3 votes, average: 5, 00 out of 53 votes, average: 5, 00 out of 53 votes, average: 5, 00 out of 53 votes, average: 5, 00 out of 53 votes, average: 5, 00 out of 5 (3 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[23/04/2016] Torres, Die Burgen von Burgund, Rheinländer, A Castle for all Seasons

« Montjoie ! Saint Denis ! Que trépasse si je faiblis ! »
Et oui, pour cette thématique des Ludophiles délocalisée en pays roannais (à Saint Vincent de Boisset pour être précis), je n’ai eu aucune pitié pour mes adversaires ludiques : j’ai tout simplement remporté les quatre parties auxquelles j’ai jouées ce jour !!! Du jamais vu… ;-) Alors, certes, je fanfaronne un peu, mais c’est tellement rare de réussir un tel quarté !
Il faut dire que le thème se prêtait bien aux envolées chevaleresques : A l’ombre des murailles, avec des jeux uniquement basés sur les châteaux forts du Moyen Âge :
- Torres : un jeu exceptionnel, parfaitement dans le thème, et trop rarement joué ces dernières années,
- Die Burgen von Burgund : parfait aussi, et Feld méritait bien de s’insérer dans cette thématique,
- Rheinländer : un Knizia joué qu’une seule fois, il fallait y revenir,
- A Castle for all Seasons : le jeu qui a servi d’illustration à notre journée et qui porte exactement le même nom que la thématique !
En bref, ce fut une formidable journée et je remercie très chaleureusement les passionnés des Vendanges Ludiques pour leur super accueil. Ils n’avaient raté qu’une seule chose : la présence du soleil remplacée par une pluie hyper désagréable et qui nous aura clairement empêchés de jouer à l’ombre des murailles au sens propre…

TORRES

Oh oh oh la belle boiboîte !!! Il faut dire que je l'aime mon Torres, dont l'illustration a servi de modèle pour notre logo des Ludophiles...

Oh oh oh la belle boiboîte !!! Il faut dire que je l’aime mon Torres, dont l’illustration a servi de modèle pour notre logo des Ludophiles…

Jeu magnifique qu'il me fallait faire encore et toujours découvrir à d'autres lors de cette journée thématique sur le thème des châteaux forts du Moyen Âge. Ci-dessus, vous pouvez voir comment se sont placés les premiers chevaliers de chaque joueur : Tristan avec le orange, David le noir, Nadège le bleu et moi-même le vert. Etant dernier joueur (au hasard), j'ai placé aussi le roi, au plus près de mon chevalier, évidemment...

Jeu magnifique qu’il me fallait faire encore et toujours découvrir à d’autres lors de cette journée thématique sur le thème des châteaux forts du Moyen Âge. Ci-dessus, vous pouvez voir comment se sont placés les premiers chevaliers de chaque joueur : Tristan avec le orange, David le noir, Nadège le bleu et moi-même le vert. Etant dernier joueur (au hasard), j’ai placé aussi le roi, au plus près de mon chevalier, évidemment…

Nous jouons avec la règle de base, celle qui ne met en jeu que les cartes Aktion et pas les cartes d'objectifs (tellement éloignées de la philosophie de Torres). Il y a de nombreuses années, j'avais d'ailleurs compilé les effets des cartes Aktion sur le petit feuillet ci-dessus. Très pratique...

Nous jouons avec la règle de base, celle qui ne met en jeu que les cartes Aktion et pas les cartes d’objectifs (tellement éloignées de la philosophie de Torres). Il y a de nombreuses années, j’avais d’ailleurs compilé les effets des cartes Aktion sur le petit feuillet ci-dessus. Très pratique…

Il y a du monde, et du beau monde, pour cette thématique chez nos confrères des Vendanges Ludiques. Merci encore à eux pour leur accueil...

Il y a du monde, et du beau monde, pour cette thématique chez nos confrères des Vendanges Ludiques. Merci encore à eux pour leur accueil…

Fin de premier tour de jeu (le 1er sur les 4 qui constituent la première année du jeu). J'ai déjà rallié le château du roi, au niveau 1, quand même ! Sinon, on peut voir que tous les joueurs ont fait le choix de faire arriver un second chevalier...

