[02/11/2002] Tadsch Mahal

Participants
– Elisa, en route pour les Indes,
– Gaël, qui a sidéré son monde en nous contant la véritable histoire du Tadsch Mahal ; quelle culture !
– Julie, toute excitée à l’idée d’essayer un nouveau Knizia,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Ce soir est un soir particulier puisque nous allons tester Tadsch Mahal, un jeu généralement qualifié de lourd, mais il est de Reiner Knizia, ce qui suffit à nous rendre assez réceptif, grands amateurs d’Euphrat & Tigris que nous sommes !

La lecture des règles n’est pas chose
aisée, tant celles-ci sont déroutantes et touffues : système
de combinaisons de cartes, placement de multiples éléments
sur le plateau, …
Après une petite demi-heure d’étude de la règle,
nous sommes prêts à en découdre au pays des Maharadjas
pour la suprématie multi-domaines de l’Inde.
Elisa choisit les palais marrons, Gaël les bleus, Julie les bordeaux
et Ludo le gars les beiges clairs.

La partie débute dans le calme de la
réflexion que ce jeu requiert à tout instant : Julie récupère
le premier jeton de richesses grâce à sa domination dans
les éléphants, et je m’empare du second, tandis qu’Elisa
réussit à placer 3 palais en 2 tours sur le plateau. Gaël
effectue un départ plus lent mais déjà axé
sur les ressources : pierreries récupérées lors de
la pose de son premier palais.


En fin de deuxième tour, avec 3 palais pour Elisa, 2 pour Julie
et moi, et un seul pour Gaël…


Gaël sourit à la vue de son avance
remarquable et de notre incapacité à nous entendre pour
le contester…

Il reste 4 tours à jouer et Gaël
caracole en tête, fanfaronnant que les éléphants c’est
vraiment le pied et qu’il aime bien ce jeu, et bla, et bla, et bla…
Subrepticement, sans qu’on ne le sente réellement venir, Julie
et Elisa reviennnent sur ses talons et, à ce rythme, il n’est plus
tout à fait certain que Gaël remportera la partie aussi haut
la main…


Le jeu touche à sa fin : qui arrivera à prendre le jeton
Tadsch Mahal ?


La configuration initiale du plateau, avec le placement des divers
éléments et les cartes de réserve face visible…

Il est mentionné dans les règles
que la négociation et la gestion de l’influence de ses partenaires
sont des étapes importantes du jeu. Nous étions sceptiques
lors de l’entame, mais nous commençons, moi le premier, à
mesurer l’intérêt de conseiller à untel ou untel
de s’arrêter de monter sur les enchères afin de barrer
la route à un adversaire, ou à nous permettre à
tous les 2 de s’arrêter dans le même tour : Julie ne jouera
pas ce jeu-là, à mon grand désespoir d’ailleurs,
convaincu que je suis que cela aurait réellement été
dans notre intérêt mutuel.
Julie sera encore moins coopérative par la suite, empêchant
Elisa de s’arrêter alors qu’elle était majoritaire sur
les éléphants, ce qui n’aurait pas permis à Gaël
de s’emparer d’un nouveau jeton…

Petit à petit, Gaël prend une
avance considérable sur ces 3 adversaires, en appliquant consciencieusement
une tactique qui semble faire ses preuves : être toujours majoritaire
sur les éléphants afin de récupérer le maximum
de jetons de richesses, très lucratifs au demeurant lorsqu’ils
sont cumulés.
Du côté de Julie et de votre serviteur, nous tentons d’établir
de grandes chaînes de palais, mais ce ne sont pas des réalisations
évidentes et elles ne rapportent que peu de points pour beaucoup
d’efforts.


Une vue rapprochée du plateau, où l’on voit nettement
l’avance considérable de Gaël sur la piste de scores !

Il reste 2 tours à jouer et Gaël
paraît moins serein… Il sent bien qu’Elisa, et surtout Julie,
reviennent fort. Il a beaucoup plus de mal à glaner les jetons
de richesses et, dans le même temps, Julie et Elisa collectionnent
les cartes spéciales…

Il reste un tour et Gaël est toujours
devant, avec 3 ou 4 points d’avance sur Julie : ce sera court certainement,
sachant que Julie a placé tant de palais sur le plateau qu’elle
devrait parvenir à créer une ou deux chaînes assez
conséquentes.
De mon côté, je me réjouis à l’idée
de récupérer le jeton Tadsch Mahal, maigre consolation
au vu d’une partie où j’ai été distancé
de bout en bout.

Cliquez pour agrandir !
La configuration finale du plateau…

Décompte final
Julie remporte cette partie sur le fil avec un total de
48 points (43 acquis durant le jeu + 5 points en main), suivie de Gaël
avec 41 points (39 + 2), Elisa avec 40 points ( 36 + 4) et votre serviteur avec
34 points (29 + 5).


Débriefing
Tadsch Mahal est effectivement un jeu lourd et rugueux. On réfléchit
beaucoup et on n’est jamais certain de la meilleure action à accomplir
et de la véritable valeur des éléments à récupérer
: jetons, richesses, …

Nous avons tous apprécié ce jeu, car nous sommes friands de jeux
prise de tête ! Les mécanismes sont originaux et le jeu est relativement
fluide, même si j’ai éprouvé les pire difficultés
à me souvenir du système de décompte.
A mon avis, le seul bémol de ce jeu réside dans une réelle
austérité que je ne saurais expliquer. La difficulté à
anticiper d’un tour à l’autre, en dépit des cartes visibles, des
jetons de richesses exposés, du stock de jetons colorés des joueurs
et de l’ordre de visite des provinces connu à l’avance, doit être
pour beaucoup dans ce sentiment de froideur et de jeu calculatoire.

Au final, ce jeu nous a plu, sans nous enthousiasmer, et nous sommes convaincus
que plusieurs parties doivent être nécessaires pour progresser
et connaître les axes stratégiques ayant des chances de mener à
la victoire. La facette négociation semble être l’une des plus
prometteuse, même si l’attitude de Julie, anti-collectiviste dans cette
partie, contredit cette réflexion, puisqu’elle a remporté cette
séance !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 + = quatorze