[01/11/2022] Ark Nova, Cascadia

Deuxième partie de LE jeu avec David, alias Grissom 87, en visite chez nous.
Une partie tous les deux jours, sur cet incroyable jeu, oui c’est juste parfait ! Voici donc notre nouvelle partie d’Ark Nova !!! A noter que c’est celle qui a suivi notre deuxième vidéo en direct de cette semaine, jouée donc après la mise que nous vous avions présentée (voir la vidéo ici)…
Ensuite, en d’après-midi, avec Julie qui nous a rejoints, nous passons un bon moment sur notre jeu des vacances d’été au camping, à savoir Cascadia

ARK NOVA

Retour à LE jeu avec Monsieur Typiquement, alias David, alias Grissom 87 et, évidemment, la reine des singes, alias Leila !
Les trois projets de conservation de base pour cette partie : deux en lien avec des espèces (Oiseaux et Herbivores) et un en lien avec un continent (Amériques)…
Des ressemblances avec notre précédente partie !
Les jetons pentagonaux jaunes…
Mes deux cartes d’objectif ne me plaisent pas trop, surtout celle sur les Mécènes, mais bon il faudra voir… L’autre dépendra tellement des animaux posés par Leila que je ne peux rien dire pour le moment…
Ma main de 4 cartes conservées, avec deux cartes assez évidentes en lien avec les Amériques, un Mécène non défaussable (les Sorties scolaires) avec une icône de conservation et un Messager sagittaire qui peut me permettre d’atteindre donc très rapidement la case 2 de la piste de conservation. Et c’est un Oiseau !
David a choisi de revenir à un plateau A, histoire de ne pas être trop à la rue comme il dit, mais bon, je crois surtout que Leila et moi allons subir une sacrée grosse ratatinette !!!
Leila, malgré ma proposition de prendre un plateau 0, a opté pour ce plateau n°7, celui des Stands de glaces…
De mon côté, pas forcément ultra-convaincu par ce plateau, je le prends quand même, ne voulant pas de celui de l’Institut de recherche que je sous-utilise toujours. Donc, j’y vais sur la Tour d’observation (plateau n°1)…
Premier tour et je joue Mécènes pour placer ma carte Sorties scolaires dans ma zone. Surtout, je ne peux pas faire Cartes pour saisir une carte à la rivière, alors j’ai la trouille que quelqu’un le fasse avant moi…
Pourquoi ? Tout simplement parce que je lorgnais carrément sur cette carte de Percée médicale et, Ô miracle, je peux m’en saisir dès le deuxième tour ! Je ne m’en prive pas…
Au boulot sur les microscopes maintenant ! 😉
Leila accueille un premier animal dans son zoo, à savoir un Tapir des montagnes.
C’est rigolo ça : comme j’ai pu jouer ma carte de Messager sagittaire, j’ai pu retourner une carte suite à l’atteinte de la case 2 de conservation et j’ai choisi… Association ! Donc, peu après, je peux faire un don lorsque je joue mon bénévole pour récupérer une Université (celle avec les deux microscopes évidemment)…
La fin de la manche n’est pas loin…
Fin de la première manche…
Persuadé que David va scorer comme un fou sur la piste de conservation dès qu’il aura obtenu le bonus violet d’un point de conservation, je tente de faire un maximum de dons, d’où la raison pour laquelle je suis un peu en avance sur cette piste…
Pendant que je cogite là-dessus, Leila ajoute un enclos à son zoo.
Et voilà que David soutient son premier projet de conservation, oiseaux sur la première case, ce qui va lui faire obtenir, dès la seconde manche donc, le bonus si redouté sur la conservation… Il gagne 1 point déjà sur cette piste et ce n’est pas fini !
Fin de la deuxième manche. Vous pouvez voir que David m’a rejoint sur la conservation et qu’il a une jolie avance en attrait. Il faut dire aussi qu’il a vite saisi l’importance de raccourcir les manches, pour scorer davantage de fois ce bonus, en prenant des sous avec sa carte Mécènes. Ça va piquer…
Petite vue de ma magnifique main de cartes, à présent que j’ai récupéré une autre super grosse carte Mécènes : le Musée scientifique, à nouveau avec 4 microscopes de requis !
Bon, il ne m’en manque plus qu’un à avoir, ça devrait le faire même si je n’en vois aucun à la rivière et que le sabot ne m’en donne pas (pour le moment)…
David adore l’Ornithorynque qu’il avait déjà accueilli l’avant-veille et il récidive aujourd’hui, ce qui pénalisera Leila…
Fin de la troisième manche déjà… Toujours pas de microscope à la rivière !
Je soutiens un projet de conservation sur le plateau Association : la Reproduction des prédateurs, ce qui me permet de poursuivre ma course folle sur la conservation et les dons…
Petite vue de nos marqueurs…
Fin à nouveau anticipée de la quatrième manche : David prend un malin plaisir à accélérer chacune des manches en prenant des sous avec sa carte Mécènes !
A noter que la seule carte Mécènes avec un microscope va sortir juste après le début de la cinquième manche, après que Leila, à nouveau première joueuse, a pris une carte à la rivière, faisant ajouter cette dite-carte en position 6. Le souci, énormissime, c’est que David l’a saisie, deux tours plus tard, sans que je sache si c’était pour me gêner ou espérer se développer. Elle m’aurait bien été celle-ci mais je ne pouvais pas la prendre à mon premier tour : ma carte Cartes n’était qu’en position 4 ! Vous suivez ?