Fin de premier tour de jeu (le 1er sur les 4 qui constituent la première année du jeu). J’ai déjà rallié le château du roi, au niveau 1, quand même ! Sinon, on peut voir que tous les joueurs ont fait le choix de faire arriver un second chevalier…

Allez, hop, ne soyons pas avare de cartes Aktion (on ne peut en jouer qu'une par tour) : je vais surélever un de mes chevaliers dans un château où cela paraît utile...

Allez, hop, ne soyons pas avare de cartes Aktion (on ne peut en jouer qu’une par tour) : je vais surélever un de mes chevaliers dans un château où cela paraît utile…

Voilà ce que cela donne...

Voilà ce que cela donne…

Tristan, preux chevalier en tenue s'il vous plaît, s'apprête à jouer son tour, sous les yeux réfléchis de David, notre hôte...

Tristan, preux chevalier en tenue s’il vous plaît, s’apprête à jouer son tour, sous les yeux réfléchis de David, notre hôte…

Fin de première année et premier décompte, plutôt à mon avantage, mais c'est maigre. On décide de faire tourner le premier joueur, donc c'est David qui s'y colle alors que Tristan, en tant que joueur le plus en retard sur la piste de score, va choisir où il place le roi...

Fin de première année et premier décompte, plutôt à mon avantage, mais c’est maigre. On décide de faire tourner le premier joueur, donc c’est David qui s’y colle alors que Tristan, en tant que joueur le plus en retard sur la piste de score, va choisir où il place le roi…

En plein centre du plateau se livre une bagarre sans merci pour la suprématie dans un château on ne peut plus lucratif... J'aime bien mes deux tours accolées, pour peu que David (noir) n'ait pas les moyens d'y grimper grâce à une carte Aktion...

En plein centre du plateau se livre une bagarre sans merci pour la suprématie dans un château on ne peut plus lucratif… J’aime bien mes deux tours accolées, pour peu que David (noir) n’ait pas les moyens d’y grimper grâce à une carte Aktion…

Ouf ! C'était juste ! Après avoir beaucoup pioché pour l'obtenir, la voici enfin : avec cette carte Aktion, j'ai pu faire monter mon chevalier en arrière plan de deux niveaux d'un coup et, du coup, rejoindre le niveau 2 dans le château du roi, pour un gain non négligeable à venir de 10 PV...

Ouf ! C’était juste ! Après avoir beaucoup pioché pour l’obtenir, la voici enfin : avec cette carte Aktion, j’ai pu faire monter mon chevalier en arrière plan de deux niveaux d’un coup et, du coup, rejoindre le niveau 2 dans le château du roi, pour un gain non négligeable à venir de 10 PV…

Fin de deuxième année et second décompte, avec des écarts qui se creusent....

Fin de deuxième année et second décompte, avec des écarts qui se creusent….

J'ai à présent toutes mes cartes en main pour l'ultime année, composée comme la seconde, de 3 tours... C'est Nadège qui est première joueuse et c'est encore Tristan qui a placé le roi dans le château de son choix...

J’ai à présent toutes mes cartes en main pour l’ultime année, composée comme la seconde, de 3 tours… C’est Nadège qui est première joueuse et c’est encore Tristan qui a placé le roi dans le château de son choix…

"Je fais ça ou je fais ça ?" ;-)

« Je fais ça ou je fais ça ? » ;-)

Et voici la fin de la troisième année avec le troisième décompte qui a renforcé encore mon avance même si Tristan est le seul à avoir réussi à se placer au niveau 3 dans le château du roi...

Et voici la fin de la troisième année avec le troisième décompte qui a renforcé encore mon avance même si Tristan est le seul à avoir réussi à se placer au niveau 3 dans le château du roi…

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 19 / 20

Scores :

Après année 1 Après année 2 Après année 3
Tristan (orange) 17 63 153
David (noir) 24 71 154
Nadège (bleu) 34 90 165
Ludo le gars (vert) 39 105 193

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- Le plaisir bluffant de ce jeu : je l’adore et lui trouve toujours les mêmes qualités qu’il y a plus de 10 ans !
- Le look du jeu en situation : magnifique !
- La règle de base (à bas les cartes d’objectifs)

On a moins aimé
- La difficulté, lors d’une première partie, pour les joueurs débutants, de bien percevoir comment utiliser intelligemment les effets des cartes Aktions.

