[01/11/2019] Fast Sloths, Nova Luna

Deux parties en ce vendredi férié, pour les apprentis comme pour les autres, et on va pouvoir s’adonner à deux jeux, donc, une re-découverte (pour moi) tant attendue par ailleurs, en l’occurrence Fast Floths de Friedemann Friese et une totale découverte pour tous de Nova Luna, un jeu que j’avais bien repéré avant le salon (mais reçu que le vendredi à Essen, une sorte de jeu en retard, comme parfois)…

FAST FLOTHS

La fameuse boîte d’Essen, qui faisait tant envie à Leila, va faire irruption, paresseusement, sur la table de jeu en ce vendredi…
Le plateau est installé dans sa version basique, avec les animaux prévus pour faire débuter des joueurs : fourmis, ânes, éléphants, crocodiles, aigle et licorne.
Nous jouons à trois, Tristan se joignant à Leila et moi sur cette partie.
Premier tour, en ce qui me concerne, et premiers choix d’animaux…
Et hop, une deuxième feuille dans ma besace de vieux paresseux… que je ne suis pas !
Avec Tristan, en jaune, on fait presque du co-voiturage de crocodiles… 😉
Leila, qui attendait vraiment de découvrir ce jeu, prend beaucoup de plaisir. Ça, c’est cool !!!
Moi, quand je joue des ânes, ce ne sont pas des marioles !
Avant d’utiliser mon âne supersonique…
Et après ! Avec la feuille de l’angle du plateau empochée, évidemment…
Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas joué tous les trois et, franchement, c’est bien agréable… Surtout sur un jeu de cette trempe, à l’ancienne, un jeu qui semble exister depuis plus de 20 ans.
Pas loin du tout de mon ultime feuille… Mais Tristan aussi !!!
On finira cette partie comme ça.
Tristan termine avec ses 8 feuilles et une carte résiduelle de 4.
Leila s’arrête à 7 feuilles.
J’ai aussi mes 8 feuilles, mais une carte résiduelle de 5 ! Vous voyez qui l’emporte ? 😉

Durée de la partie : 1 heure – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Bilan
Tristan (jaune) 8 feuilles ramassées (résidu de 4)
Leila (violet) 7 feuilles ramassées
Ludo le gars (vert) 8 feuilles ramassées (résidu de 5)

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté « jeu à l’ancienne » et son évidence, du coup,
– L’envie de découvrir de nouveaux animaux sur d’autres parties (un côté Kingdom Builder, un peu),
– Le plaisir, simple, nature, à la Ave Cesar

On a moins aimé
– La résolution de la victoire à l’égal
ité,
– Les plateaux non assemblés, juste à poser côte à côte.

————————————————————————————————————
NOVA LUNA

Bien content d’avoir rapporté ce Nova Luna d’Essen, un jeu que j’avais clairement pointé avant de m’y rendre. Basé sur le principe de Habitats, d’un de mes auteurs préférés, Corné Van Moorsel, ce jeu avait tout pour me plaire… Et à Leila ?
Le plateau central est une sorte d’étalage, façon route du temps, sur laquelle on va avancer en fonction des valeurs des tuiles qu’on prend, le prochain joueur à jouer étant celui le plus en retard sur la piste (ou au-dessus de la pile en cas d’égalité).
Nous jouons à 3 joueurs, Leila avec les jetons orange, Julie avec les blancs et moi avec les noirs. Le but du jeu est d’épuiser sa réserve de jetons, sachant qu’on joue en version de découverte, avec seulement 18 jetons chacun (dont 1 placé sur le centre du plateau lunaire).
Pour éliminer les fameux jetons, il faut réaliser des contrats qui pourront s’imbriquer bien comme il faut (bonjour les combos…) lorsque les tuiles seront placées devant soi. Ci-dessus, Julie a placé sa deuxième tuile rouge, laquelle lui permet de conclure le contrat où elle va positionner un disque blanc car il requérait deux tuiles rouges adjacentes ou reliées par un chemin ininterrompue de la même couleur (ce qui est le cas ici). Tout le jeu est là !
Petite vue en cours de jeu, alors que Leila s’amuse à écrire des choses avec ses jetons… discrètement…
Lorsque deux tuiles ou moins se trouvent devant la Lune, qu’on avance d’ailleurs de 1 à 3 cases à son tour, on remplit tous les espaces vides. Comme ci-dessus…
J’en suis à 3 jetons placés. Mais quelle souffrance intellectuelle pour optimiser mes coups ! Souffrance bien appréciable je dois bien le dire…
Julier a tendance à poser ses tuiles de manière assez organisée. Bravo femme !
La partie a bien progressé et on n’est pas si loin de sa fin. Leila n’a plus que 6 jetons si je compte bien et, selon toute vraisemblance, c’est elle qui est en tête ! D’un jeu typiquement fait pour moi, disons-le clairement…
Et tic et tac !
Et bim ! Plus à rien à poser ! Qui gagne à votre avis ??? 😉
Le plateau central final.
Le domaine de Mademoiselle Orange, alias Leila.
Celui de Julie, avec son résidu de 4 jetons blancs.
Le mien, avec mes trois -discrets- jetons noirs restants à droite.

Durée de cette partie : 1 heure – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de cette partie :

Bilan
Leila (orange) 17 jetons posés
Julie (blanc) 13 jetons posés
Ludo le gars (noir) 14 jetons posés

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La pureté bien réelle du jeu, abstraite sans s’en cacher,
– Voir triompher, avec brio et sans aucune hésitation, ma grande petite fillotte !
– La piste du temps, comme toujours au service du plaisir ludique,
– Le mode solo que Leila a pratiqué à 4 ou 5 reprises après cette partie !
– Le look des composants.
..

On a moins aimé
– Les nœuds très (trop ?) marqués que ce jeu fait à la tête…

————————————————————————————————————

7 commentaires à propos de “[01/11/2019] Fast Sloths, Nova Luna”

  1. Sympa de pouvoir rejouer en famille… Moi j’ai hâte d’être à Noël pour pouvoir faire de même^^

    Les couleurs « des » plateaux de Fast Floths me rappellent étrangement celles des châteaux de Bourgogne de 2011 !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 − deux =