2 votes, average: 5, 00 out of 52 votes, average: 5, 00 out of 52 votes, average: 5, 00 out of 52 votes, average: 5, 00 out of 52 votes, average: 5, 00 out of 5 (2 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[06/12/2014] The Golden Ages, Attila, Historia

Et nous revoici, déjà, dans une grande journée thématique des Ludophiles, comme une fois tous les trimestres, avec cette fois un thème particulièrement titillant : les jeux sur plusieurs époques. Son nom : « Pour les siècles des siècles », tout un programme…
En ce qui me concerne, je joue à trois jeux, dont deux nouveautés d’Essen 2014, et j’avoue être super satisfait de ma journée… Au programme, donc, dans l’ordre :
- The Golden Ages : un jeu absolument magnifique, graphiquement parlant, un summum du genre pour moi qui adore au plus haut point les illustrations d’Alexandre Roche (illustrateur, entre autres, des superbes Rattus et autre Bruxelles). Le compte-rendu fleuve qui va suivre vous permettra d’apprécier, autant que moi je l’espère, la qualité éditoriale de ce jeu somptueux…
- Attila : un grand classique qu’il me tardait tellement de ressortir. On passe un excellent moment sur ce jeu, bien nerveux, bien vif et bien fun aussi.
- Historia : l’autre nouveauté d’Essen, éditée en français par Gigamic, ne séduit pas trop par son look. Au niveau du système de jeu, visiblement on va être dans du lourd. Heureusement que Philippe, tenancier du magasin Ludik et donc notre sympathique hôte ce soir, nous expliquera la règle on ne peut plus inquiétante…

Vous voulez en savoir plus sur tous ces jeux ? Ca tombe bien, le compte-rendu démarre…

THE GOLDEN AGES

N'est-ce pas magnifiquement immersif quand même ? Et ce côté vieux livre que l'éditeur Quined Games propose me séduit encore davantage...

N’est-ce pas magnifiquement immersif quand même ? Et ce côté vieux livre que l’éditeur Quined Games propose me séduit encore davantage…

D'ailleurs, nous connaissons tous, dès le début de la partie, les leaders successifs que le hasard nous aura alloués. En ce qui me concerne, j'aurai droit au Phénicien à l'âge 2, à la Reine d'Angleterre à l'âge 3 et au Tsar russe à l'âge 4. Tout à fait à droite, ma carte de technologie future, source de 8 PV, me sera profitable si je suis le joueur majoritaire sur les zones de diamants.

D’ailleurs, nous connaissons tous, dès le début de la partie, les leaders successifs que le hasard nous aura alloués. En ce qui me concerne, j’aurai droit au Phénicien à l’âge 2, à la Reine d’Angleterre à l’âge 3 et au Tsar russe à l’âge 4. Tout à fait à droite, ma carte de technologie future, source de 8 PV, me sera profitable si je suis le joueur majoritaire sur les zones de diamants.

En début de partie, et ce sera pareil en début de chaque âge, chaque joueur pioche une tuile de terrain qu'il place de manière correcte (mer contre mer, terre contre terre, avec possibilité de recouvrir les petites îles) sur le plateau. Ensuite, il place sa capitale (gros hexagone) si elle n'est pas encore placée ou la déplace sur cette tuile qu'il vient de placer. Les colons (3 au maximum) qui étaient près de la capitale la suivent. Voici donc la situation initiale de cette prometteuse partie...

En début de partie, et ce sera pareil en début de chaque âge, chaque joueur pioche une tuile de terrain qu’il place de manière correcte (mer contre mer, terre contre terre, avec possibilité de recouvrir les petites îles) sur le plateau. Ensuite, il place sa capitale (gros hexagone) si elle n’est pas encore placée ou la déplace sur cette tuile qu’il vient de placer. Les colons (3 au maximum) qui étaient près de la capitale la suivent. Voici donc la situation initiale de cette prometteuse partie…

A chaque âge, on va piocher autant de bâtiments marron que de joueurs (donc 3) et les 4 merveilles violettes systématiques. Ces éléments seront constructibles par les joueurs : les bâtiments en y consacrant un colon (retour à la zone baptisée Agora) mais sans coût financier, les merveilles en payant leur coût associée en pièces, sachant que certaines civilisations sont plus à même pour en construire certaines, ce qui se traduit par un coût abaissé (logique que les égyptiens soient plus à même de construire les pyramides que les autres, hein...). Ca marche super bien !

A chaque âge, on va piocher autant de bâtiments marron que de joueurs (donc 3) et les 4 merveilles violettes systématiques. Ces éléments seront constructibles par les joueurs : les bâtiments en y consacrant un colon (retour à la zone baptisée Agora) mais sans coût financier, les merveilles en payant leur coût associée en pièces, sachant que certaines civilisations sont plus à même pour en construire certaines, ce qui se traduit par un coût abaissé (logique que les égyptiens soient plus à même de construire les pyramides que les autres, hein…). Ca marche super bien !

Voici donc l'état de mon arbre de technologies : j'ai poursuivi gratuitement ma progression dans la ligne n°2 passant de la charrue au temple, ce dernier m'ouvrant le droit de placer un deuxième bâtiment marron sur le bas de mon plateau. Profitez de cette photo pour observer la variété et la richesse des technologies développables...

Voici donc l’état de mon arbre de technologies : j’ai poursuivi gratuitement ma progression dans la ligne n°2 passant de la charrue au temple, ce dernier m’ouvrant le droit de placer un deuxième bâtiment marron sur le bas de mon plateau. Profitez de cette photo pour observer la variété et la richesse des technologies développables…

L'Agora, zone circulaire de droite, accueille les colons que les joueurs y ont mis pour réaliser certaines actions. Ceux-ci rejoindront leur capitale lorsque sera positionnée la prochaine tuile de continent qu'il placera. A gauche, on peut voir que Tristan a décidé de faire décompter le minerai à raison de 2 pièces par zone contrôlée.

L’Agora, zone circulaire de droite, accueille les colons que les joueurs y ont mis pour réaliser certaines actions. Ceux-ci rejoindront leur capitale lorsque sera positionnée la prochaine tuile de continent qu’il placera. A gauche, on peut voir que Tristan a décidé de faire décompter le minerai à raison de 2 pièces par zone contrôlée.