————————————————————————————————————
DIE BURGEN VON BURGUND

Je n'avais pas forcément prévu de revenir aux Châteaux de Bourgogne aujourd'hui et puis voilà : on me le propose alors... hop, en route !

Je n’avais pas forcément prévu de revenir aux Châteaux de Bourgogne aujourd’hui et puis voilà : on me le propose alors… hop, en route !

Nous jouons à ce jeu feldien à quatre : Tristan avec les dés rouges, Maitena avec les bleus, Joris avec les noirs et moi-même avec les... verts !

Nous jouons à ce jeu feldien à quatre : Tristan avec les dés rouges, Maitena avec les bleus, Joris avec les noirs et moi-même avec les… verts !

Voici la situation en fin de première manche (sur les cinq que comporte la partie). J'ai mise sur la mine d'argent, tout comme Joris, et les châteaux tout comme lui. Copieur !!! ;-)

Voici la situation en fin de première manche (sur les cinq que comporte la partie). J’ai mise sur la mine d’argent, tout comme Joris, et les châteaux tout comme lui. Copieur !!! ;-)

En pleine découverte des jeux dits "modernes", Joris se débrouille franchement bien ! Il faut dire qu'il s'inspire de mes tours de jeu... ;-) Heureusement qu'il ne copie pas sa voisine !!! :-) :-) :-)

En pleine découverte des jeux dits « modernes », Joris se débrouille franchement bien ! Il faut dire qu’il s’inspire de mes tours de jeu… ;-) Heureusement qu’il ne copie pas sa voisine !!! :-) :-) :-)

En cours de deuxième manche, je réussis à collecter deux mines, ce qui porte mon total à 3 et me permet d'empocher la tuile de 7PV, sachant qu'en plus cela me permettra de bénéficier d'un revenu substantiel de 3 pépites d'argent par manche...

En cours de deuxième manche, je réussis à collecter deux mines, ce qui porte mon total à 3 et me permet d’empocher la tuile de 7PV, sachant qu’en plus cela me permettra de bénéficier d’un revenu substantiel de 3 pépites d’argent par manche…

Fin de deuxième manche...

Fin de deuxième manche…

Le jeu est très agréable à pratiquer, n'est pas franchement prise de tête et plaît vraiment beaucoup à Joris et à Maitena. On passe un très bon moment et les autres joueurs aux autres tables aussi. Quelle belle journée...

Le jeu est très agréable à pratiquer, n’est pas franchement prise de tête et plaît vraiment beaucoup à Joris et à Maitena. On passe un très bon moment et les autres joueurs aux autres tables aussi. Quelle belle journée…

Fin de troisième manche. Les domaines se remplissent et ça combote de plus en plus...

Fin de troisième manche. Les domaines se remplissent et ça combote de plus en plus…

A 4 joueurs, le plateau général a tendance à considérablement se vider de ses tuiles les plus intéressantes... Au niveau des scores, c'est le grand écart, sachant que je viens juste de prendre la tête...

A 4 joueurs, le plateau général a tendance à considérablement se vider de ses tuiles les plus intéressantes… Au niveau des scores, c’est le grand écart, sachant que je viens juste de prendre la tête…

Tristan, comme à son habitude, combote comme un fou avec une jolie efficacité...

Tristan, comme à son habitude, combote comme un fou avec une jolie efficacité…

Fin de quatrième manche : les scores ont bien évolué et je me retrouve avant-dernier...

Fin de quatrième manche : les scores ont bien évolué et je me retrouve avant-dernier…

Ne pas faire d'erreur... Ne pas faire d'erreur...

Ne pas faire d’erreur… Ne pas faire d’erreur…

Alors que Maitena s'apprête à jouer l'un de ses derniers coups, je viens de réaliser une envolée de dingue au score : plus de 40 PV enregistrés à mon tour ! Oui, ça plombe l'ambiance... ;-)

Alors que Maitena s’apprête à jouer l’un de ses derniers coups, je viens de réaliser une envolée de dingue au score : plus de 40 PV enregistrés à mon tour ! Oui, ça plombe l’ambiance… ;-)

La partie est terminée ! Voici le plateau collectif juste avant les derniers PV à ajouter, notamment grâce aux tuiles jaunes...

La partie est terminée ! Voici le plateau collectif juste avant les derniers PV à ajouter, notamment grâce aux tuiles jaunes…

Le domaine de Tristan, avec 12 cases vides...

