0 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 5 (0 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[09/01/2019] Winston, Adventurer’s Kit : Expedition

Et encore une journée avec une découverte de jeu ! Pas mal ce début d’année 2019…
Le premier jeu joué aujourd’hui est une sorte de partie de découverte avec les bonnes règles ! Oui, en fait, on y avait déjà joué le 3 janvier mais on s’était tellement vautré que je ne pouvais décemment pas vous en proposer un compte-rendu de partie… Imaginez : dans le jeu Winston que nous découvrions, nous avions construit nos chiens individuellement devant nous !!! Aucune interaction, qu’un seul intérêt celui de poser toutes ses cartes à chaque tour, une partie terminée bien trop vite, etc… Non, décidément, c’était une honte ! Du coup, après avoir sillonné Internet pour trouver ce qui n’allait pas, je le repropose à Leila aujourd’hui et ce fut mille fois meilleur !
Ensuite, autre partie de découverte, chez Shepherd Kit., ceux-là mêmes qui avaient sorti Paleolitic à Essen 2018, Adventurer’s Kit : Expedition. Quel titre à rallonge ! Ce jeu, de cartes au final, est pour moi au-dessus du jeu sus-nommé.
Allez, en route pour le détail de ces deux parties…

WINSTON

Leila, qui avait lu la règle avant notre précédente partie avortée, tient à distribuer les cartes et à mettre le jeu en place. On est certains, au moins, que le jeu ne pourra qu'être meilleur ! Bon ? A voir après cette partie de re-découverte... ;-)

Leila, qui avait lu la règle avant notre précédente partie avortée, tient à distribuer les cartes et à mettre le jeu en place. On est certains, au moins, que le jeu ne pourra qu’être meilleur ! Bon ? A voir après cette partie de re-découverte… ;-)

Chaque joueur dispose d'une main de 5 cartes pour aider à la construction de chiens, au centre de la table, sachant qu'on peut ajouter autant de corps qu'on veut, mais que chaque chien ne peut avoir qu'une seule tête. Tout le sel du jeu vient du fait que l'on est toujours tiraillé entre terminer un chien, court, et le prendre, ou le laisser au centre pour plus tard, au risque que l'adversaire s'en saisisse, après l'avoir rallongé ! Et oui, plus un chien est long, plus il rapportera de points...

Chaque joueur dispose d’une main de 5 cartes pour aider à la construction de chiens, au centre de la table, sachant qu’on peut ajouter autant de corps qu’on veut, mais que chaque chien ne peut avoir qu’une seule tête. Tout le sel du jeu vient du fait que l’on est toujours tiraillé entre terminer un chien, court, et le prendre, ou le laisser au centre pour plus tard, au risque que l’adversaire s’en saisisse, après l’avoir rallongé ! Et oui, plus un chien est long, plus il rapportera de points…

Un peu comme lors de notre partie plantée, j'ai un peu l'impression qu'on a intérêt à jouer beaucoup de ses cartes, histoire d'en repiocher pour en avoir 5 et, du coup, de pouvoir se focaliser sur telle ou telle couleur. Le truc, c'est que, parfois, on ne va pas jouer toutes les cartes d'une même couleur de suite, histoire que l'adversaire en rajoute un peu, sans le prendre espérons-le ! De même, il faut savoir ne pas se contenter de trop petits chiens pour éviter de se ramasser, et de conserver, la crotte qui fait perdre 6PV en fin de partie (plus petit chien construit). Au contraire, l'os en rapportera 6PV pour le plus long chien. En cas d'égalité, le nouveau chien construit fait remporter la crotte ou l'os. Ci-dessus, au premier tour, j'ai posé mes 5 cartes et terminé puis empoché un chien rouge de longueur de corps 3 : donc chien le plus long et le plus court à la fois.

Un peu comme lors de notre partie plantée, j’ai un peu l’impression qu’on a intérêt à jouer beaucoup de ses cartes, histoire d’en repiocher pour en avoir 5 et, du coup, de pouvoir se focaliser sur telle ou telle couleur. Le truc, c’est que, parfois, on ne va pas jouer toutes les cartes d’une même couleur de suite, histoire que l’adversaire en rajoute un peu, sans le prendre espérons-le ! De même, il faut savoir ne pas se contenter de trop petits chiens pour éviter de se ramasser, et de conserver, la crotte qui fait perdre 6PV en fin de partie (plus petit chien construit). Au contraire, l’os en rapportera 6PV pour le plus long chien. En cas d’égalité, le nouveau chien construit fait remporter la crotte ou l’os. Ci-dessus, au premier tour, j’ai posé mes 5 cartes et terminé puis empoché un chien rouge de longueur de corps 3 : donc chien le plus long et le plus court à la fois.

