[03/01/2014] Snowdonia

A Essen 2012 était sorti un jeu qui me faisait bien envie : Snowdonia. J’étais revenu avec la boîte mais, les semaines et mois passant, les jeux se succédant, je n’avais pas réussi à le sortir. Un soir d’été, François, de passage à la maison, était à deux doigts de me le faire essayer, et puis finalement on joua à Terra Mystica. Enfin, ce soir, venu avec ses 2 frères joueurs, il nous l’explique à tous les 5 et on se régale dans les montagnes galloises…

SNOWDONIA

Avec son look un poil austère, mais rehaussée de mineurs au premier plan, cette boîte de Snowdonia me fait diablement envie ! Ca m'a l'air bien thématique tout ça, presque un Wallace...
Avec son look un poil austère, mais rehaussée de mineurs au premier plan, cette boîte de Snowdonia me fait diablement envie ! Ca m’a l’air bien thématique tout ça, presque un Wallace…
La partie se jouera donc à 5 joueurs, avec la fratrie GM quasi au complet, avec François qui aura les éléments roses, Pierre les violets et Jacques les bleus. Quant à Tristan, également attablé avec nous, il utilisera les éléments jaunes, de mon côté ce sera les verts...
La partie se jouera donc à 5 joueurs, avec la fratrie GM quasi au complet, avec François qui aura les éléments roses, Pierre les violets et Jacques les bleus. Quant à Tristan, également attablé avec nous, il utilisera les éléments jaunes, de mon côté ce sera les verts…
Avec 3 cubes orange, on fabrique une barre de fer. A quoi sert-elle ? A acheter une des locos du bas (offrant en général un avantage en ouvrier qu'on peut donc faire venir du pub, moyennant un cube de charbon par tour), à placer un tronçon de rail (à condition que la carte la plus à gauche du cheminement soit déblayée, ce qui est le cas ci-dessus) ou encore à participer à la construction d'une gare (à condition que tous les remblais aient été enlevés des cartes précédentes sur le cheminement jusqu'à la gare). Ici, on est en fin de premier tour...
Avec 3 cubes orange, on fabrique une barre de fer. A quoi sert-elle ? A acheter une des locos du bas (offrant en général un avantage en ouvrier qu’on peut donc faire venir du pub, moyennant un cube de charbon par tour), à placer un tronçon de rail (à condition que la carte la plus à gauche du cheminement soit déblayée, ce qui est le cas ci-dessus) ou encore à participer à la construction d’une gare (à condition que tous les remblais aient été enlevés des cartes précédentes sur le cheminement jusqu’à la gare). Ici, on est en fin de premier tour…
Ici, par exemple, je viens de placer un cube vert sur la gare baptisée Two Viaducts en défaussant 3 cubes de pierre (gris). Cela me rapportera 7PV en fin de partie. Simple.
Ici, par exemple, je viens de placer un cube vert sur la gare baptisée Two Viaducts en défaussant 3 cubes de pierre (gris). Cela me rapportera 7PV en fin de partie. Simple.
Vue de dessus alors que les cubes blancs (autre finesse sympa du jeu : ils viennent d'un sac qui sert à réalimenter le plateau à chaque tour) commencent à bien progresser sur leur piste. Leur rôle est clairement d'accélérer la partie tout en nous mettant des bâtons dans les roues. A noter qu'ils ne sortiront qu'extrêmement rarement ce soir...
Vue de dessus alors que les cubes blancs (autre finesse sympa du jeu : ils viennent d’un sac qui sert à réalimenter le plateau à chaque tour) commencent à bien progresser sur leur piste. Leur rôle est clairement d’accélérer la partie tout en nous mettant des bâtons dans les roues. A noter qu’ils ne sortiront qu’extrêmement rarement ce soir…
Voilà les 3 cartes que j'ai acquises, surtout dans le but d'en réaliser les objectifs de PV. Donc, comme vous le voyez, je vais essayer de posséder 1 rail d'ici la fin (pour 7PV), ainsi que 4 cubes marron et 2 autres rails (pour 18PV) et d'avoir placé 5 cubes sur les gares (c'est déjà fait !) tout en ayant amené mon géomètre sur l'avant-dernière gare (là, y'a du boulot !)...
Voilà les 3 cartes que j’ai acquises, surtout dans le but d’en réaliser les objectifs de PV. Donc, comme vous le voyez, je vais essayer de posséder 1 rail d’ici la fin (pour 7PV), ainsi que 4 cubes marron et 2 autres rails (pour 18PV) et d’avoir placé 5 cubes sur les gares (c’est déjà fait !) tout en ayant amené mon géomètre sur l’avant-dernière gare (là, y’a du boulot !)…
Il doit rester à peu près 1/3 de la partie, laquelle a tendance à durer pas mal en raison des cubes blancs qui préfèrent rester dans le sac... Au niveau de mon géomètre, j'ai démarré, j'en suis à la 2ème gare : plus que 5 à atteindre... Au niveau des rails, il m'en manque encore 2 et il n'en reste plus que 5 pour tout le monde (sans compter les caprices des cubes blancs)...
Il doit rester à peu près 1/3 de la partie, laquelle a tendance à durer pas mal en raison des cubes blancs qui préfèrent rester dans le sac… Au niveau de mon géomètre, j’ai démarré, j’en suis à la 2ème gare : plus que 5 à atteindre… Au niveau des rails, il m’en manque encore 2 et il n’en reste plus que 5 pour tout le monde (sans compter les caprices des cubes blancs)…
