[02/03/2024] Maps of Misterra, Kronologic – Scénario I-2

Découverte d’un jeu d’exploration ultra-original sorti chez Sit Down ! et qui méritait bien de figurer en ouverture de ce compte-rendu post-Cannes : Maps of Misterra ! Vous avez toujours rêvé de cartographier une île inconnue, sous contraintes de vos commanditaires, ce jeu est fait pour vous !
Ensuite, on fait découvrir un jeu complètement atypique : Kronologic.
Bonne lecture…

MAPS OF MISTERRA

La belle boîte de chez Sit Down ! pose clairement le décor : nous allons explorer une île mystérieuse : Misterra !
Le plateau de jeu principal représente l’île vierge de toute tuile, donc totalement inexplorée au départ.
Nos explorateurs débarquent par la plage, à droite, et ils vont explorer les cases environnantes pour cartographier l’île.
A gauche, vous pouvez voir les 4 piles de tuiles, une par type de terrain (steppe, jungle, lagune, montagne), avec deux faces (une brumeuse et une confirmée). Ce sont ces tuiles qui seront placées sur le plan de jeu au fur et à mesure de nos explorations.
Ce serait trop simple si on en restait là… En effet, chaque joueur dispose d’un plateau individuel sur lequel il va garder trace de ses propres explorations à l’aide de cartes de croquis de deux carrés (visibles à l’étalage de 5 ci-dessus à droite), en sachant que ce parchemin de cartographie ne correspondra pas forcément à la réalité de l’île explorée par tous les joueurs. En d’autres termes, chacun cartographiera l’île à sa façon, afin de satisfaire les commanditaires de ses explorations… Mais, le plus souvent quand même, ce sera plutôt rentable de faire correspondre les terrains.
Sur son plateau de parchemin, chaque joueur possède 3 pions de revendication qui pourront être positionnés sur des régions du plateau central (j’y reviendrai).
Nous découvrons ce jeu prometteur à 3 joueurs : Pierre, Fabrice et moi-même.
Avant de débuter vraiment la partie, chacun choisit deux cartes d’hypothèse (c’est-à-dire d’objectif) parmi quatre. Ce sont ces cartes qui indiquent les souhaits de cartographie de nos commanditaires.
La partie a bien débuté et nous voici en fin de premier tour, sachant que un tour = deux demi-journées. Voici l’occasion de vous présenter ce qu’on fait durant une demi-journée… Le joueur actif :
– Peut se déplacer d’une case,
– Doit choisir une carte de croquis,
– Peut, soit cartographier (c’est-à-dire la jouer sur son parchemin), soit revendiquer une région (en y plaçant un de ses pions et en défaussant sa carte de croquis).
Quand un joueur cartographie, ce qui est l’action la plus courante, notamment en début de partie, il ajoute les tuiles correspondantes côté brume, sauf s’il y en avait déjà une du même type de terrain, ce qui permet de la placer face confirmée. Si le terrain ne correspondait pas ou si la case était vide, c’est bien la brume qui est placée visible…
N’oubliez pas qu’on joue deux fois cette séquence, donc cela explique le nombre important de tuiles face confirmée ci-dessus.
Petite vue de mon parchemin après que j’ai joué une carte de croquis montagne / montagne, puis montagne / jungle. Si la première case de montagne est confirmée sur le plateau principal, c’est parce que Pierre en avait joué une face brumeuse à son tour.
Plutôt très malin et déroutant…
La partie a progressé et chacun y va de sa revendication de région !
On notera que Fabrice, en bleu, a l’air de vouloir de la steppe à fond, Pierre, en orange, de la jungle et moi-même, en vert, de la montagne. Ça sent la volonté de nos commanditaires tout ça…
Pénible ce Pierre de venir chicaner ma montagne et de placer autant de tuiles de jungle. Pourquoi ? Tout simplement parce que le type de terrain génère un effet quand on se déplace dessus et que la jungle est assez terrible : on ne peut pas cartographier quand on arrive dessus !
Les autres effets des terrains sont :
– Montagne : on peut cartographier à deux cases de distance au lieu d’une,
– Lagune : on peut remplacer une carte de croquis de l’étalage par une autre de la pioche,
– Steppe : on peut se déplacer à nouveau tout de suite.
En d’autres termes, il est possible de réaliser beaucoup de choses utiles en tenant compte du type de terrain…
Ce jeu requiert pas mal de concentration car il n’est pas du tout aisé de le lire correctement…
Oui, clairement, nous avons affaire à un jeu assez exigeant et qui nécessite de bien anticiper ce qui va arriver, ce qui est loin d’être facile en dehors de son tour quand les pions des joueurs sont proches les uns des autres !
Fin de partie ! Quelle en est la condition ? En fait, il y en a trois de possibles :
– Toutes les tuiles sont face confirmée visibles : c’est le cas pour nous sur cette partie !
– Il n’y a plus de cartes de croquis ni à l’étalage ni dans la pioche,
– Un joueur a recouvert toutes ses cases de parchemin.
Ensuite, nous allons procéder au décompte final, lequel va se concentrer sur le parchemin de chaque joueur (sauf pour les pions de revendication qui concernent le plateau principal) :
+2 PV par case dont le terrain correspond avec le plateau principal,
-1PV par case vide sur son parchemin,
+2 PV par tuile de terrain de chaque région revendiquée,
+ un nombre variable de PV pour les deux cartes d’hypothèse.
Ci-dessus, le parchemin de Pierre, avec, à gauche, ses deux cartes d’hypothèse : la première lui donne 10 PV car il a 7 carrés de même type reliés (la jungle), tandis que la deuxième ne lui rapporte rien.
Le parchemin de Fabrice, avec une première carte d’hypothèse qui lui donne 6 PV et la seconde 9 PV.
Enfin, mon parchemin, avec deux cartes d’hypothèse qui matchent bien (montagne) ! En effet, la première me rapporte 16 PV (10 montagnes sur le pourtour de mon parchemin) et la deuxième 14 PV (9 PV pour la première zone de 5 montagnes et 5 PV pour la zone de 4 montagnes) !!!

