[01/02/2023] Ark Nova

Les parties de LE jeu Ark Nova continuent de s’enchaîner… pour notre plus grand plaisir !
Ce jour, nous allons à nouveau construire chacun un zoo, le plus équilibré possible entre attrait et conservation. Allez, c’est parti !!!

ARK NOVA

Retour à LE jeu entre père et fille !
Les trois projets de conservation de base pour cette partie : deux sur les lieux (Europe et Océanie) et un sur les espèces (Espèces diversifiées).
Leila choisit le plateau numéro 4, celui du Port commercial qui va lui rapporter une manne financière en vendant des cartes régulièrement…
De mon côté, je me tourne vers le plateau numéro 10, celui du Centre de soins que j’apprécie particulièrement. Avec le projet des Espèces diversifiées, ça peut aider…
Ma main de 4 cartes conservées : un serpent européen (la Vipère péliade) que je n’utiliserai pas forcément pour son pouvoir hypnotique, un Loriquet à tête bleue car un parc animalier construit très tôt ça peut toujours rapporter et c’est une espèce de plus, une carte Mécènes géniale et qui va m’inciter à retourner très vite la carte Mécènes, et, enfin, un projet de conservation de Relâchement d’un animal européen dans la nature, style la Vipère péliade justement, après l’avoir utilisée pour valider le projet de base sur l’Europe ! Ça me plaît bien comme combos à venir… 🙂
Mes deux cartes d’objectif, avec, évidemment, celle de droite qui me semble la plus aisée à réussir. Pourquoi se priver ?
Les jetons pentagonaux jaunes pour cette partie, avec une case 5 particulièrement intéressante et une case 8 qui l’est tout autant (surtout les 2 points de réputation associés)…
Leila est première joueuse. A mon tour, je commence en prenant un X avec ma carte Animaux placée en 1. Rigolo comme entame… mais parfaitement justifiée quand vous saurez que c’est pour utiliser cet X avec l’action Cartes dans la foulée pour saisir une carte à la rivière, la Bibliothèque, sans déplacer Mécènes : je pourrai donc la jouer directement ensuite.
Peu après je construis un parc animalier en recouvrant une case de bonus spécifique à ce plateau, ce qui me permet d’ajouter l’Éléphant de savanes d’Afrique au-dessus de mon plateau et glaner deux icônes d’Afrique et une d’herbivore.
Leila reculant le moment de jouer un serpent contre moi, j’y vais quand même, même si je ne pourrai pas l’hypnotiser. Il faut bien avancer quand même… Donc voici un Loriquet à tête bleue et une Vipère péliade qui rejoignent mon zoo…
Fin de la première manche. J’ai déjà 4 espèces différentes ce qui, théoriquement, me permet de valider le projet des Espèces diversifiées au niveau le plus haut disponible (celui du milieu) ! Mais je ne commencerai pas par lui, mais par celui de l’Europe, histoire de pouvoir, ensuite, me débarrasser de ma Vipère péliade et de gêner Leila si elle veut y aller sur le projet de l’Europe…
Association…
Et projet sur l’Europe validé au niveau le plus bas ! Je vais pouvoir retourner la carte Mécènes, jouer l’Équipe de communication et récupérer un second bénévole. Avec celui-ci, je trouverais bien quelque chose à faire d’ici la fin de la manche… 😉
Fin de la deuxième manche…
Evidemment, dès le début de la troisième manche, je réalise le projet des Espèces diversifiés, sous les yeux ahuris de Leila… qui n’avait pas remarqué que j’aurais pu le faire dès le début de la manche précédente !
Commencerait-elle à s’inquiéter ?
Au tour d’un Koala et d’un Paradisier petit-émeraude de rejoindre mon zoo…
Leila m’envoie un second serpent, un Python indien, histoire de ralentir ma progression en opérant de la constriction sur mes deux cartes les plus haut placées ! Je suis embêté pour la carte Mécènes que je voulais jouer dans la foulée…
Fin de la troisième manche… J’ai pris de l’avance sur la piste de conservation et celle de réputation, c’est très clair, et j’ai récupéré tous mes bénévoles (sans avoir recours au bonus de gauche d’ailleurs) au contraire de Leila qui n’a que celui de départ. Ça sent bon… pour moi !
Oh la grosse main de cartes !!! Il va falloir s’organiser…
Et hop ! Un Cochon d’Inde (dans mon parc animalier) et un Messager sagittaire (dans ma grande volière)…
Je soutiens un troisième projet, celui de la Reproduction des herbivores, avec un deuxième don dans la foulée, alors que Leila n’y arrive pas du tout aujourd’hui sur ce plateau… 🙁
Oh la la… Pas besoin de commentaire…
Certes, mademoiselle Leila trouve une sorte de parade en enchaînant Musée scientifique et Percée médicale, mais je pense que c’est sûrement trop tard… 🙁
Puis, je relâche ma Vipère péliade, pour réussir un quatrième projet ! Ça va piquer à la fin je pense… 🙁
Fin de la quatrième manche… La suivante sera forcément la dernière.
Leila réussit son premier projet de conservation, avec les Espèces diversifiées au niveau restant. C’est un début…
Et bien non, ce n’était pas la dernière manche ! On termine donc cette cinquième manche et on va s’engager sur une sixième…
J’ajoute un Vautour indien et… un Caméléon casqué dans mon zoo. Pourquoi des points de suspension après l’annonce de ce placement ? Regardez la vidéo ci-dessous pour le savoir !!! 😉
Oh qu’il est beau !!!
Ça sent très clairement le money time…
Association avec 4 X pour croiser !
Le projet Géologique est le cinquième que je valide…
Leila utilise son dernier tour pour valider un projet de Relâchement dans la nature d’un primate. Peut-être une erreur : il semble qu’elle a oublié d’enlever son bénévole depuis la manche précédente. Pas trop d’impact mais bon…
Le zoo de Leila une fois la partie terminée.
Et le mien ! Je n’ai même pas rempli un enclos de taille 4 que j’avais construit…
La situation de nos marqueurs juste avant le décompte final.
A gauche, la carte de Leila, réussie avec 26 cases vides, donc pour un gain maximal de 4 points de conservation. A droite, la mienne, également poussée au maximum pour un gain identique.
Pour finir, dans la série « Les cartes qu’on aurait aimé jouer », je vous présente le Douc à pattes rouges qui devait rejoindre le fameux enclos de taille 4 laissé vide, ainsi que le projet de Recherche, plutôt facile, mais que je me suis refusé à jouer trop tôt pour éviter que Leila ne le valide mieux que moi ! Oui, je suis un peu vilain parfois… 😉
En tout cas, ce jeu est vraiment exceptionnel et nous fait un bien fou à chaque fois qu’on y joue… 🙂 🙂 🙂

Durée de cette partie : 3 heures – Note de cette partie : 20 / 20

Scores de cette partie :

Attrait avant décompte Conservation avant décompte Attrait final Conservation finale Total
Leila (bleu) 53 13 donc 85 56 20 donc 64 56-64 = -8
Ludo le gars (noir) 44 27 donc 43 44 35 donc 19 44-19 = 25

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– LE jeu tout simplement !

On a moins aimé
– Quand la partie est extrêmement dure pour l’un ou l’autre des joueurs à un tel point…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq − = 4