1 vote, average: 5, 00 out of 51 vote, average: 5, 00 out of 51 vote, average: 5, 00 out of 51 vote, average: 5, 00 out of 51 vote, average: 5, 00 out of 5 (1 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[19/10/2015] C-Cross, Lot, Fendo, Mixtour

Je pense qu’aujourd’hui, parmi les lecteurs de mon site, tout le monde sait que l’éditeur Clemens Gerhards a sorti un de mes jeux pour Essen 2015. Du coup, l’idée m’est venue aujourd’hui d’aller plus loin et de vous présenter un compte-rendu de partie de 4 jeux Clemens Gerhards, sortis soit pour Essen soit les deux années précédentes. Qu’en dites-vous ?
Au programme, donc, quatre parties de jeux abstraits, avec un matériel de folie à chaque fois et une configuration deux joueurs plébiscités par cet éditeur : C-Cross d’abord, puis Lot (le chouchou de Tristan), Fendo (la nouveauté de Dieter Stein sortie aussi pour Essen) et Mixtour (de Dieter Stein également, primé en Allemagne en 2013).
Une -très- belle après-midi…

C-CROSS

A tout seigneur, tout honneur, commençons donc cette après-midi made in Clemens Gerhards, par mon bébé C-Cross... Il est clair que l'éditeur a fait un boulot de fou sur la fabrication du jeu, avec notamment ces zones creusées dans le hêtre massif du plateau pour bien cranter les plaques...

A tout seigneur, tout honneur, commençons donc cette après-midi made in Clemens Gerhards, par mon bébé C-Cross… Il est clair que l’éditeur a fait un boulot de fou sur la fabrication du jeu, avec notamment ces zones creusées dans le hêtre massif du plateau pour bien cranter les plaques…

Un peu plus tard, alors que Tristan a placé une plaque et moi deux, avec pas mal de foisonnements d'autres pions aux alentours. Je semble assez bien parti mais on ne sait jamais car il faut rester concentré de bout en bout pour ne pas se faire surprendre et, plus subtil, être toujours capable de dédommager son adversaire...

Un peu plus tard, alors que Tristan a placé une plaque et moi deux, avec pas mal de foisonnements d’autres pions aux alentours. Je semble assez bien parti mais on ne sait jamais car il faut rester concentré de bout en bout pour ne pas se faire surprendre et, plus subtil, être toujours capable de dédommager son adversaire…

C'est un jeu de course, hein, sachez-le... Et là, du coup, je vais pouvoir m'adjuger la dernière zone à gauche qui me manquait pour gagner...

C’est un jeu de course, hein, sachez-le… Et là, du coup, je vais pouvoir m’adjuger la dernière zone à gauche qui me manquait pour gagner…

Le plateau est carré, comme je m'amuse à le répéter à chaque fois que je fais une démonstration du jeu : ben oui, 4 zones de chaque côté ! Le but est de relier deux bords opposés du plateau avec ses plaques, sachant que, d'abord, on place ses pions et qu'il en faut trois, par zone pour se l'adjuger. A noter que, si l'adversaire  avait un ou deux pions aussi, il fallait le dédommager en retirant ses propres pions pour les remplacer par les siens. Ci-dessus, voici l'ouverture de notre partie de ce soir, avec Tristan en premier joueur qui a positionné un seul pion jaune et moi deux pions verts...

Le plateau est carré, comme je m’amuse à le répéter à chaque fois que je fais une démonstration du jeu : ben oui, 4 zones de chaque côté ! Le but est de relier deux bords opposés du plateau avec ses plaques, sachant que, d’abord, on place ses pions et qu’il en faut trois, par zone pour se l’adjuger. A noter que, si l’adversaire avait un ou deux pions aussi, il fallait le dédommager en retirant ses propres pions pour les remplacer par les siens. Ci-dessus, voici l’ouverture de notre partie de ce soir, avec Tristan en premier joueur qui a positionné un seul pion jaune et moi deux pions verts…

La partie se poursuit et Tristan pourrait bien créer la surprise, ayant un coup d'avance dans des secteurs importants pour moi. Cependant, à l'instant même, il prend une zone et me dédommage de deux pions, ce qui pourrait bien lui être fatal...

