0 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 5 (0 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[12/05/2005] Antiquity

Participants
- Stan, joueur bleu, l’un des 3 experts de ce jeu ;-)
- Didier, joueur rouge, alias Didier_adasoc sur TricTrac, qui a bien de la chance d’avoir 2 grands garçons pour assouvir sa passion ludique,
- Johnattan, joueur jaune, un autre des 3 experts de ce jeu ;-)
- Ludo le gars, joueur noir, débutant et votre serviteur.

Déroulement de la partie
Ce soir, c’est LA soirée de découverte pour
moi de ce monstre ludique sorti à Essen, Antiquity, et j’avoue

à mes adversaires, déjà très expérimentés
sur le jeu, une certaine appréhension à l’idée de me lancer
dedans. Une sorte de peur face à un gros machin truc bidule chouette
;-)
Heureusement, ils se montrent compréhensifs et passent bien 45 minutes
à 1 heure à m’expliquer patiemment les règles.
Puis, nous procédons au tirage aléatoire de l’ordre du tour initial
et au positionnement de notre cité de départ. La partie débute
donc avec la phase 2 de choix des actions à réaliser lors de son
tour…
Précision évidente mais que je tiens à formuler : en tant
que débutant sur ce jeu, ma vision et mon propos ne doivent pas être
pris au pied de la lettre et se doivent d’être acceptés comme une
première analyse naïve du jeu. Merci ;-)


Une vue générale du plateau, une fois que chaque joueur
a placé sa cité initiale…


Une vue de ma cité une fois les actions de la phase 4 réalisées
: un ouvrier travaille dans une forêt de 4 hexagones sur la droite
et un autre a installé une pêcherie de 4 hexagones en bas.
J’estime, ainsi, pouvoir faire fructifier mon bois (il semble qu’il ne
faille pas être à cours dans cette denrée) et pouvoir
nourrir mes troupes à l’aide du poisson pêché au sud.
On verra, hein…


Une vue générale de la situation un peu plus tard dans
la partie, alors que la pollution commence à se faire sentir autour
de nos cités. A noter l’incroyable (pour moi…) démarrage
de Didier et Stan qui ont réalisé exactement les mêmes
actions au premier tour ! Un peu comme si le jeu pouvait être mécanique…


Et voilà mon propre plateau individuel (celui d’un amateur,
hein ;-) alors que je viens de construire ma cathédrale et de choisir
de partir à Dan Nicolo (comme Johnattan le tour d’avant), c’est-à-dire
que je vais tenter de construire toutes mes maisons dans mes cités
(au moins une autre à ajouter, ce qui me pèse car je manque
de pierres à récolter sur le plateau)…


Une jolie vue d’un de mes ouvriers en train de travailler dans un champ
d’oliviers comprenant 5 hexagones. Le travail sera long, mais le nombre
de ressources alimentaires ainsi collectées me mettra à
l’abri de la famine, pour un temps…


J’ai beaucoup galéré, à trop me regarder développer
mes champs (risque mis en avant par Didier avant qu’on ne joue d’ailleurs
;-) , mais je viens enfin de réussir à bâtir ma seconde
cité, qui devrait me permettre de respirer un peu au milieu de
mon cimetière. A droite, les ressources que j’ai dépensées
pour cette phase…


Une vue du niveau de famine en cours de jeu et des Saints que l’on
essaie d’honorer respectivement : san Nicolo pour Johnattan et moi, San
Christofori pour Stan et Didier…


Franchement, avoir construit une seconde cité pour la transformer
en cimetière et en milieu hospitalier (retrait de 5 tombes par
tour) ne me fait pas marrer du tout…


Le plateau individuel du vainqueur une fois la partie terminée…


Lors de ma première programmation d’action (phase 2), je choisis
de placer 4 maisons (d’où la libération de 4 ouvriers),
2 charrettes (cart) avec 2 ouvriers dessus pour qu’ils aillent travailler
sur le plateau général, 1 explorateur (pour collecter le
marqueur caché se trouvant dans ma zone de contrôle) et 1
entrepôt de taille 6 (en vue de conserver des ressources pour la
suite du jeu et être moins sujet à la famine). On verra bien,
c’est une première approche ;-)


Une vue générale des protagonistes : à gauche
Stan, en haut à gauche Didier, à droite Johnattan…