Leila, elle, se lance dans la pose et la récupération de chiens plus courts : vive la crotte pour elle ! ;-)

Leila, elle, se lance dans la pose et la récupération de chiens plus courts : vive la crotte pour elle ! ;-)

Pour le moment, je totalise deux chiens, chacun de longueur 3 de corps, avec la carte 3 qui en atteste devant moi, et l'os, car Leila n'a pas fait plus long. Je n'ai plus la crotte car elle a fait plusieurs chiens de longueur de corps 2...

Pour le moment, je totalise deux chiens, chacun de longueur 3 de corps, avec la carte 3 qui en atteste devant moi, et l’os, car Leila n’a pas fait plus long. Je n’ai plus la crotte car elle a fait plusieurs chiens de longueur de corps 2…

Appâter l'autre, le laisser croire qu'il peut poser quelques cartes sans risque, telle est l'âme, la saveur, de ce jeu..

Appâter l’autre, le laisser croire qu’il peut poser quelques cartes sans risque, telle est l’âme, la saveur, de ce jeu..

Les chiens non récupérés au centre de la table, au moment où plus personne n'a de cartes à jouer.

Les chiens non récupérés au centre de la table, au moment où plus personne n’a de cartes à jouer.

Pour compter les points, je suggère à Leila de poser chacun de ses chiens en face du nombre de parties qui le compose (tête comprise). Ensuite, je lui ai préparé un petit résumé du calcul des PV : 3 pour un chien de taille 2, 6 pour un chien de taille 3, etc... Et la crotte !!!

Pour compter les points, je suggère à Leila de poser chacun de ses chiens en face du nombre de parties qui le compose (tête comprise). Ensuite, je lui ai préparé un petit résumé du calcul des PV : 3 pour un chien de taille 2, 6 pour un chien de taille 3, etc… Et la crotte !!!

Je fais pareil qu'elle pour comptabiliser mes points. Mais... sans la crotte ! ;-) Mais avec l'os... ;-)

Je fais pareil qu’elle pour comptabiliser mes points. Mais… sans la crotte ! ;-) Mais avec l’os… ;-)

Durée de la partie : 20 minutes – Note de cette partie : 13 / 20

Scores de la partie :

Longueur 2 3 4 5 6 Os / Crotte Total
Leila 9 36 20 0 0 -6 59
Ludo le gars 0 0 40 30 0 +6 76

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- Le look du jeu, tout mignonnet !
- Le format très pratique : il peut s’emporter partout,
- Le côté taquin du moment où prendre un chien exposé, en appâtant l’adversaire, mais sans se faire avoir !
- L’os et la crotte : terminer avec la crotte semble tellement rédhibitoire !

On a moins aimé
- Le côté quand même hyper léger, même si c’est assumé,
- La crainte qu’à plus de 4 joueurs, on n’ait pas vraiment intérêt à prendre le moindre risque…

————————————————————————————————————
ADVENTURER’S KIT : EXPEDITION

Petite boîte, mais aurait encore pu être plus petite, avec un look tout mignon et un thème sympa : des explorateurs en quête de vestiges historiques sur 4 continents (Afrique, Asie, Amérique et Europe).

Petite boîte, mais aurait encore pu être plus petite, avec un look tout mignon et un thème sympa : des explorateurs en quête de vestiges historiques sur 4 continents (Afrique, Asie, Amérique et Europe).

Au centre de la table, nous étalons 8 carte, classées par continent et par époque (de la plus ancienne en-dessous à la plus récente au-dessus, au contraire de ce qui est écrit dans les règles...). Ce sont les zones de fouilles sur lesquelles nous allons pouvoir envoyer nos explorateurs. Au-dessus, on tire au hasard 3 valises de super outils (équivalentes à des jokers si on en satisfait les conditions) sur les 5 contenues dans la boîte.

Au centre de la table, nous étalons 8 carte, classées par continent et par époque (de la plus ancienne en-dessous à la plus récente au-dessus, au contraire de ce qui est écrit dans les règles…). Ce sont les zones de fouilles sur lesquelles nous allons pouvoir envoyer nos explorateurs. Au-dessus, on tire au hasard 3 valises de super outils (équivalentes à des jokers si on en satisfait les conditions) sur les 5 contenues dans la boîte.

Leila est désignée comme première joueuse, avec une main de 5 cartes d'explorateurs (piochés au hasard dans la pile de gauche). A son tour, on réalise les actions suivantes : - Piocher un nouvel explorateur : si on tire un événement, on l'applique, puis on repioche, - Réaliser une action parmi trois : jouer autant d'explorateurs de sa main que souhaités pour constituer un groupe d'expédition sur la table, défausser un certain nombre d'explorateurs et les remplacer par autant de la pioche, ou lancer une expédition dans un des quatre continents. Ci-dessus, Leila va très certainement poser des cartes d'explorateurs sur la table (on n'a pas trop le choix au départ).