La partie se poursuit et Tristan pourrait bien créer la surprise, ayant un coup d’avance dans des secteurs importants pour moi. Cependant, à l’instant même, il prend une zone et me dédommage de deux pions, ce qui pourrait bien lui être fatal…

Et voilà, mon chemin valide entre le bord du bas et le bord du haut est réalisé ! Ce qui m'amuse (et me plaît), c'est de voir qu'aucune partie ne ressemble à une autre, surtout que les zones centrales, celles des bords et celles des coins ne sont pas fondamentalement plus fortes les une que les autres (au contraire de nombreux jeux de connexion où le centre est prédominant).

Et voilà, mon chemin valide entre le bord du bas et le bord du haut est réalisé ! Ce qui m’amuse (et me plaît), c’est de voir qu’aucune partie ne ressemble à une autre, surtout que les zones centrales, celles des bords et celles des coins ne sont pas fondamentalement plus fortes les une que les autres (au contraire de nombreux jeux de connexion où le centre est prédominant).

Durée de la partie : 7 minutes – Note de cette partie : ;-)

Scores :

Bilan
Tristan (jaune) défaite
Ludo le gars (vert) victoire

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- La qualité inouïe du matériel proposé par cet éditeur, notamment le fait que les plaques sont très bien crantées,
- Le fait qu’aucune case ne soit supérieure aux autres en terme de « poids »,
- Les retournements de situation, liés au fait qu’une bonne défense est avant tout une bonne attaque…
- Le dédommagement qui doit être pris en compte dans sa stratégie,
- Le condensé tension / plaisir / possibilités : enfin, je dis ça, je dis rien, c’est moi qui l’ai fait ! ;-)

On a moins aimé
- Les pions qui ont tendance à glisser des doigts et à s’échapper, parfois, si on veut en prendre trop avec ses gros doigts!

————————————————————————————————————
LOT

Lot est un jeu d'alignement, dans lequel il faut aligner 3 piles de 2 pions à sa couleur pour gagner. Mais, bien sûr, on ne pose pas les piles directement... A son tour, on pose un pion à sa couleur, au sol, et si, ce faisant on a trois pions alignés, on doit fabriquer une pile de deux sur l'une des cases et retirer les deux autres pions. C'est tout, pas d'autres règles !

Lot est un jeu d’alignement, dans lequel il faut aligner 3 piles de 2 pions à sa couleur pour gagner. Mais, bien sûr, on ne pose pas les piles directement… A son tour, on pose un pion à sa couleur, au sol, et si, ce faisant on a trois pions alignés, on doit fabriquer une pile de deux sur l’une des cases et retirer les deux autres pions. C’est tout, pas d’autres règles !

Un peu plus tard, on voit que j'essaie des sortes de fourchettes, mais il est à noter que les trois pions d'un alignement doivent être différents pour être validés...

Un peu plus tard, on voit que j’essaie des sortes de fourchettes, mais il est à noter que les trois pions d’un alignement doivent être différents pour être validés…

Oh le joli coup ! C'est à Tristan de jouer et il ne peut pas m'empêcher de jouer mon prochain pion sur l'une des deux cases qui me permettront de créer ma précieuse troisième pile alignée... Les trouverez-vous ?

Oh le joli coup ! C’est à Tristan de jouer et il ne peut pas m’empêcher de jouer mon prochain pion sur l’une des deux cases qui me permettront de créer ma précieuse troisième pile alignée… Les trouverez-vous ?

J'ai posé un pion orange sur l'une des cases puis Tristan a fait de même avec un pion blanc. Il aurait pu, mais ne me l'avait pas dit avant qu'on joue, choisir de me voler ma position initiale, la jugeant trop bonne. Cette règle, que j'apprécie beaucoup, l'aurait sûrement conduit à me prendre ma position centrale et de premier joueur. Mais bon, tant pis, on poursuit notre partie...

