0 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 5 (0 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[23/02/2019] Sherlock – Porté disparu

Les jeux d’enquêtes, coopératifs, et/ou d’escape room, voire de règles évolutives ou legacy, ont clairement le vent en poupe. La joyeuse équipe de Geek Attitude Games propose, elle aussi, un univers dans ce registre, avec la sortie en français d’une série d’enquêtes utilisant le Q-System. Cette série comporte pour le moment 3 enquêtes et le rythme de parution est de 3 enquêtes par trimestre. On va se régaler…
Pour le moment, je vous laisse en compagnie de trois inspecteurs novices, Jacques, Pierre et moi-même, en train de résoudre l’enquête Sherlock – Porté disparu, au Festival International des Jeux de Cannes 2019 !

SHERLOCK – PORTE DISPARU

La série des Q-System, alias Sherlock, traduite par GAG est une réussite absolue ! Les jeux tiennent dans la poche, coûtent moins de 10 € et le mécanisme est simple sans être simpliste. Ils ont fait sold out sur leur stand dès le samedi... Ça en dit long !

La série des Q-System, alias Sherlock, traduite par GAG est une réussite absolue ! Les jeux tiennent dans la poche, coûtent moins de 10 € et le mécanisme est simple sans être simpliste. Ils ont fait sold out sur leur stand dès le samedi… Ça en dit long !

A Cannes, ce qui est bien, c'est que les éditeurs peuvent proposer des activités en lien avec leurs sorties, dans des petits espaces dédiés. Ci-dessus, vous pouvez voir que GAG a tout simplement recréé un poste de police dans lequel nous allons pouvoir mener notre enquête du jour... Les éléments (cartes) sont surdimensionnés et il y a même un petit enregistrement vocal pour se mettre dans l'ambiance. Miam !

A Cannes, ce qui est bien, c’est que les éditeurs peuvent proposer des activités en lien avec leurs sorties, dans des petits espaces dédiés. Ci-dessus, vous pouvez voir que GAG a tout simplement recréé un poste de police dans lequel nous allons pouvoir mener notre enquête du jour… Les éléments (cartes) sont surdimensionnés et il y a même un petit enregistrement vocal pour se mettre dans l’ambiance. Miam !

L'enquête à laquelle nous allons prendre part a été proposée uniquement pour le salon, juste histoire de faire découvrir le système de jeu au public. Elle s'intitule "Porté disparu" et chaque participant a pu repartir avec le set de cartes pour la faire jouer par chez lui. Merci GAG !

L’enquête à laquelle nous allons prendre part a été proposée uniquement pour le salon, juste histoire de faire découvrir le système de jeu au public. Elle s’intitule « Porté disparu » et chaque participant a pu repartir avec le set de cartes pour la faire jouer par chez lui. Merci GAG !

Attention, à partir de maintenant ça va spoiler un chouille... La personne portée disparue est Julien Rota, 46 ans, dont le portrait s'affiche ci-dessus. C'est sa femme qui a donné l'alerte. Notre but est de comprendre ce qui s'est passé afin d'être en mesure de répondre à 10 questions lorsque nous nous sentirons prêts et que toutes les cartes auront été jouées.

Attention, à partir de maintenant ça va spoiler un chouille… La personne portée disparue est Julien Rota, 46 ans, dont le portrait s’affiche ci-dessus. C’est sa femme qui a donné l’alerte. Notre but est de comprendre ce qui s’est passé afin d’être en mesure de répondre à 10 questions lorsque nous nous sentirons prêts et que toutes les cartes auront été jouées.

Chaque joueur reçoit une main de 3 cartes (la mienne ci-dessus), sachant qu'il va, à son tour, devoir choisir entre en placer une sur le tableau (c'est un indice à son avis) et en défausser une (c'est une fausse piste selon lui). En début de partie, on navigue à vue, mais les éléments s'assemblent petit à petit. Précisions concernant les parties soulignées de texte sur mes 3 cartes : si je les défausse, je dois lire uniquement les parties soulignées à mes partenaires de jeu.

Chaque joueur reçoit une main de 3 cartes (la mienne ci-dessus), sachant qu’il va, à son tour, devoir choisir entre en placer une sur le tableau (c’est un indice à son avis) et en défausser une (c’est une fausse piste selon lui). En début de partie, on navigue à vue, mais les éléments s’assemblent petit à petit. Précisions concernant les parties soulignées de texte sur mes 3 cartes : si je les défausse, je dois lire uniquement les parties soulignées à mes partenaires de jeu.

On se prend au jeu très très vite et on se sent dans la peau d'inspecteurs de police, tant Pierre, qui dit à loisir n'aimer ni les jeux coopératifs ni les jeux d'enquêtes, que Jacques, qui n'aime pas non plus les jeux d'enquêtes, que moi-même qui revendique apprécier les deux !

On se prend au jeu très très vite et on se sent dans la peau d’inspecteurs de police, tant Pierre, qui dit à loisir n’aimer ni les jeux coopératifs ni les jeux d’enquêtes, que Jacques, qui n’aime pas non plus les jeux d’enquêtes, que moi-même qui revendique apprécier les deux !