Alors que j'avais le choix de garder mon ancien leader, je préfère opter pour le second : avec ce phénicien je vais empocher 5 pièces d'un coup (ce qui était prévu mais vital puisque mon capital s'élevait à 0 pièce à ce moment-là). En revanche, le n°16 en haut à droite ne me permettra certainement pas d'être premier joueur...

Alors que j’avais le choix de garder mon ancien leader, je préfère opter pour le second : avec ce phénicien je vais empocher 5 pièces d’un coup (ce qui était prévu mais vital puisque mon capital s’élevait à 0 pièce à ce moment-là). En revanche, le n°16 en haut à droite ne me permettra certainement pas d’être premier joueur…

Les merveilles que j'ai à présent construites sont on ne peut plus intéressantes, à l'exception de la dernière sans effet reproductible. La plus à gauche permet de récupérer 3 pièces à chaque fois qu'un autre joueur lance une guerre contre une ville (la Muraille de Chine, ça protège bien !). Celle du milieu me rapporte 2 pièces à chaque fois que je construis une nouvelle ville. Voilà de quoi se faire des sous...

Les merveilles que j’ai à présent construites sont on ne peut plus intéressantes, à l’exception de la dernière sans effet reproductible. La plus à gauche permet de récupérer 3 pièces à chaque fois qu’un autre joueur lance une guerre contre une ville (la Muraille de Chine, ça protège bien !). Celle du milieu me rapporte 2 pièces à chaque fois que je construis une nouvelle ville. Voilà de quoi se faire des sous…

Toujours en fin de deuxième âge, mon plateau accueille un second bâtiment lequel me permet de récupérer 4 pièces quand je l'active. Toujours utile aussi... A noter que je ne vais pas tarder à commettre une grosse boulette puisque je vais accueillir la Reine d'Angleterre en ayant oublié que je devais construire la technologie suivante de la ligne du bas auparavant (elle m'aurait rapporté 6 pièces au lieu de simplement m'offrir cette technologie, et comme j'ai un besoin impérieux d'or...).

Toujours en fin de deuxième âge, mon plateau accueille un second bâtiment lequel me permet de récupérer 4 pièces quand je l’active. Toujours utile aussi… A noter que je ne vais pas tarder à commettre une grosse boulette puisque je vais accueillir la Reine d’Angleterre en ayant oublié que je devais construire la technologie suivante de la ligne du bas auparavant (elle m’aurait rapporté 6 pièces au lieu de simplement m’offrir cette technologie, et comme j’ai un besoin impérieux d’or…).

Et pour qu'il n'y ait pas de jaloux, voici le plateau de Pierre !

Et pour qu’il n’y ait pas de jaloux, voici le plateau de Pierre !

Il y a à faire dans ce jeu, que ce soit au niveau des positions sur le plateau (villes et denrées), des technologies à développer, des bâtiments et merveilles à construire, des jugements de fin d'âges et des technologies futures (fin de partie) ! Voici pourquoi Pierre se prend un peu la tête...

Il y a à faire dans ce jeu, que ce soit au niveau des positions sur le plateau (villes et denrées), des technologies à développer, des bâtiments et merveilles à construire, des jugements de fin d’âges et des technologies futures (fin de partie) ! Voici pourquoi Pierre se prend un peu la tête…

On n'avait pas encore vu d'attaque, voilà qui est chose faite ! En effet, je viens d'amener un de mes colons contre une ville de Tristan sur une zone de diamant. Ce faisant, j'ai eu le droit d'y construire une de mes villes (cubes).

On n’avait pas encore vu d’attaque, voilà qui est chose faite ! En effet, je viens d’amener un de mes colons contre une ville de Tristan sur une zone de diamant. Ce faisant, j’ai eu le droit d’y construire une de mes villes (cubes).

La carte du monde en fin de troisième âge. Je contrôle pas moins de 4 zones de diamants, ce qui est parfait pour mon objectif de fin de partie et mes objectifs intermédiaires que je m'étais fixés...

La carte du monde en fin de troisième âge. Je contrôle pas moins de 4 zones de diamants, ce qui est parfait pour mon objectif de fin de partie et mes objectifs intermédiaires que je m’étais fixés…

Mon tsar russe, mon quatrième leader que je conserve aussi, me permet de ne pas coucher mes colons utilisés pour des déplacements sur le plateau. Et comme j'ai déjà développé l'aviation, on imagine que je vais pouvoir aller où je veux tant que je veux sans problème !

Mon tsar russe, mon quatrième leader que je conserve aussi, me permet de ne pas coucher mes colons utilisés pour des déplacements sur le plateau. Et comme j’ai déjà développé l’aviation, on imagine que je vais pouvoir aller où je veux tant que je veux sans problème !

Voici "mon" coup de la partie : je développe la technologie Roquette pour empocher immédiatement 3PV par zone de diamant contrôlée et comme j'en ai 7 à ce moment, cela fait 21PV d'un coup. D'ailleurs, observez un peu où vient d'atterrir mon marqueur de score...

Voici « mon » coup de la partie : je développe la technologie Roquette pour empocher immédiatement 3PV par zone de diamant contrôlée et comme j’en ai 7 à ce moment, cela fait 21PV d’un coup. D’ailleurs, observez un peu où vient d’atterrir mon marqueur de score…

C'est dur de ne jouer plus qu'une action quand un joueur a passé... A noter que j'ai oublié de coucher mon colon de droite, près de ma capitale, pour respecter la règle qui dit qu'on ne peut pas passer si on n'a pas tous ses colons couchés.

C’est dur de ne jouer plus qu’une action quand un joueur a passé… A noter que j’ai oublié de coucher mon colon de droite, près de ma capitale, pour respecter la règle qui dit qu’on ne peut pas passer si on n’a pas tous ses colons couchés.

Les éléments de Tristan une fois la partie terminée...

Les éléments de Tristan une fois la partie terminée…

Et mes éléments...

Et mes éléments…

Au premier âge, sur les 4 que comportera notre partie, j'utiliserai le leader babylonien, lequel me permet d'avoir déjà développé la charrue (ce qui en pratique me permet de retirer la tuile de technologie correspondante et de profiter de son effet : chaque zone de blé contrôlée par un membre de ma civilisation me rapporte 1 pièce)... Cet effet est immédiat et unique : en fin d'âge 1, sauf à vouloir rester premier joueur (valeur la plus faible en haut à droite de la carte), je n'aurai aucun intérêt à ne pas passer au leader suivant (celui de l'âge 2).