C’est là que Leila va faire « bouger » la rivière…
Plus tard, Leila soutient le projet de conservation de base des Herbivores…
Fin de la cinquième manche ! David est maintenant assez clairement en tête sur les deux pistes ; je ne me rattrape que la réputation.
Je ne parviens pas à dénicher le moindre microscope malgré des pioches répétées au sabot et aucune carte avec ce symbole ne se présente à la rivière non plus ! Ça va devenir de moins en moins rentable tout ça…
Leila joue de mieux en mieux les cartes Mécènes, la preuve avec celle qu’elle joue sur ce tour : le Télésiège, source de 4 points d’attrait, et qui se couple bien avec son Spécialiste de la biodiversité…
De mon côté, je tente de compenser ce manque à gagner sur mes deux cartes Mécènes, prodigieuses et non jouées pour le moment, avec la pose puis le relâchement dans la nature de mon Martin-chasseur géant. Sur les dons, en revanche, ça devient très cher et Davis a pris le relais, pour accroître encore son avance…
Je me lance dans l’accueil de deux très beaux animaux : le Bec-en-sabot du Nil et, surtout, le Rhinocéros blanc, lequel me permet de prendre une carte de projet de conservation de base de la pioche en main !
David joue très bien et ses deux marqueurs se rapprochent très dangereusement avec l’accueil d’un Tigre de Sumatra qui lui rapporte d’indécents points d’attrait et de conservation ! Ça va piquer, oui, très clairement…
Fin de la sixième manche et les marqueurs de David sont à 5 cases de conservation d’écart ! Je crois que c’est trop tard pour mes deux cartes de Mécènes sur lesquelles j’avais tant misé… Et, en plus, il ne joue pas la carte, si précieuse pour moi, qu’il avait saisie à la rivière ! 🙁
Je joue mon va-tout avec cet Aigle royal qui rejoint ma grande volière pour un gain de 7 points d’attrait et, surtout, il m’accorde le droit de rejouer une action. Ce sera Association pour soutenir le projet de conservation que j’avais choisi grâce à mon Rhinocéros, à savoir les Espèces diversifiées au niveau maximal, pour 5 points de conservation + un don !
Un tour après, David croise et fait couiner Leila comme pas possible et, moi-même je sais que je vais juste pile poil rejouer un coup sympa avec un ultime projet de conservation sur le plateau Association ! Chaud chaud chaud…
Au final, je croise aussi, mais juste pile ! Pauvre Leila : elle est carrément à la traîne et nous dit qu’elle aurait croisé aussi si elle avait pu jouer une de ses cartes si importante (l’Éléphant d’Asie) ! A un tour près donc… On est sceptique mais on en parlera lors du debriefing…
Le plateau Association une fois la partie terminée…
Le zoo de David…
Celui de Leila…
Et le mien, incroyablement vide ! En même temps, j’ai été tellement obnubilé par ces deux cartes Mécènes que je n’ai pas fait aussi bien sur ce point que d’autres fois…
Après décompte des zones marron et des cartes d’objectif, voici la situation. Je suis tout surpris que David n’ait pas marqué le moindre point : il n’avait aucune zone marron et n’a rien marqué non plus avec sa carte d’objectif ! Assez incroyable quand même… D’où ma victoire que je n’attendais pas !
Nos trois carets d’objectif :
– Le Zoo de recherche pour David, mais il n’a que deux microscopes (pourquoi n’a-t-il pas pris au moins la dernière Université pour en avoir trois ? il aurait pu jouer sa carte Mécènes que je souhaitais tant en plus…)
– Le Zoo de grands animaux pour Leila, avec 2 points empochés
– Le Zoo biodiversifié pour moi, au maximum, Leila ayant joué le Parc animalier, elle a consacré pas mal de sous et de temps là-dedans et n’a donc pas pu avoir tant d’autres jetons dans son zoo…
Dans la série « Les cartes magnifiques qu’on n’a pas jouées » : voici les deux cartes de David, avec, pour lui, surtout son Otarie à fourrure qui avait son enclos tout prêt, mais, pour moi, c’est surtout l’autre qu’il aurait dû se débrouiller pour jouer. A noter que, en en parlant après la partie, il n’avait pas pris ces Études de terrain pour me gêner mais peut-être pour la jouer… Bouhhhh 🙁
Les deux cartes que Leila aurait aimé jouer : son Eléphant d’Asie évidemment, mais comme elle n’avait pas anticipé que David allait clore si vite la partie, elle n’avait pas construit le fameux enclos de taille 5 requis au tour précédent et, donc, elle n’avait pas d’enclos pour l’accueillir au dernier ! Oui, effectivement, en le jouant, elle aurait croisé, notamment parce qu’il lui aurait permis de prendre une carte d’objectif supplémentaire…
L’autre carte, évidemment, c’est celle de l’Ours malais car, avec lui, on rejoue une action Association et ça fait souvent la différence…
Et enfin, les deux miennes, sans surprise, j’en ai assez parlé dans le compte-rendu… 🙁 Mais je gagne quand même ! 🙂

