[03/12/2022] Ark Nova, Turing Machine X 3

Et une nouvelle partie de LE jeu, Ark Nova, sur mon site avec les plateaux n°9 et 10 à présent intégrés à la pioche.
Ensuite, juste parce que c’est aussi l’un des tout tout meilleurs jeux de l’année, nous enchaînons par Turing Machine X 3 !
Bonne lecture…

ARK NOVA

Leila consulte LE guides figurines Schleich de LE jeu, un bel ouvrage que j’ai acquis d’occasion sur internet il y a quelques temps et qui lui permet, mêlons l’utile à l’agréable, de travailler son allemand… 😉
Les trois projets de conservation de base de cette partie, avec les deux projets très très larges, Habitats et Espèces diversifiés, et avec Amériques en plus… Tout est possible, ou presque, ce jour !
Les jetons pentagonaux jaunes…
Leila a choisi le plateau numéro 8 des Hauteurs d’Hollywood, clairement pour apprendre à mieux le maîtriser, et ça, franchement, c’est cool !!!
De mon côté, je suis bien content que le hasard m’offre l’opportunité de réessayer le plateau numéro 10, celui du Centre de soins, sur lequel j’avais été plutôt mauvais lors de ma seule et unique tentative…
Ma main de 4 cartes pour démarrer, avec la sublime carte de Mécènes d’Explorateur surtout si jouée très tôt dans la partie (à condition d’avoir retourné sa carte Mécènes, hein, quand même), et trois animaux : l’Alligator d’Amérique pour son icône d’Amériques et celle d’eau, l’Hippopotame nain pour son icône d’eau et le Bouquetin des Alpes pour ses deux icônes de rocher (mais je le destine plutôt au Centre de soins le bougre)…
Mes deux cartes d’objectif sont, selon moi, les deux plus difficiles de LE jeu : Rocher ou Eau à votre choix !!!
Hop, premier tour, après que Leila a joué le sien, avec la saisie de cette carte d’Expert Amériques à la rivière. Je vois très très bien pourquoi… 😉
Oh oh ! Leila se protège dès l’entame avec le Labo de quarantaine ! Je ne vais pas lui refaire le coup des chapardeurs ou des reptiles embêtants, comme lors des deux parties précédentes… Et, en plus, il devrait lui être assez facile de réussir l’objectif de la zone marron, surtout par rapport aux exigences des projets de conservation de base.
Peu après, je construis un premier enclos de taille 4 et recouvre l’une des trois cases de bonus du plateau numéro 10, ce qui me permet de placer mon Bouquetin des Alpes au-dessus et de profiter dorénavant de ses icônes : 2 rochers, 1 herbivore et 1 Europe…
Rigolote cette fin de manche… En effet, on temporise tellement tous les deux que je suis parvenu à stocker 5 X lorsque Leila craque et clôt la manche ! 🙂
Fin de la première manche…
Allez, hop, Association pour moi avec le partenariat avec l’Afrique, surtout pour retourner une carte, à savoir… Mécènes ! Fou que je suis… 😉
Lorsque je joue ma carte Explorateur, j’avoue que je pense avoir fait le bon choix : gain immédiat de 10 sous (5 icônes différentes) et tellement à venir (attrait + sous) !
Deuxième carte placée en haut de mon plateau avec ce reptile qui m’apporte encore un rocher sans souci…
Fin de la deuxième manche…
Je suis le premier à soutenir un projet de conservation et j’y vais, un peu au rabais certes, sur celui des Amériques : 2 points de conservation = tourner une carte et ça c’est top !