Au premier âge, sur les 4 que comportera notre partie, j’utiliserai le leader babylonien, lequel me permet d’avoir déjà développé la charrue (ce qui en pratique me permet de retirer la tuile de technologie correspondante et de profiter de son effet : chaque zone de blé contrôlée par un membre de ma civilisation me rapporte 1 pièce)… Cet effet est immédiat et unique : en fin d’âge 1, sauf à vouloir rester premier joueur (valeur la plus faible en haut à droite de la carte), je n’aurai aucun intérêt à ne pas passer au leader suivant (celui de l’âge 2).

Avant d'attaquer la partie, donc, il est normal que chacun des 3 joueurs attablés (Tristan avec les pions jaunes, Pierre avec les rouges et moi-même avec les verts), consultions la règle de jeu pour bien comprendre les pouvoirs de nos leaders à venir et les contraintes (axes de jeu ?) de notre carte de technologie future. Comme vous pouvez le voir, on est diablement nombreux à Ludik Villefranche en plein après-midi... :-)

Avant d’attaquer la partie, donc, il est normal que chacun des 3 joueurs attablés (Tristan avec les pions jaunes, Pierre avec les rouges et moi-même avec les verts), consultions la règle de jeu pour bien comprendre les pouvoirs de nos leaders à venir et les contraintes (axes de jeu ?) de notre carte de technologie future. Comme vous pouvez le voir, on est diablement nombreux à Ludik Villefranche en plein après-midi… :-)

Encore une zone à expliciter : celles des cartes de jugement. En fin de chaque âge, le premier joueur qui aura passé choisira l'une des cartes encore disponibles pour qu'elle soit décomptée en fin de cet âge (quand tout le monde aura passé). Et ça, c'est diablement vicieux et bien vu : le premier qui passe donne le ton et impose son choix... Ces cartes sont faciles à comprendre : 1PV par cube posé, 2PV par zone de diamant contrôlée, 2PV par zone de gibier contrôlée, 2PV par zone de minerai contrôlée, 2PV par tuile de gloire empochée. Bien sûr, l'une d'entre elles (mais laquelle ???) ne sera jamais décomptée...

Encore une zone à expliciter : celles des cartes de jugement. En fin de chaque âge, le premier joueur qui aura passé choisira l’une des cartes encore disponibles pour qu’elle soit décomptée en fin de cet âge (quand tout le monde aura passé). Et ça, c’est diablement vicieux et bien vu : le premier qui passe donne le ton et impose son choix… Ces cartes sont faciles à comprendre : 1PV par cube posé, 2PV par zone de diamant contrôlée, 2PV par zone de gibier contrôlée, 2PV par zone de minerai contrôlée, 2PV par tuile de gloire empochée. Bien sûr, l’une d’entre elles (mais laquelle ???) ne sera jamais décomptée…

Voilà donc ma première merveille construite avec mes babyloniens : la Grande Librairie (pour un coût de 4 pièces), alors que cette œuvre était plutôt prévue pour les chinois incarnés par Pierre en ce début de partie (il n'aurait payé que 3 pièces). Grâce à cette merveille, je peux améliorer tout de suite une technologie d'un cran gratuitement. Très utile...

Voilà donc ma première merveille construite avec mes babyloniens : la Grande Librairie (pour un coût de 4 pièces), alors que cette œuvre était plutôt prévue pour les chinois incarnés par Pierre en ce début de partie (il n’aurait payé que 3 pièces). Grâce à cette merveille, je peux améliorer tout de suite une technologie d’un cran gratuitement. Très utile…

En fin de premier âge, voici à quoi ressemble le plateau principal, avec une ville pour Tristan en plus de sa capitale, deux pour Pierre et une pour moi. Les colons couchés symbolisent qu'ils ont été utilisés. Les capitales ont été retournées sur leur autre face, marquée d'un 2, indiquant que tout joueur ayant passé empoche 2 pièces à chaque fois que revient son tour (tant que d'autres n'ont pas passé). Ca aussi, ça marche super bien...

En fin de premier âge, voici à quoi ressemble le plateau principal, avec une ville pour Tristan en plus de sa capitale, deux pour Pierre et une pour moi. Les colons couchés symbolisent qu’ils ont été utilisés. Les capitales ont été retournées sur leur autre face, marquée d’un 2, indiquant que tout joueur ayant passé empoche 2 pièces à chaque fois que revient son tour (tant que d’autres n’ont pas passé). Ca aussi, ça marche super bien…

Et voici donc mon plateau en fin de premier âge. A noter la présence d'un bâtiment, utilisable une fois par âge, lequel me permet de payer une technologie 2 pièces de moins. A noter également que j'ai "ouvert" la troisième case de bâtiment en construisant la technologie d'écriture (dernière ligne de l'arbre)....

Et voici donc mon plateau en fin de premier âge. A noter la présence d’un bâtiment, utilisable une fois par âge, lequel me permet de payer une technologie 2 pièces de moins. A noter également que j’ai « ouvert » la troisième case de bâtiment en construisant la technologie d’écriture (dernière ligne de l’arbre)….

On passe un excellent moment, en dépit d'un bruit environnant particulièrement élevé et obligeant à une concentration soutenue... Ici, Tristan déplace sa capitale sur la nouvelle tuile qu'il vient de placer. Cette possibilité apporte un dynamisme bienvenu, sachant que seuls les colons présents à la capitale et ceux de l'Agora suivent le mouvement...

On passe un excellent moment, en dépit d’un bruit environnant particulièrement élevé et obligeant à une concentration soutenue… Ici, Tristan déplace sa capitale sur la nouvelle tuile qu’il vient de placer. Cette possibilité apporte un dynamisme bienvenu, sachant que seuls les colons présents à la capitale et ceux de l’Agora suivent le mouvement…

Et voici la carte du monde en fin de deuxième âge, avec aucune guerre déclarée et des positions somme toute assez gentillettes : chacun dans son coin... ou presque !

Et voici la carte du monde en fin de deuxième âge, avec aucune guerre déclarée et des positions somme toute assez gentillettes : chacun dans son coin… ou presque !

Toujours à mi-partie, on peut voir que mon fils, lui, mise à fond sur l'argent : il a 16 pièces en stock ! Ceci fait dire à Pierre qu'il a sûrement l'objectif d'être le plus riche en fin de partie (8PV) mais on ne me la fait pas à moi : je suis sûr que c'est Pierre qui l'a !

