[03/06/2020] Robinson Crusoé – Les Naufragés

Pour notre dixième partie de ce jeu, en 3 semaines environ seulement, un truc juste de dingues, nous voilà ré-embarqués sur un scénario joué déjà 4 fois et raté à plates coutures à chaque fois !
Pour cette journée particulière, oui, nous nous acoquinons avec une star des aventures, Dame Julie ! Cela aidera-t-il suffisamment ?
En tout cas, allez, c’est parti direction Robinson Crusoé – Les Naufragés

ROBINSON CRUSOÉ – LES NAUFRAGES

Et de 10 !!! Et, cette fois, nous avons une Guest Star en la personne de Dame Julie ! Du coup, par voie de conséquence, pas de Vendredi…
Pour lui faire découvrir le jeu, nous optons, enfin elle surtout, pour le scénario de bas, mais pas le plus basique, à savoir « Les Naufragés », joué déjà 4 fois et jamais gagné…
Parmi les inventions étalées devant nous, pour cette partie, certaines m’attirent l’oeil, par leur colonne identique : la montagne pour le couteau (et ma lance à venir en tant que soldat) et le feu (nécessaire au scénario) et les prairies pour ma corde (nécessaire au collet de Julie la menuisière et aussi au scénario, hein, quand même !) et le lit (si précieux visiblement avec ses 2PV gagnés par pion placé au repos, sans compter le jeton de détermination qui va bien)…
Après la présentation de la règle, plutôt détaillée pour que Julie n’observe pas seulement le jeu mais joue aussi, nous voici en phase de programmation du premier tour…
Simple, Julie va récupérer deux bouffes sur l’épave (une normale + une qui se garde). Leila, elle, va explorer une fois et aménager le camp, tout comme moi. En effet, nous sommes convaincus qu’on doit explorer pour récupérer de la peau pour se construire un abri (et son toit et sa palissade, en limitant l’utilisation du précieux bois)… Et, également, nous avons en tête que les jetons de découverte pourraient bien nous être utiles, maintenant que nous avons réellement trois bouches à nourrir…
C’est drôle ça ! Leila couche en dehors du camp, pour nous éviter la venue d’un tigre destructeur, mais, lors de la même nuit, nous déplaçons le camp ! Le retrouvera-t-elle 😉
Peu après, nous sommes carrément au taquet au niveau des inventions constructibles, puisque nous en totalisons pour 4 types de paysages sur 5 !!! 🙂
Robinson, marqueur de phase, veille…
A un moment donné, oui, il faut y aller sur l’abri !
Première chasse, avec un joli jaguar pour sa peau, et sa chair aussi, même si les 2 PV que je perds au final font plutôt mal… Mais il faut savoir où sont nos priorités, non ?
Ça, mesdames et messieurs, c’est plutôt un joli butin ! Je peux vous dire qu’on est particulièrement satisfaits de la marmite, pour écouler la bouffe en top, et du lit, pour récupérer 1 jeton de détermination + 2 PV à chaque action de repos !!!
Et hop, une hachette construite, pour un bois de plus par tour en phase de production ! Cool…
Ça y est, Julie est totalement dans le jeu, la partie est -bien- lancée et on se régale…
Aïe, un chien sauvage, qui ne s’appelle pas Princesse, vient mordre Leila ! Nous espérons tous que la blessure ne s’infectera pas…
Surtout Julie !
Je vous montre le lit et ses bienfaits, oui, quand même…
Nous commençons à avoir comme un château, comme aurait dit le seul et l’unique Robinson !
Imaginez : 2 bois et 3 nourritures par tour, juste parfait !!!
Mais, clairement, c’est au moment où on sait que la météo va devenir capricieuse et pénible,…
On est si bien, dans le paradis jeux…
Oh le joli tonneau que voilà !!! Je vous laisse en prendre connaissance…
Fin de 6ème tour sur 12, donc à mi-partie…………… au mieux ! 😉
Traquer la bête va nous permettre de la dépecer à moindre coût…
Et c’est un coyote, donc, au final, pas trop de gain supplémentaire, sauf celui d’avoir défaussé la carte de menace…