Comme il ne reste plus que deux cubes marron à déblayer sur la dernière carte avant la dernière gare, on est assuré, ou presque, que l'on attaque le dernier tour. En ce qui me concerne, je sais déjà que je réussirai à amener mon géomètre à la gare requise, voire même que je pourrai l'amener une gare plus loin pour 6PV de plus (à moins que je trouve mieux à faire)...
Comme il ne reste plus que deux cubes marron à déblayer sur la dernière carte avant la dernière gare, on est assuré, ou presque, que l’on attaque le dernier tour. En ce qui me concerne, je sais déjà que je réussirai à amener mon géomètre à la gare requise, voire même que je pourrai l’amener une gare plus loin pour 6PV de plus (à moins que je trouve mieux à faire)…
La partie est cette fois terminée et le plateau ressemble à ça ! Finalement, au dernier tour, j'ai préféré placer un ultime cube vert sur la dernière gare contre une barre de fer, pour un gain de 7PV , au lieu des mes 6 promis si j'avais amené mon géomètre sur la dernière gare...
La partie est cette fois terminée et le plateau ressemble à ça ! Finalement, au dernier tour, j’ai préféré placer un ultime cube vert sur la dernière gare contre une barre de fer, pour un gain de 7PV , au lieu des mes 6 promis si j’avais amené mon géomètre sur la dernière gare…
Les éléments de Pierre, avec 26PV d'objectifs réalisés sur un total de 43... Là encore, pas mal de gâchis avec tous ces cubes résiduels à gauche...
Les éléments de Pierre, avec 26PV d’objectifs réalisés sur un total de 43… Là encore, pas mal de gâchis avec tous ces cubes résiduels à gauche…
Jacques n'a que 2 cartes d'objectifs, pour un gain de 29PV heureusement réussis. J'espère que je n'ai pas mal estimé le fait de le désavantager au profit d'au moins Tristan au dernier tour... Sinon, non seulement j'aurais fait du kingmaking mais en plus j'aurais perdu... :-(
Jacques n’a que 2 cartes d’objectifs, pour un gain de 29PV heureusement réussis. J’espère que je n’ai pas mal estimé le fait de le désavantager au profit d’au moins Tristan au dernier tour… Sinon, non seulement j’aurais fait du kingmaking mais en plus j’aurais perdu… 🙁
Le truc le plus pénible avec ce jeu, et en même temps c'est ce qui devrait en garantir la variété des parties, c'est le temps de mise en place. Avec des cartes de partout, autour du plateau notamment symbolisant la voie à tracer pour atteindre le sommet Snowdonia, on passe un certain temps, et même un temps certain, pour se mettre à jouer. Merci à François, Sanjuro pour les intimes, de s'être collé à l'explication de la règle et à cette fastidieuse mise en place...
Le truc le plus pénible avec ce jeu, et en même temps c’est ce qui devrait en garantir la variété des parties, c’est le temps de mise en place. Avec des cartes de partout, autour du plateau notamment symbolisant la voie à tracer pour atteindre le sommet Snowdonia, on passe un certain temps, et même un temps certain, pour se mettre à jouer. Merci à François, Sanjuro pour les intimes, de s’être collé à l’explication de la règle et à cette fastidieuse mise en place…
La première phase de chaque tour de jeu consiste à poser ses pions ouvriers, au nombre de 2 voire de 3 si on paie pour faire sortir celui que l'on a au pub (à condition d'avoir la loco qui va bien). La deuxième phase, qui démarre ci-dessus sur la photo, consiste à résoudre les actions sur lesquelles on s'est placé. Ici, Jacques prend 3 cubes orange (fer) étant placé en premier sur l'action A (au-dessus de sa main à gauche). C'est fluide et ça tourne bien...
La première phase de chaque tour de jeu consiste à poser ses pions ouvriers, au nombre de 2 voire de 3 si on paie pour faire sortir celui que l’on a au pub (à condition d’avoir la loco qui va bien). La deuxième phase, qui démarre ci-dessus sur la photo, consiste à résoudre les actions sur lesquelles on s’est placé. Ici, Jacques prend 3 cubes orange (fer) étant placé en premier sur l’action A (au-dessus de sa main à gauche). C’est fluide et ça tourne bien…
Le jeu n'est pas facile facile... En effet, on a 1000 choses à penser et il faut tenir compte des conditions météorologiques notamment, lesquelles influent sur ce que nos ouvriers peuvent faire par tour : on déblaie d'autant plus qu'il fait beau, tout comme on construit mieux.  Et ce n'est pas tout, lorsque la carte précédant la gare est entièrement déblayée, on peut placer ses cubes sur la gare, sur les emplacement ouverts dès lors, et donc on a affaire à ce qu'il faut de jeu opportuniste...
Le jeu n’est pas facile facile… En effet, on a 1000 choses à penser et il faut tenir compte des conditions météorologiques notamment, lesquelles influent sur ce que nos ouvriers peuvent faire par tour : on déblaie d’autant plus qu’il fait beau, tout comme on construit mieux. Et ce n’est pas tout, lorsque la carte précédant la gare est entièrement déblayée, on peut placer ses cubes sur la gare, sur les emplacement ouverts dès lors, et donc on a affaire à ce qu’il faut de jeu opportuniste…
