[02/03/2003] Elefanten Parade

Participants
– Sophie, en course pour son troisième jeu de la nuit,
– Julie, OK pour un dernier petit jeu rapide,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas sorti Elefanten Parade de mes étagères… Et pour finir cette soirée jeux, le choix pouvait être idéal, aussi je le sors avec  empressement, ravi de pouvoir réaliser quelques prises de vue d’un jeu particulièrement esthétique.
Mais jugez plutôt…


Sophie s’apprête à déplacer son premier éléphant
en lui faisant réaliser un magnifique saut par-dessus le troupeau
de pachydermes…

On dirait que ça va être ma fête lors de cette partie
: jamais mes adversaires ne déplacent mes éléphants
si ce n’est pour leur apprendre à nager dans les rivières.
Ainsi, assez rapidement, je suis dans l’obligation d’abandonner l’un
de mes 2 animaux nettement trop en retard pour espérer revenir
dans le jeu.
Il va falloir être assez fortiche pour collecter des rondins de
bois avec une seule bête…


Les éléphants approchent de la dernière case du
jeu et ce sera sans l’un de mes éléphants verts (visible
au fond) et sans l’un de Sophie lui aussi en retard…


La configuration finale du jeu

Sophie choisit les éléphants
jaunes, Julie les rouges et votre serviteur les verts et nous plaçons
nos animaux sur les 6 cases de départ.
Sophie commence alors la partie en déplaçant ses 2 éléphants
plus un de Julie.
Julie poursuit le jeu en déplaçant ses 2 éléphants
plus un de Sophie. Et moi ??? Pourquoi personne ne fait avancer mes bêtes
?


L’éléphant jaune de Sophie en pleine escalade de mon
éléphant-pont vert…

Comme si un malheur n’arrivait jamais seul,
Julie trouve le moyen de continuer à se servir de mon seul et unique
éléphant valide en tant que pont pour passer les rivières.
Mais, on m’en veut vraiment…

Sophie est contraint à son tour à
abandonner l’une de ses bêtes, décrochée avant le
dernier virage, et ce sera donc une arrivée particulièrement
rouge qui s’annonce.


Une vue trompeuse : ce n’est certainement pas vert qui mène
le troupeau…

Sophie et moi tentons alors de réunir
nos forces dans la dernière ligne droite, histoire de pénaliser
un peu Julie et qu’elle ne fasse pas main basse sur les 2 tas de rondins
les plus intéressants.

C’est réussi, puisqu’elle n’en prend
qu’un, mais remporte quand même la partie haut la main.

Décompte final
Julie remporte cette partie avec un butin de 9 rondins,
devant votre serviteur avec 4 rondins et Sophie avec 3 rondins.

Débriefing
Elefanten Parade est parfait pour clore une soirée
jeu, si l’on veut terminer sur un jeu fin, rapide et esthétique.
Mais, ce soir, cette dernière partie laisse un goût amer dans ma
bouche, car je me suis fait « allumer » par mes 2 adversaires, ligués
dès le départ contre mes éléphants verts. Ou alors,
et ce sera à vérifier sur d’autres parties, l’ordre du tour revêt
une importance capitale, surtout quand vous êtes en dernière position
et que vos adversaires ne bougent pas vos éléphants lors de leur
mouvement. En effet, l’une des difficultés majeures de ce jeu est de
revenir en course lorsque l’une de vos bêtes est distancée et qu’elle
ne peut plus bénéficier de l’effet : « je saute par-dessus
les autres pour avancer plus vite ».

Au final, Elefanten Parade demeure une valeur sure des jeux de réflexion
rapide et incisif, à condition de ne pas craindre d’anticiper d’un ou
2 tours (positions relatives par rapport aux rondins à venir) et d’accepter
d’éventuelles alliances sous-jacentes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 × six =