[02/08/2006] Silberzwerg

L’arrivée de Thibault et de Sylvain, au camping de Laffrey, nous permet de passer aux jeux plutôt dédiés à 4 joueurs, comme par exemple Silberzwerg que nous avions prévu pour cette occasion. La grosse boîte Queen Games, dans la même gamme que Dschunke ou Timbuktu par exemple, se devait bien de sortir, car l’emporter pour rien en vacances m’aurait valu une volée de bois vert de la part de la dame 😉

SILBERZWERG :

Nous entamons notre partie de mineurs nains en extérieur, puis la pluie et le froid nous contraindront à rentrer dans la tente. En ce qui concerne le jeu, heureusement que la règle est simple parce que le nombre de phases de jeu annoncé nous avait plutôt fait peur dans un premier temps : 11 !
Chaque joueur dispose d’une zone personnelle où se trouve un contrat à réaliser (exemple : 6 pierres vertes + 2 rouges) qui sera dévalué s’il n’est pas réalisé assez tôt. Au centre du plateau, se trouvent 2 zones de contrats communs. Sur les bords, les mines de pierres sont également visibles. Enfin, pour gagner, il faut accumuler 500 PV, à l’aide de la piste du tour et de la zone de centaines située au centre…
Cette photo ne permet pas trop de se rendre compte du matériel supplémentaire, mais je peux vous dire que le cœur du jeu se situe sur les plateaux individuels sur lesquels chacun positionne secrètement ses 4 nains mineurs (choix de couleur de pierres) et ses 2 nains puissants (actions spéciales). Le cours de pierres, au centre, est continuellement réajusté en fonction du nombre de pierres choisi par les mineurs de chaque joueur (plus une couleur est choisie, plus le cours baisse).
Fin de partie. Julie l’emporte assez normalement, devant Thibault, ce qui est logique au vu de la situation qui s’était décantée progressivement au cours du dernier tiers de la partie. La relative longueur / répétitivité du jeu se justifie par cette évolution des positions : si on jouait moins longtemps le vainqueur serait un peu désigné par le hasard de sa position à ce moment précis. On a pris du plaisir à pratiquer ce jeu, mais il paraît peu enthousiasmant sur le long terme. A revoir…
Bilan synthétique :On a aimé
– Le système de jeu fluide et aux enchaînements bien réglés
– Les possibilités d’attaque / défense
– Le thème convaincant
– Le système de dévaluation des contrats
On a moins aimé
– La répétitivité des tours de jeu : au 20ème tout est pareil qu’au premier !
– La difficulté pour prévoir ce que vont faire les adversaires, ce qui génère parfois des choix d’actions difficiles à assumer
– La quasi obligation de jouer à 4 pour que le jeu conserve son intérêt : fun, variation des cours, …
Scores de la partie :Thibault (beige) : 492 (7 contrats réalisés)
Lucarty (blanc) : 415 (5)

Julie (noir) : 509 (9)

Ludo le gars (marron) : 459 (8)
Note du jeu (sur cette partie) : 13 / 20

 

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 + = douze