Comme prévu dès l'entame étant 2ème joueur, j'ai acheté une carte de loco suite à la défausse de ma barre de fer. Cette carte, outre son avantage d'un ouvrier venant du pub, me rapportera 9PV si je la conserve jusqu'au bout. Et on ne peut en n'avoir qu'une... Sinon, à droite, autre bonne idée du jeu, une carte proposée à l'étalage, à double-détente : un effet immédiat (en bas) réalisable qu'une fois et un objectif en PV (en haut). Et des cartes de ce genre, il y en a plein...
Comme prévu dès l’entame étant 2ème joueur, j’ai acheté une carte de loco suite à la défausse de ma barre de fer. Cette carte, outre son avantage d’un ouvrier venant du pub, me rapportera 9PV si je la conserve jusqu’au bout. Et on ne peut en n’avoir qu’une… Sinon, à droite, autre bonne idée du jeu, une carte proposée à l’étalage, à double-détente : un effet immédiat (en bas) réalisable qu’une fois et un objectif en PV (en haut). Et des cartes de ce genre, il y en a plein…
Le gros disque noir sur la gare correspond au blocage des dernières cases de gare lié à la pioche d'un 4ème cube blanc. On va remettre les cubes blancs 1, 2 et 3 dans le sac et la partie va reprendre. A gauche, remarquez la position des pions violet et bleu, autre objectif du jeu, représentant des géomètres, lesquels essaient d'avancer au maximum autour de la voie en cours de construction pour nous faire marquer des points (autre action disponible pour nos ouvriers)...
Le gros disque noir sur la gare correspond au blocage des dernières cases de gare lié à la pioche d’un 4ème cube blanc. On va remettre les cubes blancs 1, 2 et 3 dans le sac et la partie va reprendre. A gauche, remarquez la position des pions violet et bleu, autre objectif du jeu, représentant des géomètres, lesquels essaient d’avancer au maximum autour de la voie en cours de construction pour nous faire marquer des points (autre action disponible pour nos ouvriers)…
La partie est vraiment très fluide, pour au moins deux raisons : les ouvriers n'ont que de 5 à 7 cases où ils peuvent être placés (c'est raisonnable), en fonction de la météo, et on a ses objectifs de fin qu'on se construit petit à petit, donc à chacun de les garder toujours en tête avec de vraies notions de priorité et d'urgence...
La partie est vraiment très fluide, pour au moins deux raisons : les ouvriers n’ont que de 5 à 7 cases où ils peuvent être placés (c’est raisonnable), en fonction de la météo, et on a ses objectifs de fin qu’on se construit petit à petit, donc à chacun de les garder toujours en tête avec de vraies notions de priorité et d’urgence…
Tristan combote bien comme il faut, comme à son habitude. Sinon, j'ai réussi à placer mes 2 rails manquants. Yes ! Reste à bouger encore un peu mon géomètre, voire je me demande si je ne devrais pas reprendre un autre objectif, au cas où...
Tristan combote bien comme il faut, comme à son habitude. Sinon, j’ai réussi à placer mes 2 rails manquants. Yes ! Reste à bouger encore un peu mon géomètre, voire je me demande si je ne devrais pas reprendre un autre objectif, au cas où…
La carte que je joue au début de la phase 1 et qui fait surcouiner Jacques : personne ne pourra jouer de carte d'action ce tour ! Je savais bien que cela le pénaliserait, mais je le sentais bien le bougre, et que cela donnera un avantage à Tristan, mais il me semblait plus loin. Et puis, de toute façon, je n'allais pas la garder sans la jouer, surtout que d'autres joueurs auraient pu vouloir jouer des cartes...
La carte que je joue au début de la phase 1 et qui fait surcouiner Jacques : personne ne pourra jouer de carte d’action ce tour ! Je savais bien que cela le pénaliserait, mais je le sentais bien le bougre, et que cela donnera un avantage à Tristan, mais il me semblait plus loin. Et puis, de toute façon, je n’allais pas la garder sans la jouer, surtout que d’autres joueurs auraient pu vouloir jouer des cartes…
Les éléments de François une fois la partie achevée, avec 46PV d'objectifs réalisés sur un total de 68 visés... Et il en a de la barres de fer inutiles le garçon ;-)
Les éléments de François une fois la partie achevée, avec 46PV d’objectifs réalisés sur un total de 68 visés… Et il en a de la barres de fer inutiles le garçon 😉
Tristan aura bien tiré son épingle du jeu, avec un total de 56PV en objectifs réalisés sur un total visé de 95 ! Sans compter ses points sur le plateau, aïe aïe aïe... Bon, là encore, il a gâché du matériel le gone...
Tristan aura bien tiré son épingle du jeu, avec un total de 56PV en objectifs réalisés sur un total visé de 95 ! Sans compter ses points sur le plateau, aïe aïe aïe… Bon, là encore, il a gâché du matériel le gone…
Et voici ma zone, avec 48PV d'objectifs réalisés sur les 48 visés. Ca me va bien. Après, avec ma loco de 9PV, je pense quand même être devant, surtout que je ne suis pas complètement à la rue sur le plateau. On verra...
Et voici ma zone, avec 48PV d’objectifs réalisés sur les 48 visés. Ca me va bien. Après, avec ma loco de 9PV, je pense quand même être devant, surtout que je ne suis pas complètement à la rue sur le plateau. On verra…

