[01/05/2015] Hansa Teutonica – Britannia, Why First ?

Après beaucoup trop de temps écoulé depuis ma dernière partie sur Hansa Teutonica, je suis hyper content de profiter de notre visite à Saint Vincent de Boisset, le pays où les Vendanges sont Ludiques 😉 , pour découvrir la carte Britannia, sortie pour Essen 2014. Merci aux organisateurs de l’accueil et, notamment, à Sébastien, le frère ou le cousin (barrez la mention inutile) de David, pour son implication hyper motivée lors de notre partie…
Ensuite, pour clore la soirée, nous découvrons le très attirant Why First ?, une nouveauté de chez Pegasus Spiele, un jeu plus qu’original puisque le but est de… terminer 2ème ! On y revient…

HANSA TEUTONICA – BRITANNIA

Hansa Teutonica, version Royaume-Uni, ça donne une carte biface : la première, que nous allons utiliser, pour 4 ou 5 joueurs, la seconde pour 2 ou 3.
Hansa Teutonica, version Royaume-Uni, ça donne une carte biface : la première, que nous allons utiliser, pour 4 ou 5 joueurs, la seconde pour 2 ou 3.
Petite vue après le premier tour de jeu, avec la pose de 2 ressources (commerçants) par joueur. Repérez déjà que les villes ont des couleurs sur leur étendard, tout comme certains emplacements des routes commerciales. On y revient...
Petite vue après le premier tour de jeu, avec la pose de 2 ressources (commerçants) par joueur. Repérez déjà que les villes ont des couleurs sur leur étendard, tout comme certains emplacements des routes commerciales. On y revient…
La salle, enfin les deux salles plutôt, est hyper comble ! Ca fait plaisir à voir ! Mais, en revanche, ça fait aussi énormément de bruit, difficilement compatible avec la grosse concentration que requiert ce jeu... Sur le plan du jeu, une fois assimilées les règles et les premiers tours passés, on se rend compte qu'il y a 1000 choses à faire, qu'on aurait intérêt à faire des choix et qu'on ne pourra pas tout faire...
La salle, enfin les deux salles plutôt, est hyper comble ! Ca fait plaisir à voir ! Mais, en revanche, ça fait aussi énormément de bruit, difficilement compatible avec la grosse concentration que requiert ce jeu… Sur le plan du jeu, une fois assimilées les règles et les premiers tours passés, on se rend compte qu’il y a 1000 choses à faire, qu’on aurait intérêt à faire des choix et qu’on ne pourra pas tout faire…
Voici, par exemple, mes deux cubes verts placés en Ecosse, alors que je n'ai aucun comptoirs en Ecosse et que je ne suis pas majoritaire à Londres non plus ! Bel effet...
Voici, par exemple, mes deux cubes verts placés en Ecosse, alors que je n’ai aucun comptoirs en Ecosse et que je ne suis pas majoritaire à Londres non plus ! Bel effet…
La partie est studieuse mais ô combien passionnante ! De mon côté, j'ai vraiment du mal à mettre en place une stratégie ciblée et je sais déjà que je papillonne trop sur le plateau...
La partie est studieuse mais ô combien passionnante ! De mon côté, j’ai vraiment du mal à mettre en place une stratégie ciblée et je sais déjà que je papillonne trop sur le plateau…
Petite vue générale alors qu'on peut s'attarder un peu sur la bagarre sans merci qui fait rage à Londres ! Mais moi, personnellement, je m'en fiche : je construis en Ecosse et au Pays de Galles sans avoir besoin de profiter de la faveur liée à cette ville...
Petite vue générale alors qu’on peut s’attarder un peu sur la bagarre sans merci qui fait rage à Londres ! Mais moi, personnellement, je m’en fiche : je construis en Ecosse et au Pays de Galles sans avoir besoin de profiter de la faveur liée à cette ville…
Plus la partie avance, plus Sébastien nous confie s'éclater sur ce jeu, le trouvant parfaitement à son goût ! La victoire va se jouer sur rien, à moins, bien sûr, que les 26 PV de Tristan à Plymouth réduisent nos espoirs à néant...
Plus la partie avance, plus Sébastien nous confie s’éclater sur ce jeu, le trouvant parfaitement à son goût ! La victoire va se jouer sur rien, à moins, bien sûr, que les 26 PV de Tristan à Plymouth réduisent nos espoirs à néant…
Voici l'écritoire de Jean-Luc une fois la partie achevée, avec un développement majeur sur les couleurs constructibles (Privilegium) et pas moins de 6 jetons de bonus devant lui ! Il ne devrait pas être loin de la victoire...
Voici l’écritoire de Jean-Luc une fois la partie achevée, avec un développement majeur sur les couleurs constructibles (Privilegium) et pas moins de 6 jetons de bonus devant lui ! Il ne devrait pas être loin de la victoire…
Bien développé sur le Privilegium et Actionnes, Sébastien va sûrement payer le fait de n'avoir aucun jeton bonus devant lui...
Bien développé sur le Privilegium et Actionnes, Sébastien va sûrement payer le fait de n’avoir aucun jeton bonus devant lui…
Après un temps d'explication de la règle assez conséquent ma foi, la faute aux lectures de règles à croiser entre celle de base et celle de l'extension, nous allons pouvoir attaquer notre partie à 4 joueurs. Jean-Luc joue les éléments bleus, Tristan les jaunes, Sébastien les rouges et moi-même les inévitables verts...
