[03/02/2005] Fab Fib

Participants
– Fred, alias Satanas69,
– Jérôme, roi du Quinito,
– Jacques, nouvel adhérent ludophile, venant de Villefranche,
– Vincent, grand adepte des jeux funs à beaucoup,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Fab Fib propose le jeu idéal pour clore une soirée ludique comme celle de ce soir : il est un peu moins de minuit et un petit jeu de bluff pas prise de tête et bien sympa, c’est nickel ! Jacques nous fait la lecture de la règle et nous attaquons sans plus attendre cette petite partie de découverte de ce jeu extrêmement proche du Quinito, si ce n’est l’élément essentiel : on part de la combinaison de son voisin pour former la sienne et ce p’tit détail change tout 😉


Jacques dit-il la vérité à Vincent ? Comme ce
dernier doutera de sa bonne foi et qu’il aura tort, il perdra beaucoup
de points et se fera éliminé le tour suivant…


Le 998 de Fred auquel Jérôme n’avait pas crû, évidemment…


Et le roi des menteurs est Jacques, qui l’emporte sur votre serviteur,
à l’aide d’une éloquence dans le bluff assez réussie…


Ca c’est de la combo ! 998 soit l’avant-avant-dernière combinaison
possible, sachant que le 000 (1000 en fait) permet d’éliminer
directement le joueur de son choix. Pour la petite histoire, Fred s’en
sort bien car je venais de lui refiler une superbe 996 et il m’avait
crû…


Une vue générale du matériel utilisé,
avec en bas la piste de points individuelle qui comporte 6 cases de
chaque côté de la carte et le marqueur qui progresse dessus.
A cahque erreur, on perd entre 3 et 9 points, donc en moyenne on est
éliminé au bout de seulement 2 erreurs, ce qui est trop
peu quand même (malgré le fait que l’on veuille que les
parties se déroulent rapidement)…

Décompte final
Durée de la partie : 15 minutes – Mise en place du
jeu : 5 minute – Explication des règles : 10 minutes
Jacques remporte cette partie, devant Ludo le gars, Fred, Jérôme
et Vincent.

Débriefing
Très sympa ce petit jeu ! Tout le monde tombe d’accord sur le fait que
ce jeu tourne super bien et que l’on se marre bien comme il faut. Le fait de
devoir repartir de la combinaison de son voisin est franchement ingénieux
et je trouve que ce jeu, simple au possible, marche au moins aussi bien que
Perudo, bien plus long et alambiqué.
Le seul point ambigü des règles concerne l’annonce : doit-elle être
strictement égale à la combinaison pour être valide ou doit-elle
être inférieure ou égale. Par exemple, puis-je annoncer
433 alors que j’ai 765, histoire de viser un joueur plus éloigné
dans le tour ? Pour ma part, je ne pense pas que cela soit judicieux dans Fab
Fib, au contraire d’autres jeux de ce type peut-être, car les chiffres
annoncés (centaine, dizaine, unité) seront réutilisés
par le voisin. Si l’on croit son voisin avec 921 par exemple, on peut espérer
échanger 2 cartes (le 2 et le 1) et obtenir assez facilement au-dessus
de 921. Mais si le voisin en question annonce 865, on prend en risque en le
croyant puisque s’il dit vrai, on devra piocher des cartes dont la valeur dépasse
5 et 6, ce qui peut inciter à ne pas le croire. Devrait-il remporter
la manche dans ce cas, ce serait immoral je pense.
Très bon petit jeu en tout cas, servi par un matériel de toute
beaut (l’épaisseur des cartes est impressionnante et les graphismes sont
réussis). Bravo Kidult !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 × = huit