[03/09/2023] CloudAge – Chapitre 6, Disney Lorcana X 4

Tout a une fin… Et bien, en ce dimanche de tout début septembre, cette fin c’est celle de la campagne de ce jeu, à savoir que nous allons vivre, donc, CloudAge – Chapitre 6 entre père et fille…
Rappel : il y a du #SPOIL très clair dans ce compte-rendu, mais bon, ça ne doit pas vous empêcher, malgré tout, de faire la campagne, nous ne sommes pas dans du jeu narratif legacy de fou… 😉
Ensuite, évidemment devrais-je dire, nous nous finissons sur Disney Lorcana X 4

CLOUDAGE – CHAPITRE 6

La dernière partie de la campagne, c’est pour aujourd’hui, en ce dernier jour de vacances avant la rentrée avec les élèves dès le lendemain…
Nous voici donc embarqués à bord de nos dirigeables pour le Chapitre 6…
Lecture impérative pour la mise en ambiance mais attention au #SPOIL !
Leila est première joueuse et décide d’aller récupérer des ressources sur une ville. Je l’accompagnerai forcément…
Elle y va sur du métal (classique) tandis que je me positionne sur de l’eau…
Pour quel résultat ? Allez voir la photo suivante…
Pas fameux… A l’exception de nos deux bonus acquis : épurage de deck pour Leila et amélioration pour moi…
De mon côté, je suis plutôt partant pour aller réaliser deux améliorations ou cartes de projet, Leila n’en faisant qu’une…
J’ai joué une arme, oui c’est toujours très utile, ainsi qu’une carte de projet jaune et pas n’importe laquelle : notre ami José le botaniste ! Ça va devenir très intéressant si je parviens à dénicher deux ressources précisément dans les cartes de ville car je pourrai planter deux tuiles de végétaux et ça pourrait clairement faire la différence…
Fin de la deuxième manche, donc à 1/4 de la partie…
Phase de Livre… Oh oh, Sofia serait-elle toujours vivante ?
Nous voici donc sur la carte Histoire numéro 47, la dernière visiblement de cette campagne ! Je suis un peu surpris qu’il n’y ait pas plus de rebondissements / spécificités pour finir… 🙁
Bon, en tout état de cause, le but va être de planter 12 tuiles de végétaux sur le plateau, en utilisant probablement la tuile Histoire L14 qui nous permet d’en jouer une en bonus par tour, même desséchée, lorsqu’on en choisit l’action…
Mes deux cartes de Mission avec la superposition que j’ai choisie finalement (j’ai occulté la mission en lien avec les cartes vertes)…
Il est très clair que mon idée de filer devant avec mon dirigeable fonctionne : je peux planter très facilement sur des cases de ressources le plus souvent. C’est plutôt étonnant que je parvienne à aller aussi vite, sachant que je n’ai pas amélioré tant que ça mon dirigeable sur ce point : seulement un niveau de réacteur et une carte de projet avec mouvement ou 2 énergies qui arrivera par la suite…
Leila, elle, a plutôt tendance à temporiser, et ça aussi c’est très étonnant à mes yeux !