Après un temps d’explication de la règle assez conséquent ma foi, la faute aux lectures de règles à croiser entre celle de base et celle de l’extension, nous allons pouvoir attaquer notre partie à 4 joueurs. Jean-Luc joue les éléments bleus, Tristan les jaunes, Sébastien les rouges et moi-même les inévitables verts…
La partie se poursuit et les premiers comptoirs se placent. Revenons sur les couleurs des étendards : elles indiquent les spécificités des villes (orange : ville du Pays de Galles ; bleu : ville d'Ecosse ; jaune : ville avec développement possible ; rouge : ville de départ et d'arrivée du réseau à réaliser pour empocher des PV). Forcément, certaines villes ont plusieurs couleurs, notamment Londres qui en a 3 (permet de construire en Ecosse ou au Pays de Galles, tout en offrant une possibilité de développement)...
La partie se poursuit et les premiers comptoirs se placent. Revenons sur les couleurs des étendards : elles indiquent les spécificités des villes (orange : ville du Pays de Galles ; bleu : ville d’Ecosse ; jaune : ville avec développement possible ; rouge : ville de départ et d’arrivée du réseau à réaliser pour empocher des PV). Forcément, certaines villes ont plusieurs couleurs, notamment Londres qui en a 3 (permet de construire en Ecosse ou au Pays de Galles, tout en offrant une possibilité de développement)…
Parmi mes choix stratégiques, je profite plusieurs fois de la route commerciale entre Southampton et Calais pour implanter deux ressources en Ecosse ou au Pays de Galles. Ca devrait me permettre d'y construire un comptoir et de rivaliser, ainsi, sur les majorités en fin de partie...
Parmi mes choix stratégiques, je profite plusieurs fois de la route commerciale entre Southampton et Calais pour implanter deux ressources en Ecosse ou au Pays de Galles. Ca devrait me permettre d’y construire un comptoir et de rivaliser, ainsi, sur les majorités en fin de partie…
Ce qui est bien avec ce jeu, c'est qu'on a toujours quelque chose à faire et que les tours s'enchaînent vite. Jean-Luc apprécie beaucoup...
Ce qui est bien avec ce jeu, c’est qu’on a toujours quelque chose à faire et que les tours s’enchaînent vite. Jean-Luc apprécie beaucoup…
On peut aussi se prendre bien la tête :-) A noter que les connaisseurs de la carte de base, ou même de celle de l'extension 1, ne seront pas dépaysés : on a à faire à une sorte de variation sur un système de jeu, à la Age of Steam ou Funkenschlag, ce qui est plutôt une qualité...
On peut aussi se prendre bien la tête 🙂 A noter que les connaisseurs de la carte de base, ou même de celle de l’extension 1, ne seront pas dépaysés : on a à faire à une sorte de variation sur un système de jeu, à la Age of Steam ou Funkenschlag, ce qui est plutôt une qualité…
Là, par contre, ça commence à faire beaucoup et ça va faire mal, très mal même : Tristan s'est adjugé pas moins de 3 récompenses sur les 4 que propose la ville de Plymouth !!! Il va nous éclater sur ce point, mais, quel sera son score sur les autres zones du plateau ? Très difficile à dire...
Là, par contre, ça commence à faire beaucoup et ça va faire mal, très mal même : Tristan s’est adjugé pas moins de 3 récompenses sur les 4 que propose la ville de Plymouth !!! Il va nous éclater sur ce point, mais, quel sera son score sur les autres zones du plateau ? Très difficile à dire…
Comme dans le jeu de base, la partie peut se terminer de trois manières : 8 villes sont complètes en comptoirs (pas le cas ici), il n'y a plus de jetons à piocher alors qu'on devrait (quasiment le cas : il n'y en a plus !) ou un joueur atteint 20 PV (c'est le cas de Sébastien sur la photo ci-dessus). La partie est donc terminée et bien malin qui pourrait donner le nom du vainqueur avant le décompte...
Comme dans le jeu de base, la partie peut se terminer de trois manières : 8 villes sont complètes en comptoirs (pas le cas ici), il n’y a plus de jetons à piocher alors qu’on devrait (quasiment le cas : il n’y en a plus !) ou un joueur atteint 20 PV (c’est le cas de Sébastien sur la photo ci-dessus). La partie est donc terminée et bien malin qui pourrait donner le nom du vainqueur avant le décompte…
Tristan a lui aussi développé à fond le Privilegium et il a en plus 5 jetons de bonus. Ajoutés à ses 26 PV de Plymouth, comment pourrait-il être distancé au score ?
Tristan a lui aussi développé à fond le Privilegium et il a en plus 5 jetons de bonus. Ajoutés à ses 26 PV de Plymouth, comment pourrait-il être distancé au score ?
Et voici mon écritoire, avec des développement beaucoup trop moyens pour marquer des PV. Seulement 2 jetons bonus aussi, ça va pas être génial. Après, il faudra voir en fonction de mes PV déjà acquis et, surtout, de mes positions sur le plateau. Mais je me vois loin...
Et voici mon écritoire, avec des développement beaucoup trop moyens pour marquer des PV. Seulement 2 jetons bonus aussi, ça va pas être génial. Après, il faudra voir en fonction de mes PV déjà acquis et, surtout, de mes positions sur le plateau. Mais je me vois loin…

