2 votes, average: 5, 00 out of 52 votes, average: 5, 00 out of 52 votes, average: 5, 00 out of 52 votes, average: 5, 00 out of 52 votes, average: 5, 00 out of 5 (2 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[11/06/2016] Istanbul + Mokka & Bakschisch

La première extension pour Istanbul se nomme Mokka & Bakschisch et va nous immerger encore davantage dans les quartiers typiques de la capitale turque. Mes partenaires du jour, à l’exception de Tristan, découvre par la même occasion le jeu de base…

ISTANBUL + MOKKA & BAKSCHISCH

Le jeu Istanbul a reçu le Kennerspiel en 2014 et, comme souvent dans le cas de jeux récompensés, une extension n'a pas tardé à fleurir (Essen 2015 pour être précis). Du coup, ce soir, nous la découvrirons lors d'une très sympathique partie à 5 joueurs : Yannick, Axel, Alendar, Tristan et moi-même...

Le jeu Istanbul a reçu le Kennerspiel en 2014 et, comme souvent dans le cas de jeux récompensés, une extension n’a pas tardé à fleurir (Essen 2015 pour être précis). Du coup, ce soir, nous la découvrirons lors d’une très sympathique partie à 5 joueurs : Yannick, Axel, Alendar, Tristan et moi-même…

Première nouveauté : le plateau est constitué non plus de 16 tuiles mais de 20, avec l'ajout des tuiles n°17, 18, 19 et 20, sans oublier que les n°1 et 6 ont été refaites (pour y incorporer le café en tant que denrée supplémentaire). Pour le reste, la mise en place n'est guère modifiée (ajout de tuiles liées au café, un peu comme celles des mosquées, ainsi que d'une barrière marron et d'un négociant en café qui se promènera, mais rien de bien révolutionnaire)...

Première nouveauté : le plateau est constitué non plus de 16 tuiles mais de 20, avec l’ajout des tuiles n°17, 18, 19 et 20, sans oublier que les n°1 et 6 ont été refaites (pour y incorporer le café en tant que denrée supplémentaire). Pour le reste, la mise en place n’est guère modifiée (ajout de tuiles liées au café, un peu comme celles des mosquées, ainsi que d’une barrière marron et d’un négociant en café qui se promènera, mais rien de bien révolutionnaire)…

Comme dans le jeu de base, chaque joueur dispose de sa brouette, avec une capacité de 2 unités par marchandise, extensible jusqu'à 5. A noter que le café n'est pas stocké de la même manière : on récupérera de jolis petits sacs en bois. Autre élément à noter : pour gagner il faut amasser 6 bijoux dans tous les cas. Cela devrait avoir tendance à allonger la partie...

Comme dans le jeu de base, chaque joueur dispose de sa brouette, avec une capacité de 2 unités par marchandise, extensible jusqu’à 5. A noter que le café n’est pas stocké de la même manière : on récupérera de jolis petits sacs en bois. Autre élément à noter : pour gagner il faut amasser 6 bijoux dans tous les cas. Cela devrait avoir tendance à allonger la partie…

Dès l'entame, après l'exposé un peu fastidieux de la règle (ah, ces extensions qui génèrent l'arrivée d'un second livret de règles qui ne reprend pas les règles de base...), nous attaquons la partie dans une bien bonne ambiance ! C'est Axel, en, blanc, qui est premier joueur.

Dès l’entame, après l’exposé un peu fastidieux de la règle (ah, ces extensions qui génèrent l’arrivée d’un second livret de règles qui ne reprend pas les règles de base…), nous attaquons la partie dans une bien bonne ambiance ! C’est Axel, en, blanc, qui est premier joueur.