Toujours à mi-partie, on peut voir que mon fils, lui, mise à fond sur l’argent : il a 16 pièces en stock ! Ceci fait dire à Pierre qu’il a sûrement l’objectif d’être le plus riche en fin de partie (8PV) mais on ne me la fait pas à moi : je suis sûr que c’est Pierre qui l’a !

Voici donc mon troisième leader que je choisis d'accueillir : la Reine d'Angleterre ! Comme déjà évoqué, je couine pas mal d'avoir oublié de construire la deuxième technologie qu'elle était susceptible d'offrir. Du coup, je n'empoche pas les 6 précieuses pièces et vais attaquer le troisième âge avec 0 thune !

Voici donc mon troisième leader que je choisis d’accueillir : la Reine d’Angleterre ! Comme déjà évoqué, je couine pas mal d’avoir oublié de construire la deuxième technologie qu’elle était susceptible d’offrir. Du coup, je n’empoche pas les 6 précieuses pièces et vais attaquer le troisième âge avec 0 thune !

On découvre aussi, en ce début de troisième âge, que le placement de la tuile continent n'est pas si facile si l'on veut respecter la géographie tout en privilégiant ses intérêts propres. Et encore : je ne vous ai pas dit que le bord gauche et le bord droit du plateau était relié (ce monde est un cylindre) !!!

On découvre aussi, en ce début de troisième âge, que le placement de la tuile continent n’est pas si facile si l’on veut respecter la géographie tout en privilégiant ses intérêts propres. Et encore : je ne vous ai pas dit que le bord gauche et le bord droit du plateau était relié (ce monde est un cylindre) !!!

Deuxième effet de la guerre : je prends un marqueur de gloire (étoile jaune sur fond rouge ci-dessus) sur lequel figure une valeur de 2PV à 6PV. Faire la guerre coûte 3 pièces au départ, puis 5 pièces pour la deuxième, puis 8, puis enfin 12 pour la dernière. Chaque joueur ne peut en mener que quatre dans toute la partie et les guerres sont gagnées automatiquement (simplification bienvenue je trouve)...

Deuxième effet de la guerre : je prends un marqueur de gloire (étoile jaune sur fond rouge ci-dessus) sur lequel figure une valeur de 2PV à 6PV. Faire la guerre coûte 3 pièces au départ, puis 5 pièces pour la deuxième, puis 8, puis enfin 12 pour la dernière. Chaque joueur ne peut en mener que quatre dans toute la partie et les guerres sont gagnées automatiquement (simplification bienvenue je trouve)…

Voici mon plateau individuel au même moment. Notez bien qu'il ne me reste plus que la dernière tuile sur la ligne du haut (on en reparle)...

Voici mon plateau individuel au même moment. Notez bien qu’il ne me reste plus que la dernière tuile sur la ligne du haut (on en reparle)…

Les 3 derniers bâtiments nous paraissent hyper forts : les deux premiers, déjà, permettent de ne pas payer une technologie ! En-dessous, les merveilles sont pas mal non plus, notamment les Nations Unies (le premier à gauche), puisque cela permet au joueur qui le construit d'empocher les pièces que paieront les joueurs pour faire la guerre...

Les 3 derniers bâtiments nous paraissent hyper forts : les deux premiers, déjà, permettent de ne pas payer une technologie ! En-dessous, les merveilles sont pas mal non plus, notamment les Nations Unies (le premier à gauche), puisque cela permet au joueur qui le construit d’empocher les pièces que paieront les joueurs pour faire la guerre…

Voulant limiter les actions que pourront faire les autres joueurs, puisqu'au dernier tour les autres joueurs n'ont plus qu'un tour dès qu'un joueur a passé, je passe dès le tour suivant et choisis cette carte de jugement qui n'est favorable qu'à moi. Ca couine chez mes petits copains !

Voulant limiter les actions que pourront faire les autres joueurs, puisqu’au dernier tour les autres joueurs n’ont plus qu’un tour dès qu’un joueur a passé, je passe dès le tour suivant et choisis cette carte de jugement qui n’est favorable qu’à moi. Ca couine chez mes petits copains !

Le plateau une fois la partie achevée, avant le décompte final qui tiendra compte des pièces encore en possession des joueurs (1PV pour 3 pièces), de la valeur des tuiles de technologie construites, des marqueurs de gloire et de la carte de technologie future de chacun.

Le plateau une fois la partie achevée, avant le décompte final qui tiendra compte des pièces encore en possession des joueurs (1PV pour 3 pièces), de la valeur des tuiles de technologie construites, des marqueurs de gloire et de la carte de technologie future de chacun.

Ceux de Pierre, qui devait bien être le plus riche à la fin...

Ceux de Pierre, qui devait bien être le plus riche à la fin…

Durée de la partie : 2 heures 15 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores :

Piste Or Technologie Gloire Technologie future Total
Tristan (jaune) 27 0 14 3 8 52
Pierre (rouge) 24 4 14 0 0 42
Ludo le gars (vert) 34 6 9 4+6 8 67

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- Le look absolument somptueux de tous les composants du jeu, à commencer par les cartes qui mettent directement dans l’ambiance,
- La durée très raisonnable de la partie pour un jeu où on développe une civilisation, même si on peut passer d’un leader à un autre et construire des merveilles d’autres (ce n’est pas du tout gênant),
- Les combos à trouver entre toutes ses cartes : bâtiments, merveilles et leaders, sans négliger les technologies qui permettront d’améliorer tout ça, avec toujours en tête d’axer sa stratégie sur son objectif final ! Y’a de quoi faire…
- Les avantages de passer : on empoche 2 pièces par tour et on choisit la carte de décompte !

On a moins aimé
- Les quelques imprécisions de la règle : Peut-on écraser une ville sur une île avec les tuiles continent ? La muraille de Chine et les Nations Unies permettent-elles d’empocher de l’argent même si on n’est pas la cible de l’attaque ? Peut-on ouvrir la zone 3 de bâtiment avant la zone 2 ?
- Un certain manque de relief du plateau principal, mais au moins il est lisible !
- Le hasard des marqueurs de gloire (valeurs de 2 à 6) mais ça ne nous a pas semblé déterminant ce soir (on a juste une crainte).

————————————————————————————————————
ATTILA

La boîte a vieilli mais pas le jeu !

La boîte a vieilli mais pas le jeu !

Après un tour de jeu, voici la situation sur les pistes d'influence, avec une avancée d'une case pour une carte jouée de la couleur en question (avec le placement d'une unité de ce peuple sur la carte) ou de 0 case si on préfère placer deux unités sur la carte. A noter qu'aux siècles suivants, on progressera de 2, 3 puis 4 cases au lieu d'une...

