[04/06/2014] Titicaca

Pourquoi ne pas s’essayer aux jeux non encore découverts de ma propre ludothèque ? Tiens, tiens, un challenge intéressant que je ne sais pas si je serai capable de relever, mais qu’en tout cas, aujourd’hui, j’ai envie de tenter. Du coup, je propose à Tristan de se lancer avec moi à la découverte de Titicaca, un jeu de Corné Van Moorsel, un auteur que j’affectionne et qui m’a enchanté avec plusieurs de ses créations précédentes… Celui-ci date de 2001, une antiquité par rapport à 2014 c’est sûr, mais un jeu que j’avais toujours eu envie de jouer sans jamais réussir à me coltiner la règle. Vous comprendrez pourquoi à la lecture de ce compte-rendu, mais on s’en est sortis ! Au final, vous verrez aussi que ce jeu est une sorte de brouillon pas assez dégrossi d’un must absolu pour moi du même auteur : Gipsy King…

TITICACA

Dans Titicaca, on va implanter nos villages autour de lacs plus ou moins grands. Voilà pour le thème. En pratique, le thème sera quasi absent...
Dans Titicaca, on va implanter nos villages autour de lacs plus ou moins grands. Voilà pour le thème. En pratique, le thème sera quasi absent…
Première phase du tour : on procède à une mise à poing fermé pour l'ordre du tour. Ici Tristan a misé une valeur de 6 en armes, contre 2 pour moi, il démarre donc.
Première phase du tour : on procède à une mise à poing fermé pour l’ordre du tour. Ici Tristan a misé une valeur de 6 en armes, contre 2 pour moi, il démarre donc.
Après avoir joué autour du lac n°2, nous voici en train de placer nos villages autour du lac n°3. Et ainsi de suite, jusqu'à arriver à la fin du tour concernant le lac n°5. Un premier décompte aura alors lieu.
Après avoir joué autour du lac n°2, nous voici en train de placer nos villages autour du lac n°3. Et ainsi de suite, jusqu’à arriver à la fin du tour concernant le lac n°5. Un premier décompte aura alors lieu.
Voici à quoi ressemble le plateau au moment du premier décompte. Les petits marqueurs carrés sont des temples qui viennent renforcer nos positions. Alors, ce décompte, comment se déroule-t-il ? Et bien c'est chaud... D'abord, sachez qu'on décompte uniquement les régions qui se trouvent autour du lac n°5 (donc trois différentes ici). En tout premier lieu, il faut compter le nombre de cases de la région décomptée (pour notre grande ci-dessus, elle est de taille 6). Ensuite, il n'y a pas un mais trois décomptes... Le premier rapporte des points par type de terrain : pour chaque type, celui qui a le plus de villages marque autant de points que la taille de la région. Le deuxième décompte rapporte des points pour celui qui a le plus de villages dans la région : autant de points que de lacs adjacents à la région. Le troisième nous rapporte 1 PV par arme non dépensée. Pas simple du tout...
Voici à quoi ressemble le plateau au moment du premier décompte. Les petits marqueurs carrés sont des temples qui viennent renforcer nos positions. Alors, ce décompte, comment se déroule-t-il ? Et bien c’est chaud… D’abord, sachez qu’on décompte uniquement les régions qui se trouvent autour du lac n°5 (donc trois différentes ici). En tout premier lieu, il faut compter le nombre de cases de la région décomptée (pour notre grande ci-dessus, elle est de taille 6). Ensuite, il n’y a pas un mais trois décomptes… Le premier rapporte des points par type de terrain : pour chaque type, celui qui a le plus de villages marque autant de points que la taille de la région. Le deuxième décompte rapporte des points pour celui qui a le plus de villages dans la région : autant de points que de lacs adjacents à la région. Le troisième nous rapporte 1 PV par arme non dépensée. Pas simple du tout…
Les tours suivants se déroulent de la même manière jusqu'à atteindre qu'on ait entouré entièrement le lac n°10, ce qui occasionnera un deuxième décompte, lequel se déroule de manière identique.
