement les potions, indiquées sur une carte piochée au hasard, dans chaque tube à essai. Mais, les deux trucs amusants c'est qu'il faut procéder sans faire autre chose que des transvases et sans faire choir la moindre bille ! Ce jeu de Roberto Fraga est clairement une variation ludique du problème mathématique des Tours de Hanoï.

Le but du jeu est de réaliser exactement les potions, indiquées sur une carte piochée au hasard, dans chaque tube à essai. Mais, les deux trucs amusants c’est qu’il faut procéder sans faire autre chose que des transvases et sans faire choir la moindre bille ! Ce jeu de Roberto Fraga est clairement une variation ludique du problème mathématique des Tours de Hanoï.

Vous pouvez constater par vous-même que l'ambiance est studieuse, limite sérieuse. Le plus difficile pour Leila est de ne pas faire tomber les billes en inclinant l'un des tubes sur celui du dessous, le plus souvent parce qu'elle oublie de légèrement redresser ce dernier avant de laisser glisser la bille dedans. Ça paraît simple, mais non en fait ! :-)

Vous pouvez constater par vous-même que l’ambiance est studieuse, limite sérieuse. Le plus difficile pour Leila est de ne pas faire tomber les billes en inclinant l’un des tubes sur celui du dessous, le plus souvent parce qu’elle oublie de légèrement redresser ce dernier avant de laisser glisser la bille dedans. Ça paraît simple, mais non en fait ! :-)

Rapidement, on se rend compte que nous allons beaucoup trop vite pour Leila, laquelle n'a aucune chance d'empocher la moindre carte ! Du coup, nous optons pour une petite variante qui consiste à lui laisser un temps de 15 secondes avant que nous regardions nous-même la carte et que nous démarrions nos manipulations. Et puis, tant qu'à faire, cela permet à Tristan de réviser son allemand et son anglais puisqu'il procède aux décomptes dans ces langues-là...

Rapidement, on se rend compte que nous allons beaucoup trop vite pour Leila, laquelle n’a aucune chance d’empocher la moindre carte ! Du coup, nous optons pour une petite variante qui consiste à lui laisser un temps de 15 secondes avant que nous regardions nous-même la carte et que nous démarrions nos manipulations. Et puis, tant qu’à faire, cela permet à Tristan de réviser son allemand et son anglais puisqu’il procède aux décomptes dans ces langues-là…

Assez frénétique, ce jeu incite à aller vite. Mais attention à ne pas trop se précipiter quand même, car toute chute est rédhibitoire.

Assez frénétique, ce jeu incite à aller vite. Mais attention à ne pas trop se précipiter quand même, car toute chute est rédhibitoire.

Sous les yeux d'une Leila un tantinet dépitée, Maitena s'adjuge le gain de cette partie ! Nous poursuivons alors le jeu en en modifiant encore la règle...

Sous les yeux d’une Leila un tantinet dépitée, Maitena s’adjuge le gain de cette partie ! Nous poursuivons alors le jeu en en modifiant encore la règle…

Cette fois, au lieu de lui laisser 15 secondes de plus, nous organisons un défi contre une autre personne, tournante, laquelle devra réaliser deux fois les manipulations ! Ci-dessus, Maitena a deux fois trois tubes à essai et c'est donc aussi un challenge pour elle...

Cette fois, au lieu de lui laisser 15 secondes de plus, nous organisons un défi contre une autre personne, tournante, laquelle devra réaliser deux fois les manipulations ! Ci-dessus, Maitena a deux fois trois tubes à essai et c’est donc aussi un challenge pour elle…

Ça panique presque... En tout cas, ça doit serrer les fesses ! ;-)

Ça panique presque… En tout cas, ça doit serrer les fesses ! ;-)

La partie avec ce système de défi est clairement la plus agréable du soir : le stress gagne Leila qui surveille sa sœur, ou son frère en fonction des tours, et elle a pratiquement les mêmes chances qu'eux. A condition, bien sûr, de ne pas laisser échapper de billes...

La partie avec ce système de défi est clairement la plus agréable du soir : le stress gagne Leila qui surveille sa sœur, ou son frère en fonction des tours, et elle a pratiquement les mêmes chances qu’eux. A condition, bien sûr, de ne pas laisser échapper de billes…

Blue Orange avait clairement annoncé la couleur sur leur stand leur du dernier Festival des Jeux à Cannes !

Blue Orange avait clairement annoncé la couleur sur leur stand leur du dernier Festival des Jeux à Cannes !

Durée de la partie : 15 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores :

Cartes
Tristan 3
Leila 2
Maitena 5
Ludo le gars 3

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- L’originalité du matériel, lequel donne forcément envie de jouer,
- La deuxième facette qui n’existe pas avec les Tours de Hanoï : ne pas faire tomber les billes !
- Les variations possibles sur ce jeu..

On a moins aimé
- La difficulté pour que tout le monde joue à égalité : manque de dextérité fine, analyse logique plus ou moins efficace, …

Variantes pour les plus jeunes
1/ Laisser 15 secondes aux joueurs les plus jeunes avant de démarrer soi-même,
2/ Lancer des défis par deux joueurs, le joueur le plus âgé devant réaliser une carte avec deux séries de 3 tubes au lieu d’une. Ensuite, un autre joueur joue de même contre le plus jeune (lequel participe donc à chaque tour et a plus de chance d’empocher des cartes).