Après un tour de jeu, voici la situation sur les pistes d’influence, avec une avancée d’une case pour une carte jouée de la couleur en question (avec le placement d’une unité de ce peuple sur la carte) ou de 0 case si on préfère placer deux unités sur la carte. A noter qu’aux siècles suivants, on progressera de 2, 3 puis 4 cases au lieu d’une…

Au premier conflit à résoudre dans une région (5 unités placées), on achève le 1er âge, puis il en faudra 2 à l'âge 2, 3 à l'âge 3 et 4 à l'âge 4. La résolution des conflits est toujours un grand moment, avec la possibilité offerte à chacun d'ajouter des cartes de peuples pour ne pas les voir éliminés...

Au premier conflit à résoudre dans une région (5 unités placées), on achève le 1er âge, puis il en faudra 2 à l’âge 2, 3 à l’âge 3 et 4 à l’âge 4. La résolution des conflits est toujours un grand moment, avec la possibilité offerte à chacun d’ajouter des cartes de peuples pour ne pas les voir éliminés…

Voici ce que cela donne au moment d'attaquer le deuxième âge...

Voici ce que cela donne au moment d’attaquer le deuxième âge…

Fin de l'âge 2 et nouveau conflit à résoudre...

Fin de l’âge 2 et nouveau conflit à résoudre…

Au tour de Lucarty de faire progresser un de ses marqueurs d'influence. Au score, il est bien installé en tête alors que Tristan ferme la marche...

Au tour de Lucarty de faire progresser un de ses marqueurs d’influence. Au score, il est bien installé en tête alors que Tristan ferme la marche…

Fin du troisième âge et on commence à ne même plus essayer de prévoir ce qui pourrait bien arriver : Vincent est capable de jouer 4 ou 5 cartes parfois, ce qui rend quasiment toute prédiction impossible...

Fin du troisième âge et on commence à ne même plus essayer de prévoir ce qui pourrait bien arriver : Vincent est capable de jouer 4 ou 5 cartes parfois, ce qui rend quasiment toute prédiction impossible…

Voici la situation au début du 4ème âge, avec un seul misérable point d'écart en tête entre Lucarty et moi-même ! Quand on sait qu'une des conditions de fin est que l'un des marqueurs d'influence arrive au sommet d'une colonne, on voit bien où se situe l'intérêt de Lucarty...

Voici la situation au début du 4ème âge, avec un seul misérable point d’écart en tête entre Lucarty et moi-même ! Quand on sait qu’une des conditions de fin est que l’un des marqueurs d’influence arrive au sommet d’une colonne, on voit bien où se situe l’intérêt de Lucarty…

Oui, prenons un peu de hauteur, oui...

Oui, prenons un peu de hauteur, oui…

Une fois le conflit résolu et le décompte d'influences réalisé, on voit quand même que Lucarty conserve sa victoire promise...

Une fois le conflit résolu et le décompte d’influences réalisé, on voit quand même que Lucarty conserve sa victoire promise…

Nous jouons à 4, Lucarty avec le cube de score rouge, Tristan avec le jaune, Vincent avec le bleu et moi-même avec le vert. Pour mémoire, sachez que les couleurs des peuples envahisseurs n'a rien à voir avec celles des joueurs. Il faudra que j'y remédie un jour en remplaçant les cubes de scores + de progression sur les pistes par des cubes d'autres couleurs (blanc, violet, orange, marron et turquoise par exemple)...

Nous jouons à 4, Lucarty avec le cube de score rouge, Tristan avec le jaune, Vincent avec le bleu et moi-même avec le vert. Pour mémoire, sachez que les couleurs des peuples envahisseurs n’a rien à voir avec celles des joueurs. Il faudra que j’y remédie un jour en remplaçant les cubes de scores + de progression sur les pistes par des cubes d’autres couleurs (blanc, violet, orange, marron et turquoise par exemple)…

Là, on paraît sérieux, c'est clair, mais Vincent va nous dérider tout ça en jouant de manière assez particulière disons... :-)

Là, on paraît sérieux, c’est clair, mais Vincent va nous dérider tout ça en jouant de manière assez particulière disons… :-)

Voici le lieu du conflit : qui des gris, jaunes et bleus resteront présents sur cette province ? Bien malin qui pourrait le prédire, surtout avec notre Vincent border line ce soir et totalement imprévisible...

Voici le lieu du conflit : qui des gris, jaunes et bleus resteront présents sur cette province ? Bien malin qui pourrait le prédire, surtout avec notre Vincent border line ce soir et totalement imprévisible…

Allez, on se reconcentre, on veut croire que la partie va quand même se dérouler de manière plus logique par la suite...

Allez, on se reconcentre, on veut croire que la partie va quand même se dérouler de manière plus logique par la suite…

C'est un vrai jeu d'ambiance cet Attila ce soir !

C’est un vrai jeu d’ambiance cet Attila ce soir !

"Lui ? Lui ? Non lui !"

« Lui ? Lui ? Non lui ! »

Petite vue des influences respectives de chacun...

Petite vue des influences respectives de chacun…

Petit exemple de résolution délirante où on sombre tous dans la folie : pour un simple conflit noir (3) / bleu (2), on est capable d'étaler un total de 6 cartes bleues et 1 noire !!! Les fous...

Petit exemple de résolution délirante où on sombre tous dans la folie : pour un simple conflit noir (3) / bleu (2), on est capable d’étaler un total de 6 cartes bleues et 1 noire !!! Les fous…

Dernier conflit du dernier âge : Lucarty n'a donc pas réussi à atteindre le haut d'une colonne et j'ai donc encore mes chances...

Dernier conflit du dernier âge : Lucarty n’a donc pas réussi à atteindre le haut d’une colonne et j’ai donc encore mes chances…

Ultime vue du plateau d'influences, avec la position finale de Lucarty sur la piste rouge : à 4 cases du haut donc c'est simplement par manque de chance dans la pioche qu'il n'est pas parvenu à arriver en haut. Heureusement que ça n'a rien changé à sa victoire...

