[01/11/2003] King Lui

Participants
– Julie, qui adore Mama Mia ! et qui devrait donc accrocher à King Lui,
– Gérard, mon paternel, grand adepte de la boufftaille et ravi de ce jeu fort à propos après le déjeuner,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
La seule fois où j’avais essayé ce petit jeu, c’était à Grenoble en juillet dernier, lorsque j’avais été rendre une petite visite au sympathique club du lieu : Jeux en société.
J’avais bien aimé le mécanisme, tout en ne trouvant pas ce jeu formidablement excitant : il existe tellement de bons petits jeux funs, que celui-ci n’avait pas la tâche facile. Néanmoins, j’en gardais un bon souvenir et lorsque je l’ai glissé dans mon sac en ce samedi 1er novembre, je pensais bien qu’il conviendrait à merveille après le repas. Dans le mille !


Dans une atmosphère enfumée, Julie choisit d’autoriser
le roi à nourrir son dragon. Comme c’est elle qui décide
des plats ainsi éliminés du festin du roi, elle retire les
2 pains car elle n’en a pas en main. Tant que c’est pas la citrouille
😉


Le roi a, pour l’instant, magé de tout, avec une propension
pour les gâteaux et le vin. cela changera juste avant la fin, faisant
le bonheur de mon père…


Gérard choisit d’ajouter des jambons à une main déjà
fort chargée dans ce type de plat. Il comprendra plus tard qu’il
faut faire attention à ce que l’on mange, d’autant plus quand
le roi n’en a encore pas consommé…


La table une fois les victuailles consommées
: il s’est franchement bien rattrapé sur le jambon ,ce roi, dîtes
donc…

Décompte final
Gérard remporte cette partie avec un total de 101
points, devant Ludo le gars avec 91 points et Julie avec 83 points. Le détail,
plat par plat, est le suivant (entre parenthèses, le nombre de cartes
collectées) :

Jambon
Fromage
Pain
Gâteau
Vin
Fruits
Poulet
Total
Julie
6 (1)
15 (3)
15 (3)
12 (2)
15 (3)
8 (2)
12 (3)
83 (17)
Gérard
30 (5)
10 (2)
15 (3)
12 (2)
10 (2)
12 (3)
12 (3)
101 (20)
Ludo le gars
18 (3)
10 (2)
5 (1)
18 (3)
20 (4)
12 (3)
8 (2)
91 (18)

Moyenne par carte par joueur
Julie : 4,88
Gérard : 5,05
Ludo le gars : 5,06

Débriefing
Le tout premier enseignement de cette sympathique partie concerne le nombre
de joueurs : à 3, il semble que le jeu perd beaucoup de sa saveur car
on n’a que peu de probabilité de dépasser le roi sur tel ou tel
plat. Cet enseignement est ici assez significatif, puisque aucun de nous 3 n’a
été embêté par les quantités mangées
par le roi.
Le second enseignement de cette partie réside dans l’importance de miser
sur deux ou trois denrées au lieu de trop se répartir. En effet,
si Gérard remporte la partie, il le doit clairement à ses nombreux
jambons.
Le troisième enseignement de cette partie concerne la nécessité,
malgré tout, de prendre le maximum de cartes possible, afin de maximiser
ses gains. En tout cas, cette remarque est vraie à 3 joueurs.

Un jeu sympa, pas prise de tête, et qui ressortira souvent dans des contextes
de repas de famille ou assimilés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 × = quatre