Leila est désignée comme première joueuse, avec une main de 5 cartes d’explorateurs (piochés au hasard dans la pile de gauche). A son tour, on réalise les actions suivantes :
- Piocher un nouvel explorateur : si on tire un événement, on l’applique, puis on repioche,
- Réaliser une action parmi trois : jouer autant d’explorateurs de sa main que souhaités pour constituer un groupe d’expédition sur la table, défausser un certain nombre d’explorateurs et les remplacer par autant de la pioche, ou lancer une expédition dans un des quatre continents.
Ci-dessus, Leila va très certainement poser des cartes d’explorateurs sur la table (on n’a pas trop le choix au départ).

A mon tour, j'ai pioché une carte et voici donc ma main de 6 cartes. Moi aussi je vais en poser un groupe sur la table, dans le but de, plus tard, lancer une expédition sur l'un des continents... On notera que chaque carte d'explorateur mentionne la spécialité de celui-ci : la dynamite, la lecture de cartes, ...

A mon tour, j’ai pioché une carte et voici donc ma main de 6 cartes. Moi aussi je vais en poser un groupe sur la table, dans le but de, plus tard, lancer une expédition sur l’un des continents… On notera que chaque carte d’explorateur mentionne la spécialité de celui-ci : la dynamite, la lecture de cartes, …

Voici donc le résultat de notre premier tour respectif : chacun a posé 5 cartes d'explorateurs sur la table pour constituer un groupe prêt à partir en expédition.

Voici donc le résultat de notre premier tour respectif : chacun a posé 5 cartes d’explorateurs sur la table pour constituer un groupe prêt à partir en expédition.

Leila est la première à lancer une expédition : elle décode d'envoyer son groupe en Afrique pour aller récupérer l'artefact ci-dessus, lequel requérait un spécialiste de la route (pneu) et un spécialiste de la caméra, ainsi que trois autres explorateurs sans mention particulière. Ce faisant, elle va défausser ses deux cartes de spécialistes et remettre dans son groupe, sur la table, les trois autres cartes. Elle pourrait très bien essayer de réaliser la carte suivante du même continent, s'il y en avait une... Comme ce n'est pas le cas, elle remet dans sa main tout son groupe et on rajoute 8 cartes à replacer sur les 4 continents, comme au départ, mais sans les intercaler avec les précédentes : elles sont classées entre elles mais placées au-dessus.

Leila est la première à lancer une expédition : elle décode d’envoyer son groupe en Afrique pour aller récupérer l’artefact ci-dessus, lequel requérait un spécialiste de la route (pneu) et un spécialiste de la caméra, ainsi que trois autres explorateurs sans mention particulière. Ce faisant, elle va défausser ses deux cartes de spécialistes et remettre dans son groupe, sur la table, les trois autres cartes. Elle pourrait très bien essayer de réaliser la carte suivante du même continent, s’il y en avait une… Comme ce n’est pas le cas, elle remet dans sa main tout son groupe et on rajoute 8 cartes à replacer sur les 4 continents, comme au départ, mais sans les intercaler avec les précédentes : elles sont classées entre elles mais placées au-dessus.

Tandis qu'on piochait les cartes d'artefacts à ajouter, on a obtenu deux cartes de bâtiments sur les neuf placées au départ. Chacune d'elles indique les bonus qu'on pourra marquer en fin de partie : +2PV par artefact venant d'Amérique et 3PV par majorité par continent. A savoir que la partie s'arrêtera lorsque six cartes de ce type seront piochées (à deux joueurs).

Tandis qu’on piochait les cartes d’artefacts à ajouter, on a obtenu deux cartes de bâtiments sur les neuf placées au départ. Chacune d’elles indique les bonus qu’on pourra marquer en fin de partie : +2PV par artefact venant d’Amérique et 3PV par majorité par continent. A savoir que la partie s’arrêtera lorsque six cartes de ce type seront piochées (à deux joueurs).

Peu après, je réalise à mon tour non pas une mais deux cartes venant d'Asie...

Peu après, je réalise à mon tour non pas une mais deux cartes venant d’Asie…

Plaisant, assez malin, ce jeu est plutôt une bonne surprise... Par contre, à 6 ans (comme indiqué sur la boîte), je ne vois pas bien comment y jouer...