Ultime vue du plateau d’influences, avec la position finale de Lucarty sur la piste rouge : à 4 cases du haut donc c’est simplement par manque de chance dans la pioche qu’il n’est pas parvenu à arriver en haut. Heureusement que ça n’a rien changé à sa victoire…

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores :

Total
Lucarty (rouge) 69
Tristan (jaune) 41
Vincent (bleu) 46
Ludo le gars (vert) 65

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- La superbe fluidité des tours de jeu, enfin presque (voir les points négatifs pour comprendre pourquoi)…
- Les incertitudes liées aux décomptes qu’on peut influencer,
- L’élégance du système, sans fioritures,
- Le fait que ce jeu n’ait pas vieilli pour un sou !

On a moins aimé
- Les couleurs identiques pour les peuples et les joueurs : quelle erreur pénible qui ralentit le jeu !
- Le hasard, indirect certes, quand certains joueurs influent trop sur la résolution des conflits…

————————————————————————————————————
HISTORIA

Ah ah, voilà donc du lourd ! On s'y attend mais l'explication, pour une fois assez confuse, de Philippe le confirme : le jeu ne sera pas simple du tout et l'iconographie sera à bien maîtriser si on veut jouer correctement...

Ah ah, voilà donc du lourd ! On s’y attend mais l’explication, pour une fois assez confuse, de Philippe le confirme : le jeu ne sera pas simple du tout et l’iconographie sera à bien maîtriser si on veut jouer correctement…

Autre zone importante du plateau de jeu : la roue de tour de jeu. La partie durera 3 tours (pion du centre), avec 4 phases par tour (pion extérieur). Les phases 1 et 3 sont identiques et les phases 2 et 4 quasiment : seul le décompte d'un leader se rajoute en phase 3. Déjà, vous pouvez voir qu'il y a de l'icone...

Autre zone importante du plateau de jeu : la roue de tour de jeu. La partie durera 3 tours (pion du centre), avec 4 phases par tour (pion extérieur). Les phases 1 et 3 sont identiques et les phases 2 et 4 quasiment : seul le décompte d’un leader se rajoute en phase 3. Déjà, vous pouvez voir qu’il y a de l’icone…

Comme l'iconographie nécessitait un véritable apprentissage, les concepteurs du jeu ont compilé les informations au sein d'une fiche de résumé particulièrement... austère et incomplète ! En effet, les symboles se ressemblent, ça fourmille de texte et il manque certaines explications qui nous auraient été nécessaires pendant la partie. Mais bon, au moins, cette fiche existe et ce n'est pas si mal...

Comme l’iconographie nécessitait un véritable apprentissage, les concepteurs du jeu ont compilé les informations au sein d’une fiche de résumé particulièrement… austère et incomplète ! En effet, les symboles se ressemblent, ça fourmille de texte et il manque certaines explications qui nous auraient été nécessaires pendant la partie. Mais bon, au moins, cette fiche existe et ce n’est pas si mal…

Un 1/2 tour de jeu a eu lieu et on a progressé au score. Sur la zone de développement, on aperçoit une propension de beaucoup à se diriger sur le militaire. La faute, sûrement, à Eddy qui passait par là et qui disait :  "Dans ce jeu, il n'y a que le militaire à faire". Mais il n'y avait pas joué le bougre :-)

Un 1/2 tour de jeu a eu lieu et on a progressé au score. Sur la zone de développement, on aperçoit une propension de beaucoup à se diriger sur le militaire. La faute, sûrement, à Eddy qui passait par là et qui disait : « Dans ce jeu, il n’y a que le militaire à faire ». Mais il n’y avait pas joué le bougre :-)

Autre exemple de tour de jeu en ce qui me concerne, histoire de vous faire toucher du doigt ce qu'on fait à chaque fois. En jouant ma carte de droite avec les canons, je défausse un cube (effet du haut, car celui du bas ne me sera autorisé que lorsque j'aurai atteint un niveau de sciences suffisant) pour améliorer mon niveau militaire d'un cran. Ce faisant, je peux tourner mes deux cartes de merveilles de gauche puisque je suis le meilleur en militaire à ce moment-là , ce qui me permet d'empocher 1PV et de récupérer la carte du dessous de ma pile de cartes jouées... Vous voyez le truc ?

Autre exemple de tour de jeu en ce qui me concerne, histoire de vous faire toucher du doigt ce qu’on fait à chaque fois. En jouant ma carte de droite avec les canons, je défausse un cube (effet du haut, car celui du bas ne me sera autorisé que lorsque j’aurai atteint un niveau de sciences suffisant) pour améliorer mon niveau militaire d’un cran. Ce faisant, je peux tourner mes deux cartes de merveilles de gauche puisque je suis le meilleur en militaire à ce moment-là , ce qui me permet d’empocher 1PV et de récupérer la carte du dessous de ma pile de cartes jouées… Vous voyez le truc ?

En fin de 4ème phase du tour 1, chacun révèle son leader. On peut donc empocher 3PV, voire 6PV ou même 3+6 = 9PV selon les objectifs atteints. Il nous semble quand même bien difficile d'être déjà au niveau 7 en militaire à ce moment du jeu...

En fin de 4ème phase du tour 1, chacun révèle son leader. On peut donc empocher 3PV, voire 6PV ou même 3+6 = 9PV selon les objectifs atteints. Il nous semble quand même bien difficile d’être déjà au niveau 7 en militaire à ce moment du jeu…

Dans ce jeu, il y a ceux qui achètent des merveilles (Olivier et Lucarty) et les autres (Philippe et moi). Ici, on peut voir qu'Olivier combote à mort !

Dans ce jeu, il y a ceux qui achètent des merveilles (Olivier et Lucarty) et les autres (Philippe et moi). Ici, on peut voir qu’Olivier combote à mort !

Le plateau général met en évidence que les scores continuent de s'étirer et, si Philippe a réussi à doubler Lucarty, le reste des positons reste inchangé. C'est d'ailleurs ma principale critique sur le jeu : on a l'impression que les choses restent figées avec de grosses difficultés pour influer dessus...

Le plateau général met en évidence que les scores continuent de s’étirer et, si Philippe a réussi à doubler Lucarty, le reste des positons reste inchangé. C’est d’ailleurs ma principale critique sur le jeu : on a l’impression que les choses restent figées avec de grosses difficultés pour influer dessus…

Et ça conteste, et ça conteste, même... ;-)

Et ça conteste, et ça conteste, même… ;-)

La partie dure des plombes et le plaisir ludique n'est pas forcément au rendez-vous. Je suis persuadé qu'entre joueurs assidus, le jeu peut être une tuerie, mais entre joueurs qui passent d'un jeu à l'autre, il fait plus souffrir qu'il ne procure de plaisir finalement...

