0 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 50 votes, average: 0, 00 out of 5 (0 votes)
Vous devez être enregistré pour noter cet article.

[Disque Monde] Comparaison des boîtes des Sorcières…

Martin Wallace sortait pour Essen 2013 une suite à son Disque Monde Ankh-Morpork sorti il y a un an. Cette suite, intitulée Les Sorcières, sortait simultanément en anglais, Witches chez Treefrog en version Collector limitée à 1500 exemplaires, et en français, chez Iello, dans la même gamme que le premier opus. Pour ma part, je possédais la version Treefrog du premier opus et tous les jeux de Martin Wallace sont, chez moi, dans leur boîtage Warforg ou Treefrog. Il me fallait donc cette version collector… Cependant, disposer des cartes en français est quand même un plus non négligeable. C’est clair. Surtout si vous jouez avec des non anglophones… Du coup, j’étais partagé à Essen… Au final, je suis revenu avec les deux boîtes, pardi ! Et du coup, je vais me faire une boîte française avec le boîtage anglais et les figurines collector ! Voilà la solution…
En ouvrant mes deux boîtes, j’ai trouvé amusant d’en comparer les contenus. C’est le sujet de ce petit article…

Le contenu des deux boîtes, à gauche la collector en anglais, chez Treefrog, à droite la normale en français, chez Iello...

Le contenu des deux boîtes, à gauche la collector en anglais, chez Treefrog, à droite la normale en français, chez Iello…

Le matériel en carton, non dépunché, de la version anglaise...

Le matériel en carton, non dépunché, de la version anglaise…

Il reste les deux petits sachets de pions et dés, à gauche la version anglaise avec d'incroyables figurines sculptées en plomb, à droite les éléments en plastique de la version française, "standard" rappelons-le...

Il reste les deux petits sachets de pions et dés, à gauche la version anglaise avec d’incroyables figurines sculptées en plomb, à droite les éléments en plastique de la version française, « standard » rappelons-le…

Je ne résiste pas au plaisir de vous présenter les figurines sur leur fiche de personnage...

Je ne résiste pas au plaisir de vous présenter les figurines sur leur fiche de personnage…

Tiffany...

Tiffany…

Les plateaux sont les mêmes, graphiquement, dans les deux versions. Cependant, la version Treefrog propose un plateau légèrement plus grand que la version standard. Pour s'en rendre compte, j'ai superposé les deux plateaux, l'anglais étant sous le français...

Les plateaux sont les mêmes, graphiquement, dans les deux versions. Cependant, la version Treefrog propose un plateau légèrement plus grand que la version standard. Pour m’en rendre compte, j’ai superposé les deux plateaux, l’anglais étant sous le français…

Le même matériel, strictement identique à part la langue, de la version française...

Le même matériel, strictement identique à part la langue, de la version française…

Et puis, j'allais oublier, les cartes, avec cette fois un énorme avantage à la version française, puisque celles-ci sont évidemment en français...

Et puis, j’allais oublier, les cartes, avec cette fois un énorme avantage à la version française, puisque celles-ci sont évidemment en français…

La sorcière au cochon...

La sorcière au cochon…

Et Dimity, première joueuse...

Et Dimity, première joueuse…

Aucune volonté chez moi de vous faire préférer une version plutôt qu’une autre, vous l’aurez compris, seule l’envie, simple et amusante, d’en montrer les différences et leurs avantages respectifs.

3 commentaires à propos de “[Disque Monde] Comparaison des boîtes des Sorcières…

  1. Reste à tester la bête ;-) .
    De ce que j’ai pu lire, les premiers retour ne sont pas terribles sur ce jeu. Peut-être du fait de la sortie en simultanée de Study in Emerald du même auteur.

    • C’est un jeu familial qui, c’est vrai, est assez répétitif (on se déplace, on essaye de résoudre un défi en lançant des dés). De temps en temps, je pense que c’est sympa à pratiquer.

  2. Oui, j’ai lu la règle, ça a l’air simple et pas prise de tête, dans un univers onirique assez sympa. Ca peut le faire, surtout avec cette notion de semi-coopératif : essayer de ne pas perdre tous ensemble tout en gagnant soi-même ! J’y reviendrai après une partie (peut-être ce week-end).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 1 = null

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>