[01/08/2012] Le Havre

Une dizaine de jours après avoir été initié à Le Havre, j’y retourne, en version solo et en version courte, histoire de prendre le temps de revoir les mécanismes dans une
situation plus calme et, forcément, plus solitaire 😉
Je réinstalle assez facilement le jeu, sans avori à trop retourner dans la règle, malgré les modifications à appliquer entre ma partie à 3 joueurs contre 1 seul ce matin et version longue contre courte ce matin…

 

 

LE HAVRE :

 


Dans la version courte à 1 joueur, Le Havre ne dure que 4 manches pour une durée estimée à seulement 20 minutes, mais il faut bien installer tout le matériel requis…

La carte résumé correspondant à la configuration de ma partie atteste que je vais devoir régler 10 de bouffe en fin de manche 1, puis 20, puis 30 , puis 35 ! On notera
également qu’un bateau différent sera constructible en fin de chaque manche…

Les bâtiments standards construits par la ville sont au nombre de 6, avec les 3 entreprises de construction classiques, auxquelles il faut adjoindre le marché et le marché
noir ainsi que la scierie…

Les bâtiments standards de l’étalage sont au nombre de 12 et aucun bâtiment spécial ne sera proposé. Malgré ma faible expérience sur le jeu, j’avoue me réjouir déjà d’avoir
le chantier naval d’ores et déjà disponible…

Dans cette configuration, je démarre avec pléthore de matériel : un bateau en bois (rapportant déjà 5 bouffes en fin de manche) et deux unités de chaque denrée (sauf le boeuf
avec une unité et le grain avec zéro) !

Premier tour et construction immédiate, contre deux bois, deux argiles et deux fers, du fameux chantier naval, avec dans l’idée de parvenir durant cette manche à construire
le bateau en bois déjà proposé à l’étalage…

Et hop, c’est fait !

Fin de première manche, avec déjà deux bâtiments et deux bateaux dans ma zone individuelle…

Je repars dans la seconde manche, en prenant pas mal de plaisir à pratiquer ce jeu très très ouvert…

Fin de deuxième manche avec un troisième bateau en bois en ma possession et 4 bâtiments standards, dont la houillère et le remblai d’argile. Je note, avec inconfort, que la
cokerie n’est pas présente dans cette configuration et que je vais devoir me blinder en charbon si je veux aller plus loin dans les bateaux (acier notamment)…

Vu le coût de bouffe à payer en fin de manche 3 et sans avoir la possibilité de m’offrir le bateau en fer proposé (la briquetterie me coûte trop), je me rabats sur l’abattoir
qui me permet de rentabiliser en viande mon cheptel de boeufs…

Je m’apprête à attaquer la quatrième et dernière manche, lors de laquelle je veux réaliser beaucoup trop de choses que possible : construire un bateau d’acier (mais j’aurai
besoin de l’aciérie pour se faire, elle-même dépendante de la briquetterie, acquise par la ville heureusement), profiter de la compagnie maritime construite par la ville également
pour rentabiliser mes denrées non utilisées, à condition de passer par ma tannerie pour convertir mes peaux en cuir. Le truc, c’est que pour parvenir à mes fins, il me faudra du
bois, encore plus de charbon et des briques, donc beaucoup trop d’actions…

Je n’ai pas le choix, je suis obligé de repasser par la houillière pour avoir assez de charbon pour exploiter la compagnie maritime…

Et même là, je n’en ai pas assez : je ne peux pas exploiter l’un de mes bateaux de bois et, dégoût complet, je n’ai pas eu le temps de passer par ma tannerie…

Vue finale de ma zone individuelle, après encaissement de mes gains liés à la compagnie maritime de la ville. Avec 4 bateaux et 7 bâtiments, souvent sous-exploités
malheureusement (tannerie, fumoir), je pense avoir réalisé un score correct mais je n’ai aucun point de comparaison malheureusement. Qu’en pensez-vous ?
Bilan synthétique :

On a aimé
– Les imbrications de production, avec des chaînes à bien connaître pour anticiper ses vrais besoins utiles,
– La configuration en solo, laquelle permet de mieux s’imprégner du jeu, de le découvrir plus tranquillement, avant de le réessayer à deux joueurs probablement,
– La durée de la partie courte, même si on a l’impression d’un film en accéléré 😉

 

On a moins aimé
– L’impossibilité de tout prévoir vraiment même si, objectivement, tout est visible et cela devrait l’être…

 

 

Scores de la partie :

  

 

Francs Bâtiments Bateaux Bonus de cartes Total
Ludo le gars (vert) 17 74 28 0 119

 

 

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20

 


Durée de la partie : 45 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 5 = onze