Les tours suivants se déroulent de la même manière jusqu’à atteindre qu’on ait entouré entièrement le lac n°10, ce qui occasionnera un deuxième décompte, lequel se déroule de manière identique.
Seuls 6 PV nous séparent désormais, ce qui semble bien peu. En même temps, avec l'avance que j'ai au niveau de mon stock d'armes (je dois en avoir une dizaine de plus), je suis assez serein quand même : le décompte final rapportera notamment des points pour celles-ci !
Seuls 6 PV nous séparent désormais, ce qui semble bien peu. En même temps, avec l’avance que j’ai au niveau de mon stock d’armes (je dois en avoir une dizaine de plus), je suis assez serein quand même : le décompte final rapportera notamment des points pour celles-ci !
Voici à quoi ressemble notre plateau final. Le dernier décompte va pouvoir avoir lieu, celui-ci étant le summum de l'alambiqué : 1 PV par village possédé + 3 PV pour chaque village de sa chaîne la plus longue + 1 PV par arme encore en stock + les PV pour toutes les régions du plateau !!!
Voici à quoi ressemble notre plateau final. Le dernier décompte va pouvoir avoir lieu, celui-ci étant le summum de l’alambiqué : 1 PV par village possédé + 3 PV pour chaque village de sa chaîne la plus longue + 1 PV par arme encore en stock + les PV pour toutes les régions du plateau !!!
Le plateau, entièrement modulaire, est composé de tuiles de terrain avec 6 paysages possibles : l'eau (où on ne peut pas placer de villages), la forêt, la plaine, la steppe, la savane ou encore la montagne. Les hexagones de lacs sont numérotés, indiquant autour duquel nous sommes en train de nous placer. Tiens, tiens, les origines de Gipsy King sans aucun doute...
Le plateau, entièrement modulaire, est composé de tuiles de terrain avec 6 paysages possibles : l’eau (où on ne peut pas placer de villages), la forêt, la plaine, la steppe, la savane ou encore la montagne. Les hexagones de lacs sont numérotés, indiquant autour duquel nous sommes en train de nous placer. Tiens, tiens, les origines de Gipsy King sans aucun doute…
A deux joueurs, deux lacs sont retirés du jeu : le 1 et le 7, du coup on démarre par le lac n°2. Comme trois emplacements l'entourent, Tristan installe un village, puis moi un et Tristan un deuxième. A chaque fois, on entoure l'hexagone de frontières noires (le bord du plateau et les lacs jouant le rôle de frontière). Puis, la nouvelle région ainsi formée, d'une case donc, peut être fusionnée avec une autre adjacente à la condition que le type de terrain ne s'y trouve pas déjà. Facile. Puis, on peut fusionner deux régions, dont l'une au moins est adjacente à celle nouvellement formée, à la double condition d'y avoir au moins un village à soi ET que chacune de ces deux régions aient au moins un type de terrain non présent chez l'autre. Relisez cette phrase. Tout s'y trouve ;-)
A deux joueurs, deux lacs sont retirés du jeu : le 1 et le 7, du coup on démarre par le lac n°2. Comme trois emplacements l’entourent, Tristan installe un village, puis moi un et Tristan un deuxième. A chaque fois, on entoure l’hexagone de frontières noires (le bord du plateau et les lacs jouant le rôle de frontière). Puis, la nouvelle région ainsi formée, d’une case donc, peut être fusionnée avec une autre adjacente à la condition que le type de terrain ne s’y trouve pas déjà. Facile. Puis, on peut fusionner deux régions, dont l’une au moins est adjacente à celle nouvellement formée, à la double condition d’y avoir au moins un village à soi ET que chacune de ces deux régions aient au moins un type de terrain non présent chez l’autre. Relisez cette phrase. Tout s’y trouve 😉
Nous avons placé 5 villages autour du lac n°3 et on peut voir qu'on a commencé à bien se lâcher au niveau des fusions ! Attention, ne croyez pas qu'il est impossible d'avoir deux terrains de même type dans une région, ça peut arriver : il suffit que lors de la fusion, de deuxième type (phase 3 du tour), chacune des régions concernées aient au moins un autre type de terrain non présent chez l'autre. Ce n'est pas encore le cas sur la photo ci-dessus, mais on y arrivera...