Le domaine de Tristan, avec 12 cases vides…

Celui de Maitena avec seulement 7 cases vides...

Celui de Maitena avec seulement 7 cases vides…

Le domaine de Joris avec 7 cases vides également : pas mal !

Le domaine de Joris avec 7 cases vides également : pas mal !

Et mon domaine avec 5 cases vides. Arriverai-je, un jour, à le remplir entièrement ? C'est un challenge...

Et mon domaine avec 5 cases vides. Arriverai-je, un jour, à le remplir entièrement ? C’est un challenge…

Durée de la partie : 2 heures 30 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores :

Piste Marchandises Pépites Ouvriers Tuiles jaunes Total
Tristan (rouge) 167 1 3 0 4 175
Maitena (bleu) 180 0 1 1 12 194
Joris (noir) 161 1 4 0 21 187
Ludo le gars (vert) 195 2 4 0 8 209

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- Le côté paisible quand on y joue, à condition de ne pas trop se laisser aller quand même et de ne pas rater de combos de la mort qui tue,
- Le défi de remplir un maximum de cases de son domaine,
- L’utilisation sympa des dés,
- Le renouvellement des parties

On a moins aimé
- Les tons un peu clairets voire en décalage (le jaune par exemple),
- La règle, pas si facile à expliquer après plusieurs mois (années ?) sans y avoir joué.

————————————————————————————————————
RHEINLÄNDER

Oui, rien qu'à la vue de la boîte, on est sûr qu'on est dans le thème ! A noter qu'il est plus que rare que l'on joue à des jeux Knizia chez Parker / Hasbro, comme quoi il y a eu plusieurs époques dans le monde du jeu...

Oui, rien qu’à la vue de la boîte, on est sûr qu’on est dans le thème ! A noter qu’il est plus que rare que l’on joue à des jeux Knizia chez Parker / Hasbro, comme quoi il y a eu plusieurs époques dans le monde du jeu…

Le plateau représente un fleuve, le Rhin, autour duquel nous allons placer nos chevaliers (blasons cartonnés) et nos ducs (figurines en plastique), afin de se créer des duchés puissants. Pour ce faire, on profitera de la position initiale de quelques châteaux, églises et autres villes...

Le plateau représente un fleuve, le Rhin, autour duquel nous allons placer nos chevaliers (blasons cartonnés) et nos ducs (figurines en plastique), afin de se créer des duchés puissants. Pour ce faire, on profitera de la position initiale de quelques châteaux, églises et autres villes…

Pour avoir le droit de placer un chevalier, il faut soit jouer une carte avec le numéro de la zone, soit jouer un chevalier à côté d'un autre à soi préalablement placé pour peu qu'il n'y ait pas de chevalier adverse à côté. Petit exemple : j'ai joué une carte 27 pour placer un chevalier sur l'une des zones de terres de la zone 27, puis comme un château s'y trouvait, je l'ai annexé en plaçant un autre chevalier gratuitement. Comme j'ai deux chevaliers côte à côte, cela forme un duché, d'où le rajout d'un de mes ducs juste à côté du duché. Comprendo ?

Pour avoir le droit de placer un chevalier, il faut soit jouer une carte avec le numéro de la zone, soit jouer un chevalier à côté d’un autre à soi préalablement placé pour peu qu’il n’y ait pas de chevalier adverse à côté. Petit exemple : j’ai joué une carte 27 pour placer un chevalier sur l’une des zones de terres de la zone 27, puis comme un château s’y trouvait, je l’ai annexé en plaçant un autre chevalier gratuitement. Comme j’ai deux chevaliers côte à côte, cela forme un duché, d’où le rajout d’un de mes ducs juste à côté du duché. Comprendo ?

Cette partie se joue à 4 joueurs, avec Amélie qui posera les pions jaunes, Julien (le patron de la boutique Destination Terres de Jeux de Roanne) qui posera les bleus, Sébastien qui utilisera les éléments rouges et moi-même avec les noirs.

Cette partie se joue à 4 joueurs, avec Amélie qui posera les pions jaunes, Julien (le patron de la boutique Destination Terres de Jeux de Roanne) qui posera les bleus, Sébastien qui utilisera les éléments rouges et moi-même avec les noirs.

