[03/09/2005] Maya

Participants
– Loïc, alias Deepdelver, joueur rouge,
– Anthony, alias Ensemble vide, joueur jaune,
– Vincent, alias Tayorted, joueur violet,
– Ludo le gars, joueur vert, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Les Rencontres du Web Ludique, c’est un peu l’occasion de
ressortir des jeux auxquels on n’a pas suffisamment joué, des jeux que
l’on a envie de faire partager, en y revenant soi-même. Maya, un très
bon jeu selon ma première impression, devrait donc convenir parfaitement
à une partie de milieu d’après-midi, en compagnie de joueurs venus
de Nantes (Loïc et Anthony) et de Genay (Vincent).
J’explique donc la règle, non sans me référer au feuillet,
puis la partie débute dans une configuration 4 joueurs (la dernière
fois on n’était que 3).


Loïc, joueur rouge habillé de rouge, Anthony, joueur jaune,
et Vincent, joueur violet, commencent à cogiter sur l’intérêt
de telle ou telle action spéciale sur laquelle miser ses cartes…


Une vue générale de la situation avant les constructions
du deuxième tour…


Il est saisissant de constater que l’on n’a pas vraiment mélangé
nos couleurs et/ou que l’on n’a pas su contrer l’érosion…


Une vue générale en fin de partie…


Un exemple de mises sur les actions spéciales : les carts
empilées indiquent que le nombre maximal est atteint, les autres
tas étant bien indécis : comment deviner si, dans le 5ème
pari, le joueur jaune (1 carte forte) a parié plus que le joueur
vert (2 cartes faibles) ? Tout le bluff du jeu réside dans cet
esprit…


Les cubes sont nettement plus nombreux hors-jeu que sur le plateau
des temples mayas. La faute à une mauvaise anticipation de l’érosion…


L’attention est maximale et il n’est pas très facile de savoir
qui mène au score, sachant qu’une bonne position, certes enviable,
ne peut pas suffire à contrer plusieurs positions moyennes…

Décompte final
Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Mise en
place du jeu : 5 minute – Explication des règles : 20 minutes
Anthony remporte cette partie avec un total de 45 points, devant Ludo le gars
avec 41 points, Loïc avec40 points et Vincent avec 39 points.
Le détail est le suivant :

Manche 1
Manche 2
Manche 3
Total
Loïc (rouge)
7
15
18
40
Anthony (jaune)
14
14
17
45
Vincent (violet)
15
18
6
39
Ludo le gars (vert)
12
16
13
41


Débriefing
Plaisant ce Maya. Certes, assez aléatoire et difficile à mener
de bout en bout (regardez l’évolution du score de Vincent, c’est un exemple
en or…), mais très agréable à jouer. Je suis persuadé
que les intéractions à 4 joueurs (plus de cubes différents
dans les temples) sont un gage d’intérêt mais, en même temps,
que celles-ci ont tendance à rendre le jeu nettement trop sécurisé
lors de la phase de mises : comme certaines actions spéciales n’autorisent
que 4 cartes maximum, on a tout intérêt à blinder si on
ne veut pas se faire avoir systématiquement. D’où un mélange
curieux d’impressions : bien et moins bien.
A rejouer, encore, mais à 5 cette fois 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


un × 3 =