[02/06/2012] Stratopolis

Un jeu abstrait, avec des tuiles de bakelite, le tout emportable dans un très pratique sac noir, avec une règle limpide et évidente… Et, cerise sur le gâteau, le tout pour 2 joueurs !!! Miam, miam, voilà qui sent bon ! J’avoue que, lorsque j’en ai ouvert la boîte, ce Stratopolis, m’a tout de suite séduit. Restait à voir ce que le jeu donnait. Pour le savoir, rien de tel que d’y jouer !

 

STRATOPOLIS :

 


Avec son matériel en bakelite particulièrement élégant, ce jeu de pavage en 3D promet beaucoup. Le but de chacun des deux joueurs est de se créer la zone la plus lucrative possible,
sachant que l’on multipliera le nombre de carrés connectés par la hauteur du carré le plus haut de la zone…

Au premier tour, Maxence, en vert, a posé une tuile noire noire verte (NNV en sens horaire) contre la tuile de deux cases de départ, puis j’ai posé une tuile RRR contre le carré
rouge de la tuile de départ, le tout au niveau du sol. A noter que les carré noirs sont neutres et peuvent recouvrir ou être recouverts par n’importe quelle couleur…

Peu après, Maxence pose une tuile NVV au-dessus de cases RVV. Les trois règles à retenir pour empiler : on ne peut pas laisser de trou sous une case ; on ne peut empiler pièce sur
pièce ; vert ne peut jamais recouvrir rouge et inversement. Fastoche, non ?

Maxence accroche très vite à ce petit jeu, percutant tout de suite sur l’importance de poser une tuile qui nous arrange tout en gênant l’adversaire. Ajoutons qu’il a bien intégré
l’obligation de savoir anticiper le prochain tour pour se créer des plateformes pour accéder plus haut…

Petit exemple de ce qu’on ne peut pas faire : j’adorerais poser ma tuile NNR sur les carrés VVN juste au-dessus de ma tuile, car cela briserait bien comme il faut l’étendue verte
toute en augmentant la hauteur de la mienne. Souci ? Cela me ferait poser pièce sur pièce ce qui est interdit… Bouhhh !!!

La partie progresse et la hauteur devient conséquente, avec le niveau 5 atteint pour nous deux. Cependant, Maxence a un peu d’avance et, surtout, plus de possibilités d’expansion
que moi, voire même des possibilités à moyen terme de passer au niveau 6…

Lors des derniers tours, je fais diversion sur la gauche, pour élargir potentiellement ma plus grande zone, pour peu que je relie les carrés espacés. En fait, j’attends désespérément
une tuile salvatrice et incite Maxence à venir me taquiner à gauche, en oubliant qu’il ferait bien de se blinder au centre…

Yes, yes, yes !!! Ma dernière tuile piochée est enfin la bonne : RNN. En effet, avec celle-ci, je vais pouvoir briser la zone verte à l’endroit centrale où elle m’apparaissait la
plus faible. Saurez-vous trouver où poser ma tuile ?

Une fois ma tuile posée, je remporte cette partie avec un très gros avantage, absolument pas représentatif du déroulement de celle-ci. En effet, je score pas moins de 16 x 5 = 80
points, alors que Maxence peine à empocher 22 points (11 x 2) ! Juste avant ma pose de tuile miraculeuse, il en était à 5 x 15 = 75 points…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La qualité du matériel, hyper tactile et franchement réussi !
– La simplicité, l’élégance et l’évidence de la règle,
– La profondeur du jeu, sous une façade pourtant abordable au plus grand nombre,
– La variante 3 tuiles visibles devant soi, fondamentale pour gommer le principal défaut du jeu…

 

On a moins aimé
– La difficulté pour être sûr que l’on ne recouvre pas pièce sur pièce (le matériel est tellement réussi qu’on ne repère pas les écarts de tuiles !),
– Défaut principal de la règle de base : un hasard beaucoup trop marqué pour un jeu de ce niveau stratégique. En effet, en piochant la première tuile de son tas, on peut aussi
bien avoir des tuiles noires à poser au dépar (ce qui est vraiment dommage) que piocher une tuile miraculeuse à la fin, changeant du tout au tout le résultat…

 

 

Scores de la partie :

  

Maxence (vert) : 22 points (2 x 11)
Ludo le gars (rouge) : 80 points (5 x 16)

 

 

Note du jeu (sur cette partie) :
18 / 20 (avec variante) – 16 / 20 (sans variante)


Durée de la partie : 30 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 + quatre =