Durée de la partie : 2 heures 30 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores :

Piste Galles + Ecosse Réseau rouge Plymouth Compétences Jetons Villes Réseau Total
Jean-Luc (bleu) 13 5+0 0 0 4 10 10 10 52
Tristan (jaune) 11 0+0 0 26 4 6 4 2 53
Sébastien (rouge) 20 0+4 0 0 0 0 6 10 40
Ludo le gars (vert) 17 5+7 0 0 0 3 18 10 60

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les petites variations apportées par cette carte, notamment les restrictions pour construire en Ecosse et au Pays de Galles,
– La diversité des stratégies développables, encore plus accentuée sur cette carte que sur celle du jeu de base,
– Les scores qu’on n’avait pas vu venir comme cela, enfin, moi je suis content :-)..
.

On a moins aimé
– La règle, toujours aussi pénible à réexpliquer après un certain temps sans partie sur ce jeu, d’autant plus quand vous ajoutez une extension qui nécessite de mixer les deux règles (c’est pénible et source d’erreurs)…

————————————————————————————————————
WHY FIRST ?

Parti d'une idée plus que séduisante (faire gagner le joueur qui termine 2ème), ce nouveau jeu nous faisait clairement de l’œil... Nous le découvrons, donc, à 4 joueurs ce soir...
Parti d’une idée plus que séduisante (faire gagner le joueur qui termine 2ème), ce nouveau jeu nous faisait clairement de l’œil… Nous le découvrons, donc, à 4 joueurs ce soir…
Oui, le jeu est fluide et amusant. Mais oui, il n'est guère contrôlable... En effet, chacun joue simultanément une carte face cachée, puis le joueur avec la carte de plus haute valeur désigne le pion qu'il fait progresser. Et ainsi de suite, en fonction des valeurs décroissantes. Et on recommence 5 fois de suite (donc on joue toutes ses cartes), jusqu'à obtenir le classement final sur la piste. Et c'est là qu'il faut être donc 2ème...
Oui, le jeu est fluide et amusant. Mais oui, il n’est guère contrôlable… En effet, chacun joue simultanément une carte face cachée, puis le joueur avec la carte de plus haute valeur désigne le pion qu’il fait progresser. Et ainsi de suite, en fonction des valeurs décroissantes. Et on recommence 5 fois de suite (donc on joue toutes ses cartes), jusqu’à obtenir le classement final sur la piste. Et c’est là qu’il faut être donc 2ème…
Voici donc le résultat de notre première manche : Tristan (jaune) et David (noir) sont 2èmes et marquent autant de points que leur écart avec la case 0 (donc 3PV ici).
Voici donc le résultat de notre première manche : Tristan (jaune) et David (noir) sont 2èmes et marquent autant de points que leur écart avec la case 0 (donc 3PV ici).
La seconde manche classe Tristan 2ème, lequel marque 1PV puisque séparé d'une case 0... Donc, pour le moment, Tristan a un total de 4PV, David 3PV, Jean-Luc (bleu) et moi-même (rouge) 0PV. Donc, le potentiel gagnant est... David ! Ben oui, il est 2ème !!!
La seconde manche classe Tristan 2ème, lequel marque 1PV puisque séparé d’une case 0… Donc, pour le moment, Tristan a un total de 4PV, David 3PV, Jean-Luc (bleu) et moi-même (rouge) 0PV. Donc, le potentiel gagnant est… David ! Ben oui, il est 2ème !!!
Fin de la troisième manche, avec votre serviteur qui empoche 2PV (2ème sur la case 2)...
Fin de la troisième manche, avec votre serviteur qui empoche 2PV (2ème sur la case 2)…
Alors, la quatrième manche s'achève sur ce bilan : David et moi-même empochons chacun 1PV ce qui porte les totaux de chacun au score suivant : Tristan et David 4PV, Ludo 3PV, Jean-Luc 0PV. Franchement, comment savoir ce qu'il faut faire pour gagner la partie, sachant qu'il ne reste plus qu'une manche ?
Alors, la quatrième manche s’achève sur ce bilan : David et moi-même empochons chacun 1PV ce qui porte les totaux de chacun au score suivant : Tristan et David 4PV, Ludo 3PV, Jean-Luc 0PV. Franchement, comment savoir ce qu’il faut faire pour gagner la partie, sachant qu’il ne reste plus qu’une manche ?
