[01/07/2006] City, Cairo, Deluxe Camping, California

Etape 2/3 de « Ludophiles en gîte » 2006 :
Après une nuit fort courte, pour cause de coucher à 6 heures 30 du mat’ après notre mémorable partie de Périclès, nous jouerons ce samedi, deuxième journée de notre grand week-end de fin d’année, à des jeux beaucoup plus lights et beaucoup plus courts. Le premier de la journée, me concernant, est City, un jeu de Kramer de 1989 totalement méconnu par chez nous et qui mérite une réhabilitation évidente, aux côtés de jeux comme That’s Life du même auteur. Ensuite, nous descendrons encore dans le registre des jeux d’ambiance, avec le totalement décalé Cairo. Puis ce sera une passionnante partie de découverte de Deluxe Camping, un jeu qui intègrera sans faute la caisse de jeux en partance pour nos vacances de cet été. Enfin, nous achèverons la nuit par une partie du vraiment sympa California, que Julie et Nicolas apprécieront bien.

CITY :

City est un jeu d’investissement immobilier, assez simple, mais franchement bien pensé : on achète des magasins en bordure de routes passantes et on essaie, par la suite, de faire s’arrêter les badauds devant nos devantures, ce qui nous octroie un gain financier réinvestissable ailleurs ou permettant d’agrandir cette boutique. Ingénieux, et encore je ne vous ai pas parlé du système de déplacement des clients et de leur couleur…
Une bien belle partie à 6, où nous découvrons tous avec bonheur ce petit jeu de l’indécrottable Wolfgang Kramer. Revenons à nos clients : 3 sont marrons et rapportent 1 point quand ils s’arrêtent devant une boutique, 2 sont bleus et rapportent 2 points, 1 est noir et il rapporte 3 point, enfin 1 est rouge et il fait perdre 2 points. Mais ce n’est pas tout : ces valeurs sont à multiplier par le total de jetons présents sur la boutique, ce qui permet d’envisager diverses tactiques de jeu…
Une vue générale alors que j’ai commencé à prendre de l’avance au score. Il faut dire que le moment est notable car auparavant nous avons plutôt réinvesti immédiatement dans des boutiques au lieu de conserver des points qui pourraient être vite amenuisés par le déplacement du client rouge (et nos adversaires s’en délectent, je peux vous le dire ;-)…
Là, je peux vous dire que mes acolytes jubilent : Julie a réussi à amener le client rouge devant ma boutique de luxe (5 jetons !), ce qui me fait perdre 10 points, alors que sinon, dans la foulée, je gagnais le jeu (il ne me manquait que 2 points pour ce faire). Mais je reviendrai et je me vengerai… 😉
Et voilà, ce qui devait arriver arriva : je réussis enfin à amener le client noir devant ma boutique de luxe, d’où un gain démesuré de 15 points ! Cela me permet de l’emporter assez largement, mais on aura vu quand même que si les autres joueurs se liguent, c’est dur de finir…
La configuration finale du jeu : les stratégies de chacun ont été assez différentes, puisque rouge, noir, violet et vert ont joué un peut partout, avec pas mal de boutiques, bleu a joué très groupé sur le haut du plateau, et jaune a concentré ses efforts sur 4 boutiques seulement…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La simplicité subtile du système de jeu : investissement, gain, réinvestissement…
– La face 1/3 du dé, permettant de choisir jusqu’où déplacer un client (1 à 3 cases)
– La montée en puissance du jeu, avec l’accroissement des boutiques et les points qui s’accumulent sur la piste de score

On a moins aimé
– La relative trop grande durée du jeu pour un jeu de ce calibre

Scores de la partie :

Pierre (rouge) : 16
Vincent (noir) : 8
Lucarty (bleu) : 12
Maud (jaune) : 16
Julie (violet) : 22
Ludo le gars (vert) : 34

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20

 

 

———————————————————————————————————————————————–

CAIRO :

En voilà du jeu bien délirant qu’on se plaît à pratiquer lors de ces grands week-ends jeux : Cairo. Pour ceux qui ne connaissent pas, sachez que c’est un jeu de tactique et d’adresse, dans lequel il faut, à l’aide de pichenettes réalisées avec un doigt désigné par le dé, placer des cubes colorés dans des zones de construction de pyramides où les joueurs majoritaires en fin de partie marqueront des points.
D’une pichenette mémorable de notre compère Cyrille, à l’aide de son index, le cube bleu (pour l’instant dans les airs) va venir se placer dans une zone de construction lucrative. Le lancer est souvent périlleux et les cubes qui sortent du plateau sont nombreux (éliminés). En haut, on peut voir quelques pyramides déjà bâties, qui, si elles sont encore là à la fin, renforceront les positions du joueur marron…
Une vue générale permettant d’apprécier la qualité somptueuse du matériel, vraiment sympa à manipuler…
La partie est terminée et les €-ludiques jaunes du haut viennent récompenser Vincent, roi de la pichenette !
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le matériel somptueux
– L’alliance réussie et inattendue entre tactique et adresse
– La fin de partie qui intervient en décalé entre les joueurs (tant qu’on a des cubes on doit jouer, quand on n’en a plus on a fini)