Durée de cette partie : 2 heures 40 minutes – Note de cette partie : 20 / 20

Scores de cette partie :

Attrait avant décompte Conservation avant décompte Attrait final Conservation finale Total
Grissom 87 (rouge) 46 27 donc 43 46 27 donc 43 46-43 = 3
Leila (bleu) 59 13 donc 85 63 13 donc 76 63-76 = -13
Ludo le gars (noir) 50 25 donc 49 50 31 donc 31 50-31 = 19

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La prise en compte du handicap, avec plateau A pour David, lequel a clairement failli l’emporter !
– Le plaisir du jeu à tous les niveaux : mécanismes, thématique, matériel, customisation,

On a moins aimé
– La pénalisation indirecte que m’a fait subir David en prenant, mais pour ça, les Études de terrain…

————————————————————————————————————
CASCADIA

L’autre jeu de cette année, Cascadia, ressort une deuxième fois en deux jours, David ayant très envie d’y revenir. Nous sommes donc 4 à présent, Julie nous ayant rejoints sur ce jeu qu’elle affectionne particulièrement…
Nous avons pioché les cartes d’animaux au hasard et voilà ce dont il retourne…
Après un tour de jeu, que j’ai initié en plaçant une tuile désert / marécages et un jeton de wapiti…
Le jeu est toujours aussi plaisant, même si les effets des cartes paraissent légèrement plus complexes que celles de base dites A.
Changer les jetons ne permet pas toujours d’obtenir mieux ! Ci-dessus, je vous laisse découvrir la déconvenue qui m’assaille lorsque je défausse trois renards et que je repioche trois renards ! 😉
Petite à petit on s’approche de la fin de partie et je me demande si je vais réussir à placer mon sixième wapitis en forme de cercle, Julie me chipant systématiquement ceux qui arrivent… 🙁
La partie est terminée et voici le domaine de David, lequel a eu beaucoup plus de mal que la veille pour optimiser le placement de ses habitats pour en créer de grands et se battre pour les majorités.
Celui de Leila, plutôt très réussi, avec plusieurs deuxièmes places pour elle sur les habitats…
Celui de Julie, avec trois majorités à 3 PV chacune ! Oh la la, je ne l’avais pas vu revenir ainsi…
Et mon domaine, quasiment symétriques parfaitement, avec deux majorités à 3 PV et enfin mon cercle de wapitis complété !

Durée de cette partie : 1 heure 25 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores de cette partie :

Faune Habitats Cônes de douglas Total
Grissom 87 18 + 8 + 12 + 12 + 8 = 58 3 + 5 + 8 + 3 + 3 = 22 1 81
Leila 18 + 14 + 0 + 12 + 24 = 68 6 (1) + 7 (1) + 3 + 5 (1) + 3 = 27 0 95
Julie 10 + 13 + 11 + 9 + 8 = 51 8 (3) + 4 + 9 (3) + 2 + 8 (3) = 40 0 91
Ludo le gars 2 + 21 + 13 + 5 + 16 = 57 4 + 8 (3) + 8 + 6 (3) + 7 (1) = 40 0 97

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Ce côté bien bien taquin du jeu si on veut aller chercher tel ou tel animal, en sachant que l’on n’est pas le seul sur certains d’entre eux (wapitis par exemple) !
– La diversité des cartes proposées,
– La qualité du matériel pour un prix modique (une trentaine d’euros)
.

On a moins aimé
– Un côté assez complexe de certaines cartes, non pas prise une par une, mais lorsqu’on en a plusieurs qu’on ne connaît pas bien…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 5 = quatre