Alors, au final, c'est Jean-Luc qui termine 2ème et empoche 4PV, ce qui porte son total à 4 comme David et Tristan. Qui est donc 2ème sur l'ensemble de la partie ? Hein ???
Alors, au final, c’est Jean-Luc qui termine 2ème et empoche 4PV, ce qui porte son total à 4 comme David et Tristan. Qui est donc 2ème sur l’ensemble de la partie ? Hein ???
Le jeu se déroule en 5 manche de 5 rounds, sachant qu'au début de chacun on prend une main de 5 cartes. Celles-ci ont une valeur positive ou négative, qui sera affectée à l'un ou l'autre des pions des joueurs sur la piste central. Ici, par exemple, ma main est composée d'une carte de -2, d'une carte de -1, de deux cartes de +1 et d'une carte de +3. Nous appliquons la variante dite stratégique, celle où on est censé contrôler plus de choses...
Le jeu se déroule en 5 manche de 5 rounds, sachant qu’au début de chacun on prend une main de 5 cartes. Celles-ci ont une valeur positive ou négative, qui sera affectée à l’un ou l’autre des pions des joueurs sur la piste central. Ici, par exemple, ma main est composée d’une carte de -2, d’une carte de -1, de deux cartes de +1 et d’une carte de +3. Nous appliquons la variante dite stratégique, celle où on est censé contrôler plus de choses…
Je vous laisse imaginer ce qu'une carte +3 peut provoquer comme chambardement... A noter la petite valeur en bas de chaque carte (ici 27 sur la carte +3) : c'est cette valeur qui permet de classer les cartes en ordre décroissant.
Je vous laisse imaginer ce qu’une carte +3 peut provoquer comme chambardement… A noter la petite valeur en bas de chaque carte (ici 27 sur la carte +3) : c’est cette valeur qui permet de classer les cartes en ordre décroissant.
On se lance dans notre seconde manche et on commence à voir les quelques fourberies que l'on peut tenter de mette en place : quand jouer ses grosses cartes ? pourquoi ne pas essayer de jouer dernier lors des derniers rounds, quitte à ne pas trop influer sur le jeu ? quand provoquer une grosse avance à un pion et pourquoi ? et j'en passe...
On se lance dans notre seconde manche et on commence à voir les quelques fourberies que l’on peut tenter de mette en place : quand jouer ses grosses cartes ? pourquoi ne pas essayer de jouer dernier lors des derniers rounds, quitte à ne pas trop influer sur le jeu ? quand provoquer une grosse avance à un pion et pourquoi ? et j’en passe…
La soirée se poursuit à Saint Vincent de Boisset et les tables commencent à se vider doucement. Notre jeu intrigue les visiteurs...
La soirée se poursuit à Saint Vincent de Boisset et les tables commencent à se vider doucement. Notre jeu intrigue les visiteurs…
Tristan fait la moue mais, objectivement, on se prend la tête pour savoir ce qu'il faut faire, sans être certain qu'on puisse vraiment influer sur quoi que ce soit. Très déroutant en tout cas...
Tristan fait la moue mais, objectivement, on se prend la tête pour savoir ce qu’il faut faire, sans être certain qu’on puisse vraiment influer sur quoi que ce soit. Très déroutant en tout cas…
Ca s'excite dans tous les sens et, en ce qui me concerne, je me dis que je vais certainement terminer 1er de cette manche (voyez mon avance sur la piste...). Comment gagner alors ? Qui ai-je intérêt à voir terminer 2ème ? Je vous le demande... ;-)
Ca s’excite dans tous les sens et, en ce qui me concerne, je me dis que je vais certainement terminer 1er de cette manche (voyez mon avance sur la piste…). Comment gagner alors ? Qui ai-je intérêt à voir terminer 2ème ? Je vous le demande… 😉
C'est David qui me chipe mon carnet de scores et qui constate le délire suivant : avec trois joueurs à 4PV et un à 3PV, le 2ème est donc celui qui a 3PV et qui gagne donc la partie !!! C'est moi ! Mais on nage en plein surréalisme...
C’est David qui me chipe mon carnet de scores et qui constate le délire suivant : avec trois joueurs à 4PV et un à 3PV, le 2ème est donc celui qui a 3PV et qui gagne donc la partie !!! C’est moi ! Mais on nage en plein surréalisme…

