[04/09/2004] Age of Steam – Corée

Participants
– Drax, poussipioneur professionnel, féru d’Age of Steam et à fond motivé pour la partie de ce soir,
– Martin Wallace, l’auteur du jeu, ni plus ni moins, qui nous fait découvrir en avant-première la carte de la Corée,
– Frédérick, le fameux beau-parleur grenoblois, champion toutes catégories d’Age of Steam avant cette partie ;-)))
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Le moment du week-end pour nombre de joueurs passionnés et impatients de découvrir les nouvelles cartes de leur jeu favori : Age of Steam. Sur le coup de minuit, ce joli samedi 4 septembre, en présence de l’auteur Martin Wallace, nous avons donc joué pour la première fois sur la carte de la Corée, dont la sortie officielle est prévue à Essen fin octobre.
Autour de la table, que de la grosse pointure de joueurs d’Age of Steam, avec Drax le toulousain, fortiche aux enchères paraît-il 😉 Fred le grenoblois,
toujours en manque de parties et qui en rêve la nuit, l’auteur du jeu en personne, excusez du peu, et enfin votre serviteur un tantinet intimidé par l’enjeu de la partie…
Martin nous expose les différences entre cette carte et les précédentes, et nous nous apercevons bien vite que la non coloration des villes va être franchement déroutante à mettre en oeuvre. Après un quart d’heure de palabres, LA partie du week-end (à mon sens) débute, avec Drax en bleu, Martin en rouge, Fred en violet et Ludo le gars en noir (pas de vert aujourd’hui, résultat de l’entente entre Fred et moi 😉 …


Un grand moment de convivialité, de plaisir et d’émotions
lorsque Martin Wallace nous fait l’honneur de nous présenter ses
nouvelles cartes de jeu…


Fin du positionnement du premier tour, en haut à gauche de la
carte : Martin, en rouge, a placé un simple marqueur entre deux
villes alimentées ; Fred, en violet, a commencé l’élaboration
d’un réseau puissant grâce à l’action de l’ingénieur
; Drax, en bleu, a établi une ligne sud/nord assez prometteuse,
et, de mon côté en noir, j’ai essayé de me mêler
à la lutte en plaçant mes 3 tronçons de manière
à ce qu’ils soient tous les 3 immédiatement utilisables…


Ca cogite beaucoup dans les têtes si l’on se base sur l’expression
des visages de Drax et de Martin. Dans les faits, précisons que
l’auteur du jeu commence à fatiguer beaucoup mais que son positionnement
très avantageux sur le plateau le place quand même en grand
favori pour la partie…


Tellement motivés par l’essai des nouvelles cartes, nous avons
monté deux tables en même temps sur la Corée. Au premier
plan, on peut voir Loïc Boisnier en vert, Le Juge en blanc, masqué,
Reixou en blanc et enfin Djoul en bleu. Dans le fond, Drax semble avoir
pété les plombs suite à une erreur de sa part certainement…


Je jette les dés une nouvelle fois pour que l’on rajoute des
cubes sur les villes en jeu,commençant à sentir que je peux
peut-être faire quelque chose dans cette partie : je m’étends
à l’est, m’offre de nombreuses possibilités de mouvement,
tandis que Martin s’enlise, sous la pression de Frédérick
qui revient à grands pas avec deux convoiements de valeur 6 dans
le dernier tour ! Jouant sur mes acquis, j’estime que je suis encore devant
mais cela va être finalement plus serré que je ne l’aurais
crû…


Une vue de la configuration initiale de la partie. A noter que malgré
leur couleur de base, les tuiles d’urbanisation ne seront considérées
que de couleur neutre…


Une vue prise au même moment, mais dans le quart sud/est du plateau,
avec deux tronçons très dangereux placés intelligemment
et de manière solitaire par Martin…


Discussion serrée entre Fred et Martin, après que ce
dernier a encore une fois fait payer notre ami grenoblois de son intrusion
dans le quart sud/est du plateau, marqué zone réservée
visiblement…


Une vue de la situation au cours du 5ème tour sur 8 de jeu :
les scores sur la piste se tiennent mais Martin est en tête avec
des emprunts très bas (8 shares) et un placement sur la carte très
avantageux (réservation du sud). Je résiste assez bien à
sa main-mise sur le jeu, avec 9 emprunts et un positionnement ouvert au
centre. Quant à Drax et Frédérick, les choses sont
moins simples : beaucoup d’emprunts et trop de locomotives pour les rentabiliser.
En ce qui concerne Fred, sa proximité avec les positions de Martin
ne sont pas à son avantage, ce dernier prenant un malin plaisir
à lui retirer un cube qu’il visait en ville d’arrivée (notez
la finesse…)