Ayant investi une église dans un duché, Sébastien a ajouté un disque rouge sous son duc pour indiquer qu'il est promu évêque. Ensuite,  comme il est  le seul à l'avoir fait pour le moment, Sébastien récupère la carte archevêque qu'il place devant lui (en haut). Cette carte lui donne le pouvoir de jouer une carte avec numéro pour remplacer un chevalier adverse au lieu de ne jouer que sur les cases vides. Pas mal... Et dommage pour moi car je voulais le faire ! Il va me falloir me battre pour le dépasser sur le nombre d'évêques...

Ayant investi une église dans un duché, Sébastien a ajouté un disque rouge sous son duc pour indiquer qu’il est promu évêque. Ensuite, comme il est le seul à l’avoir fait pour le moment, Sébastien récupère la carte archevêque qu’il place devant lui (en haut). Cette carte lui donne le pouvoir de jouer une carte avec numéro pour remplacer un chevalier adverse au lieu de ne jouer que sur les cases vides. Pas mal… Et dommage pour moi car je voulais le faire ! Il va me falloir me battre pour le dépasser sur le nombre d’évêques…

La situation évolue progressivement et il n'est vraiment pas évident de savoir s'il vaut mieux faire quelques grands duchés ou répartir ses forces. Et, évidemment, on est tributaire des cartes piochées, sans que ce ne soit trop pénalisant, (ah la patte de Knizia) puisque l'on peut toujours se placer à côté de ses propres chevaliers quel qu'en soit le numéro...

La situation évolue progressivement et il n’est vraiment pas évident de savoir s’il vaut mieux faire quelques grands duchés ou répartir ses forces. Et, évidemment, on est tributaire des cartes piochées, sans que ce ne soit trop pénalisant, (ah la patte de Knizia) puisque l’on peut toujours se placer à côté de ses propres chevaliers quel qu’en soit le numéro…

Je ne parviens pas à récupérer la carte d'archevêque auprès de Sébastien, lequel prend d'autres églises pour la conserver. Le pire c'est qu'il ne s'en sert pas ! En tout cas, le jeu nous fait nous poser pas mal de questions sur la pertinence de tel ou tel positionnement, ce qui est plutôt pas mal : il est déroutant.

Je ne parviens pas à récupérer la carte d’archevêque auprès de Sébastien, lequel prend d’autres églises pour la conserver. Le pire c’est qu’il ne s’en sert pas ! En tout cas, le jeu nous fait nous poser pas mal de questions sur la pertinence de tel ou tel positionnement, ce qui est plutôt pas mal : il est déroutant.

Mon duché s'étend au-delà du Rhin, ayant réussi à annexer celui de la joueuse jaune : le mien comptait 4 chevaliers et le sien 2. Elle a cependant empoché les PV lié à son duché avant de le quitter : 1 PV pour le duc (qu'elle avait) + 4 PV pour la ville = 5 PV. A noter qu'en fin de partie les ducs vaudront 5 PV au lieu d'un seul...

Mon duché s’étend au-delà du Rhin, ayant réussi à annexer celui de la joueuse jaune : le mien comptait 4 chevaliers et le sien 2. Elle a cependant empoché les PV lié à son duché avant de le quitter : 1 PV pour le duc (qu’elle avait) + 4 PV pour la ville = 5 PV. A noter qu’en fin de partie les ducs vaudront 5 PV au lieu d’un seul…

Ca se passe par là Julien ! Oh oh... Sur le plan du jeu, on arrive bientôt à la fin de la partie : dès qu'un joueur aura placé l'ensemble de ses chevalier (20 à 4 joueurs)...

Ca se passe par là Julien ! Oh oh… Sur le plan du jeu, on arrive bientôt à la fin de la partie : dès qu’un joueur aura placé l’ensemble de ses chevalier (20 à 4 joueurs)…

Fin de partie et décompte final à venir...

Fin de partie et décompte final à venir…

Durée de la partie : 45 minutes – Note de cette partie : 13 / 20

Scores :

Décompte final Jetons Total
Amélie (jaune) 27 9 36
Julien (bleu) 14 4 18
Sébastien (rouge) 30 2 32
Ludo le gars (noir) 42 7 49

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- Le côté assez déroutant du jeu : on hésite entre blinder ses duchés et en créer de nouveaux plus faibles,
- La manière de gérer le hasard proposée par l’auteur : on peut ne pas tenir compte de la valeur des cartes pour se mettre à côté d’un chevalier à soi,
- La carte de remélange de la pioche : c’est comme cela qu’on peut obtenir des numéros déjà sortis
.