Ensuite, j’ajoute deux animaux à mon zoo, à savoir le Flamant nain et l’Ours lippu, deux beaux animaux aux effets intéressants… Et, en ce qui concerne l’Ours lippu, pas moins de trois icônes que je n’avais pas encore dans mon zoo !
Leila ajoute la Fosse des ours polaires, l’occasion d’accueillir un nouveau pensionnaire dans notre maisonnée ! Quelle belle collection de ouf…
Fin de la troisième manche. J’ai pris un peu d’avance sur les deux pistes, mais rien de rédhibitoire pour mademoiselle Leila.
A noter que la Percée médicale, qui avait fait son apparition à la rivière, arrive à portée de réputation de Leila…
Deux projets soutenus, coup sur coup, alors que j’aurais aimé réussir à priver Leila de celui des Espèces diversifiées au niveau maximal (j’en avais toutes les icônes mais il aurait fallu que je débute la manche). Bon, donc, du coup, elle score 5 points de conservation sur celui-ci et moi le même total sur l’autre : les Habitats diversifiés !
Leila accueille un Lama dans un enclos existant et une Martre à gorge jaune qui chassera une… Otarie à fourrure !!! Véridique… 😉
De mon côté, oui c’est très rythmée comme partie, j’ajoute un Orvet commun (très banal mais non neutre pour son icône d’eau) et un Tigre de Sumatra (avec des gains époustouflants en plus de ses deux icônes d’eau) !
Peu après, je positionne le Bassin des manchots et pas seulement pour accueillir une nouvelle figurine (Manchot d’Afrique du Sud) : et oui, encore une icône d’eau dans mon zoo ! Je crois que vous connaissez mon choix quant à ma carte d’objectif… 😉
Oui, qu’on est bien dans le Paradis Jeux…
Fin de la quatrième manche. Nos positions relatives n’ont guère évolué mais on se rapproche carrément de la fin de partie… Et, si vous avez bien vu, Leila a bel et bien pris et joué la Percée médicale…
La partie continue de s’emballer avec Leila qui termine son parc animalier et qui ajoute, dans le même tour, un Ara rouge !
Quelle galère de vouloir ajouter 3 pavillons contre un kiosque customisé… 😉 Ah la la, la customisation aurait-elle ses limites au plaisir amélioré ? 😉 😉 😉
Elle enchaîne par un projet de conservation issu de sa main : celui de la Recherche.
De mon côté, dans la foulée, je joue LE coup de cette partie : Animaux pour ajouter un Bac-en-sabot du Nil et, surtout un Pygargue à tête blanche ! Ce dernier me permet de jouer une action supplémentaire et j’opte pour Association avec un X pour pouvoir soutenir un projet de conservation, empocher 12 sous et faire un don ! Vous avez compris ce qui va se passer ?
Je soutiens le projet de conservation de base des Espèces diversifiées, pour un gain de 3 points de conservation + 1 point lié à mon don…
Et oui, paf ! Je croise !!!
Le plateau Association une fois la partie terminée…
Le zoo de Leila une fois la partie terminée… Il est juste IMMENSE !
Et le mien, beaucoup plus light…
Avant le décompte des zones marron et des cartes d’objectif…
Après ! Quoi, quoi, quoi ??? Ça va être si serré que ça ? Leila a super bien joué ses zones marron et objectif : 4 + 4 = 8 points de conservation !!! 🙂
Et voici nos deux cartes pour cette encore génialissime partie : à gauche celle de Leila, à droite la mienne…