Durée de la partie : 2 heures 30 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores :

Gares Rails Objectifs Loco Snowdon Géomètre Total
François (rose) 42 14 46 0 1 103
Pierre (violet) 53 8 26 0 2 89
Tristan (jaune) 32 0 56 0 21 109
Jacques (bleu) 33 9 29 0 9 80
Ludo le gars (vert) 37 11 48 9 15 120

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La présence du thème, indubitablement, dans un jeu de style wallacien,
– Les bonnes idées qui fourmillent : les cubes blancs venant du sac, les deux effets des cartes d’objectifs, la météo à anticiper, …
– La possibilité de se construire ses objectifs de PV à soi,
– La fluidité du jeu, finalement, en raison surtout d’une seule ligne d’actions pour les ouvriers,
– Le renouvellement prévisible des parties : cartes nombreuses (+ extensions), placement semi-aléatoire, …

On a moins aimé
– L’installation fastidieuse des composants du jeu,
– Un aspect global un peu froid qui fait peur au début avec toutes ces cartes !
– Le côté un peu compliqué de la progression météorologique.

————————————————————————————————————

4 commentaires à propos de “[03/01/2014] Snowdonia”

  1. Un petit commentaire (mon premier suite à mon inscription très récente sur ton site)
    Je possède le jeu depuis un an et, après plusieurs parties à mon actif, le jeu est toujours aussi sympa avec une belle rejouabilité. J’ai quand même remarqué que les points du géomètre sont peut-être un peu forts et, quand on a pu récupéré l’objectif qui les majore…
    Sinon, pour les scores, je tombe à peu près sur les mêmes créneaux.
    A une prochaine !

  2. Mon petit coup de cœur Essen 2012 enfin joué ici. Ravi qu’il t’ai plu. L’aspect règles, météo et cartes est balayé au bout de 2 parties, tout y est fluide, chaque carte aisée à comprendre, et chaque partie différente avec cette météo changeante. Un très très bon poids moyen

    • Cool d’apprendre que la lourdeur de la météo s’estompe après quelques parties. Pour les cartes, oui on ne s’est pas trop pris la tête même pour notre première partie. Dommage que ce soit en anglais quand même, surtout pour les plus jeunes. Mais comme elles sont étalées, Tristan est arrivé à s’y faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 − = un