On a moins aimé
- Un côté assez austère, globalement, peu dynamique,
- Une moyenne envie d’y revenir,
- Le look global du jeu et sa lecture pas toujours facile.

————————————————————————————————————
A CASTLE FOR ALL SEASONS

Nous utilisons ce soir la version Deluxe intitulée "A l'Ombre des Murailles" de notre trésorier en lieu et place de mon habituelle version classique estampillée "A Castle for all Seasons". Mais le jeu est le même...

Nous utilisons ce soir la version Deluxe intitulée « A l’Ombre des Murailles » de notre trésorier en lieu et place de mon habituelle version classique estampillée « A Castle for all Seasons ». Mais le jeu est le même…

Le plateau est rapidement mis en place, par contre, pour la règle, c'est nettement plus long ! Voilà en effet de nombreuses années que je n'y avais pas rejoué.

Le plateau est rapidement mis en place, par contre, pour la règle, c’est nettement plus long ! Voilà en effet de nombreuses années que je n’y avais pas rejoué.

Notre tablée, avec des joueurs qui ont encore tourné et ça c'est bien : Bertrand avec les meeples rouges, Alendar avec les bleus, Tristan avec les jaunes et moi-même avec les verts. Chacun a déjà joué un premier tour (choix d'une carte de sa main face cachée puis actions liées dans l'ordre immuable des personnages). En tout, il y aura 12 tours, ce qui promet d'aller vite : il va falloir ne pas traîner pour construire des parties du château...

Notre tablée, avec des joueurs qui ont encore tourné et ça c’est bien : Bertrand avec les meeples rouges, Alendar avec les bleus, Tristan avec les jaunes et moi-même avec les verts. Chacun a déjà joué un premier tour (choix d’une carte de sa main face cachée puis actions liées dans l’ordre immuable des personnages). En tout, il y aura 12 tours, ce qui promet d’aller vite : il va falloir ne pas traîner pour construire des parties du château…

Au final, pour ce premier tour, je suis le seul à avoir joué le marchand, lequel permet de récupérer, assez facilement, des ressources dans les charrettes du bas. Mes petits camarades ont opté pour d'autres choix, dont la construction d'une première tour en ce qui concerne Bertrand, avec le gain de la moitié des PV liés grâce à son ouvrier...

Au final, pour ce premier tour, je suis le seul à avoir joué le marchand, lequel permet de récupérer, assez facilement, des ressources dans les charrettes du bas. Mes petits camarades ont opté pour d’autres choix, dont la construction d’une première tour en ce qui concerne Bertrand, avec le gain de la moitié des PV liés grâce à son ouvrier…

Au deuxième tour, je me lance dans la construction de la porte intérieure du château et y place un de mes meeples. Celui-ci me rapportera 1 PV par tour construite en tout lors de cette partie. Utile...

Au deuxième tour, je me lance dans la construction de la porte intérieure du château et y place un de mes meeples. Celui-ci me rapportera 1 PV par tour construite en tout lors de cette partie. Utile…

Vue générale du plateau après un tour plein de table (4 tours de jeu), puisque le marqueur de premier joueur va revenir à Bertrand...

Vue générale du plateau après un tour plein de table (4 tours de jeu), puisque le marqueur de premier joueur va revenir à Bertrand…

Pour le moment, seuls Alendar et Tristan ont placé deux meeples sur le plateau... Par contre, Alendar va scorer encore plus que moi avec celui placé sur la grande porte : 2 PV par tour construites !

Pour le moment, seuls Alendar et Tristan ont placé deux meeples sur le plateau… Par contre, Alendar va scorer encore plus que moi avec celui placé sur la grande porte : 2 PV par tour construites !

Belle partie mais qui a tendance à aller trop vite et qui nous fait poser quelques questions : Peut-on vraiment prévoir sur du long terme avec ce guessing très difficile à anticiper ? Ne vaut-il mieux pas miser sur de gros bâtiments et laisser les autres en construire de petits qui nous rapporteront aussi (genre les tours) ?

