[04/01/2004] Par : 5

Participants
– Julie, qui apprécie de plus en plus les jeux aux règles simples à comprendre mais intéressantes à mettre en oeuvre,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Une petite soirée jeux ce soir, avec pour commencer le test du jeu Par 5, sorti chez Alveole, et dont j’avais apprécié la démonstration de l’auteur lors du salon du jeu de Lyon, à l’automne. Les règles sont expliquées en quelques minutes et nous pouvons attaquer de bon cœur la partie de ce soir : Julie avec les hexagones verts et Ludo le gars les jaunes. Julie commence.


Le premier alignement de la partie, réussi brillamment par Julie
avec ses hexagones verts. Je suis certain d’en réaliser un jaune
dans la foulée(juste à côté, j’en ai déjà
4), mais l’important c’est de réussir le premier de la partie,
puisqu’en cas d’égalité, cela départage les joueurs…


A ce stade, je ne suis pas encore trop mal, mais cela ne durera pas
: Julie obtiendra ses doubles bien avant moi et cela s’est vraiment révélé
déterminant…


Malgré son air sombre (à moins que ce ne soit la concentration…),
Julie apprécie beaucoup ce jeu et elle fait beaucoup mieux que
se défendre. A ma décharge, le fait de ne pas piocher
de double me met de plus en plus dans une sitiation délicate
: Julie utilise les siens tantôt pour marquer, tantôt pour
couper mes lignes de 3…


La configuration finale du jeu, avec une nette
prédominance des alignements verts…

Décompte final
Julie remporte cette partie avec un total de 9 alignements
(dont le 1er) contre seulement 7 pour votre serviteur.

Débriefing
Par 5 est un jeu bien sympa. Julie a gagné mais elle a surtout aimé
le mécanisme de ce jeu. De mon côté, j’ai trouvé
que le jeu était très bon, malgré quelques imperfections
qui m’ont gênées :
– Le premier joueur semble vraiment avantagé pour réussir le premier
alignement,
– La pioche aléatoire des doubles peut être frustrante,
– Comment gérer le cas où il ne reste que des doubles d’un joueur
dans le sac ? Nous avons décidé de « rendre » à
l’adversaire autant de tuiles bicolores, mais cela n’est guère satisfaisant.

Au final, même si nous nous sommes bien amusé, nous nous sommes
interrogés sur la pertinence de mettre les doubles dans le sac au lieu
de les laisser à la disposition des joueurs (chacun doit être apte
à gérer son stock de doubles). Peut-être une question à
laquelle l’auteur pourra nous répondre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 − = deux