On a moins aimé
– La très (trop ?) grande difficulté pour lancer correctement ses cubes
– La faible valeur ajoutée des pyramides construites (déjà dans la zone, c’est bien 😉

Scores de la partie :

Vincent (rouge) : 46
Smiling Dreamer (jaune) : 28
Maud (marron) : 35
Cyrille (bleu) : 35
Ludo le gars (vert) : 26

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20

———————————————————————————————————————————————–

DELUXE CAMPING :

Deluxe Camping est le jeu édité cette année à Cannes pour honorer les 20 ans du Festival des jeux de Cannes. Et on peut dire que le matos, le thème, le système de jeu, bref tout l’ensemble tourne à la perfection : un régal pour les yeux, l’esprit et on s’y croirait presque…
La joueuse rouge, Julie, se retrouve bien vite écartée de la piscine (n’est-ce pas Sylvain). Mais ce n’est pas pour autant que Sylvain réussira à se l’adjuger : en effet, bien qu’un campeur doit se trouver dans tout emplacement délimité, il m’est encore possible de le séparer de cette zone aquatique, car plus bas, je possède une caravane jaune près à prendre le relais…
J’ignore si cette photo en témoigne bien, mais je peux vous dire que Sylvain commence à détester le mécanisme au moins autant que Julie et moi commençons à l’apprécier vraiment : avec ses barrières à la Löwenherz, je trouve que Deluxe Camping est élégant et simple, deux qualités essentielles pour que le jeu revienne souvent sur notre table…
La partie est terminée et bien des choses se sont passées sur ce camping bien peu reposant : Sylvain n’a pas pu éviter le casse-pied dans son emplacement bien proche de la piscine (mais sans elle), Julie et moi sommes victimes de barrières très restrictives en terme de surface, mais, globalement, je m’en sors plutôt pas mal, avec un glacier et la piscine au sein d’emplacements jaunes…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le thème du jeu : totalement novateur et bien rendu
– La simplicité et la fluidité d’une règle minimaliste
– Les grandes possibilités tactiques

On a moins aimé
– Le doute que le jeu perde en saveur et gagne en chaos en étant joué à 4 joueurs (déjà à 3, parfois, on subit un peu)
– Le montage des bungalows est très ardu

Scores de la partie :

Julie (rouge) : 31
Lucarty (blanc) : 15
Ludo le gars (jaune) : 36

Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20

———————————————————————————————————————————————–

 

CALIFORNIA :

 

Pour finir la soirée, une petite partie du très bon California, que je présente à Nicolas et Julie, intéressés pour découvrir ce petit jeu light mais fin…
 

Bien tendue c’te partie ! Nicolas a vite pigé le truc et il réussit assez vite à remporter une tuile de bonus, tout comme Julie peu après. Je vais ramer…
Et devant mon manoir, les amis, n’est-ce pas Loana qui reluque ma piscine grand format ?
La partie est terminée, sur une belle victoire de Nicolas sur qui je suis revenu mais pas suffisamment, et nous avons vraiment passé un bon moment…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le système de choix qui oblige vraiment à renoncer à des meubles et/ou à des pièces d’or
– La tension, palpable, à tout moment du jeu
– Le jeu qui ne s’arrête jamais : on joue tout le temps et le dynamisme est prodigieux

On a moins aimé
– Le look du jeu : il est moche hein, mais on ne va pas le répéter sans arrêt 😉

Scores de la partie :

Julie : 24 (5 de tuiles + 7 cadeaux + 12 pièces rénovées)
Smiling Dreamer : 30 (11 + 8 + 11)
Ludo le gars : 26 (8 + 5 + 13)

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20

 

 

———————————————————————————————————————————————–

2 commentaires à propos de “[01/07/2006] City, Cairo, Deluxe Camping, California”

  1. la pichenette photographiée de cairo n’est pas de nicolas mais de cyrille et oui nicolas ayant les jaunes, c’est cyrille en bleu qui fait se tire talentueux (rendre a cesar ce qui appartient a cesar). ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre + = 7