La partie dure des plombes et le plaisir ludique n’est pas forcément au rendez-vous. Je suis persuadé qu’entre joueurs assidus, le jeu peut être une tuerie, mais entre joueurs qui passent d’un jeu à l’autre, il fait plus souffrir qu’il ne procure de plaisir finalement…

Les leaders de fin de troisième âge, avec des niveaux de malades à atteindre pour scorer 14PV !!! Mais j'en connais qui ont réussi... Pas moi :-(

Les leaders de fin de troisième âge, avec des niveaux de malades à atteindre pour scorer 14PV !!! Mais j’en connais qui ont réussi… Pas moi :-(

Les innombrables merveilles d'Olivier, le grand vainqueur du soir...

Les innombrables merveilles d’Olivier, le grand vainqueur du soir…

Les trois dernières merveilles de Philippe ont été défaussées pour empocher davantage de PV. Mais il en a eues, au final, plus que moi...

Les trois dernières merveilles de Philippe ont été défaussées pour empocher davantage de PV. Mais il en a eues, au final, plus que moi…

Le grand plateau comporte différentes zones dont celle-ci : un planisphère du monde divisé en régions. Au départ, chaque joueur investit l'une d'entre elle avec un de ses cubes. La valeur associée correspond à des points de victoire et il sera possible de s'étendre de région en région pour en contrôler davantage et marquer, donc, plus de points. Mais attention, disons-le tout net : nous n'avons que très peu de cubes alors si nous les plaçons ici nous ne les plaçons pas ailleurs...

Le grand plateau comporte différentes zones dont celle-ci : un planisphère du monde divisé en régions. Au départ, chaque joueur investit l’une d’entre elle avec un de ses cubes. La valeur associée correspond à des points de victoire et il sera possible de s’étendre de région en région pour en contrôler davantage et marquer, donc, plus de points. Mais attention, disons-le tout net : nous n’avons que très peu de cubes alors si nous les plaçons ici nous ne les plaçons pas ailleurs…

Et voici la zone principale du plateau, constituée de multiples cases carrées et colorées. Le principe est que l'on part d'en bas à gauche avec l'idée de tendre vers en haut à droite. A chaque montée verticale son pion on améliore sa capacité militaire, à chaque décalage horizontal on améliore sa science. Et, évidemment, chaque niveau atteint va offrir de nouvelles capacités pour être encore plus performants, avec des bonus à foison et des avantages nouveaux...

Et voici la zone principale du plateau, constituée de multiples cases carrées et colorées. Le principe est que l’on part d’en bas à gauche avec l’idée de tendre vers en haut à droite. A chaque montée verticale son pion on améliore sa capacité militaire, à chaque décalage horizontal on améliore sa science. Et, évidemment, chaque niveau atteint va offrir de nouvelles capacités pour être encore plus performants, avec des bonus à foison et des avantages nouveaux…

Nous jouons à 4 : Olivier avec les éléments gris, Lucarty avec les rouges, Philippe avec les bleus et moi-même avec les verts. On sent que ça va être chaud, tendu et, surtout, long, long, long... ;-)

Nous jouons à 4 : Olivier avec les éléments gris, Lucarty avec les rouges, Philippe avec les bleus et moi-même avec les verts. On sent que ça va être chaud, tendu et, surtout, long, long, long… ;-)

En début de partie on reçoit une carte de personnage pour nous aider (on peut en avoir de nouveaux en développant la science) et voici donc le mien que j'utilise en tant qu'égyptien. Son pouvoir ? En défaussant un cube, je peux construire une merveille et empocher 1 PV.  Le cube défaussé va dans la réserve (sur le plateau) et pourra être récupéré grâce à une des nombreuses actions de recyclage de cubes proposées. Au contraire des autres cartes de son deck, ces cartes de personnages n'y reviennent pas...

En début de partie on reçoit une carte de personnage pour nous aider (on peut en avoir de nouveaux en développant la science) et voici donc le mien que j’utilise en tant qu’égyptien. Son pouvoir ? En défaussant un cube, je peux construire une merveille et empocher 1 PV. Le cube défaussé va dans la réserve (sur le plateau) et pourra être récupéré grâce à une des nombreuses actions de recyclage de cubes proposées. Au contraire des autres cartes de son deck, ces cartes de personnages n’y reviennent pas…

Voici ma position sur la zone de développement, avec une domination militaire donc, même si c'est très fluctuant. Sur l'autre axe, la progression scientifique, il y a une carte très sympa à jouer : contre 2PV, on peut emboîter le pas d'un joueur mieux placé, à condition d'être implanté à côté de lui sur le planisphère déjà présenté, ce qui permet donc de progresser d'un cran sans défausser de cube.

Voici ma position sur la zone de développement, avec une domination militaire donc, même si c’est très fluctuant. Sur l’autre axe, la progression scientifique, il y a une carte très sympa à jouer : contre 2PV, on peut emboîter le pas d’un joueur mieux placé, à condition d’être implanté à côté de lui sur le planisphère déjà présenté, ce qui permet donc de progresser d’un cran sans défausser de cube.

Voici donc le plateau en fin de premier tour, avec des scores déjà assez écartés : Olivier mène de 4PV sur votre serviteur, de 12PV sur Lucarty et de 21PV sur Philippe.

Voici donc le plateau en fin de premier tour, avec des scores déjà assez écartés : Olivier mène de 4PV sur votre serviteur, de 12PV sur Lucarty et de 21PV sur Philippe.

Fin de deuxième âge et voici nos leaders qu'on tente de réaliser. Mais ils ne sont pas bien plus faciles à contente qu'en fin de premier âge... Amusant : le mien était Attila !

Fin de deuxième âge et voici nos leaders qu’on tente de réaliser. Mais ils ne sont pas bien plus faciles à contente qu’en fin de premier âge… Amusant : le mien était Attila !

Et ça combote, et ça combote, avec un Lucarty qui s'est gavée de merveilles lui aussi...

Et ça combote, et ça combote, avec un Lucarty qui s’est gavée de merveilles lui aussi…

Me voici en train d'atteindre la ligne la plus haute du militaire ! Je n'en suis pas peu fier, surtout que, dans la foulée, je vais profiter de la position avantageuse d'Olivier en sciences pour profiter de son niveau et le suivre. Le plus bizarre et déroutant, c'est que je ne suis plus attaquable désormais puisque personne ne peut être plus fort que moi militairement...