Julie récupère, parce qu’on se dit avec Leila que c’est mieux qu’une seule personne gère la Lanterne (obtenue par construction), un pion marron utilisable à chaque tour pour ne pas l’oublier ! Et les trois dés de météo sont bel et bien là, par contre… Prêts à nous rappeler la difficulté de ce scénario qui n’est pas celui de débutants…
Nous devons à présent être vigilants… Nous nous rendons bien compte que rien n’est impossible et que, si nous sommes un tantinet prudents, nous pouvons espérer aller taquiner la victoire… Les conditions ? Se focaliser à fond sur le bois (il nous manque le tas de 4 et le tas de 5 unités) en premier lieu ; rester en vie, sous peine de perdre, en deuxième lieu (donc récupérer des PV)…
Bon, OK, je chasse encore pour de la peau, avec un joli puma comme butin (et encore des blessures à ne pas négliger)…
Vous le voyez mieux là ?
Pour une fois qu’on s’en sort avec une agréable surprise, profitons-en ! A noter, quand même, que l’autre agréable surprise fut les couvertures du trésor de début de partie lesquelles nous éliminèrent pas moins de 3 nuages de neige !!
La météo fait rage… mais pas trop ! Mais bon, quand même, 4 nuages de neige, ça pique ! En effet, on doit défausser 4 bois (merci les couvertures pour limiter cette perte) et on aura 4 nuages à gérer avec le toit (de niveau 2 à cet instant). C’était un coup à en rester là cette affaire !!!
Heureusement qu’on n’avait pas chargé le tas de bois juste avant, on aurait été à cours et on aurait laissé là la partie !!!
Et, du coup, vu le déroulement des opérations, on se dit que se reposer tous sur un lit pourrait aider franchement… 😉
Il ne nous reste plus qu’à placer 5 bois sur le tas n°5 pour l’emporter, sachant que nous allons attaquer le 10ème tour de jeu !
Planification prévue…
Au 10ème tour nous avons placé 2 morceaux de bois sur le tas n°5 et, à présent, nous voici au début du tour n°12, lors duquel nous gagnerons si nous ajoutons 3 bois avant la, phase d’action. Sans aller plus loin, de manière immédiate… 😉
Cette rivière en furie va nous faire perdre la moitié de notre production, donc on choisira de ne prendre que nos 2 bois et de ne pas prendre de bouffe… Vous voyez pourquoi ?
Oui !!! En tout cas Leila, et Julie aussi, savent pourquoi !!! Cette carte d’événement, pas si expéditive (genre : virez un bois, ce qui nous aurait anéanti), nous permet de mesurer que nous GAGNONS enfin une partie sur ce scénario, finalement plus jouable à 3 qu’à 2 avec Vendredi et le chien…
Vue finale de la fiche de scénario…
Le plateau principal une fois notre victoire acquise…
Et une vue finale, rapprochée, de notre objet déterminant : le LIT ! Sans oublier la sympathique marmite et le collet…
Encore une partie qui fera date, dont on reparlera, avec l’impression d’avoir réellement vécu tous ces moments ! 🙂

Durée de cette partie : 3 heures 30 minutes – Note de ces parties : 18 / 20

Scores de la partie :

Bilan
Julie (menuisière) + Leila (exploratrice) + Ludo le gars (soldat) Victoire au 12ème tour !

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
-Réussir ce scénario : YES !
– Le flirt avec la défaite quand on est tous ou presque à moins de 3 PV,
– Les échanges qu’on peut avoir sur le actions à faire, les risques à prendre, etc…
– L’impression que le jeu est encore meilleur à 3 ou 4 pour la tchatche et l’échange de points de vue…
– Le mention, très nette, de Julie, qui dit qu’elle a trouvé cette partie superbe, où on était dedans, avec une sorte de fatigue finale plutôt zen… 😉

On a moins aimé
– La durée un poil excessive ce soir, mais c’était la première de Julie…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre × 4 =