Plaisant, assez malin, ce jeu est plutôt une bonne surprise… Par contre, à 6 ans (comme indiqué sur la boîte), je ne vois pas bien comment y jouer…

Le monstre du Loch Ness est parmi nous !!! J'adore les clins d’œil du jeu, comme celui-ci, où cet événement contraint nos spécialistes de la caméra, présents dans nos groupes posés sur la table, à retourner dans nos mains. Presque trop gentille cette carte finalement...

Le monstre du Loch Ness est parmi nous !!! J’adore les clins d’œil du jeu, comme celui-ci, où cet événement contraint nos spécialistes de la caméra, présents dans nos groupes posés sur la table, à retourner dans nos mains. Presque trop gentille cette carte finalement…

Ayant échangé 7 cartes de ma main contre 7 autres, j'ai droit à la tuile de valise correspondante. Elle me servira plus tard comme si c'était le spécialiste de mon choix, puis je la remettrai dans le stock disponible.

Ayant échangé 7 cartes de ma main contre 7 autres, j’ai droit à la tuile de valise correspondante. Elle me servira plus tard comme si c’était le spécialiste de mon choix, puis je la remettrai dans le stock disponible.

Voilà, à présent j'ai un joli -gros- groupe d'explorateurs associés à deux valises de super outils ! En route vers des destinations de rêve...

Voilà, à présent j’ai un joli -gros- groupe d’explorateurs associés à deux valises de super outils ! En route vers des destinations de rêve…

Je viserais bien cette colonne de cartes américaines, surtout que le bonus de 2PV par carte s'appliquera en fin de partie... Et, cerise sur le gâteau, l'artefact du haut ressemble à s'y méprendre à mon siège en bois sur lequel j'aime me poser de temps en temps... ;-)

Je viserais bien cette colonne de cartes américaines, surtout que le bonus de 2PV par carte s’appliquera en fin de partie… Et, cerise sur le gâteau, l’artefact du haut ressemble à s’y méprendre à mon siège en bois sur lequel j’aime me poser de temps en temps… ;-)

Au final, après avoir utilisé nombre de mes explorateurs, je rentre d'Amérique avec 4 cartes lucratives.

Au final, après avoir utilisé nombre de mes explorateurs, je rentre d’Amérique avec 4 cartes lucratives.

Leila combote... ;-) On n'est pas si loin de la fin de partie : il ne nous manque que deux cartes de bâtiments !

Leila combote… ;-) On n’est pas si loin de la fin de partie : il ne nous manque que deux cartes de bâtiments !

Elle n'est pas peu fière de faire mieux que son père sur ce coup-là : elle a réussi à récupérer les trois valises de super outils !!! Ça devrait lui rapporter gros tout ça...

Elle n’est pas peu fière de faire mieux que son père sur ce coup-là : elle a réussi à récupérer les trois valises de super outils !!! Ça devrait lui rapporter gros tout ça…

La sixième carte de bâtiment vient d'arriver : on lance chacun une dernière expédition (car on a un groupe sur la table) et c'en sera fini...

La sixième carte de bâtiment vient d’arriver : on lance chacun une dernière expédition (car on a un groupe sur la table) et c’en sera fini…

Voici mon groupe pour mon utlime expédition, en Asie, pour récupérer deux nouveaux artefacts...

Voici mon groupe pour mon utlime expédition, en Asie, pour récupérer deux nouveaux artefacts…

Leila s'en sort bien car son groupe est constitué d'un seul spécialiste joker... Elle fera donc une pierre !

Leila s’en sort bien car son groupe est constitué d’un seul spécialiste joker… Elle fera donc une pierre !

Le butin final de Leila.

Le butin final de Leila.

Et le mien.

Et le mien.

Durée de la partie : 1 heure – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de la partie :

Artefacts Bâtiments Total
Leila 27 11+3+0 41
Ludo le gars 38 18+9+0 65

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- Le look du jeu, dans le même esprit que Paleolithic,
- Le système croisé : spécialistes / assistants, particulièrement bien vu,
- Les choix presque cornéliens, par moments, entre aller sur un continent bien pourvu en cartes et un autre avec moins de cartes mais plus lucratives,
- L’impression d’avoir un jeu riche dans une petite boîte !

On a moins aimé
- Le fait de n’avoir aucun intérêt à stocker ses cartes en main puisque, à l’exception de certaines tuiles de valises, on n’a pas de raison de les garder en main,
- La place du hasard par rapport à la sortie des cartes de bâtiments,
- La gentillesse des cartes événements qui ne « tuent » pas les explorateurs visés par les cartes,
- Le fait qu’on n’ait pas assez de diversité : seulement 5 tuiles de valises et on joue avec 3 et fin de partie à 6 cartes de bâtiments sur 9…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit + 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>