Une vue de la cité de Didier, lui qui essaie de n’en bâtir
qu’une seule pour toute la partie. Son objectif est de réaliser
San Christofori, c’est à dire de disposer en fin de tour de 3 ressources
nourriture de chaque type ainsi que 3 ressources de luxe de chaque type
(d’où un total visé de 24 ressources). Il paraît que
c’est possible, mais à cause de son exploration initiale de vin
au lieu d’une des 3 denrées alimentaires, il aura du mal à
y parvenir (une tombe déjà dans sa cité et d’autres
à venir vont le contraindre à revoir ses plans)…


Une vue de la zone de proximité qui se dispute entre Johnattan
et moi-même : je m’installe près de sa seconde cité
pour récolter du bois et il se décale à gauche pour
faire de même. Mais bon, ce n’est pas la grosse intéraction
quand même…


Johnattan récolte ses ressources sous l’oeil circonspect de
son padre…


Une nouvelle vue générale du plateau, alors que la pollution
fait rage à présent et que les espaces libres se font rares.
Ma seconde cité, proche de la zone de contrôle de Stan, me
permet de ibérer quelques déchets près de chez lui,
surtout qu’il n’active pas sa décharge à tous les tours
(il a besoin de ses hommes ailleurs pour tenter d’atteindre sa condition
de victoire qu’il envisage de changer au dernier moment : passer de San
Christofori à Santa Barbara)…


Les pics de pollution sont atteints à tous les tours maintenant
et les tombes pleuvent dans nos cités (quand une tête de
mort ne peut pas être placée, c’est une tombe qui arrive
directement dans la cité !)…


La partie arrive à son terme, avec un changement de saint de
la part de Stan, qui opte finalement pour Santa Barbara à la place
de San Christofori (il construit son dernier bâtiment), au nez et
à la barbe de Johnattan qui voulait faire la même chose mais
à qui il manque un seul petit tour de jeu…

Cliquez pour agrandir !
Une vue du plateau général après la partie brillamment
remportée par Stan…

Décompte final
Durée de la partie : 3 heures – Mise en place du
jeu : 20 minutes – Explication des règles : 1 heure
Stan remporte cette partie, avec Santa Barbara, devant Johnattan, le plus près
d’y arriver, Didier et Ludo le gars.

Débriefing
Quelle claque ! Jouer une partie d’Antiquity a été vécu,
en ce qui me concerne, comme une expérience à vivre. J’ai apprécié
le déroulement de celle-ci et je suis content d’avoir terminé
vivant ;-) J’ai regretté la quasi-absence d’intéraction et le
côté très difficile de revenir quand on est déjà
largué (l’impression que l’on va ramer jusqu’au bout en quelque sorte).
Le jeu se regarde jouer plus qu’il ne se vit, puisqu’on assiste au développement
de chacun, fait dans son coin. Même le sien est assez mécanique,
avec ses phases de programmation d’actions, de récoltes, de famine et
de pollution, et on recommence. Tout cela tourne très très bien
mais s’avère fastidieux avec ses petits marqueurs carrés pas vraiment
faits pour les gros doigts. Et je ne vous parle pas des bâtiments, encore
plus complexes que ceux de Puerto Rico, pourtant déjà difficiles
à appréhender quand on débute ! Ici, les combinaisons à
trouver, entre bâtiments, terrains et Saint choisi touchent au problème
mathématique : à partir de certaines données de départ
(terrains), de ma connaissance du jeu (bâtiments), je dois optimiser mon
développement (choisir le « bon » Saint au « bon » moment
et prévoir dès le départ d’en changer plus tard). En fait,
tout se déroule comme s’il fallait être bien conscient que ce que
l’on fait à l’instant t vise à atteindre un objectif à
court terme, dans une prévision à long terme : je prend San Christofori
pour stocker des quantités infinies de ressources, dans le but de construire
plein de bâtiments et de changer de Saint sur la fin (celui qui permet
de gagner en ayant construit tous ses bâtiments).
Dommage que le jeu ne soit pas plus intéractif que ça, car sinon,
au niveau richesse, à court, moyen et long terme, Antiquity est certainement
ce qui se fait de mieux dans le genre. Mais l’intéraction, j’adore ça,
alors je suis un peu réservé. Désolé pour les fans
;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− un = 7

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>