Me voici en train d’atteindre la ligne la plus haute du militaire ! Je n’en suis pas peu fier, surtout que, dans la foulée, je vais profiter de la position avantageuse d’Olivier en sciences pour profiter de son niveau et le suivre. Le plus bizarre et déroutant, c’est que je ne suis plus attaquable désormais puisque personne ne peut être plus fort que moi militairement…

Aucun changement au score, toujours des positions écartées et un ordre immuable. Quant au planisphère, comment dire, je commence à tiquer : mes adversaires ne peuvent plus m'attaquer, certes, mais rien ne les empêche de venir se placer dans mes régions, me privant ainsi des PV ! Et comme eux-mêmes deviennent inattaquables, la situation ne bougera plus !!! Je couine, donc, parce que cette stratégie de dissémination géographique peut être davantage contrée que celle des merveilles : on ne peut pas les empêcher de s'en servir !

Aucun changement au score, toujours des positions écartées et un ordre immuable. Quant au planisphère, comment dire, je commence à tiquer : mes adversaires ne peuvent plus m’attaquer, certes, mais rien ne les empêche de venir se placer dans mes régions, me privant ainsi des PV ! Et comme eux-mêmes deviennent inattaquables, la situation ne bougera plus !!! Je couine, donc, parce que cette stratégie de dissémination géographique peut être davantage contrée que celle des merveilles : on ne peut pas les empêcher de s’en servir !

La situation finale sur le plateau, avec un retour super impressionnant de Philippe sur votre serviteur pour la deuxième place, en raison de ce planisphère où je me fais allumer la tête !

La situation finale sur le plateau, avec un retour super impressionnant de Philippe sur votre serviteur pour la deuxième place, en raison de ce planisphère où je me fais allumer la tête !

L'autre amateur de merveilles, Lucarty, même s'il a eu moins de réussite avec...

L’autre amateur de merveilles, Lucarty, même s’il a eu moins de réussite avec…

Et mes trois merveilles, dont les deux premières déjà évoquées, avec cette Tour Eiffel finalement inutile... Comme quoi, être premier au dernier tour est quand même pas mal pour acheter les merveilles qu'on souhaite...

Et mes trois merveilles, dont les deux premières déjà évoquées, avec cette Tour Eiffel finalement inutile… Comme quoi, être premier au dernier tour est quand même pas mal pour acheter les merveilles qu’on souhaite…

Durée de la partie : 3 heures 30 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores :

Total
Olivier (gris) 126
Lucarty (rouge) 98
Philippe (bleu) 106
Ludo le gars (vert) 107

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- L’arbre de développement, sur deux axes (science et militaire), que nous avons trouvé très intéressant et qu’on a bien envie d’explorer davantage,
- L’action « Révolution » pour clôturer un round de tour et reprendre ainsi ses cartes : cela apporte une bonne tension hyper jouissive,
- L’interaction sur l’arbre de développement, notamment au niveau militaire, très appréciée,
- L’action pour suivre un joueur sur la science,
- L’impression que ce jeu est un jeu à approfondir (mais sommes-nous le bon public ?)…

On a moins aimé
- L’austérité du plateau et son iconographie hyper douloureuse pour la tête,
- La longueur et la lenteur de la partie, couplée à une sorte d’immobilisme assez désagréable,
- Les combos permanentes nous faisant quand même trop jouer dans notre coin,
- La non-possibilité d’aller contrer les possesseurs de merveilles,
- Les règles imprécises (notamment les manques dans la fiche de résumé des icones),
- La mauvaise adéquation durée de partie / plaisir ludique…

————————————————————————————————————

10 commentaires à propos de “[06/12/2014] The Golden Ages, Attila, Historia

  1. J’ai vraiment du mal avec le style graphique. Je n’aime pas tout le look des cartes, j’avais regardé qui en était l’auteur et ce qu’il avait ‘commis’ auparavant.. Et là surprise car Troyes çà ne me parait pas moche alors que Golden Ages si.. Les goûts et les couleurs ..

  2. Petite remarque pour Golden ages

    On ne peut construire de ville sur les îles, seulement les occuper.

    J’ai adoré le jeu, mais je trouve le graphisme très moche (ce qui n’est aucunement un critère dans mon cas pour évaluer la qualité d’un jeu, j’aime les Wallace! ;) ). Je trouve la boîte superbe par contre!

  3. Hello,

    Ca m’a l’air vraiment tentant ce Golden Ages et totalement passé inaperçu surtout qd on compare au battage qu’il y a eu autour d’Historia…. Ah les mystères de la com’ et du marketing virale…..

    Sinon niveau règles comme souvent les réponses sont dans les règles anglaises…. Tu peux faire l’architecture avant l’écriture c’est écris en toutes lettres p2. Pour les iles oui tu ne peux pas y construire de ville donc pas de soucis pour les écraser…..Et pour la muraille de Chine et les nations unies tu touches des qu’un autre joueur fait l’action contre n’importe qui….

    Aller je vais aller m’acheter ce jeu…..

    • Merci pour la précision concernant l’architecture avant l’écriture : effectivement, la précision est indiquée sur la règle anglaise mais pas sur la française… :-( Dommage. Et logique : on a joué comme cela de toutes façons.
      Pour la Muraille de Chine et les Nations Unies, on trouvait ça logique pour les Nations Unies, beaucoup moins pour l’autre, puisque la Muraille est plutôt censée protéger le joueur qui l’a construite. Tu es sûr de toi sur ce point ?
      En tout cas, j’espère que tu as acheté ce jeu et que tu reviendras ici-même nous dire ce que tu en as pensé…

  4. Bonjour Ludo,

    Peux-tu préciser cette phrase dans tes commentaires de la partie de « The Golden Ages » :
    C’est dur de ne jouer plus qu’une action quand un joueur a passé…

    Je ne vois pas à quoi cela se rapporte dans les règles…

    A+
    JR

    • Oui, bien sûr : cela fait référence à la dernière manche puisque, uniquement pour celle-là, le tour s’achève dans la foulée. La règle insiste lourdement dessus et ça rend le jeu encore plus tendu…
      Tu as apprécié ?

  5. OK, merci pour ta réponse rapide (j’ai bien inscrit ce point là dans mon résumé – je l’ai même souligné – mais je n’avais pas fait attention que ton commentaire concernait le dernier tour).
    Oui, j’aime bcp ce jeu que je trouve plus dynamique qu’historia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre + 2 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>