0 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 5 (0 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[26/11/2003] Magna Grecia

Participants
- Julie, ravie de rejouer à ce jeu qu’elle avait découvert en juin lors de la Thématique sur les Civilisations Antiques,
- Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Testé au printemps dernier, lors d’une soirée Rêves de Jeux à Lyon, il me tardait de recevoir la boîte de Magna Grecia new-look (avec le plateau verdâtre au lieu de jaune) promise par l’éditeur. Elle est arrivée samedi dernier et le jeu se retrouve sur la table dès ce soir, jolie rapidité…
En plus, il me faut ajouter que ce jeu avait vraiment beaucoup marqué Julie lors de la Thématique sur les Civilisations Antiques à Rochetaillée, lorsqu’elle avait remporté une magnifique partie en la présence, notamment, de Serge Laget. Donc, la partie de ce soir s’annonce assez bien…


La configuration initiale du jeu avec le placement de 7 oracles au
lieu de 9, sur des villages qui ne seront plus considérés
comme tels de toute la partie.
Julie utilisera les pions rouges et moi les marrons..


A l’issue du second tour, on peut voir que je mise sur une stratégie
axée sur le placement de marchés sur des villageset l’extension
de ma ville du bas…


Vous remarquerez le regard en coin, qui se veut discret, afin de voir
ce qu’elle peut bien faire sur le bas du plateau…


Les cartes épaisses de l’avant-dernier et dernier tour de jeu
: Julie jouera puis je jouerai deux fois et elle clôturera la partie.
On peut voir également le nombre de tuiles de routes autorisées
pour le placement : 3 puis 2, le nombre de tuiles de villes : 1 puis 3,
et le nombre de tuiles plaçable devant soi : 2 dans les deux cas…

Cliquez pour agrandir !
La configuration finale du jeu, avec un plateau pas si rempli que cela,
mais au moins, nous nous serons bien chamaillés…


A l’issue du premier tour, que j’entame, nous sommes déjà
en train de jouer assez proche l’un de l’autre. Ca promet…


Les tours se suivent et le plateau se remplit.
Je mise sur une implantation majeure au centre du plateau afin de recueillir
la bienveillance des nombreux oracles qui s’y trouvent. Julie, de son
côté, s’étend plus sur la périphérie
pour l’instant…


Tactique : je viens de vendre le marché
du bas pour 5 PV, puis j’ai fondé la ville à droite avant
de la relier à la ville du bas. Résultat : je fais une
bénéfice par rapport au marché de Julie de 5 points…


Afin de réfléchir au calme, rien
de tel qu’une visière ;-)


Bien qu’elle aie fait des pieds et des mains
pour la monter à 8, la plus forte ville de Julie vaut 7, tout
comme ma plus puissante qui recueille 3 oracles grâce à
son antériorité…


Lors de mon dernier tour, je réussis à
attirer un oracle éloigné vers une ultime ville à
ma couleur : il n’y a pas de petit profit (ici, 8 points quand même
: 4 pour le marché et 4 pour l’oracle)…

Décompte final
Je remporte cette partie avec un total de 36 points de victoire
devant Julie avec 31 points. Le détail est le suivant :

Points de victoire avant décompte
Marchés
Oracles
Total
Julie
2
21
8
31
Ludo le gars
6
14
16
36


Débriefing
Quelle partie ! Grosse grosse impression. Un jeu complexe certes, mais un jeu
bigrement subtil. L’un comme l’autre on a retrouvé l’impression laissée
par nos deux premières parties et cela est une bonne nouvelle. Certes
le jeu à 2 est moins interactif (quoique au vu de cette partie),
mais il offre pas mal d’avantage :
- Plus de tactique : le plateau ne change pas du tout au tout entre deux tours
du même joueur,
- Plus rapide : deux fois moins de tuiles sont posées sur le plateau
qu’à 4 joueurs,
- La lisibilité est meilleure, puisque les réseaux de routes sont
de deux couleurs et qu’il y a moins de tuiles.

Magna Grecia est donc un très bon jeu, et quelque chose me dit qu’il
va être rejoué pas plus tard que tout à l’heure…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


six × = 42

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>