[02/10/2021] My City – Épisodes 16 17 18, Schüttel’s

Il n’est pas si facile de faire redémarrer l’aventure ludique dans les clubs visiblement. Enfin, par chez nous, c’est le cas… 🙁
Du coup, on se retrouve encore assez souvent à jouer à domicile, cette fois avec Fabrice, Leila et moi-même.
Quand cela se présente ainsi, ben, forcément, on y va sur l’une de nos campagnes… Alors, au programme, aujourd’hui, on va se faire le chapitre 6 de My City de Reiner Knizia, avec les épisodes 16, 17 et 18, ce qui nous rapproche, au grand dam de Leila, vraiment de la fin de la campagne (il y a 8 chapitres en tout, donc plus que deux sessions).
Enfin, histoire de finir vite et bien, et de lancer du nain !!! 😉 on y va sur un petit Schüttel’s des familles !

MY CITY – ÉPISODES 16 17 ET 18

Le chapitre 6 va débuter, avec les 3 mêmes joueurs toujours bien là ! D’ailleurs ils avaient signé pour toute la campagne…
Premiers collages d’éléments avec les trois mines qui ont été ajoutées et l’entrée de la mine bleue qui vient se positionner juste où il faut !
Dans cette nouvelle série de trois épisodes, nous allons essayer de profiter des bonus (en pépites mais pas que) liés aux mines qui vont s’ouvrir progressivement : d’abord la bleue, puis la rouge, puis la jaune…
Le premier épisode a débuté et voici que la première carte est celle qui annule la suivante : on ne jouera pas cet épisode avec la tuile rouge de taille 4 visible ci-dessus. Pas trop problématique…
Fin de premier « vrai » tour, avec l’investisseur de chacun qui a rejoint la première tuile posée…
Comme mon investisseur a progressé de tuile en tuile, j’ai empoché 2 PV en tout. A noter que j’aime bien la forme de ce grand C bleu qui vient enlacer la montagne et me rapprocher autant de l’entrée de la mine bleue que de l’importante pépite d’en-dessous…
J’entends encore Fabrice gueuler « On ne copie pas !!! »… 😉
Yes ! J’empoche la première pépite de cette partie, ayant relié en premier les deux pépites imprimées sur le plateau ! C’est très rare pour moi mais je suis bien content d’y aller sur ce terrain histoire de contrer Fabrice qui y excelle…
Fin du premier épisode, avec le plateau ci-dessus pour Leila, laquelle réalise une sacrée belle partie, même si elle n’a pas réussi à cocher beaucoup de cases bleues dans la mine bleue (bâtiments reliés à l’entrée de cette mine, donc 2 PV).
Le plateau de Monsieur Lenteur, comme l’a surnommé Leila, même si on aurait bien envie aujourd’hui de le rebaptiser Monsieur Tricheur… Pourquoi ? Il a tout bonnement recouvert toute sa forêt (de seulement 3 cases par contre), sans vergogne, profitant clairement de plus de liberté… On sait bien qu’il ne l’a pas fait intentionnellement, donc comment le rebaptiser ? Monsieur de l’Étourderie peut-être. En tout cas, alors qu’il termina premier de cet épisode, nous avons décidé, post-partie des 3 épisodes, de lui retirer ses deux croix de cette victoire, tandis que Leila, qui aurait dû finir première, en coche une de plus. De mon côté, pas de gain, même si j’aurais dû être déclaré deuxième : en effet, Fabrice a collé un malus (deux rochers) et moi un bonus (un engrenage) donc il fallait trouver une cote mal taillée.
Et mon plateau, avec une grosse déception finale pour moi qui termine très loin des autres joueurs alors que j’y croyais vraiment ! Il faut dire que terminer l’épisode avec 0 PV sur la piste de score (n’ayant pas réussi à scorer assez souvent avec l’investisseur) est quand même rédhibitoire… 🙁
Et nous voici embarqués dans le second épisode, après avoir collé l’entrée de la mine rouge…
Incroyable que les deux premières cartes sorties soient deux cartes d’églises !!!
Yes ! A nouveau la récompense de la pépite pour moi !
Leila aime beaucoup ce jeu et elle y joue de mieux en mieux, essayant d’améliorer ses stratégies de partie en partie…
Comme vous pouvez le deviner, j’ai planifié les positions de mes 6 tuiles les plus profitables, en les positionnant à leur place prévue, juste à côté de mon plateau. Bien sûr, les 5 tuiles les plus à droite devront être défaussées (contre 1 PV à chaque fois). Espérons que je n’ai pas besoin de toutes les défausser quand même…
Fabrice a à nouveau trichoté en recouvrant un carré de forêt mais ce n’est pas le plus embêtant : il a mal prévu un coup et se retrouve obligé d’abandonner l’épisode suite à son impossibilité de placer cette église !
Le plateau final de Leila…
Celui de Fabrice…
Et le mien ! Yes…
On est repartis cette fois pour la troisième et dernière manche…
Leila se retrouve, après pas mal de tours, très gênée car elle ne peut pas défausser la tuile à venir et elle n’a pas du tout envie de la placer mais, comme elle n’a plus de PV, elle n’a pas le choix !
Et là, à présent, c’est moi qui couine, ayant été obligé de défausser pas moins de 4 tuiles de suite, et donc de perdre 4 PV alors que j’étais bien en avance sur cet axe. Incroyable que les 4 « mauvaises » tuiles soient sorties avant au moins quelques-unes de mes 4 « bonnes » prévues… 🙁
Le plateau de Leila une fois ce dernier épisode du chapitre 6 achevé…
Le plateau de Fabrice…
Et le mien ! Ça veut rigoler pour moi, hein, sur la fin !
Et le tout sachant que Fabrice va empocher deux croix de plus (car il a le plus de pépites) et moi une (car je suis deuxième dans cette collection).
Vue générale de nos trois plateaux légèrement superposés, pour voir la progression de chacun. Il faut noter que Fabrice totalise deux croix de moins et Leila une croix de plus (en regard de la résolution de ses recouvrements de forêt de l’épisode 16). Donc, à cet instant, Fabrice possède 28 croix, Leila 16 et moi 26. Ça va être chaud la fin de la campagne !!!
Je suis super bien revenu sur les pépites, ça c’est clair également…
Et, en prévision du prochain chapitre, nous avons collé des autocollants sur nos gisements de pépites : la Ruée vers l’Or, c’est terminé !

