[04/06/2009] Age of Steam – Barbados

Pour Essen 2007, ce bougre de passionné ageofsteamien, Ted Alspach, nous avait gratifiés de pas moins de deux cartes pour Age of Steam en solo. Ainsi, après avoir bien apprécié Puerto Rico, et très motivé pour voir de quoi il retournait de Barbados (au pays des ananas), je me lance en solo sur cette carte d’extension, particulièrement bien sentie à la lecture des règles…

AGE OF STEAM – BARBADOS :


Dans cette carte en solitaire, jouée en 10 tours, il faut optimiser ses convoiements, non pas pour maximiser ses revenus, comme à l’accoutumée, mais pour maximiser son capital (son
cash si vous préférez). Et oui, le score du joueur correspond à son cash, allégé du remboursement de ses titres émis (5$ le titre)…

Dans cette version, on a tout intérêt à bien prendre le temps d’analyser la situation initiale, sachant qu’on a -presque- toutes les données en main dès l’entame. Où construire ?
avec quels objectifs ? Bref, que du bon, et je prends passablement mon temps avant même d’attaquer le premier tour de jeu…

Premier point de règle sympathique : seules les actions Ingénieur, Locomotive, Urbanisation et Production sont disponibles, et elles devront tour à tour être choisies, jusqu’à ce
qu’elles soient, donc, toutes à nouveau disponibles !

Quand je vous disais que j’étais ultra-concentré sur l’analysé initiale…

Premier tour : après grosse réflexion, j’ai opté pour la Production (histoire de savoir où seront les cubes susceptibles de venir et de quelle couleur ils seront). Mes constructions
me coûtent 7$ (2 voies normales et 1 sur une petite ville). Je vise donc la Loco en première action et un déplacement d’un cube jaune, ensuite, de 2 liaisons…

Optant, comme d’hab’, pour la variante faiduttiesque, je pioche quatre cubes pour au final en choisir deux à placer sur les villes claires de mon choix (pas de violet dans le sac).
Hasard ? Malchance ? Je tire 4 cubes rouges !!! Du coup, je suis assez désemparé, mais au moins satisfait de savoir à quoi m’en tenir pour la suite…

En fin de premier tour…

Au second tour, je choisis l’action Urbanisation (ville C noire) et je livre un cube jaune de la ville 4 à la ville 5, sans négliger la prise (sûrement mal choisie) d’une
Loco…

Troisième tour : je choisis l’action d’Ingénieur, par dépit, car je n’ai pas besoin de construire 4 voies et comme je ne peux pas émettre plus d’un titre par tour, cela limite
forcément ! En même temps, je préfère garder l’option Locomotive pour le 4ème tour …

Après la locomotive du 4ème tour, le 5ème tour de jeu me pemret de poser une nouvelle cité colorée sur le plateau, à savoir la ville rouge A. Enfin ! Je vais pouvoir rentabiliser
mes coûteuses locomotives et remonter un peu au score (pitoyable jusqu’alors)…

Fin de ce 5ème tour, alors que les cubes rouges, comme on peut le voir, ne manquent pas…

Au 6ème tour, je retiens l’action de Production, un peu pour les mêmes raisons que tout à l’heure, et j’espère avoir plus de chance cette fois…

Bon, ben ce sera deux cubes bleus pour cette fois. Malheureusement, les dés me sont rebelles, optant pour le 1 et le 2, synonymes d’aucun nouveau cube sur le plateau, pas plus sur
les villes numérotées que sur les villes à lettres…

Voyant que le sort n,e m’aide pas, je prends le taureau par les cornes et me lance dans une chevauchée fantastique à travers les montagnes centrales. Mon idée est de m’ouvrir de
nouvelles possibilités, même si, finalement, on manque hallucinemment de cubes sur cette carte…

7ème tour et c’est l’action Ingénieur que je choisis, une fois encore pour ne pas prendre, trop tôt, l’action Locomotive. Mes titres semblent bloqués à 6 et cela me paraît correct.
J’aurai donc à rembourser 6X5 = 30$ pour ne pas perdre la partie…

Après le 8ème tour, lors duquel j’ai pris l’action Locmotive (j’en suis donc à 6 Locos, donc à 12$ de frais par tour). J’ai enfin réussi la liaison Est-Ouest du plateau et je ne
désespère pas de placer, enfin, la ville bleue tant souhaitée…

Avec ces jets de dés, j’ai récupéré un cube noir sur la ville 3 et les deux cubes bleus en attente me font clairement de l’oeil !

Urbanisation, évidemment, pour le 9ème tour, avec cette ville bleue, B, tant attendue…

C’est là que je craque, que je m’emballe, que je rate la partie : je ne vois pas (mais alors pas du tout) que je suis au 10ème et dernier tour et je joue celui-ci persuadé que je
dispose d’un ultime tour après ! Incroyable ? Oui et non. en effet, à jouer tout seul, avec le matos du jeu, on en vient à ne plus savoir exactement où on en est. Bon, j’opte pour
la Production, sans aucun fondement si on sait que c’est le dernier tour…

Mon capital, en cash, à l’issue du dernier tour (le 11ème donc, malheureusement) : 79$. Je remboruse évidemment mes 30$ de titres et réalise donc un score non interprétable
puisqu’on ne peut pas mesurer si celui que j’avais au 10ème tour (54$) est plus représentatif (j’ai opté, comme un idiot) pour la Production au 10ème tour…


Les plateaux de suivi une fois la partie achevée…

Et le plateau, au même moment…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le score calculé sur le cash, ce qui est déroutant et assez tendu (on n’a plus autant intérêt à construire, on peut gérer son réseau),
– Les 4 actions qui doivent être choisies alternativement,
– La très bonne tension, même tout seul, et l’envie d’y revenir, même si la durée de vie pourrait être assez limitée (réseau assez déterminé par le relief)
,
– L’émission limitée à 1 titre : ne pas en prendre (comme moi) au 1er tour est peut-être une erreur car on ne peut pas, ensuite vraiment utiliser l’Ingénieur (bonne tension, choix
nouveaux).

On a moins aimé
– La difficulté pour se souvenir d’où on en est : la preuve, j’ai zappé avoir atteint le tour 10 🙁
– Le probable manque de renouvellement des parties (le relief central semble très dirigiste),
– La place du hasard, surtout, car selon si les cubes sont livrables dès le départ ou avec un bon timing, ou pas, on peut, ou certainement pas, réaliser un bon score. Bon certes,
dans le deuxièlme cas, on est plus méritant ;-).

Scores de la partie :

Piste Titres Locos Total
Ludo le gars (vert) 31 6 6 49

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois × = 27