Voici la vue en fin de premier tour. Le jeu est hyper fluide : on réalise un déplacement d'une ou deux cases avec son marchand, on laisse un assistant sur la case d'arrivée (ou on rempile un s'il s'en trouvait un), on gère la présence d'autres marchands, on réalise l'action de la case et, enfin, on peut profiter de la présence éventuelle de l'un des trois marqueurs cylindriques. En ce qui me concerne, je me suis rendu juste en-dessous de tuile de départ (la fontaine), pour récupérer une seconde carte de bonus et un sac de café. D'ailleurs, je décide de tout miser sur le café pour amasser des bijoux dans un premier temps (il y a une maison du café, tout en bas à gauche, qui fonctionne comme les deux de la version de base).

Voici la vue en fin de premier tour. Le jeu est hyper fluide : on réalise un déplacement d’une ou deux cases avec son marchand, on laisse un assistant sur la case d’arrivée (ou on rempile un s’il s’en trouvait un), on gère la présence d’autres marchands, on réalise l’action de la case et, enfin, on peut profiter de la présence éventuelle de l’un des trois marqueurs cylindriques. En ce qui me concerne, je me suis rendu juste en-dessous de tuile de départ (la fontaine), pour récupérer une seconde carte de bonus et un sac de café. D’ailleurs, je décide de tout miser sur le café pour amasser des bijoux dans un premier temps (il y a une maison du café, tout en bas à gauche, qui fonctionne comme les deux de la version de base).

J'utilise assez souvent la tuile n°17 en début de partie : pour deux sous j'empoche 2 sacs de café + pour une marchandise j'en empoche 2 de plus + pour une carte défaussée j'en empoche encore 2 supplémentaires ! Total de 6 sacs de café, ce qui est vraiment une bonne affaire à mon humble avis...

J’utilise assez souvent la tuile n°17 en début de partie : pour deux sous j’empoche 2 sacs de café + pour une marchandise j’en empoche 2 de plus + pour une carte défaussée j’en empoche encore 2 supplémentaires ! Total de 6 sacs de café, ce qui est vraiment une bonne affaire à mon humble avis…

C'est Damien / Alendar qui récupère la toute première pierre précieuse de cette partie en allant chez le marchand qui les échange contre des sous...

C’est Damien / Alendar qui récupère la toute première pierre précieuse de cette partie en allant chez le marchand qui les échange contre des sous…

Petite combo que je réalise peu après : je vais à la maison du café pour réaliser deux achats de pierres précieuses contre 6+7 = 13 sacs de café, grâce à l'utilisation de ma carte de double vente autorisée. Bon, après, je vais changer de stratégie : je vais aller sur autre chose que le café...

Petite combo que je réalise peu après : je vais à la maison du café pour réaliser deux achats de pierres précieuses contre 6+7 = 13 sacs de café, grâce à l’utilisation de ma carte de double vente autorisée. Bon, après, je vais changer de stratégie : je vais aller sur autre chose que le café…

Axel expérimente l'action de placer la barrière marron en lien avec le café. Celle-ci va empêcher les marchands de ses adversaires de passer directement entre les deux cases de part et d'autre. En plus, cela lui donne le droit de réaliser l'une des deux actions des cases adjacentes (un peu comme avec le membre de sa famille). Pas mal...

Axel expérimente l’action de placer la barrière marron en lien avec le café. Celle-ci va empêcher les marchands de ses adversaires de passer directement entre les deux cases de part et d’autre. En plus, cela lui donne le droit de réaliser l’une des deux actions des cases adjacentes (un peu comme avec le membre de sa famille). Pas mal…

Alors que nous en sommes à 3 pierres précieuses chacun en moyenne (de 2 à 4 en fait), la partie a tendance à trop durer quand même. N'est-ce pas Axel ? ;-)

Alors que nous en sommes à 3 pierres précieuses chacun en moyenne (de 2 à 4 en fait), la partie a tendance à trop durer quand même. N’est-ce pas Axel ? ;-)

Là, nous sommes dans le money-time et je couine car l'utilisation de cette carte de guilde (nouveauté de l'extension : elle prend tout le tour d'un joueur mais elle est très forte en général) ne me permettra pas de finir en un coup ! En effet, certes, elle m'offre le droit de doubler les gains de maison du thé (pari sur le résultat de deux dés lancés), mais même si j'ai la capacité financière d'acheter ainsi ma 6ème pierre précieuse, il faut encore que je déplace mon marchand sur la bonne case (donc un tour de plus). Et Alendar va terminer ce tour.... Bouhhhh...