J’ai posé un pion orange sur l’une des cases puis Tristan a fait de même avec un pion blanc. Il aurait pu, mais ne me l’avait pas dit avant qu’on joue, choisir de me voler ma position initiale, la jugeant trop bonne. Cette règle, que j’apprécie beaucoup, l’aurait sûrement conduit à me prendre ma position centrale et de premier joueur. Mais bon, tant pis, on poursuit notre partie…

Je viens de fabriquer ma première pile orange ! Et je découvre que fabriquer une pile crée de nouveaux trous sur le plateau, sur lesquels l'adversaire peut rejouer... Je trouve aussi que les pions de Tristan sont clairement espacés et je m'en étonne...

Je viens de fabriquer ma première pile orange ! Et je découvre que fabriquer une pile crée de nouveaux trous sur le plateau, sur lesquels l’adversaire peut rejouer… Je trouve aussi que les pions de Tristan sont clairement espacés et je m’en étonne…

Voilà, c'est fait, je remporte cette partie de vrais débutants (enfin surtout moi, Tristan ayant joué pas mal de fois à ce jeu à Essen) ! Seulement trois piles pour réussir mon alignement, je pense que Tristan n'a pas su défendre correctement...

Voilà, c’est fait, je remporte cette partie de vrais débutants (enfin surtout moi, Tristan ayant joué pas mal de fois à ce jeu à Essen) ! Seulement trois piles pour réussir mon alignement, je pense que Tristan n’a pas su défendre correctement…

Durée de la partie : 10 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores :

Bilan
Tristan (blanc) défaite
Ludo le gars (orange) victoire

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- L’impression de savoir jouer à ce jeu avant d’avoir commencé : on est en terrain connu !
- La simplicité de la règle pour un jeu d’alignement assez élégant,
- Le plaisir ludique immédiat,
- Les impacts liés à la fabrication de la pile de deux : on ne mesure pas tous les effets tout de suite,
- La qualité du matériel, toujours présente chez cet éditeur…

On a moins aimé
- Le côté un poil trop tactique paisible,
- Le manque d’originalité pure.

————————————————————————————————————
FENDO

Fendo est la nouveauté de chez Gerhards qui me faisait le plus d’œil... enfin, après C-Quelque chose hein :-) ! On a affaire à un jeu de partage de territoire comme je les affectionne, avec des frontières communes et des pions pour indiquer ses possessions. Il y a là un grand plateau (trop ?) et de très nombreuses possibilités stratégiques...

Fendo est la nouveauté de chez Gerhards qui me faisait le plus d’œil… enfin, après C-Quelque chose hein :-) ! On a affaire à un jeu de partage de territoire comme je les affectionne, avec des frontières communes et des pions pour indiquer ses possessions. Il y a là un grand plateau (trop ?) et de très nombreuses possibilités stratégiques…

Voici la situation un peu plus tard, alors que les barrières commencent à bien séparer la zone ouverte du plateau. Zone ouverte ? La seule zone où se trouvent plusieurs pions. Et, d'ailleurs, on ne peut pas en créer une seconde en séparant la première en deux : la seule manière de séparer le plateau est de créer une zone fermée, avec un seul pion dans l'une des deux coupées. Je suis clair ?

Voici la situation un peu plus tard, alors que les barrières commencent à bien séparer la zone ouverte du plateau. Zone ouverte ? La seule zone où se trouvent plusieurs pions. Et, d’ailleurs, on ne peut pas en créer une seconde en séparant la première en deux : la seule manière de séparer le plateau est de créer une zone fermée, avec un seul pion dans l’une des deux coupées. Je suis clair ?

La première zone fermée de cette partie est celle que je crée en enfermant un pion de Tristan dans une zone de taille 1. Cela lui assure 1PV en fin de partie... ;-)

La première zone fermée de cette partie est celle que je crée en enfermant un pion de Tristan dans une zone de taille 1. Cela lui assure 1PV en fin de partie… ;-)

"Viens donc, mon fils, je t'ai ouvert la porte !" lance-je à mon gone sans être sûr que je m'y prends bien. Il faut dire que le risque est grand d'ouvrir l'espace de manière trop grande et qu'il s'y engouffre, restreignant mon espace vital...

