0 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 5 (0 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[19/03/2002] Euphrat & Tigris

Participants
– Julie, que je soupçonne de se piquer à la drogue de l’E&T…,
- Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Il va devenir habituel que je vous parle de l’insistance de Julie pour Euphrater… Elle est réellement intenable et je m’inquiète à son sujet : que lui arrive-t-il ? Va-t-elle vouloir déménager en Mésopotamie, sur les bords de l’Euphrate ? Si quelqu’un a un remède, merci de me faire signe ; j’ai beau lui proposer des parties à 4 pour varier les plaisirs, elle ne jure que par nos confrontations en duel… ;-)
Alors, on y retourne… Elle avec son arc et moi sur ma vache sacrée…

La partie démarre avec la constitution progressive de deux royaumes centraux, ce qui semble devenir un standard de ce jeu à deux. La différence aujourd’hui réside dans ma tentative de placer mes 4 chefs dans le même royaume central afin de consolider de manière absolue la position de chacun d’eux.

Une fois n’est pas coutume, c’est Julie qui déclenche les hostilités, et elle s’en sort très bien, puisque 2 de mes chefs rentrent à la maison et qu’elle gagne beaucoup de points. Hum, ça part mal…

La suite du jeu est intéressante, puisque Julie ne change pas de rythme et qu’elle accentue encore son avance petit à petit, avec notamment la création d’un monument bleu / vert, que je convoite néanmoins…
D’ailleurs, je la menace en conflit externe avec mon chef bleu, et, remportant ce combat, je bénéficie des cubes bleus de cette machine à sous.

Dans le même temps je construis un monument vert / rouge, à partir de tuiles rouges, dans mon royaume central, que bon an mal an, je parviens à conserver.
Et c’est environ à ce moment-là que Julie tente un très joli coup, qui aurait dû la conduire à la victoire mais qui finalement occasionnera sa perte.
Je vous l’explique par le menu.
Dans mon royaume se trouve son chef noir. Elle y construit un monument vert / noir pour 2 raisons précises : affaiblir mon chef vert en prévision d’un conflit externe imminent qu’elle va déclencher et du coup disposer d’un monument qui lui rapportera des points verts et noirs. Très subtil… Tout devrait se dérouler selon ses plans : elle place une tuile catastrophe pour affaiblir un peu plus mon chef noir, qui est placé dans le même royaume que son chef vert. Je réagis en plaçant une autre tuile catastrophe dans la même zone pour la contraindre à jouer deux tuiles pour engager le fameux conflit (ainsi, je jouerai le premier à l’issue du combat). Son erreur ? Avoir trop confiance dans le succès de son chef noir (3 tuiles d’avance sur le plateau). En effet, elle commence par demander la résolution de ce conflit sans rajouter de renfort. Et là, je sors 3 tuiles noires de derrière mon paravent, que j’avais patiemment amassées. Résultat : elle retire son chef noir et 5 tuiles noires, je gagne 6 points noirs (très précieux, sachant que j’en avais seulement 5 à ce moment-là) et plus de conflit sur le plateau. Quelle désillusion et quel chambardement !

A ce moment de la partie, je pense que nous sommes à peu près à égalité soit entre 10 et 15 cubes sur notre couleur la plus faible). Or, je possède 5 trésors.
Je décide donc de glaner quelques cubes noirs pour être tranquille et de récupérer le dernier trésor accessible pour clore le jeu.
Et, à mon tour, je tente un coup particulier : je ne me précipite pas auprès du monument vert / noir pour emmagasiner des cubes noirs, car le royaume récepteur est très pauvre en tuiles noires et je crains d’être éjecter par Julie en conflit externe. Je déplace donc mon chef bleu présent dans le royaume voisin, sur une case jonction entre un royaume et un territoire (je reviendrai sur ce point dans le debriefing), afin de laisser la place à mon chef vert, en attente de réaliser une jonction avec le territoire du monument visé.
Le résultat est curieux : Julie se demande pourquoi je laisse une place vacante entourée de 4 tuiles rouges et juste à côté du monument vert / noir, qui plus est dans un royaume où se trouve un monument vert / rouge ! Elle va l’apprendre à ses dépens, puisqu’elle place son chef noir et son chef vert dans le dit royaume et qu’elle se fait éjecter en conflit externe dès le tour suivant. La partie est également terminée car je prends un 6ème trésor.

Décompte final
Je gagne la partie avec un total de 19 points, Julie obtenant un total de 14 points.

Détails de la répartition
:

Couleur
Julie
Ludo le gars
Total
Bleu
15
26
41
Vert
12
33
45
Rouge
16
26
42
Noir
15
13
28
Trésor
2
6
8
Total
60
104
164

Débriefing
Cette partie fut très certainement la plus serrée que l’on ait jouée avec Julie. Je pense même que sans sa défaite dans le conflit externe noir en fin de partie, elle aurait très probablement gagnée. Mais, ce n’est pas le cas et je me félicite d’avoir su réagir en tout dernier ressort, en réalisant une certaine forme de coup de bluff : faire croire qu’un combat est perdu et renforcer au moment opportun…

Sur le jeu proprement dit, cette partie nous a contraint à reprendre le feuillet de règles en deux occasions (ce qui est suffisamment rare pour être signalé) :
- En référence à l’une des remarques finales (ne pas se précipiter même si les places semblent fabuleuses), j’ai dû vérifier la validité d’une action peu courante : deux royaumes sont côte à côte, juste séparés par une case de jonction toute entourée de tuiles rouges, particulièrement attractive. Dans l’un de ces royaumes ne se trouve qu’un seul chef. Je souhaite donc le prendre, ce qui transforme le royaume en territoire, et le replacer sur la case attractive, qui n’est plus une case de jonction entre deux royaumes. La règle n’étudiant pas ce cas particulier, nous avons jugé que c’était autorisé.
- En toute fin de partie, il a fallu vérifier également que lors de la prise du dernier trésor autorisé pendant la première action d’un joueur, il reste bien la deuxième action à jouer avant la fin du jeu. La règle nous a confirmé que le jeu s’arrête après la fin du tour du joueur. Donc, la deuxième action est à effectuer.

Si Julie continue comme ça, elle va gagner la prochaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit − 3 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>