[03/06/2002] Müll + Money

Participants
– Julie, qui adore jouer les chefs d’entreprises écolo,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Ayant déjà joué plusieurs fois à M + M, nous nous lançons dans une partie à 2 joueurs, afin de mesurer l’intérêt de ce jeu avec un nombre réduit de joueurs.

Julie axe sa stratégie sur une gestion des déchets, puis sur une limitation de ses besoins en matières premières couplée à une croissance rapide.
De mon côté, je décide de me lancer vraiment dans une nouvelle voie : diminution maximale de mes besoins de matières premières, et achat d’une très grosse proportion des matières premières mises en vente, afin d’empêcher Julie de produire, quitte à m’endetter. Je tente, en second plan, de réduire ma production de déchets, tout en récupérant des cartes corruption au cas où…

La partie se déroule très rapidement, presque mécaniquement. Julie semble prendre une option sur la victoire, grâce à son avancée forte dans la croissance de son entreprise. De mon côté, je dispose d’un silo impressionnant tant il est plein, et du besoin de 2 seules matières premières pour produire.
Mais Julie va pouvoir terminer le jeu en prenant une dernière carte croissance…

Décompte final
Julie gagne cette partie, avec un total de 65 points à 45.
La répartition est la suivante :

Usines
Services
Argent
Total
Julie
20
24 (3, 6, 15)
21
65
Ludo le gars
16
17 (1, 10, 6)
12
45

Débriefing
Cette partie s’est déroulée en moins de 45 minutes, avec un dynamisme très important et des tentatives de jeu nouvelles et intéressantes.

Cependant, deux remarques ressortent du lot :
– Une stratégie basée sur une optimisation de son service des matières premières ne semble pas mener seule à la victoire (Gaël l’avait déjà souligné lors des parties précédentes),
– Le jeu s’avère, à la longue, mécanique et un poil lassant.

Il semble donc que plus on joue à M + M, plus on se rend compte qu’au final toutes les stratégies ne sont pas performantes et qu’à moins de jouer à ce jeu dans un objectif de faire des expériences, il convient soit d’optimiser son personnel, tout en réalisant une croissance éclair (même sans produire, mais en vendant systématiquement des matières premières aux autres joueurs), soit de gérer ses déchets au mieux, en espérant qu’aucun joueur n’utilisera la stratégie précédente (en effet, une maîtrise de ses déchets porte ses fruits à long terme).

Ce jeu est toujours aussi bon, mais peut devenir un peu usant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois − = 2