« Viens donc, mon fils, je t’ai ouvert la porte ! » lance-je à mon gone sans être sûr que je m’y prends bien. Il faut dire que le risque est grand d’ouvrir l’espace de manière trop grande et qu’il s’y engouffre, restreignant mon espace vital…

A son tour, on a le choix entre deux actions : - Ajouter un nouveau pion (un ghost comme me disait l'auteur à Essen) en le déplaçant aussi loin qu'on veut à partir d'un de ses autres pions en faisant au maximum une bifurcation à angle droit, - Avancer un de ses pions (comme dans l'action 1) et placer une barrière juste à côté de lui. Ici, on a chacun ajouté un nouveau pion (blanc pour Tristan, orange pour moi), à partir de notre pion de départ...

A son tour, on a le choix entre deux actions :
- Ajouter un nouveau pion (un ghost comme me disait l’auteur à Essen) en le déplaçant aussi loin qu’on veut à partir d’un de ses autres pions en faisant au maximum une bifurcation à angle droit,
- Avancer un de ses pions (comme dans l’action 1) et placer une barrière juste à côté de lui.
Ici, on a chacun ajouté un nouveau pion (blanc pour Tristan, orange pour moi), à partir de notre pion de départ…

Clairement, ce jeu, que j'avais essayé une fois sur le salon d'Essen, est le plus stratégique de la gamme, en tout cas celui où la zone de jeu est la plus étendue et les possibilités les plus riches. Il rappelle beaucoup (trop ?) le système de découpage du terrain de Deluxe Camping. J'en ai parlé à l'auteur et il m'a dit ne pas le connaître ! Étonnant...

Clairement, ce jeu, que j’avais essayé une fois sur le salon d’Essen, est le plus stratégique de la gamme, en tout cas celui où la zone de jeu est la plus étendue et les possibilités les plus riches. Il rappelle beaucoup (trop ?) le système de découpage du terrain de Deluxe Camping. J’en ai parlé à l’auteur et il m’a dit ne pas le connaître ! Étonnant…

La bagarre a fait rage en haut du plateau, sachant que j'avais verrouillé le bas avec mes deux pions orange placés en sorte de sentinelles à gauche. Mais, cette fameuse zone du bas est la fameuse zone ouverte et il va bien falloir que soient isolés certains endroits avec un seul pion dedans... Comment m'y prendre ?

La bagarre a fait rage en haut du plateau, sachant que j’avais verrouillé le bas avec mes deux pions orange placés en sorte de sentinelles à gauche. Mais, cette fameuse zone du bas est la fameuse zone ouverte et il va bien falloir que soient isolés certains endroits avec un seul pion dedans… Comment m’y prendre ?

Bon, au final, je suis assez satisfait de ma gestion de bagarre du bas. Je vais remporter cette partie, prometteuse quant aux possibilités stratégiques du jeu, même si je persiste à penser que le plateau est un chouïa trop grand. Je pense que 6 par 6 aurait peut-être suffi et le jeu aurait démarré plus rapidement. M'enfin, pour une fois que le plateau est spacieux et que les possibilités stratégiques ont ainsi décuplées, je ne vais pas trop la ramener...

Bon, au final, je suis assez satisfait de ma gestion de bagarre du bas. Je vais remporter cette partie, prometteuse quant aux possibilités stratégiques du jeu, même si je persiste à penser que le plateau est un chouïa trop grand. Je pense que 6 par 6 aurait peut-être suffi et le jeu aurait démarré plus rapidement. M’enfin, pour une fois que le plateau est spacieux et que les possibilités stratégiques ont ainsi décuplées, je ne vais pas trop la ramener…

Durée de la partie : 25 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores :

Bilan
Tristan (blanc) 22
Ludo le gars (orange) 27

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- Le partage de territoire avec des frontières communes : j’adore toujours autant ce type de mécanisme,
- L’élégance et la fluidité du jeu : on a l’impression que tout est parfaitement naturel et huilé… et pas que le bois ;-)
- Les possibilités de progression qu’on doit pouvoir intégrer au fur et à mesure des parties : bravo Dieter !
- La qualité du matériel, toujours aussi plaisante…

On a moins aimé
- La taille un poil grande du plateau qui fait que la partie met du temps à démarrer (mais peut-être que je me trompe : les coups joués impacteront la suite, j’en suis sûr, mais comment mesurer ce qu’est un bon coup pendant les 10 premier tours ?)…

