0 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 5 (0 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[07/03/2010] Boomerang

Philippe des Pallières est lui-même l’éditeur Lui-Même qui édite aussi des jeux pas faits par lui-même. Vous suivez ? En d’autres termes, on trouve chez cet éditeur des jeux conçus par d’autres auteurs réputés, même si c’est plus rare, comme ce fameux Boomerang, inventé par Dominique Ehrhard et Michel Lalet.
Sorti de manière peu recommandable en 2008 chez Phalanx, sous le nom de Lascaux, ce jeu est cette fois présenté dans sa version originale, souhaitée par les deux auteurs et illustrée de main de maître par Dominique Ehrhard. C’est un jeu à la Non Merci, jeu qui a fait école visiblement, et c’est tout dire…

 

BOOMERANG :

 


Sur le stand de Lui-Même il y avait plein d’animaux à chasser au boomerang qui planaient dans les airs. Illustration superbe des fameux graphismes que nous a concocté Dominique
Ehrhard pour ce jeu…

Au centre de la table, la ficelle au centre de laquelle nous alllons poser nos boomerangs pour ne pas passer son tour (à la Non Merci). Autour de la ficelle, les animaux à
chasser, chacun étant repéré dans deux types d’environnement. Chaque joueur a désigné, secrètement, un type d’environnement dans lequel il est en train de chasser…

Lorsque tous les joueurs sauf un, le vainqueur, ont passé (et empoché à chaque fois les boomerang présents au centre), le vainqueur retourne son jeton d’environnement et gagne
toutes les cartes d’animaux possédant ce symbole. Ensuite, le dernier joueur à avoir passé fait de même et empoche les cartes concernées, et ainsi de suite s’il en reste (des jetons
et des cartes)…

Comme j’ai remporté la première chasse, je viens de gagner 3 cartes d’animaux en les ayant chassés dans l’environnement aquatique. Le but est d’amasser des animaux du même type pour
remporter des majorités en fin de partie. Mon stock de boomerangs, quant à lui, a dangereusement baissé. Pourquoi n’avons-nous pas joué stock caché, d’ailleurs ? A faire la
prochaine fois…

Le jeu marche très très bien et toutes les tables en cours, sur le stand, ont l’air de bien s’amuser…

Le nombre de cartes d’animaux à chasser dépend des types d’environnement présents : il faut les 5…

Grosse chasse en cours (et non pas à courre :-) )) puisque pas moins de 9 cartes seront attribuées. Le plus difficile, dans ce jeu est de conserver un stock suffisant de boomerangs
pour les gros coups justement, tant on est tenté, plus tôt, de se jeter sur des lots moins lucratifs…

Mes animaux capturés sont loin d’être en grand nombre et mon score va friser le ridicule. Un autre aspect délicat est de savoir à combien de cartes on est sûr, ou presque, d’avoir
une majorité…

La partie est terminée et nous avons clairement passé un bon moment sur ce jeu visuellement très agréable et mécaniquement bien tendu. Il ressemble pas mal à Non Merci mais en même
temps apporte des sensations différentes avec un matériel qui donne clairement envie de jouer…
Bilan synthétique :

On a aimé
- Le look du jeu, vraiment très sympathique et attirant,
- La tension lorsque l’on sait que l’on prend un risque à ne pas passer tout de suite malgré le gros stock de boomerangs au centre,
- Le stock de boomerangs à gérer, avec l’aspect toujours aussi sympa de prendre un gros lot de boomerangs alors que d’autres joueurs n’en ont plus que 2 ou 3,
-
Le système double-détente : on acquiert des cartes par rapport au type d’environnement et on comptabilise des majorités sur les
animaux.

 

On a moins aimé
- Le fait de jouer boomerangs visibles (mais peut-être n’est-ce pas spécifié ainsi dans la règle ?),
- Une relative difficulté pour savoir le type d’environnement sur lequel a misé votre adversaire du tour en cours : du coup, on ne contrôle pas bien cela lorsqu’il y a précisément
une chance sur deux que ce soit le même que vous,
- La fausse impression, donnée par le texte au dos de la boîte, que c’est un jeu d’adresse (mais voyez la variante ci-dessous si, vous aussi, vous recherchiez ça…).

 

Variante
Lancez le boomerang dont vous vous défaussez au centre de la ficelle au lieu de le poser. Si vous réussissez, tout va bien ; si vous échouez (le boomerang ressort), vous êtes
obligé de passer votre tour MAIS n’empochez pas les boomerangs du centre (vous récupérez celui dont vous avez raté le lancer).

Scores de la partie :

Romain : 14 (12 de majorités + 2 de boomerangs)
Jacques : 5 (4+1)
Pierre : 9 (8+1)
Ludo le gars : 3 (0+3)

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20

 

Durée de la partie : 45 minutes

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois + 2 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>