[02/03/2022] MOB : Big Apple

Jolie nouveauté Matagot & Friends essayée ce jour et qui devrait sortir aux alentours du 18 mars (donc quand vous lirez ce compte-rendu ou pas loin)…
Nous voici dans un jeu sur l’Amérique d’il y a un siècle, en plein prohibition, avec des similitudes non neutres d’avec le jeu 1923 Cotton Club essayé récemment.
En clair, avec MOB : Big Apple, nous allons essayer de mettre la main sur les meilleures livraisons de caisses de contrebande d’alcool afin d’être reconnu comme le meilleur gang de l’époque !

MOB : BIG APPLE

Découverte de ce jeu spécialement conçu pour deux joueurs et qui fleure bon la période de la prohibition aux États-Unis dans les années 20…
Le plateau principal représente 6 quartiers, chacun étant identifié par une couleur et une valeur de dé : 1 noir, 2 noir, 3 noir, 3 blanc, 2 blanc et 1 blanc.
En début de partie, on place autant de caisses de contrebande dans chaque quartier que la valeur du dé concerné. Puis chaque joueur positionne un mouchard à sa couleur (bleu pour Leila, marron pour moi) dans chaque quartier. Au dos de ces superbes jetons de poker figure une valeur 1, 1, 2, 2, 3 ou 3…
Le second plateau contient les actions qu’on peut réaliser avec nos hommes de main à chaque tour (on doit réaliser une action sur ce plateau par tour en utilisant autant d’hommes de main qu’indiqué sur les lieux). Tout en haut, on trouve le procureur, placé au milieu d’une piste qui va d’un joueur à l’autre, indiquant quel joueur est le plus surveillé par la justice à un instant t.
Enfin, chaque joueur reçoit une grande (très grande !) caisse pour stocker ses 20 hommes de main pour la manche à venir (une manche se termine quand les deux joueurs n’ont plus d’homme de main disponible).
Très joli matériel, ça c’est sûr !
Venons-en au tour de jeu. Le joueur actif PEUT envoyer des hommes de main dans un quartier puis DOIT jouer une action sur le plateau secondaire.
Ci-dessus, Leila a jeté les deux dés (faces de 1 à 3) et elle place donc 3 hommes de main à sa couleur dans la voiture à l’entrée du quartier où se trouve le dé noir de valeur 3.
Malin système…
Ensuite, elle a réalisé une action sur le plateau secondaire, puis j’ai pris mon tour.
A noter que je provoque des tirs sur une voiture des trois quartiers avec le dé noir : comme j’ai obtenu la face 3 sur le dé noir, tous les hommes de main de Leila qui se trouvait dans la voiture en question sont morts ! Ils rejoignent la réserve (et non sa caisse).
Fin de premier tour de jeu…
Et voici le plateau secondaire en fin de manche. On notera que le procureur est particulièrement méfiant envers Leila et je profite donc de quelques bonus…
Puis, dans chaque quartier, on élimine autant d’hommes de main que nécessaire pour qu’ils soient tous du même bord. Voici à quoi ressemble le plateau juste avant qu’on attaque la seconde manche en reprenant 20 hommes de main dans notre caisse respective.
Suite à la position du procureur, Leila doit retourner un mouchard de mon choix et le remplacer par autant d’hommes de main qu’indiqué au dos du mouchard. Donc 3, présentement…
Petite vue en toute fin de première manche sur les trois que comportera la partie…
Jeu très plaisant, assez différent de ceux auxquels on joue d’habitude, plus agressif, un bon moment…
Fin de la deuxième manche avant la fusillade.
Et après…
Nous voilà engagés dans la troisième et dernière manche…
Il faut savoir faire de choix et cibler des lieux…
Ça donne ça en fin de troisième manche…
Et après la fusillade…
Et la toute fin de partie !

Durée de cette partie : 1 heure – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de cette partie :

Caisses en stock Caisses finales Total
Leila (bleu) 0 7 7
Ludo le gars (marron) 2 11 13

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’excellence, mais alors vraiment, du look du jeu, avec ses jetons de poker et ses looks dorés et noirs un peu partout,
– L’originalité de pas mal de points de règle,
– Cette sorte de lutte dans un jeu à deux particulièrement agressif mais aussi prévisible, un peu à la Tyrus de Laurent Escoffier,
– La bonne envie d’y revenir…

On a moins aimé
– Un côté peut-être trop violent par rapport à nos goûts habituels,
– Les scores un poil étriqués…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 − un =