Cliquez pour agrandir !
Une vue de la configuration une fois la partie terminée, partie
qui demeurera la plus belle que j’ai jouée sur ce superbe et passionnant
jeu de trains…

Décompte final
Durée de la partie : 2 heure et 45 minutes – Mise
en place du jeu : 15 minutes – Explication des règles : 5 minutes
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 80 points, devant Frédérick
avec 77 points, Drax avec 73 points et Martin Wallace avec 60 points.
Le détail est le suivant :

Piste de revenus
Liaisons
Titres émis
Total
Drax (bleu)
28 (soit 84 PV)
22 (soit 22 PV)
11 (soit -33 PV)
73
Martin (rouge)
21 (soit 63 PV)
21 (soit 21 PV)
8 (soit -24 PV)
60
Frédérick (violet)
32 (soit 96 PV)
20 (soit 20 PV)
13 (soit -39 PV)
77
Ludo le gars (noir)
28 (soit 84 PV)
23 (soit 23 PV)
9 (soit -27 PV)
80


Débriefing
Magnifique partie d’Age of Steam, avec un final de toute beauté, notamment
en raison d’une remontée fantastique de Frédérick mais
non suffisante pour me dépasser au score, chose que j’avais pris le risque
d’anticiper. Ce qui me surprend le plus, post-partie, c’est de voir comment
Martin a fini loin derrière nous, lui qui, à mi-parcours brillait
largement devant tous les autres (même si j’étais dans sa roue
alors). La raison de cette débandade doit se trouver dans son faible
nombre de locomotives à la fin de la partie et à son impossibilité
d’acheminer des cubes à la bonne distance : soit ils étaient trop
prêts et ils les convoyaient sur 2 villes, soit ils étaient trop
loin et il aurait eu besoin d’avoir plus de locomotives et il en a été
privé par nous.
Fred a bien failli réussir un pari fou : malgré un retard conséquent,
lié à des emprunts massifs, il a réussi lors du dernier
tour à améliorer son revenu de 12 cases, ce qui n’est pas négligeable,
alors que, dans le même temps, j’étais, un peu comme Martin, limité
par mon nombre de locomotives et l’amenuisement de mes possibilités de
cubes à convoyer.
Quant à Drax, il n’a jamais été sur le devant de la scène
et, s’il avait gagné, je pense qu’on aurait pu l’expliquer par sa discrétion
sur le plateau.

Pour revenir à présent sur les spécificités de
la carte de la Corée, je pense que le système de couleur variable
pour les villes est excellent, apportant son lot de modifications au jeu, un
certain dynamisme et de grandes possibilités de modifier le cours des
choses. En effet, et Martin le faisait à la perfection (n’est-ce pas
Fred…), il est souvent utile de déplacer un cube d’apparence anodine
même si l’on ne marque que peu de points ce faisant, car ce déplacement
peut fort bien gêner un joueur qui visait cette ville comme case d’arrivée
pour un ou même plusieurs cubes de la même couleur placés
dans une zone « réservée ». En quelque sorte, on peut
bien se pourrir la vie sur cette carte et je trouve ça excellent.
Fred, lui, n’a pas le même jugement que moi sur cet aménagement
des règles : il trouve que la carte est beaucoup plus chaotique et que
ces modifications continuelles de couleur empêche une planification à
long terme. Il estime qu’il est difficile de prévoir ce que l’on pourra
vraiment convoyer à son tour de jeu. Je ne partage pas cette vision des
choses, car à tout moment on sait quels cubes vont arriver ici ou là
et je ne crois pas que l’on ne puisse rien prévoir. Franchement, le jeu
est différent, joué de cette manière, mais il n’est pas
plus chaotique ou hasardeux. Non, décidément non…

Allez, un peu de fanfaronade (j’en ai trop envie 🙂 : j’ai gagné !
j’ai gagné ! j’ai gagné ! et contre l’auteur en plus !!!!!!
En tout cas, cette carte de Corée est un magnifique petit bijou, qui
renouvelle une fois encore le plaisir de jouer à Age of Steam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− quatre = 4