Durée de cette partie : 2 heures 45 minutes – Note de cette partie : 20 / 20

Scores de cette partie :

Attrait avant décompte Conservation avant décompte Attrait final Conservation finale Total
Leila (bleu) 69 15 donc 79 69 23 donc 55 69-55 = 14
Ludo le gars (noir) 65 20 donc 64 65 25 donc 49 65-49 = 16

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Des scores vraiment ultraserrés ce jour : 2 points d’écart !
– Clore la partie sur une combo de la mort qui tue est toujours une sacrée jouissance,
– Rejouer sur le plateau n°10 m’a apporté beaucoup de plaisir…

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————
TURING MACHINE X 3

Est-ce que jour à Turing Machine peut rendre fou ? C’est possible… mais quelle folie douce ! 😉
Aujourd’hui, avant de démarrer sur le problème n°6, nous voulons avoir le cœur net sur un point de règles / de litige éventuel : est-on censé connaître le nombre de cartes de critères vérifiées par son adversaire lors de chaque manche ? Est-ce une information publique ?
Nous avons fouillé dans la règle et trouvé ce petit paragraphe encadré, lequel semble suggérer que oui. Donc, on se met d’accord là-dessus : en fin de chaque manche, avant de lever ou baisser le pouce, on indiquera le nombre de cartes interrogées.
Pour aujourd’hui, donc, nous nous embarquons sur les problèmes n°6, 7 et 8 ! Allez, go, mise en place du premier des trois… A noter que l’indicateur de chance est encore au plus haut avec 3 trèfles, on en reparlera plus loin dans ce compte-rendu.
Leila met en place les éléments de la machine…
La machine est prête et nous allons pouvoir commencer la partie.
Je commence avec le code 423…
J’ai déjà acquis quelques certitudes…
Hein, pas mal non ?
Vous remarquerez que j’ai noté les codes possibles en bas à gauche : 512 ou 424 ou 434. Je vais donc ré-interroger la machine, à moins que… Mais oui ! Mais je n’oserai pas le faire : il me semble qu’aucune carte de critère ne m’indique comment départager les codes 424 et 434, donc je commence à supposer que cela les élimine et que la bonne réponse est 512 ! Mais je n’ose pas et vais procéder à une interrogation sur le nombre de 4…
Pouce vers le haut pour tous les deux, mais j’ai moins interrogé la machine que Leila, donc j’ai la primeur du test final…
Et ça marche ! J’avais donc sûrement raison avec cette histoire de deux codes non « séparables » et donc à éliminer ! Enfin, j’espère que ce sera toujours le cas dans les autres problèmes…
Mise en place du problème n°7… Avant d’attaquer, nous passons un peu de temps à échanger sur ce qu’on a appris lors de la partie précédente : j’explique à Leila ce que j’exposais plus haut et, elle, de son côté, me dit qu’elle a remarqué que la seule vue des cartes posées éliminent certaines propositions ! Ainsi, le code 111 de l carte A liée au nombre de 1, peut-être éliminé car la carte C, liée à la valeur comparée des carré, triangle et cercle, nous prouve qu’au moins l’une des formes n’aura pas la même valeur que les autres !!! Trop balèze ma fille…
Et c’est reparti…
On est bien de chez bien…
Mes propositions / réflexions s’étalent en bas à droite de ma feuille, avec la certitude, finalement, d’avoir trouvé le bon code ! Ah oui, ça monte d’un cran au niveau réflexion…
C’est Leila qui commence et qui nous prouve, à tous les deux, qu’on a trouvé le bon code avec le même nombre d’essais !
Une petite séquence vidéo ci-dessous pour vous donner un aperçu de nos réflexions…
Le problème n°8 rajoute une carte de critère mais on n’aura toujours droit qu’à 3 interrogations par manche !
Ça cogite…
Oh la la, qu’elle est forte ma fille !!!
Surtout qu’elle a raison !
Nos trois parties étant terminées, on en reste là pour aujourd’hui…
Pour terminer, juste une remarque sur le niveau de hasard : Leila est tombé juste au premier tour avec un seul 3 dans le code (carte C), ce qui est bien plus « chanceux » que si elle était tombée sur une non-validation de la carte C. C’est en ce sens, je pense, qu’on peut parler de hasard…
Ce n’est pas grave, mais il faut le savoir !