Belle partie mais qui a tendance à aller trop vite et qui nous fait poser quelques questions : Peut-on vraiment prévoir sur du long terme avec ce guessing très difficile à anticiper ? Ne vaut-il mieux pas miser sur de gros bâtiments et laisser les autres en construire de petits qui nous rapporteront aussi (genre les tours) ?

Voici la situation à mi-partie...

Voici la situation à mi-partie…

Nouveau bâtiment construit par votre serviteur : celui qui rapporte 1 PV par chantier non finalisé en fin de partie. J'investis évidemment la case la moins onéreuse à 6 deniers.

Nouveau bâtiment construit par votre serviteur : celui qui rapporte 1 PV par chantier non finalisé en fin de partie. J’investis évidemment la case la moins onéreuse à 6 deniers.

Deuxième fois que je joue la carte architecte, laquelle permet de récupérer toutes ses cartes en main ET de scorer 5 PV par bâtiment construit par les autres joueurs ce tour. Très très malin ce deuxième effet et ultra-pénalisant pour les adversaires si elle est jouée au bon moment...

Deuxième fois que je joue la carte architecte, laquelle permet de récupérer toutes ses cartes en main ET de scorer 5 PV par bâtiment construit par les autres joueurs ce tour. Très très malin ce deuxième effet et ultra-pénalisant pour les adversaires si elle est jouée au bon moment…

La partie s'approche de son terme et il faut clairement optimiser ses derniers tours...

La partie s’approche de son terme et il faut clairement optimiser ses derniers tours…

Oulha ! Ils jouent tous la carte architecte tandis que je joue un tailleur de pierres ! Bon, en même temps, si je score plus que 5 PV avec mon bâtiment, ce sera quand même rentable... A voir ;-)

Oulha ! Ils jouent tous la carte architecte tandis que je joue un tailleur de pierres ! Bon, en même temps, si je score plus que 5 PV avec mon bâtiment, ce sera quand même rentable… A voir ;-)

La partie s'achève à l'issue du 12ème tour et nous avons construit plutôt des petite bâtiments pour Bertrand et Tristan, et plutôt des gros bâtiments pour Alendar et moi... Mais la partie se jouera surtout sur les PV rapportés par les meeples positionnés sur le plateau. Clairement.

La partie s’achève à l’issue du 12ème tour et nous avons construit plutôt des petite bâtiments pour Bertrand et Tristan, et plutôt des gros bâtiments pour Alendar et moi… Mais la partie se jouera surtout sur les PV rapportés par les meeples positionnés sur le plateau. Clairement.

Et voici les fameux meeples placés avec un total de deux unités pour Bertrand, trois pour Alendar, deux pour Tristan et quatre pour moi...

Et voici les fameux meeples placés avec un total de deux unités pour Bertrand, trois pour Alendar, deux pour Tristan et quatre pour moi…

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores :

Piste Assistants Total
Bertrand (rouge) 43 8 51
Alendar (bleu) 33 20 53
Tristan (jaune) 38 7 45
Ludo le gars (vert) 40 27 67

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
- Le système de jeu à la Citadelle : on joue une carte face cachée et les actions sont jouées dans l’ordre des personnages,
- Le rôle du tailleur, qui peut piller les ouvriers joués le même tour, et celui de l’architecte, qui empoche 5 PV par bâtiment construit ce tour : on essaie de deviner les intentions des autres…
- Le look des composants,
- Le côté jeu parfait pour initier aux jeux modernes de gestion de ressources avec une règle assez limpide et pas trop de prise de tête.
..

On a moins aimé
- La difficulté pour réellement prévoir quoi que ce soit et c’est plutôt frustrant quand on est à flux tendu et qu’on ne peut pas se permettre de perdre une ressource ou deux par exemple…
- Le manque de possibilités stratégiques, visiblement, car on a quand même plutôt intérêt à construire de gros bâtiments qui rapportent beaucoup de PV et libèrent de la place pour mettre un assistant très lucratif aussi…

————————————————————————————————————

6 commentaires à propos de “[23/04/2016] Torres, Die Burgen von Burgund, Rheinländer, A Castle for all Seasons

  1. Bonjour!
    Belles parties!!
    J’ai moi aussi Torres en allemand. Mais je ne le sors pas souvent à cause de l’allemand.
    Est ce que la fiche de résumé des aktion est trouvable a quelque part?

    merci d’avance!!

    Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 2 = trois

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>