Durée de la partie : 30 minutes – Note de cette partie : 12 / 20

Scores :

Manche 1 Manche 2 Manche 3 Manche 4 Manche 5 Total
Jean-Luc (bleu) 0 0 0 0 4 4
Tristan (jaune) 3 1 0 0 0 4
David (noir) 3 0 0 1 0 4
Ludo le gars (rouge) 0 0 2 1 0 3

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’excellente idée sous-jacente dans ce jeu : récompenser le 2ème à chaque étape, même dans la condition finale !
– L’évidence de la règle,
– La règle « stratégique » (parce que l’autre, je n’imagine même pas !)
.

On a moins aimé
– Le côté 0 contrôle sur le jeu que l’on a vraiment eu l’impression de subir,
– Les nœuds à la tête que ce jeu peut provoquer pour rien…

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[01/05/2015] Hansa Teutonica – Britannia, Why First ?”

  1. Excellente soirée pour nous également avec un très bon accueil de la part des organisateurs et notamment David, malgré un temps qui ne se prêtait pas à sortir le pique-nique: arrivée un peu après 19h, et départ un peu avant 1h.

    Découverte de La route du verre, expliqué par Pierre (si je me souviens bien, merci à lui) avec une large victoire de ma femme: j’ai trouvé que c’était un excellent jeu mêlant plusieurs mécanismes sans qu’on ait l’impression d’un empilement des genres.

    Une petite partie de Cacao, que j’ai trouvé sympathique: je lui préfère tout de même Carcassonne dans les jeux de tuiles rapides à jouer et à expliquer, bien que la notion d’ouvriers apporte un plus au petit nouveau.

    Enfin, une initiation à Peloponnes que j’ai adoré. On a vraiment la sensation de devoir se battre pour la survie de sa civilisation! La partie m’a néanmoins confirmé ce qui m’avait empêché de passer par la case achat: en effet, je crains que la rejouabilité ne soit limitée au vue de la faible quantité de tuiles différentes.

    En résumé, une bonne soirée à remettre au plus vite! Peut-être avec une partie avec notre hôte webistique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 4 = six