Durée de cette partie : 1 heure 5 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de cette partie :

Cases correspondantes + cases vides Cartes d’hypothèse 1 + 2 Revendications Total
Pierre (orange) 28 – 6 10 + 0 14 + 8 54
Fabrice (bleu) 32 – 7 6 + 9 14 54
Ludo le gars (vert) 36 – 5 (9 + 5) + 16 10 71

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La très grande originalité de ce jeu,
– Les diverses stratégies qu’il semble qu’on puisse mener,
– Les différents niveaux de règles,
– La matériel somptueux et la boîte super bien calibrée,
– La très grosse envie d’y revenir…

On a moins aimé
– L’impression d’avoir quand même du mal à contrôler ce qui va arriver, déjà à 3 joueurs, alors j’ai très peur d’un relatif chaos à 4 joueurs…

————————————————————————————————————
KRONOLOGIC – SCENARIO I-2

Deuxième partie pour nous de cette sortie de Cannes, et nous sommes ravis de le faire découvrir à Pierre : Kronologic – Scénario I-2 !
Histoire de s’en servir dès le début, voici le plan de jeu de l’Opéra de Paris en 1920 avec les jetons représentant les personnages mis en place pour le deuxième scénario…
Ma première demande concerne le défunt, le Détective, retrouvé empoisonné : combien de fois et quand s’est-il retrouvé sur la scène ?
Cette enquête, basée sur les mêmes questions que celles du premier scénario, diffère de la première par la position de chacun au temps 1 et des fiches qui seront forcément utilisées pour être placées derrière les tuiles cartonnées.
Très forts ces auteurs avec leurs objets magiques de résolution… 🙂
#SPOIL probablement, donc attention…
En fait, ce que je veux illustrer avec cette photo, c’est que, parfois, comme il n’y a pas plus d’informations pour le joueur actif que pour les autres joueurs, celui-ci rejouera un tour immédiatement !
Super bien et super difficile !!!
Leila est en train de vérifier la solution qu’elle a échafaudée et, visiblement, elle a eu raison… Bravo fille !
Bon, ben mon feuillet n’est pas fou… #SPOIL quand même…

Durée de cette partie : 1 heure – Note de cette partie : 18 / 20

Scores de cette partie :

Bilan
Pierre Défaite
Leila Victoire
Ludo le gars Défaite

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les interrogations qu’on a posées complètement différemment de notre partie de découverte,
– Jouer à 3 joueurs a limité nos informations « individuelles » et ça c’est très très cool,
– La complexité accrue de ce scénario : je n’ai rien vu passer !
– Toujours la qualité de fou du matériel et le format assez nickel de la boîte…

On a moins aimé
– L’impression que, par coup de bol, on obtient pile poil la bonne info en dehors de son tour et qu’on gagne du temps pour le sien (à vérifier),
– La ressemblance entre nos deux parties : plus de diversité pour les scénarios à venir ? Je n’en doute pas trop avec ces auteurs, mais au cas où…

————————————————————————————————————

Une réponse à “[02/03/2024] Maps of Misterra, Kronologic – Scénario I-2”

  1. Ah le voilà le CR de partie du fameux MoM 🙂. Je connais bien les auteurs et j’ai pas mal joué au proto avant sa signature et je me réjouis qu’il ait été aussi bien édité. C’est vrai que c’est un jeu qui exige une bonne dose de réflexion mais en réalité, quel que soit le nombre de joueurs, c’est de bien travailler / maximiser sa propre carte par rapport aux objectifs qui importe avant tout (plus que le territoire lui-même à mon avis). 3 joueurs est ceci dit une très bonne configuration pour l’apprécier!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ six = 8