Durée de ces parties : trois fois 25 minutes – Note de ces parties : 20 / 20

Scores de ces parties :

Problème numéro 6 Problème numéro 7 Problème numéro 8
Leila (bleu) Défaite Victoire (manche 3 avec 7 tests) Victoire (manche 2 avec 6 tests)
Ludo le gars (noir) Victoire (manche 3 avec 6 tests) Victoire (manche 3 avec 7 tests) Défaite

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les enseignements de ces 3 parties sur les déductions cachées : deux codes non « séparables » = ils s’auto-éliminent (si j’ai bien tout compris), les interactions entre deux cartes de critères peut permettre d’éliminer avant même de commencer telle ou telle valeur, …
– Le plaisir de ouf, vraiment, quand on aime les jeux de logique,
– Leila qui joue exactement aussi bien que son père : 5 victoires chacun (dont 2 à égalité) !
– L’accès aux 5 cartes de critères dès le problème numéro 8, toujours avec seulement 3 interrogations de la machine possibles,
– Le matériel super sympa…

On a moins aimé
– Le micro-point de règle sur le nombre de tests effectués par l’adversaire, connu ou non…

————————————————————————————————————

10 commentaires à propos de “[03/12/2022] Ark Nova, Turing Machine X 3”

  1. Premièrement je confirme, le code que chacun propose est public ainsi que le nombre de vérificateurs que l’on interroge. On a même le droit d’observer l’adversaire pour savoir quel vérificateur il interroge. Mais attention aux interprétations, ce n’est pas parce que je ne retourne pas questionner un vérificateur qu’il m’a forcément répondu OUI la fois précédente, j’ai peut être éliminé certaines options par déduction.

    • Tout d’abord, très très grand merci Yoann de tes commentaires éclairés et éclairants !
      Pour ton « premièrement », dois-je comprendre que si, au premier tour, je teste 345 et essaie les vérificateurs A, B et C, mon adversaire sera au courant de tout ça ? Si oui, alors effectivement, on peut en apprendre pas mal sur les tests effectués par les autres ! Les informations plus qu’indirectes pour le coup…

  2. Deuxièmement, il est parfaitement juste d’éliminer un critère parce que celui-ci donnerai plusieurs codes possibles. Une autre information importante est que chaque critère est utile pour trouver le code final. Si dans un ensemble de critère, un de ceux-ci pourrait être supprimé c’est qu’il y a une erreur. Si on comprends cela et que l’on sait l’exploiter, on devient un excellent joueur de Turing Machine. Dans le deuxième défi que vous avez fait, si vous exploitez cette info, vous pourriez trouver la réponse à une carte critère. Et ce qui est brillant est que ce n’est pas toujours le cas. Il n’y a pas de grosse déduction initiale dans le premier défi que vous avez fait par exemple.

  3. Troisièmement, oui, Leila a raison, l’objectif de Turing Machine est de trouver le critère qui est toujours vrai de chacune des cartes critère. Il y a donc toujours un critère qui est juste et donc, oui, il y a une valeur plus grande que les autres dans le deuxième défi que vous avez fait.

  4. Quatrièmement, oui il y a un facteur chance dans Turing Machine mais qui en général est toujours gommé par les déduction. Il ne fallait qu’une seule question au vérificateur C de votre troisième partie pour trouver son résultat. Comprends tu comment ? 😉

    • Là, par contre, il faudrait que je reconstruise cette machine spécifique… J’imagine un lien avec le critère A lui aussi sur la valeur 3. Peut-être à renforcer avec le D lié à la comparaison de la valeur des formes…
      Encore merci !

      • Je te donne la réponse mais attention c’est pointu 😉

        Tu avais une des cartes critères qui était :
        -Plus de valeurs pair
        ou
        -Plus de valeurs impair

        Si jamais la réponse à la carte critère C était il y a deux « 3 ». Est ce que le vérificateur ci-dessus à encore une utilité ?

        Donc dans cette partie (et uniquement cette partie), il n’y avait que deux cas possibles :
        -Pas de 3
        ou
        -Un seul 3 dans le code
        Du coup que tu obtiennes un OUI ou un NON tu as la solution 😉
        J’espère que tu comprends le raisonnement.
        A+
        Yo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 − = deux