[04/01/2004] Rette Sich Wer Kann

Participants
– Julie, OK pour un second test de jeu ce soir et qui m’avoue même apprécier ce style de soirée jeux %^)
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Rette Sich Wer Kann !, dans cette version crocodiles, est un jeu dont les échos d’Essen n’étaient pas trop favorables. Certains l’ont testé à l’association de Rochetaillée et ils ne furent guère plus enthousiastes. Il nous restait donc à peut-être faire mentir cette opinion et à l’apprécier. Il est vrai que les graphismes de la boîte sont plutôt sympa et qu’ils donnent envie de jouer, alors…
Je lis la règle, l’expose à Julie et hop, c’est parti pour 2 manches successives (Julie avec les roses parce que c’est une fille et moi avec les jaunes).

1ère manche
Julie a le trait avec les roses – Placement initial imposé


Comme c’est notre première partie et comme nous ne voyons pas
trop où cela va, nous adoptons le placement initial proposé
dans la règle…


Là, elle est vraiment dubitative Julie, croyez-moi… Elle a
déjà conduit une pile de 6 pions au but et a forcément
gagné puisque je ne pourrais plus en amener que 5 au grand maximum,
en laissant la vie sauve à l’un des siens (le jeu s’arrête
immédiatement quand une seule couleur est présente dans
la piscine)…


Un crocodile jaune au milieu de pauvres nageurs roses… Mais, détrompez-vous,
il n’aura pas le dernier mot : un nageur se retourne et, par coup de
bol, peut avancer précisément jusqu’au crocodile et le
manger…


La configuration finale du jeu, juste pour rire
(tout était déjà joué)…

Julie remporte la première manche.

2ème manche
Ludo le gars a le trait avec les jaunes – Placement libre


Cette fois, nous optons pour un placement initial libre (en fonction
du nombre de carrés dessinés sur le bord, et difficile à
voir ;-)…


Attention, le jeu devient prise de tête : les crocodiles ne vont
pas tarder à se retrouver dans un mouchoir de poche…


La configuration finale du jeu, après que Julie a capitulé…


Les calculs commencent :si j’avance par là, il se passe ça,
surtout que je ne peux bifurquer qu’une seule fois, etc…


Et voilà comment à partir d’un
jeu de hasard on aboutit à un jeu très prise de tête
: les crocodiles sont affreusement condensés en un espace très
très réduit et tout mouvement de l’un conduit au déplacement
d’un autre. En même temps, cet aspect de blocage réciproque,
qui n’est pas sans rappeler certaines configurations échiquéennes,
est peut-être le moment le plus intéressant du jeu, alors…

Je remporte la seconde manche.

Décompte final
Nous remportons une manche chacune : Julie la première
par 8 pions à 3 et votre serviteur la seconde par 7 pions à 3.

Débriefing
Rette Sich Wer Kann ! nous aura surpris et déroutés. Surpris,
tout d’abord, car nous ne nous attendions pas à ce que ce jeu soit aussi
peu reluisant et intéressant. Déroutés, car il mêle
sans beaucoup de réussite le hasard et la prise de tête. Bizarre.
Ce jeu ne fait pas le choix d’être purement hasardeux durant toute la
partie, ni d’être prise de tête pendant la même durée,
en effet, il génère plutôt un truc du genre : si le jeu
ne se termine pas rapidement pas hasard, il va basculer dans une ambiance prise
de tête fondamentalement différente. Et ce n’est pas très
agréable.

Certains aspects du jeu sont sympas et méritent d’être notés
:
– Le système de déplacement des crocodiles, avec une seule bifurcation
autorisée (sauf le 6), est assez subtil et l’on se prend au jeu lorsque
l’on n’arrive pas à venir manger un pion adverse qui nous obligerait
à 2 rotations.
– La notion de parité pour les prises qui conditionne le mouvement des
pions. En effet, si votre crocodile affiche une valeur paire, vous ne pourrez
que prendre à une distance paire de sa case d’origine. A l’inverse, s’il
est impair, vous n’aurez accès qu’aux cases impaires mais, après
le déplacement, vous aurez accès aux cases auxquelles vous n’aviez
pas accès précédemment. Contrairement aux crocodile pairs.
Cette gymnastique mathématique peut susciter un certain intérêt
et oblige à réfléchir quand même.

Au final, ce jeu ne nous a pas transcendé et je ne suis pas certain
qu’il ressortira très souvent. Peut-être dans des cas où
on cherche un jeu décalé, pourquoi pas, ou en cas de thématique
ludique sur les grosses bébêtes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 7 = quarante neuf