[03/03/2003] Durch die Wüste

Participants
– Sophie, de nouveau en week-end jeux en ce lieu,
– Julie, qui devrait apprécier ce nouveau (pour elle) jeu de Knizia,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Grâce à Thierry Gislette, de la boutique Descartes de Lyon, qui m’a offert ce jeu, je vais pouvoir le présenter à Julie et sa sœur en essayant de leur faire sentir toute la profondeur stratégique de celui-ci.

J’expose les règles en quelques minutes,
non sans récapituler les 4 manières de remporter des points de victoire : récupération de plans d’eau, atteinte des oasis, caravanes les plus longues et territoires imprenables. Concernant
ce dernier point, sur lequel nous reviendrons, Julie commet l’erreur de
croire qu’il n’est pas nécessaire que la zone soit absolument vide
de chameaux…

Ayant insisté lourdement sur la nécessité
de réfléchir au placement initial de ses 5 touareg, la configuration
initiale est assez équilibrée et la partie devrait donc
être disputée. Sophie, en tant que première joueuse,
place son premier chameau du premier tour régulier sur un plan
d’eau placé entre 2 caravanes adverses et Julie procède
de même, avant que je ne place mes 2 premiers animaux.


Une vue rapprochée permettant d’apprécier l’opposition
bientôt frontale des 2 caravanes violettes de Julie et de votre
serviteur…

Je concentre mes efforts sur l’allongement
de 2 ou 3 caravanes et sur un tracé grossier de territoires. Je
fais quasiment l’impasse sur l’acquisition des plans d’eau et des points
dus à la proximité des oasis. Julie, et surtout Sophie,
s’efforcent de collecter le maximum de points durant la partie, en ayant
en tête, certainement, que tout point pris n’est plus à prendre.
Cette philosophie est d’ailleurs indiscutable, même si je demeure
convaincu qu’une vision à long terme est nettement plus lucrative
dans ce jeu.


Quelques chameaux en gros plans à proximité d’une oasis
et de plans d’eau…

Par la suite, voyant que Sophie possède
une confortable avance grâce à ses nombreux jetons acquis
durant la partie, je décide de remédier à cette défaillance
en saisissant les jetons les plus accessibles avec les 2 caravanes sur
lesquelles j’ai concentrées mes efforts d’allongement. Julie poursuit
son petit bonhomme de chemin, pas franchement décidée entre
la collecte de jetons, l’allongement des caravanes et la construction
de territoires.

C’est alors que la partie se durcit, suite
à l’obtention d’un territoire très lucratif de la part de
Sophie, en plein centre du jeu, contre la zone montagneuse. Déjà
qu’elle était en avance au score, elle devrait l’accroître
confortablement de la sorte. Il va falloir que je sorte vraiment le grand
jeu côté longueur des caravanes…

Quasiment assuré de bénéficier
de 2 jetons de caravanes, je tente alors d’en glaner un troisième,
qui devrait être synonyme de victoire. Le jeu peut s’arrêter
à tout moment, car les stocks de chameaux baissent considérablement
et il faudra savoir le stopper au meilleur moment. Alors que je suis en
passe d’avoir 3 majorités sur les caravanes, je m’arrange pour
clore la partie et le décompte final peut avoir lieu.


Le positionnement initial des éléments de jeu…


Julie vient de récupérer un jeton de plan d’eau : toujours
bon à prendre…

C’est alors que l’erreur de compréhension
de Julie éclate au grand jour : allongeant de manière
significative sa caravane violette, je lui demande si elle compte partager
le plateau en 2. Lorsqu’elle acquiesce, arguant du fait qu’ainsi elle
disposera d’un grand territoire, je m’empresse de lui rappeler l’un
des principes de base du jeu, qui veut qu’un territoire est considéré
comme tel à partir du moment où aucun chameau n’y figure…
Cette erreur intervenant au premier tiers de la partie, celle-ci peut
nuire à la représentativité de celle-ci, mais nous
poursuivons malgré tout le jeu.


Ludo le gars réfléchit, le cigare vissé au bec,
à la meilleure tactique à venir…

Cliquez pour agrandir !
La configuration finale du jeu

Décompte final
Je remporte cette partie avec un total de 82 points, devant
Sophie avec 77 points et Julie avec 62 points.
Le détail, type par type, est le suivant :

Sophie
Julie
Ludo le gars
Total
Plans d’eau
24
24
17
65
Oasis reliées
25
20
20
65
Territoires
18
8
15
41
Caravanes
10
10
30
50
Total
77
62
82
221

Débriefing
Durch die Wüste est vraiment un jeu bourré de qualités :
– Rapide à jouer (une demi-heure environ),
– Très profond stratégiquement,
– Dénué de hasard,
– Très interactif et offrant de belles possibilités de
blocage,
– Curieux sur le plan esthétique, on le trouverait presque réussi
sur ce point.

Au final, les 3 joueurs ont adoré ce jeu. Il a été perçu
comme un jeu de réflexion solide, nécessitant de se prendre la
tête, mais bénéficiant d’une certaine forme de légèreté
puisque 2 seuls chameaux sont plaçables à chaque tour. En effet,
si on disposait de 5 ou 6 actions, le jeu pourrait devenir franchement explosant
pour les neurones…
N’en étant qu’à ma seconde partie de ce jeu, j’ai encore du mal
à me faire une idée des stratégies les plus payantes, mais
il me semble d’ores et déjà qu’il convient à la fois de
ne pas jouer trop concentré (1 seule caravane ou 1 seul axe de jeu, comme
la récupération des jetons) ni de jouer de manière trop
disparate (toutes les couleurs de chameaux plus les jetons plus tentatives de
création de plusieurs territoires). Je pense qu’il convient de jouer
un panachage de toutes ces méthodes de gain de points, en gardant toujours
en tête la nécessité de s’adapter aux actions des autres
joueurs.

Attention : je n’ai certainement pas dit qu’il fallait réagir au coup
par coup (de manière locale), mais j’insiste sur la nécessité
de remettre en question ses propres axes de jeu lorsque ceux-ci rentrent en
conflit avec ceux de vos adversaires (de manière globale). Tiens, pour
un peu, on croirait que je philosophe sur le jeu de Go… Et c’est plutôt
un compliment…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 − = un