————————————————————————————————————
MIXTOUR

Le quatrième jeu de l'après-midi est Mixtour, un jeu qui est clairement le plus déroutant de ceux de la gamme : on ne sait pas comment il faut s'y prendre pour jouer correctement ! Il me rappelle Dvonn de Kris Burm pour son côté insaisissable, ou encore Mana de Claude Leroy pour son côté déplacement lié à la taille de la pile. Mais là, la différence est notable : c'est la pile visée qui donne la capacité de déplacement !

Le quatrième jeu de l’après-midi est Mixtour, un jeu qui est clairement le plus déroutant de ceux de la gamme : on ne sait pas comment il faut s’y prendre pour jouer correctement ! Il me rappelle Dvonn de Kris Burm pour son côté insaisissable, ou encore Mana de Claude Leroy pour son côté déplacement lié à la taille de la pile. Mais là, la différence est notable : c’est la pile visée qui donne la capacité de déplacement !

A son tour, on place un pion au sol sur une case vide ou on déplace une pile (ou partie d'une pile) sur une autre pile dont la taille correspond à la distance entre elle et celle de départ. Suis-je clair ? Si je vous parais peu clair, c'est que vous n'avez pas 136 de QI ! ;-)

A son tour, on place un pion au sol sur une case vide ou on déplace une pile (ou partie d’une pile) sur une autre pile dont la taille correspond à la distance entre elle et celle de départ. Suis-je clair ? Si je vous parais peu clair, c’est que vous n’avez pas 136 de QI ! ;-)

Voilà, c'est fait. Mais, au fait, quel est le but du jeu ? Tout simplement d'être au sommet de la première pile de taille 5 ou plus qui se créera. Tout bête, non ? Enfin, si le jeu a reçu le MindSpielepreis en 2013, je demande à voir...

Voilà, c’est fait. Mais, au fait, quel est le but du jeu ? Tout simplement d’être au sommet de la première pile de taille 5 ou plus qui se créera. Tout bête, non ? Enfin, si le jeu a reçu le MindSpielepreis en 2013, je demande à voir…

Après maints efforts, je crois que je suis en passe de l'emporter : voyez-vous comment ?

Après maints efforts, je crois que je suis en passe de l’emporter : voyez-vous comment ?

Ce logo, collé sur la boîte de jeu, signifie que Mixtour reçut en 2013 le MindSpielepreis, ce qui correspond à un prix allemand récompensant les jeux les plus complexes ou ceux qui sont censés le plus plaire à un public de joueurs avec un gros QI ! Le lien officiel : https://spielepreis.mensa.de/ et un article sur TricTrac qui en parlait pour les sélectionnés de 2015 : http://www.trictrac.net/actus/mind-spielepreis-2015-un-francais-selectionne-pour-les-jeux-de-l-intelligence ...

Ce logo, collé sur la boîte de jeu, signifie que Mixtour reçut en 2013 le MindSpielepreis, ce qui correspond à un prix allemand récompensant les jeux les plus complexes ou ceux qui sont censés le plus plaire à un public de joueurs avec un gros QI ! Le lien officiel : https://spielepreis.mensa.de/ et un article sur TricTrac qui en parlait pour les sélectionnés de 2015 : http://www.trictrac.net/actus/mind-spielepreis-2015-un-francais-selectionne-pour-les-jeux-de-l-intelligence …

Un peu plus tard, alors que la première pile blanche de Tristan peut être attaquée par mon pion rouge du haut puisque la pile de taille 2 se trouve à 2 cases (en diagonale) de mon pion. Compris ?

Un peu plus tard, alors que la première pile blanche de Tristan peut être attaquée par mon pion rouge du haut puisque la pile de taille 2 se trouve à 2 cases (en diagonale) de mon pion. Compris ?

Tristan est tendu car je lui mène la vie dure, empilant systématiquement ses pions blancs sous les miens. Au moins, même si je ne sais pas où ça me mènera, je sais que ça devrait l'empêcher de gagner puisqu'il n'est jamais au sommet nulle part !