Durée de ces parties : trois fois 50 minutes – Note de ces parties : 15 / 20

Scores de la première partie :

Piste Arbres Rochers Eglises ZI Total
Leila (cerf orange) 6 14 0 6 6 32
Fabrice (ours rouge) 9 80 0 14 4 37
Ludo le gars (loup gris) 0 7 0 11 6 24

Scores de la deuxième partie :

Piste Arbres Rochers Églises ZI Total
Leila (cerf orange) 9 8 0 9 4 21
Fabrice (ours rouge) 3 10 -6 0 4 11
Ludo le gars (loup gris) 2 9 0 14 6 31

Scores de la troisième partie :

Piste Arbres Rochers Églises ZI Total
Leila (cerf orange) 2 14 0 6 2 24
Fabrice (ours rouge) 2 8 -4 8 2 16
Ludo le gars (loup gris) 5 9 0 11 8 33

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’arrivée des entrées des mines, progressives, qui renouvellent encore le challenge,
– La possibilité de revenir sur les pépites (pour moi), que je ne croyais plus trop possible,
– Le côté : « On se met dans nos pantoufles et on joue » 😉

On a moins aimé
– Les erreurs de placement visibles après coup, ça, ça fait du mal mais c’est tellement compréhensible : les règles changent très très souvent…
– L’impression que les axes stratégiques antérieurs doivent être revus très (trop ?) souvent : hier les puits, aujourd’hui les mines d’or !

————————————————————————————————————
SCHÜTTEL’S

Oui, parfois, pour finir une soirée jeux, il faut des jeux bien stupides…
Schüttel’s : toute une poésie trop méconnue à base de lancers de nains à Thunes-les-Bourses… 😉
Le jeu fun et explosif par excellence ! Quelle ambiance ce soir…
Avec ce lancer de 8 nains, hop je vais défausser mon comptoir vert et empocher ces très jolies 120 thunes !
Leila n’est pas assez concentrée sur son lancer e nains je pense… La faute à ma grande pile rouge de valeur 40 par jetons ? 😉 Juste glanée au centre du village à l’instant, faut-il le rappeler…
Fabrice aura jeté pas moins de 4 fois des nains par terre !!! Ça s’emballe ici…
Oulhalha, que de barouf !!! Mais on se marre bien et le jeu est juste parfait dans ce contexte-là !
Les nains coulent… 😉
Et la fin de partie survient, tout comme le décompte de PV…

Durée de cette partie : 25 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de cette partie :

Total
Leila (orange) 480
Fabrice (bleu) 710
Ludo le gars (vert) 1010

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’évidence que ce jeu a sa place dans toutes les fins de soirées ludiques !
– Le matériel pumpé toujours aussi agréable : les jetons de poker sont parfaits, surtout avec les valeurs ciblés (ne vous y trompez pas),
– La certitude maintenant acquise que ce n’est pas du tout qu’un jeu de hasard : c’est un jeu de dosage et de baratin !
– Le plaisir qui ne se dément pas, partie après partie, pas tous les jours certes, mais au bon moment..
.

On a moins aimé
– Les nains qui volent dans la pièce trop souvent…

3 commentaires à propos de “[02/10/2021] My City – Épisodes 16 17 18, Schüttel’s”

  1. Quels sont, pour toi, maintenant que tu as 18 parties derrière toi, les principales faiblesses de My City ? Et penses-tu qu’une fois la campagne terminée, tu joueras sur le verso des plateaux ?

    • Hello !
      Dur à dire…
      Je sens qu’un joueur en tête peut être difficile à rattraper, mais sans aucune garantie : en effet, avec la suppression progressive de certains moteurs de PV (puits, or, …) et l’ajout d’autres, on peut, peut-être, renverser tout ça. En tout cas je m’y emploie et tente de revenir sur Fabrice.
      Autre difficulté : mémoriser, et avoir en tête au moment de réfléchir à ses coups, des évolutions de règles pour ne pas faire d’erreurs grossières.
      Pour la suite, non je ne pense pas jouer sur le dos des plateaux, un peu comme pour Newdale et Charterstone, rester sur la saveur de la campagne me semble plus « mythique » !
      En espérant avoir éclairé ta lanterne,
      A+

  2. De notre côté on inscrit chacun nos points sur une fiche à part dans une enveloppe , on évite de trop savoir où en est l’autre afin d’éviter la frustration de ne pas pouvoir rattraper l’adversaire.
    (Méthode Rahdo sur son site^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


un + 6 =