[01/01/2021] Samurai, Blokus Trigon

1ères parties de 2021 sur des jeux totalement improbables : Samurai de Knizia et Blokus Trigon, grand classique du jeu abstrait ! Non, non, vous ne rêvez pas, nous nous adonnons bien à ces deux jeux en ce 1er janvier de l’année nouvelle !
Et d’ailleurs, au cas où j’oublie, et même si cela ne changera rien de le dire ou de ne pas le dire, puisque l’on ne peut pas vraiment influer sur le cours de schoses, bonne année 2021 !!!
Sur ce, bonne lecture et en espérant toujours vous plaire autant sur l’année qui débute…

SAMURAI

Oh la grosse vieillerie kniziesque !!!
Le plateau est mis en place pour 3 joueurs.
Petite vue de mes choix de 5 tuiles pour débuter la partie, sachant que les autres tuiles sont mélangées pour la suite : une tuile jouée = une tuile piochée.
Je fais le choix de prendre de faibles tuiles, avec celles de valeur 2 pour chaque symbole, mais également un samurai de valeur 3, jolie joker au cas où ça soit nécessaire de sévir, et un bateau de valeur 1, plaçable en plus de l’autre tuile de son tour.
Au premier tour, je me rends compte que Leila (en bleu) et Julie (en rouge) ont fait d’autres choix : de grosses tuiles !
Bon, je vais m’emparer à moindre coup de deux symboles noirs…
Comme le but est d’être majoritaire sur au moins un symbole (pas à égalité !), puis de totaliser un maximum de symboles dans les deux autres types de symboles, je me dis qu’il ne faut quand même pas traîner et axer ses gains sur un symbole précis, au moins au départ : ce seront les bouddhas en ce qui me concerne…
Après avoir blindé comme pas possible les environs de la capitale Edo, Julie hésite sur le placement à venir…
Amusant de voir que le nord du Japon a été entièrement attribué au contraire du sud. Pour rappel, la partie s’achèvera dès qu’un symbole aura entièrement disparu… et c’est là que le jeu peut devenir méchant si on a bien préparé son coup !
Première action violente de ma part avec ce remplacement du riz par la parure pour remporter les deux symboles !
Et, ensuite, épuisement des symboles de riz, avec la fin de partie immédiate, ce qui fait couiner et surcouiner par chez nous ! Il faut dire que je risque bien de priver de shogunat un autre joueur (Leila avec le riz probablement)…
Fille et père au rapport simultané… 😉
Et le verdict tombe : Julie est shogun sur les parure, moi-même sur les bouddhas, mais Leila, elle, est bloqué par son méchant papa, terminant à égalité avec elle sur le riz ! Julie et moi nous départageons sur le nombre de symboles restants en dehors de notre shogunat respectif…

Durée de cette partie : 45 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de cette partie :

Bouddhas Parures Riz Bilan
Julie 2 4 2 Shogun puis 4
Leila 1 1 4 0
Ludo le gars 4 3 4 Shogun puis 7

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’élégance de ce jeu qu’on n’oublie pas malgré les années,
– Les bonnes torsions de cerveau qu’on peut se faire !
– Choisir ses 5 tuiles de départ en toute liberté.

On a moins aimé
– La violence de la fin de partie et son côté implacable,
– Son abstraction, avec un thème plus que plaqué…

————————————————————————————————————
BLOKUS TRIGON

Oh le deuxième grand classique qui pointe le bout de son nez, tellement parfait dans cette version pour la configuration 3 joueurs…
Nous avons terminé notre premier tour, Julie avec les rouges, Leila les bleus et moi les verts et, en première sensation sur cette version « triangulaire » du jeu, on se sent paumés par la forme des pièces, beaucoup moins lisibles que les carrées de la version standard, même si, pour 3 joueurs, l’équilibre des positions de chacun est mieux respecté…
« Julie, met-on le réveil ? » 😉
Un peu plus tard…
Avec une sensation dérangeante également, par rapport à la version de base, celle qu’on peut passer plus facilement entre deux pièces adverses et se faire bouffer par l’arrière… 🙁
On se rapproche de la fin…
Et la voici ! Avec une victoire de Julie qui a réussi à tout placer, sachant que je n’avais pas vu qu’elle pouvait placer une pièce allongée de taille 4 alors que j’avais tout bien scruté au tour d’avant ! Certes, elle me dit qu’elle aurait eu d’autres solutions, plus tôt, mais quand même, c’est frustrant de ne pas avoir simplement « vu »…

Durée de cette partie : 50 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de cette partie :

Pièces Bonus Total
Julie (rouge) 15 5 20
Leila (bleu) -20 0 -20
Ludo le gars (vert) -5 0 -5

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté très abordable de Blokus et de son petit frère Trigon,
– Les finesses pour aller percer les remparts adverses,
– L’idée de mener le petit au bout,
– L’équilibre à 3 joueurs de cette version du jeu.

On a moins aimé
– Le mal de tête lié à la forme des pièces triangulaires, peu classiques,
– La difficulté pour bien tout anticiper, dans la continuité de ma remarque précédente,
– La trop grande facilité, sur cette version, pour passer au-delà des pièces adverses…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 − trois =