Tristan est tendu car je lui mène la vie dure, empilant systématiquement ses pions blancs sous les miens. Au moins, même si je ne sais pas où ça me mènera, je sais que ça devrait l’empêcher de gagner puisqu’il n’est jamais au sommet nulle part !

Vous aviez trouvé ? Enfin, en tout cas, j'ai gagné !

Vous aviez trouvé ? Enfin, en tout cas, j’ai gagné !

Durée de la partie : 9 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores :

Bilan
Tristan (blanc) défaite
Ludo le gars (rouge) victoire

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- Le côté hyper décontenançant du jeu : ça change et ça va requérir d’y revenir pour affiner sa vision du jeu,
- La qualité des composants, notamment les jolis petits paniers qui servent de pions et qui crantent bien ceux du dessus,
- La capacité de déplacement liée à la hauteur de la pile de la case visée : original !

On a moins aimé
- Le côté un peu austère du jeu, lequel fait même particulièrement mal à la tête car il est très dur à lire (on n’est pas à l’abri d’une erreur qui donne la victoire à l’adversaire),
- Les aspects plus tactiques que stratégiques, déjà relevés dans Lot, mais ce dernier était plus « fun »…

————————————————————————————————————

7 commentaires à propos de “[19/10/2015] C-Cross, Lot, Fendo, Mixtour

  1. Bonsoir,

    Je n’ai pas encore eu le plaisir de « pratiquer » le jeu que vous avez créé mais je suis stupéfait par l’illusion d’optique qu’offrent les photos du plateau du jeu.
    Les emplacements « en u » sont-ils en creux ou en relief ? Moi, sur mon écran, je les vois bosselés! Mais un seul regard sur les pions verts et blancs présents sur les photos vient rompre l’illusion et je perçois alors les emplacements en creux.
    En est-il de même sur votre écran ?

    Bon, ce n’est pas là l’essentiel.
    Encore toutes mes félicitations pour votre esprit d’initiative et de création.
    Le chemin habituel des auteurs, c’est d’abord créer des jeux et ensuite ouvrir un site internet.
    Je ne connais que deux auteurs qui ont suivi le chemin inverse : François Haffner et… Ludovic Gimet.

    Nous avons un point commun : je suis directeur avec prise en charge d’une classe dans une école maternelle et primaire, mais pensionné depuis un an.
    J’habite à Naast, un village à 45 km au sud de Bruxelles, mais à 15 km d’une boutique de jeux qui s’appelle « Jeux de Nim » et qui a son site internet.
    François Haffner y est passé il y a quelques années pour présenter son Makabana. Qui sait ? Nous nous y rencontrerons peut-être un jour.

    Cordialement.
    Jean-Pierre.

    • Bonsoir. Merci de ce grand message qui fait bien plaisir.
      Je ne sais pourquoi vous avez des illusions d’optique sur votre écran, peut-être le jeu vous fait-il de l’œil tout simplement ? ;-)
      Sinon, je suis amusé de savoir que vous connaissez la boutique de Nim, c’est un site internet que je visite de temps à autre, un ancien lui aussi. Quant à savoir si je passerai là-bas prochainement, cela m’étonnerait quand même… Ca fait loin de chez moi et, si je vais loin, je vais à Essen ! Mais peut-être se croisera-t-on à Cannes ?
      Bonne soirée

      Ludo

  2. … Fausse manip je continue mon message …
    la boutique Bilboquet de Vannes. outre le matériel superbe, la mécanique est sympa, équilibrée et profonde ! Bref un vrai coup de cœur pour un très bon jeu abstrait. La seule chose qui n’est pas très facile à visualiser ce sont les 2 côtés opposés sur les petites « faces ».

    Encore bravo

  3. On m’a offert fendo pour Noël et j’apprécie vraiment énormément ce jeu. Personnellement je trouve la taille du plateau parfaite, stratégiquement ça équilibre l’espace entre les coins et le centre. Le jeu me fait énormément penser au jeu de go que j’ai pratiqué un moment. Les mécanismes au niveau de la stratégie sont les mêmes et donnent à ce jeu énormément de possibilités !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 1 = quatre

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>