————————————————————————————————————
TOUT LA-HAUT

Dernière partie de la journée sur une des nouveautés de Iello : Tout Là-Haut. Le mécanisme principal est une sorte de 8 américain, mâtinée d'un thème bucolique ; des cabanes dans les arbres.

Dernière partie de la journée sur une des nouveautés de Iello : Tout Là-Haut. Le mécanisme principal est une sorte de 8 américain, mâtinée d’un thème bucolique ; des cabanes dans les arbres.

Nous jouons à 3, directement avec la variante qui donne un objectif supplémentaire : ceux qui auront exactement trois étages dans deux couleurs différentes remporteront 5 points supplémentaires.

Nous jouons à 3, directement avec la variante qui donne un objectif supplémentaire : ceux qui auront exactement trois étages dans deux couleurs différentes remporteront 5 points supplémentaires.

Chaque joueur a une souche d'arbre devant lui et il doit choisir une des trois cartes de sa main (+ 1 issue de la pioche) qu'il place au-dessus de celle-ci à condition qu'elle soit de la même couleur ou de la même valeur. Ensuite, la main de trois cartes va au joueur suivant et ainsi de suite jusqu'à ce que chacun ait posé six cartes. Ultra simple !

Chaque joueur a une souche d’arbre devant lui et il doit choisir une des trois cartes de sa main (+ 1 issue de la pioche) qu’il place au-dessus de celle-ci à condition qu’elle soit de la même couleur ou de la même valeur. Ensuite, la main de trois cartes va au joueur suivant et ainsi de suite jusqu’à ce que chacun ait posé six cartes. Ultra simple !

Ci-dessus, vous pouvez voir que j'ai posé cinq étages rouges (il y en a deux par carte), puis que j'ai basculé sur les jaunes (avec un 3). Ma longe la plus grande est donc de longueur 5 (nombre d'étages rouges) ce qui pourrait me rapporter 5 points en fin de partie si je parviens à être celui qui a la plus grande longe. En tout, j'ai posé trois cartes et il ne m'en reste donc plus que trois à poser avant que la partie s'achève.

Ci-dessus, vous pouvez voir que j’ai posé cinq étages rouges (il y en a deux par carte), puis que j’ai basculé sur les jaunes (avec un 3). Ma longe la plus grande est donc de longueur 5 (nombre d’étages rouges) ce qui pourrait me rapporter 5 points en fin de partie si je parviens à être celui qui a la plus grande longe. En tout, j’ai posé trois cartes et il ne m’en reste donc plus que trois à poser avant que la partie s’achève.

Le plus intéressant dans ce ce jeu, ce sont les illustrations on ne peut plus mignonnes et pleines de références : je vous laisse vous en délecter...

Le plus intéressant dans ce ce jeu, ce sont les illustrations on ne peut plus mignonnes et pleines de références : je vous laisse vous en délecter…

Fin de partie, avec l'ajout d'un toit final, juste histoire de rendre les constructions les plus belles possibles (mais ça ne sert à rien d'autre).

Fin de partie, avec l’ajout d’un toit final, juste histoire de rendre les constructions les plus belles possibles (mais ça ne sert à rien d’autre).

Durée de la partie : 10 minutes – Note de cette partie : 10 / 20

Scores :

Arbre Longueur Objectif Total
Tristan 31 0 0 31
Maitena 34 0 5 39
Ludo le gars 33 5 0 38

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- Le look des illustrations, toutes mignonnes !
- Le draft de trois cartes, petit élément piquant qui marche bien,
- Les cartes d’objectifs supplémentaires,
- Un zeste de prise de risque quant à la taille maximale de sa série de même couleur.

On a moins aimé
- La taille démesurée de la boîte pour le contenu, même pour un Mini Games,
- Le manque de saveur au final : place du hasard, trop peu de cartes jouées, …

————————————————————————————————————

8 commentaires à propos de “[05/03/2016] Freedom Le Chemin de Fer Clandestin, Dr. Eureka, Tout Là-Haut

  1. Bonjour,

    Merci pour ces compte-rendus très détaillés et instructifs. Je me dois cependant de signaler une petite erreur de règle sur votre partie de Freedom : avoir une carte orange Opposition dans la file Abolitionniste ne vous protège pas du tout d’en piocher une autre lors du renouvellement de la file. Ce que la règle dit, c’est que lors de ce renouvellement (et lors de la pioche des premières cartes abolitionnistes lors de la mise en place du jeu), il ne peut arriver qu’une seule nouvelle carte Opposition.

    • Bonjour. Oui, j’ai effectivement su que nous avions fait cette erreur et j’en suis d’ailleurs encore plus satisfait : le jeu doit être plus difficile avec cette règle qui nous aurait interdit de conserver uniquement la carte « Emeutes » que nous avions trouvé plutôt protectrice. Tant mieux ! Hâte d’y rejouer…

  2. Bonjour Ludo,

    ton nouveau format pour tes photos est très bien et la lecture de tes compte-rendus est ainsi plus lisible.
    Encore merci pour tout le temps que tu passes pour nous faire connaitre tous ces jeux.
    Très sympa aussi le petit reportage de tric trac sur toi au FIJ.
    Salutations

  3. Pingback: De retour du FIJ de Cannes 2016 : Partie 3 | Alors on joue?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept × = 63

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>