[02/07/2011] Spectrangle

Ah que voici un jeu à l’ancienne, tout en plastique, pas ressorti de par chez nous depuis janvier 2003 : Spectrangle ! Depuis le temps, je me souvenais d’un jeu plaisant, pas
prise de tête, idéal pour un petit moment ludique informel juste au moment de l’apéro. Visiblement, Tristan et Maitena ont bien aimé. Nickel !

 

SPECTRANGLE :

 


On dirait un Triomino mais ce n’est pas un Triomino. C’est Spectrangle, un jeu où il faut poser ses triangles connectés à la bonne couleur en essayant de maximiser ses points…

Petite vue après un tour de jeu. Maitena a posé le triangle de valeur 4 et a marqué 4 points, Tristan celui de valeur 5 pour marquer 5 points, puis j’ai placé celui de valeur 3 et
j’ai marqué 3 points…

Bien entendu, on peut marquer plus de points que la valeur de son triangle. En fait, on multiplie sa valeur par le nombre e côtés connectés, voire par la valeur bonus gravée sur la
case où on le pose. Du coup, au maximum, on peut marquer 72 points (triangle de valeur 6 X 3 côtés X bonus de valeur 4)…

Incroyable !!! J’ai réussi le tour de force de piocher successivement tous les triangles de valeur 6 sauf le vert ! Cela paraît sympa mais c’est plutôt pénible à jouer : mes
triangles sont monocolores. En même temps, j’ose espérer en bonifier certains via de sympathiques multiplications…

La partie se poursuit avec un joli équilibre des scores…

Jusqu’à ce que Maitena s’offusque, lors du tour de son frère, du fait que je vais pouvoir boucher un trou avec un triangle et encaisser 3X5 points ! Du coup, il me bloque en posant
le triangle joker blanc alors que Maitena se rend compte qu’elle aurait dû se taire et laisser Tristan jouer…

Dans la foulée, elle m’offre 32 points sur un plateau (4X4X2) en jurant ses grands Dieux qu’elle n’a pas essayé de compenser son désagréable coup précédent…

La partie s’achève sur une victoire de votre serviteur, peu satisfait de l’emporter surtout grâce à cet enchainement de deux coups douteux…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le côté non prise de tête du jeu,
– La qualité du matériel, emportable partout, sans craindre quoi que ce soit,
– Les calculs de blocage lors des quatre ultimes tours sans pioche,
– La possibilité donnée à chacun de gagner : le hasard est suffisamment présent.

 

On a moins aimé
– Les erreurs des uns bénéficiant à d’autres…

 

Scores de la partie :

 

Maitena (bleu) : 76 (80-4)
Tristan (jaune) : 52 (56-4)

Ludo le gars (rouge) : 94 (100-6) 

Note du jeu (sur cette partie) : 13 / 20

 

Durée de la partie : 45 minutes

 

 

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− quatre = 4