Petite vue du dirigeable de Leila à mi-partie, avec trois améliorations en tout, dont deux réacteurs : mais alors pourquoi ne va-t-elle pas plus loin sur le plateau ?
Mon dirigeable au même moment, plutôt bien développé sur les armes à présent. A noter que mon personnage José ne me sert pas trop finalement…
Ça y est, je commence à aller profiter de l’action de la tuile L14 : je gagne un combat de niveau 5 et je plante 3 tuiles dont 1, même desséchée, sur le plateau. Si vous regardez bien, vous verrez que je les ai placées devant mon dirigeable ! 😉
Et je continue plusieurs fois dans la même logique, raflant ressources ou PV, toujours bien devant le dirigeable de Leila, laquelle n’a plus trop de ressources à récupérer !
Si vous arrivez à vous en rendre compte, sachez qu’on a d’ores et déjà réussi l’objectif des 12 tuiles plantées ! Donc la campagne sera gagnée quoi qu’il arrive à présent…
Je ne m’arrête jamais : mon choix de la dernière manche…
Cela se traduit par la pose de deux nouvelles tuiles de végétaux sur le plateau, histoire de parfaire mon score… 😉
Leila fait le même choix que moi en guise de dernière action avant l’ultime production et les deux dernières améliorations / projets de la partie…
Dernière vue de notre plateau commun…
Le tableau de production et la piste de scores une fois la partie terminée…
Le dirigeable de Leila et ses cartes de mission fort bien réussies, notamment celle liée au combat en bas, brillamment conclue avec le bonus maximum grâce à des tirages finaux de dingue (les cartes de droite) sachant qu’elle avait encore des 1 et d’autres 2…
Mon dirigeable en fin de partie, avec mes cartes de mission bien réussies également, là aussi avec celle sur le combat validée au maximum, avec des cartes piochées juste parfaites !
Il était spécifié que c’était au vainqueur de lire le verso de la carte Histoire numéro 47.
Certes.
Mais je suis plutôt sympa avec ma fille, elle qui a malheureusement pris une sacrée rouste sur cette ultime partie et, même, de manière globale, sur l’ensemble de la campagne !
Allez, lis bien ma fille… 🙂
Je crois que, sans aucun souci, nous allons pouvoir aller consulter la dernière carte de la campagne (la carte Histoire numéro 48).
Nous remarquons que, si nous avions échoué, le scénario nous faisait rejouer ce chapitre 6 sans pouvoir disposer de la carte de Nail, assassiné. D’ailleurs, c’est plutôt étonnant qu’ils ne nous aient pas demandé d’enlever la carte de Sofia avant d’entamer cet ultime chapitre… Bizarre et pas assez approfondi à nos yeux quand même et c’est dommage dans le fond…
La fameuse cartes numéro 48 !
Et son verso, magnifique : la pluie revient et les végétaux vont pouvoir repousser, la nature reprend ses droits !!!
Pour clore cette campagne, notre carnet de bord dûment complété… No comment !
Bon jeu, belle campagne, probablement pas assez narratif, mais parfaitement réussi mécaniquement. Efficace. Du pur Pfister…

