[02/11/2009] Roll Through the Ages

Après avoir hésité entre le classement sur le nom allemand ou anglais, j’ai opté pour ce dernier : Roll Through the Ages parce que franchement je trouvais que Im Wandel der Zeiten – Das Würfelspiel – Bronzezeit ça ne le faisait pas…
Alors disons-le tout net : ce jeu surfe sur la mode actuelle de la refonte de jeux en version dés ou cartes, comme Râ, essayé avec bonheur ces derniers jours, par exemple. Mais en ce qui concerne ce jeu, essayé certes uniquement en solo aujourd’hui, je suis nettement moins enthousiaste, le trouvant beaucoup trop alambiqué et compliqué pour ce qu’il est : un jeu de dé. On a affaire à un jeu de comptable, à la manière d’un « j’échange trois trucs par ici contre 2 par là et avec mon bonus de ci, je peux faire ça… ». Un peu comme pour les cartes à combos de Race for the Galaxy, je n’apprécie pas vraiment ce type de jeu… Enfin, voilà quand même le compte-rendu…

ROLL THROUGH THE AGES :


Le boîtage allemand est réussi, avec une illustration attrayante, des composants en bois bien agréables et un système de jeu qui peut permettre le jeu en solo. L’idée est de
développer sa civilisation en créant des cités, en nourrissant toute la population, tout en évoluant vers plus de prestige…

En solo, on joue 10 tours et le but est de maximiser son score, sachant qu’il est fonction des monuments construits, des développements réalisés et des catastrophes subies. Ici,
voici jet initial de 3 dés (car j’ai 3 cités) et je vais le garder, tiens (j’aurais pu rejeter les 2 fois supplémentaires) !

Mon dé avec 3 épis me permet de passer de 3 à 6 en nourriture et mes deux dés de ressources me permettent de passer de 0 à 1 bois et de 0 à 2 pierres. Ensuite j’abaisserai ma
nourriture à 3 (car j’ai 3 cités à nourrir)…

Deuxième série de lancers de dés et j’ai juste pu nourrir mes 3 cités sur ce coup (mon marqueur vert est à 0). Mon bois a augmenté de 1 à 3. Ma pierre est redescendue à 0 car j’ai
dépensé mes 2 unités couplées à mes 14 pièces (deux dés) pour acheter le développement d’agriculture (+1 blé sur chaque dé concerné pour la suite)…

Convaincu qu’il fallait que j’acquière rapidement de nouveaux dés, je mise sur les ouvriers sur mon troisième tour, réussissant à bâtir une quatrième cité, sans négliger
l’augmentation de mes ressources pour acquérir des développements ultérieurs…

Lors de mon 4ème tour, donc, j’ai jeté 4 dés, ce qui aide pas mal pour avoir plus de choix. J’ai opté pour un certain blindage de nourriture et l’acquisition d’un second
développement : la carrière (+ un cran vers la droite à chaque fois que je fais de la pierre)…

Un cinquième tour intéressant pour mes cités puisque je parviens à m’offrir un 5ème dé, qui ne devrait pas être de trop pour accélérer mes gains de PV (pour l’instant, à moitié de
partie, j’en ai seulement 6, c’est-à-dire mes 2 développements)…

Mon 6ème tour de jeu commence à sentir les points de victoire : avec 4 nourritures, 6 ouvriers et 3 ressources, je devrais pouvoir commencer à construire des monuments tout en
achetant un nouveau développement…

Mieux que ça : ce 6ème tour me permet de terminer une 6ème cité ! Sinon, c’est la grande pyramide que j’entame au niveau monument (potentiel de 12 PV) et le développement de finance
que j’acquiers (chaque dé de pièce représente 12 pièces au lieu de 7)…

Le 7ème tour est ultra-riche en nourriture, me mettant à l’abri jusqu’à la fin de la partie ! Deux ressources et quatre ouvriers me donnent encore du potentiel pour la suite…

Je passe à la vitesse supérieure lors de ce 8ème tour où je termine la grande pyramide et entame la grande muraille de Chine (11 ouvriers quand même !). Dans la foulée, je prends le
développement de maçonnerie, convaincu que je peux encore aller plus loin avec ces ouvriers (+1 ouvrier par dé concerné)…

Neuvième et avant-dernier tour et je réunis la bagatelle de 16 ouvriers !!! Du coup, la grande muraille de Chine n’est qu’un monument facile à terminer et je peux paisiblement me
lancer dans un autre, ambitieux pour ce stade de la partie…

Dixième et dernier tour, lors duquel je tergiverse un peu, hésitant entre attaquer encore un monument ou acheter un gros développement. Finalement, ce sera un développement moyen
(Religion), mais qui ne coute que 20 points pour un gain appréciable de 6 PV…

Petite vue finale de ma feuille de score une fois la partie terminée. J’ignore totalement ce que peut valoir mon score de débutant, mais je sais d’ores et déjà que je ne devrais pas
le savoir en l’améliorant : il est fort peu probable que je rejoue à ce jeu, pas mauvais en soi, mais pas trop en phase avec ce que j’aime…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le matériel proposé (plateaux de bois, marqueurs colorés qui s’enfichent) même si le bloc de score est totalement disproportionné (c’est bien les marqueurs effaçables sur feuilles plastiques, merci à SevGaet de Lyon pour l’idée),
– L’idée, séduisante, de développer une civilisation en quelques minutes,
– La possibilité de jouer en solo
.

 

On a moins aimé
– Le côté superficiellement compliqué des développements et les combos qui s’ensuivent : désolé, je n’aime pas ça,
– Même si je n’ai joué que tout seul, j’ai quand même l’impression que l’absence d’une zone collective, à la Râ the Dice Game, est préjudiciable à l’interaction : on avance dans son petit coin et c’est à celui qui fait ça le mieux.

Scores de la partie :

Ludo le gars : 52 (30 de monuments + 22 de développements – 0 de catastrophes)

Note du jeu (sur cette partie) : 11 / 20

 

Durée de la partie : 45 minutes

 

———————————————————————————————————————————————–

2 commentaires à propos de “[02/11/2009] Roll Through the Ages”

  1. Je te conseille tout de même de faire une partie multijoueurs car, comme tu l’écris, tu n’as subi aucune catastrophe. Hors, à plus (du moins, c’est l’expérience que j’en ai), les crânes arrivent
    plus facilement, et se prendre une peste n’est pas appréciable. Et je ne parle pas de la course aux monuments.

    Je ne prétends pas que tu apprécieras davantage le jeu (comme tu le dis, c’est tout de même un jeu de combos), mais cela devrait être plus intéressant qu’en solo.

  2. ben oui , les crânes sont fondamentaux !
    toute l’astuce est là dedans
    chercher à faire un troisième crâne est pas exemple très recherché pour pourrir ses voisins
    non un excellent jeu pour tous joueurs
    pour moi c’est du 17/20
    🙂
    ah ! les goûts, les couleurs…
    bon week end ! 😉 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


un × = 8