[02/01/2011] Troyes

Histoire de ne pas perdre la main et de persévérer dans un jeu qui nous aura fortement séduits lors des dernières journées de 2010, nous entamons la nouvelle année (ou presque, nous sommes le 2) avec Troyes. Suite à un commentaire plus que pertinent de PetitRenne le matin même (ici), nous avons appris, sidérés, que nous avions commis une infâme erreur de règle lors du décompte, laquelle interfère beaucoup sur l’ensemble de la partie !
Le fameux point, corrigé ce soir lors de notre partie : chaque joueur marque les points de tous les personnages en jeu, pas seulement le (ou les) sien(s). Du coup, le jeu devient encore plus tordu avec la quasi obligation d’aller deviner ce que possèdent vos adversaires, histoire de ne pas repartir bredouilles de leur(s) carte(s)…

 

TROYES :

 


Mise en place ultra-rapide de la partie et défi que l’on se lance de le jouer en 1 heure environ, sachant que c’est la durée annoncée pour cette configuration (même si on est plutôt
lents 😉 !

J’ai opté pour 3 pions verts dans le militaire, histoire de remporter assez facilement les cartes d’événements que requiert l’une de mes cartes de personnages. Sinon, on voit que
mes jets de dés sont déjà pitoyables…

Les événements à contrer en début de partie…

Fin de premier tour de jeu. Mon deuxième personnage m’invite à poser beaucoup de pions sur les cartes d’activités, donc je vise 1 ou 2 par tour (sur les 4 que comporte la partie)…

Le deuxième jet de dés de la partie confirme ma poisse actuelle : un seul 6 rouge et des dés pourris à côté ! Dans la foulée, je perds un de mes deux pions verts présents sur
l’hôtel de ville (événement). Argghhhh…

Julie se fait plaisir sur cette partie, elle qui réussit à placer autant de pions que moi sur les cartes d’activités et qui ne se laisse pas faire sur les cartes d’événements ! Mes
deux personnages vont lui plaire en fin de partie à ce rythme…

Non content d’être bien fourni en dés rouges, je m’octroie les services du Templier, véritable manne rouge à condition d’y dépenser des dés blancs. De son côté, Julie se lance à
nouveau sur le Moine, un personnage qu’elle avait bien apprécié lors d’une partie précédente…

Vue générale en fin de deuxième tour, lors duquel j’ai encore renforcé ma puissance rouge en chipant une place à Julie au Palais ! J’en suis à 4 pions verts…

Je viens de jeter mes dés et, franchement, je couine : mes 4 dés rouges m’apportent des résultats hallucinants : 1, 1, 2 et 2 !!! Et je ne parle pas des autres dés…

Vue générale avant que nous résolvions les événements. Je vais tenter d’user des dés blancs du quartier neutre, avec mes cubes verts obtenus au Templier, afin de passer à la
vitesse supérieure en terme de cartes d’événements gagnées + argent collecté (le Mercenaire m’a déjà rapporté 18 deniers et je ne compte pas en rester là)…


Je joue le coup de me placer sur toutes les cartes événements qui sortent, afin de me mettre en position idéale pour les remporter ou, au moins, grapiller des PV…

Vue générale en fin de troisième tour et je remarque l’avance de Julie sur l’influence (13 contre 2 pour moi). Je suis assez mal embarqué sur cet aspect et cela m’embête car je ne
peux pas en dépenser à ma guise et je crains que Julie en possède le personnage…

Mes jets de dés rouges du quatrième et dernier tour me rassurent même si mes autres dés craignent encore pas mal… Je sais qu’il me reste trop peu de temps pour tout faire et je
vais devoir cibler : 2 pions à ajouter sur les cartes activités, si possible 2 cartes d’événements, limiter la casse sur la cathédrale, tout en relevant la tête au niveau deniers
et influence (au moins pour m’en resservir immédiatement !)…

La partie est terminée et on a épuisé tous les dés. Je suis assez déçu de ne pas avoir réussi à atteindre mes deux objectifs de personnages au max et, surtout, de ne rien pouvoir
espérer sur les quatre autres personnages du jeu, sachant que Julie en a deux. A l’inverse, elle a redoutablement bien joué le coup, glanant autant de points que moi sur les deux
miens et susceptibles d’en grapiller si j’avais eu les deux autres personnages non attribués. Bravo…

La situation religieuse une fois la partie achevée : j’ai sauvé partiellement la situation sur la cathédrale, mais rien d’exceptionnel…

La situation militaire : mon prétendu point fort, car il m’a affaibli financièrement et je n’ai pas pu le rentabiliser assez à cause de jets de dés mémorables. Sinon, la carte
Mercenaire, j’aime bien !

La situation civile : je n’ai pas excellé dessus et, paradoxalement, j’en sors avec beaucoup de pions, tant sur les cartes activités que sur les bâtiments…

Les événements restants, avec une carte ratée qui me fait tiquer : j’étais à un cube d’empocher les Voyageurs depuis 2 tours, synonymes de 3 PV pour moi et 1 PV pour Julie…

La zone de Julie une fois la partie achevée, avec deux personnages qu’elle ne bonifie pas totalement, ce qui ne la pénalisera pas trop puisque je sais déjà qu’elle récolte autant
que moi sur les miens, ce qui n’est pas le cas de l’inverse…

Ma zone finale où je comptais, sans trop y croire, sur mes nombreux PV glanés pendant la partie, à coup de cartes événements (mais pas beaucoup plus que Julie) et d’activités
boostées au mieux (Procession et Compagnon)…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le plaisir ressenti avant même d’attaquer la partie, juste en pensant à ce qu’on va y faire : ce jeu procure une irrésistible envie d’y revenir, en raison des cartes qui
changent à chaque fois c’est sûr, mais aussi en raison
du système de jeu fort simple et évident quand on y a goûté…
– Les personnages scorés par tous les joueurs : se fixer l’objectif de réussir à marquer sur tous les personnages est en soi un défi passionnant !
– Le matériel proposé, superbe, très agréable à manipuler,
– La durée très raisonnable à deux joueurs : 1 heure 30 ce soir pour deux joueurs qui n’aiment pas se presser,
– Les scores plus que serrés ce soir : égalité parfaite !!!

 

On a moins aimé
– Le tirage des dés quand le sort s’acharne 😉 sans pour autant que je souhaite instaurer de variante…

Scores de la partie :

 

PV Cartes Evts Métiers Cathédrale Personnages Total
Julie (orange) 21 3 12 0 3+3+3+6 51
Ludo le gars (vert) 30 1 13 -2 0+0+3+6 51

 

Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20

 

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

 

 

———————————————————————————————————————————————–

3 commentaires à propos de “[02/01/2011] Troyes”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 − deux =