Nous sommes bien d'accord pour essayer d'organiser nos indices sur le tableau : une ligne du temps, horizontale, pour les positionner chronologiquement, des groupes d'indices proches les uns des autres, quelques notes manuscrites de résumé de ce qu'on sait puis, peu après, un arbre généalogique !

Nous sommes bien d’accord pour essayer d’organiser nos indices sur le tableau : une ligne du temps, horizontale, pour les positionner chronologiquement, des groupes d’indices proches les uns des autres, quelques notes manuscrites de résumé de ce qu’on sait puis, peu après, un arbre généalogique !

Groupe d'indices que je vous laisse lire si vous le souhaitez...

Groupe d’indices que je vous laisse lire si vous le souhaitez…

Le début de notre arbre généalogique...

Le début de notre arbre généalogique…

On peut se prendre un peu la tête au moment d'échafauder des théories toutes plus alambiquées les unes que les autres, mais sans exagération, l'ensemble reste plausible et n'est pas trop tiré par les cheveux quand même...

On peut se prendre un peu la tête au moment d’échafauder des théories toutes plus alambiquées les unes que les autres, mais sans exagération, l’ensemble reste plausible et n’est pas trop tiré par les cheveux quand même…

Gros gros indice non ? Sur le bureau de Julien, il y a la photo de ces deux garçonnets. Ses fils ? Non, non, nous savons par ailleurs que sa femme et lui n'ont pas d'enfant. En plus, en observant attentivement la photo, on ne peut s'empêcher de penser qu'ils se ressemblent fichtrement ! Notre théorie des frères jumeaux commence à se valider non ?

Gros gros indice non ? Sur le bureau de Julien, il y a la photo de ces deux garçonnets. Ses fils ? Non, non, nous savons par ailleurs que sa femme et lui n’ont pas d’enfant. En plus, en observant attentivement la photo, on ne peut s’empêcher de penser qu’ils se ressemblent fichtrement ! Notre théorie des frères jumeaux commence à se valider non ?

La pile d'indices défaussés est assez importante. D'ailleurs, il vaut mieux, car ce qu'il faut éviter c'est d'avoir des fausses pistes sur le tableau ! Par contre, avoir défaussé des indices pertinents ne pose aucun souci...

La pile d’indices défaussés est assez importante. D’ailleurs, il vaut mieux, car ce qu’il faut éviter c’est d’avoir des fausses pistes sur le tableau ! Par contre, avoir défaussé des indices pertinents ne pose aucun souci…

Nous sommes en pleine préparation finale avant l'interrogatoire ! Il s'agit de bien se mettre d'accord et de reconstituer tous les éléments du puzzle. A noter que, à partir de maintenant, chacun peut parler librement des cartes défaussées... s'il s'en souvient et que des éléments lui semblent utiles dans la réflexion.

Nous sommes en pleine préparation finale avant l’interrogatoire ! Il s’agit de bien se mettre d’accord et de reconstituer tous les éléments du puzzle. A noter que, à partir de maintenant, chacun peut parler librement des cartes défaussées… s’il s’en souvient et que des éléments lui semblent utiles dans la réflexion.

L'interrogatoire a commencé ! On va même recommencer de zéro après avoir répondu à 7 questions, car l'une d'elles remet en question notre théorie. C'est autorisé par la règle...

L’interrogatoire a commencé ! On va même recommencer de zéro après avoir répondu à 7 questions, car l’une d’elles remet en question notre théorie. C’est autorisé par la règle…

Le verdict est proche mais je me garderai de vous livrer le détail de l'enquête quand même...

Le verdict est proche mais je me garderai de vous livrer le détail de l’enquête quand même…

Nous avons affiché 4 indices non pertinents, ce qui va retirer 4 PV à notre score. Au niveau des questions, nous en avons trouvé 8 sur 10, ce qui nous a donné 16 PV. Au total, donc, notre score est de 12 / 20.

Nous avons affiché 4 indices non pertinents, ce qui va retirer 4 PV à notre score. Au niveau des questions, nous en avons trouvé 8 sur 10, ce qui nous a donné 16 PV. Au total, donc, notre score est de 12 / 20.

Les trois pieds nickelés vous saluent bien ! ;-)

Les trois pieds nickelés vous saluent bien ! ;-)

Durée de la partie : 1 heure – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de la partie :

Questions Fausses pistes Total
Jacques + Pierre + Ludo le gars 8×2 = 16 -4 12

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- La petitesse de la boîte qui rentre dans toutes les poches !
- Le rythme de parution retenu avec un prix mini, permettant d’imaginer facilement des rotations des paquets de cartes entre groupes de copains,
- La simplicité de la règle au service d’un plaisir maximal, avec une cohérence et un côté vraisemblable de l’enquête de ce jour,
- Le fait que même des gens réfractaires à ce type de jeu, au départ, se soient offert la série complète !!! :-)

On a moins aimé
- Le fait qu’une boîte ne peut servir qu’une fois, même si c’est assumé,
- La non-intégration du tableau magnétique dans la boîte ;-)

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[23/02/2019] Sherlock – Porté disparu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− deux = 4

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>