Là, nous sommes dans le money-time et je couine car l’utilisation de cette carte de guilde (nouveauté de l’extension : elle prend tout le tour d’un joueur mais elle est très forte en général) ne me permettra pas de finir en un coup ! En effet, certes, elle m’offre le droit de doubler les gains de maison du thé (pari sur le résultat de deux dés lancés), mais même si j’ai la capacité financière d’acheter ainsi ma 6ème pierre précieuse, il faut encore que je déplace mon marchand sur la bonne case (donc un tour de plus). Et Alendar va terminer ce tour…. Bouhhhh…

Et voilà comment Alendar clôt immédiatement la partie (il est dernier joueur du tour) : il se rend sur la tuile n°19 et échange 4 sacs de café + 3 marchandises jaunes pour récupérer sa 6ème pierre précieuse...

Et voilà comment Alendar clôt immédiatement la partie (il est dernier joueur du tour) : il se rend sur la tuile n°19 et échange 4 sacs de café + 3 marchandises jaunes pour récupérer sa 6ème pierre précieuse…

Le plateau une fois la partie achevée...

Le plateau une fois la partie achevée…

Les éléments de Yannick, avec pas moins de 5 tuiles collectées (il ne lui en manque qu'une seule de mosquée, laquelle lui aurait rapporté sa 6ème pierre précieuse).

Les éléments de Yannick, avec pas moins de 5 tuiles collectées (il ne lui en manque qu’une seule de mosquée, laquelle lui aurait rapporté sa 6ème pierre précieuse).

Les éléments du vainqueur du jour, Alendar, avec une brouette bien peu développée ma foi... Comme quoi !

Les éléments du vainqueur du jour, Alendar, avec une brouette bien peu développée ma foi… Comme quoi !

Les éléments d'Axel, qui échoue lui aussi avec 5 pierres !

Les éléments d’Axel, qui échoue lui aussi avec 5 pierres !

Les éléments de Tristan, lui aussi à 5 pierres et à un coup de la victoire (il a les éléments pour faire le même échange qu'Alendar à la taverne)... Frustrant !

Les éléments de Tristan, lui aussi à 5 pierres et à un coup de la victoire (il a les éléments pour faire le même échange qu’Alendar à la taverne)… Frustrant !

Et mes éléments à moi, avec la même frustration  que mes petits camarades...

Et mes éléments à moi, avec la même frustration que mes petits camarades…

Durée de la partie : 2 heures – Note de cette partie : 16 / 20

Scores :

Total
Yannick (rouge) 5 pierres
Alendar (bleu) 6 pierres
Axel (blanc) 5 pierres
Tristan (jaune) 5 pierres
Ludo le gars (vert) 5 pierres

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- Le renouvellement des parties grâce aux tuiles qui peuvent se poser de manière quasiment infinie,
- La fluidité des tours de jeu,
- La possibilité de prévoir son tour à l’avance, avec plan A et plan B, ce qui fluidifie encore le jeu,
- Les bons apports de l’extension : le café surtout, les cartes de guildes ensuite,
- L’envie d’y revenir !

On a moins aimé
- Le final qui se termine quand même trop dans un mouchoir de poche, donc comme sur un coup de dés (c’est le cas de le dire souvent…) !
- La durée de la partie qui grimpe avec l’extension pour atteindre finalement trop de temps pour ce type de jeu.

———————-

2 commentaires à propos de “[11/06/2016] Istanbul + Mokka & Bakschisch

  1. Salut Ludo
    Oui toujours la même constatation avec ce jeu: c’est une course et tout le monde est à peu de chose près à égalité dans la dernière ligne droite, et il y a un vainqueur sans que l’on sache trop comment ni pourquoi il s’est détaché. J’aime beaucoup ce jeu mais c’est à chaque fois la même frustration finale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ cinq = 6

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>