Nous avons placé 5 villages autour du lac n°3 et on peut voir qu’on a commencé à bien se lâcher au niveau des fusions ! Attention, ne croyez pas qu’il est impossible d’avoir deux terrains de même type dans une région, ça peut arriver : il suffit que lors de la fusion, de deuxième type (phase 3 du tour), chacune des régions concernées aient au moins un autre type de terrain non présent chez l’autre. Ce n’est pas encore le cas sur la photo ci-dessus, mais on y arrivera…
Ici, pour notre grande région, pour le premier décompte, Tristan a empoché 12 PV pour ses villages en montagne et pampa, alors que j'en ai empoché 18 pour mes villages en forêt, savane et plaine. Pour le deuxième décompte, ayant le plus de villages, j'ai empoché 7 PV pour les 7 tuiles de lacs adjacentes. Et les éventuels cas d'égalité sont résolus en faveur de celui qui a le plus de villages dans un type de terrain, voir celui qui a le plus de lacs adjacents à ses tuiles concernées + jetons des temples posés. Vous voyez, ce n'est pas simple du tout... Ca exagère un peu même... Enfin, on reprend autant d'armes qu'on a de villages sur le plateau + 3 fois la longueur de sa plus grande chaîne de villages ! Allez, en ce paramètre à gérer ;-)
Ici, pour notre grande région, pour le premier décompte, Tristan a empoché 12 PV pour ses villages en montagne et pampa, alors que j’en ai empoché 18 pour mes villages en forêt, savane et plaine. Pour le deuxième décompte, ayant le plus de villages, j’ai empoché 7 PV pour les 7 tuiles de lacs adjacentes. Et les éventuels cas d’égalité sont résolus en faveur de celui qui a le plus de villages dans un type de terrain, voir celui qui a le plus de lacs adjacents à ses tuiles concernées + jetons des temples posés. Vous voyez, ce n’est pas simple du tout… Ca exagère un peu même… Enfin, on reprend autant d’armes qu’on a de villages sur le plateau + 3 fois la longueur de sa plus grande chaîne de villages ! Allez, en ce paramètre à gérer 😉
Voici à quoi ressemble notre plateau une fois le lac n°10 entouré. On constate qu'une région ayant déjà au moins un terrain de chaque type n'est plus fusionnable. Un bon enseignement en fait... Au niveau des scores, Tristan revient bien sur moi alors que j'avais plutôt pris de l'avance...
Voici à quoi ressemble notre plateau une fois le lac n°10 entouré. On constate qu’une région ayant déjà au moins un terrain de chaque type n’est plus fusionnable. Un bon enseignement en fait… Au niveau des scores, Tristan revient bien sur moi alors que j’avais plutôt pris de l’avance…
Les derniers tours ne nous offrent que 4 hexagones à compléter, par le jeu des proximités précédentes avec les n° de lacs antérieurs. Ca va donc très vite et je me surprends à laisser un peu Tristan faire... Trop peut-être...
Les derniers tours ne nous offrent que 4 hexagones à compléter, par le jeu des proximités précédentes avec les n° de lacs antérieurs. Ca va donc très vite et je me surprends à laisser un peu Tristan faire… Trop peut-être…

Durée de la partie : 50 minutes – Note de cette partie : 13 / 20

Scores :

Avant décompte final Nb villages Chaîne Armes Régions Total
Tristan (jaune) 71 13 21 18 2+8+29+22+12 196
Ludo le gars (rouge) 77 14 21 28 3+3+3+19+16+25 209

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’impression d’avoir découvert un ancêtre à Gispy King, ce qui est ludiquement très intéressant !
– La modularité totale du plateau,
– Le côté zéro hasard du jeu,
– Le matériel proposé assez attractif.

On a moins aimé
– Les décomptes on ne peut plus alambiqués,
– Les contraintes liés aux fusions de régions,
– La notion d’adjacence au-delà des lacs,
– Les trois points précédents provoquant une prise de tête assez redoutable…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 3 = douze