Durée de cette partie : 2 heures 20 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de cette partie :

Piste Missions Améliorations Projets Total
Leila (jaune) 34 6 + 5 + 11 4 + 3 + 10 17 90
Ludo le gars (turquoise) 54 4 + 11 + 5 1 + 11 + 10 26 122

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Aller au bout d’une campagne, ça fait toujours quelque chose,c’est un peu magique et intim
idant…
– Une sorte de satisfaction d’avoir réussi, en tout cas pour moi, à élever mon niveau de jeu pour obtenir le meilleur score de l’ensemble des parties jouées !
– Le jeu qui pourra être prêté à d’autres : à part le carnet de bord dans la règle, tout est conforme au jeu de départ et, d’ailleurs, nous l’avons rangé comme s’il allait faire rejouer un autre groupe d’amis !

On a moins aimé
– Le manque flagrant de rebondissements lors de cet ultime chapitre, cette sorte d’impression que ça s’arrête parce qu’il y avait 48 cartes à faire et puis voilà ! Et pourtant il y avait de la matière, avec cette Sofia qui saute du dirigeable avec un parachute et qu’on aurait aimé affronter d’une manière ou d’une autre via un combat final particulièrement difficile (le big boss en quelque sorte). Ça manque !!!

————————————————————————————————————
DISNEY LORCANA X 4

Finir nos vacances 2023 sur un autre jeu que Disney Lorcana, cela aurait été plutôt bizarre…
Donc, après notre fin de campagne, et bien on enchaîne sur 4 parties de ce jeu qui s’en va doubler le nombre de parties de LE jeu, Ark Nova, sur 2023 !
Ma main de départ après mulligan…
Bien content d’avoir Maléfique à 1, Yzma, Rafiki et, à voir pour plus tard, Aladin et Triton (surtout)…
Premier tour effectué, basiquement, avec un personnage de coût 1 pour chacun de nous. pour moi, ma petite Maléfique est quand même super balèze avec ses 2 éclats de Lore à chaque aventure…
Ah ah, merci Yzma de me permettre de garder la Mère Gothel sur le dessus de mon deck ! Leila va être ravie… 😉
Ah ah ! La voici la voilà…
Son pouvoir est quand même assez génial : tant qu’elle est épuisée, aucun personnage de mon adversaire ne peut être envoyé à l’aventure !
Imaginez cinq minutes si j’avais eu un personnage avec capacité de rempart pour la protéger, genre Simba ou Dingo mousquetaire… 😉
Au tour de Triton de venir taquiner Leila…
Je remporte cette partie que j’avais commencée sans trop de souci, hein, soyons clair…
Ma main de départ de la seconde partie du jour avec des personnages qui, même s’ils sont plutôt bien répartis sur les coûts, ne m’emballent guère : vers quelle stratégie s’orienter ?
Leila a joué Pascal et moi une autre carte de Simba (pas le rempart)…
Leila s’en prend la tête à deux mains : mon Dingo mousquetaire, en rempart, semble clairement la gêner…
Oui, il est solide et il la ralentit pas mal…
A tel point que je réussis à l’emporter, en ayant ajouté quand même une ribambelle d’autres personnages…
Troisième partie, forcément, avec cette main de départ, où se retrouvent ce cher Mickey Mouse détective, Mes amis de l’au-delà et la « grosse » carte du Dr. Facilier.
Premier tour entamé par Leila…
J’aime bien jouer un Simba en rempart… Leila déteste ! 🙂
Cette partie est plus serrée…
Pour info, sachez que le Simba que vous voyez en rempart n’est pas le même que tout à l’heure : Leila me l’avait enlevé et, hop, j’en ai placé un deuxième ! 😉
Autre carte que j’affectionne particulièrement : l’œil des Moires, lequel rajoute 1 éclat de Lore à un personnage lorsqu’il part à l’aventure. J’adore !
Je remporte, fait notable, ma troisième partie d’affilée ! Allez Leila, il faut te reprendre…
Ma main de cartes pour notre quatrième partie de suite et, clairement, c’est tout ce que j’aime : de l’Yzma, de la Grand-mère Tala, du Simba en rempart, du Mickey Mouse détective et même du Dingo mousquetaire ! Seul Rafiki manque à l’appel…
Premier tour initié par Leila…
Et voilà que je recommence avec mes cartes de rempart, sachant que Mickey Mouse détective m’a permis d’accélérer la pose de cartes en encre… Cool ! 😉
Leila, de son côté, est ravie de pouvoir tester cette combo d’Anna avec Elsa…
Elle pointe ainsi ma carte Mickey Mouse qui n’est pas redressée au début de mon tour…
Oh la main de folie !!! Rendez-vous compte : j’ai déjà 6 cartes en encre et je suis assuré de pouvoir jouer une des deux cartes de coût 7 si j’en rajoute une en encre ! La raison me fait choisir la carte de coût 8 pour être mise en encre, au cas où je n’en pioche pas une autre encrable au tour suivant…
Donc Tui rejoint ma zone de jeu sous les huées de Leila, laquelle ne sait pas encore que j’ai Triton encore en main… 😉
Et voilà le travail !
Au final, sans mollir et sans gentillesse, je dois bien l’avouer, je remporte cette quatrième partie d’affilée, au prix de la mise en jeu de super belles cartes en fin de partie…
Très très bon jeu, hâte de nous lancer dans la prochaine !

Durée de ces parties : 25 minutes + 25 minutes + 25 minutes + 25 minutes – Note de ces parties : 19 / 20

Scores de ces parties :

Partie 1 Partie 2 Partie 3 Partie 4
Leila 18 5 13 15
Ludo le gars 21 23 23 23

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le jeu qui monte doucement mais sûrement, de plus en plus dans notre estime,
– On a un petit moment, allez Disney Lorcana c’est 25 minutes, donc parfait pour rentrer dans toutes les cases !
– L’envie de continuer à approfondir le jeu, de l’étoffer, voire de l’essayer, à un moment donné, en respectant la règle de seulement couleurs d’encre par deck.
..

On a moins aimé
– Les 4 défaites de suite pour Leila, ça pique…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf × 6 =