[04/11/2004] Age of Steam – Ouest des USA

Participants
– Patrick, joueur jaune, venu avec Fred pour cette soirée,
– Romain, joueur noir, très motivé de jouer une nouvelle partie de ce superbe jeu,
– Fred, joueur rouge, alias Satanas69 sur les forums, nouvel adhérent des Ludophiles,

– Ludo le gars, votre serviteur, joueur vert.

Déroulement de la partie
J’en rêve la nuit ! Jouer à Age of Steam devient de plus en plus excellent, partie après partie, et la découverte d’une nouvelle carte est toujours un plaisir subtil, quasi-magique. Non, vraiment, j’AIME ce jeu.
Ce soir, nous sommes 4 et la carte de l’Ouest des Etats-Unis paraît intéressante pour cette configuration, même si elle semble pouvoir accueillir jusqu’à 6 joueurs sans problème.
J’explique la règle du jeu aux deux nouveaux et précise les spécificités de cette carte à l’intention de Romain. Le sort désigne Fred comme premier joueur pour la phase d’émission initiale de titres. La partie débute.


Une vue de la configuration initiale du jeu, avec une drôle de
spécificité : un cube de couleur occupe chaque ville et
deux figurent sur les métropoles, ce qui vide totalement le sac
(heureusement que je n’en ai jamais perdu ;-)…


L’ambiance est chaude et la partie, bien qu’entamée tardivement
(23h30 !) ne nous décevra pas. Seul Fred, peu opportuniste en début
de partie, aura quand même l’impression de ne pas pouvoir réagir
plus tard…


Une vue de la situation le tour suivant, alors que j’ai été
obligé de réagir au centre, en reliant à mon tour
la ville de Denver au centre. Notons que je fais de réels efforts
d’économie, tant en terme de titres émis que de locomotives
construites, en essayant d’optimiser mes convoiements en fonction de mes
moyens (à 3 tours de la fin, je passerai à 4 locomotives,
puis à 5 lors de l’avant-dernier tour)…


La première voie transcontinentale est réalisée,
ce qui ouvre la porte à une deuxième phase du jeu plus libre,
puisque dorénavant nous pouvons construire nos tronçons
de voie où bon nous semble. A noter qu’à ce moment du jeu,
Fred et Patrick sont à 14 titres émis (le max-1) et que
Romain est juste derrière. Quant à moi, je suis à
9 ou 10, beaucoup plus serein car le seul rentable sur le plateau…


En fin de l’avant-dernier tour, Romain possède deux points d’avance
sur moi sur la piste de score, mais il a émis un titre de plus
que moi. Le nombre de tronçons sur le plateau soit se valoir…
Oulhalha que cela va être serré…


Une vue rapprochée de l’urbanisation tant décriée
: comme cet acte gratuit a fait perdre la partie à Romain, on pourrait
croire à une sorte de Kingmaker (une tierce personne désigne
le vainqueur). Ce serait oublier 3 choses :
– Premièrement, si Romain n’avait pas enchéri comme un fou,
Patrick aurait remporté l’enchère et aurait pris Locomotive,
laissant à Romain le soin de prendre Urbanisation et de me planter,
– Deuxièmement, ni l’un ni l’autre ne se serait autant ruiné
et ils auraient pu rajouter des voies sur le plateau, engendrant de nouveaux
points,
– Troisièmement, la nature humaine est comme cela : on vous fait
du mal et vous réagissez contre la personne fautive…


Fin du premier tour de jeu, avec une répartition équitable
de 2 joueurs de chaque côté des États-Unis (malgré
l’envie de Fred de se positionner en 3ème du côté
l’est, en compagnie de Patrick et de Ludo le gars déjà placés).
Comme chaque joueur ne peut construire qu’un seul et même réseau
ferré tant qu’aucune voie transcontinentale n’a été
réalisée (de part et d’autre du plateau), ce placement initiale
est déterminant pour la suite de la partie. Il est clair que la
mission de Romain et Fred sera plus ardue que celle de Patrick et moi,
car les Rocheuses sont proches et franchement chères (5$ par tuile)…


Le plateau se remplit progressivement avec deux joueur qui se distinguent
: Romain sillonne les villes de l’ouest (peu dérangé par
Fred qui joue la bordure du plateau…) et Patrick relie magnifiquement
la ville violette de Denver au centre, prêt à traverser les
Rocheuses ou à se faire rejoindre par Romain (rappelons que des
points de bonification sont accordés au(x) joueur(s) qui réalise(nt)
la première voie transcontinentale)…


Fred et Patrick se battent comme des chiffonniers lors d’une enchère
surréaliste : si Fred gagne l’enchère il prendra First Build
pour relier tour seul l’est du plateau et engranger 4 points de bonus,
si c’est Patrick il rejoindra la ville de Chihuahua tout en bas, afin
de participer avec Fred (ou moi…) à la première voie transcontinentale.
C’est Patrick qui gagne cette enchère et il prend donc 2 points
pour lui et en laisse 2 à Fred (c’était bien malin de se
ruiner à l’enchère… 😉


Une vue de la situation, alors que Romain possède 5 locomotives
qui vont lui permettre de prendre le large, que Fred en a 4 mais qu’il
a plus de mal à les rentabiliser, et que Patrick et moi sommes
à seulement 3, pour l’instant en phase avec nos possibilités
de convoiement mais cela ne saurait durer (je réagirai avant lui
et cela se connaîtra au final)…

Cliquez pour agrandir !
Une vue de la configuration finale du jeu, alors que cet ultime tour
a beaucoup fait jaser : Patrick, victime d’une enchère arrachée
11 par Romain, et payée 10 par lui, vient d’urbaniser la ville
de Porland (à l’extrême nord-ouest) où se trouvait
un cube rouge que Romain voulait convoyer à l’aide de la 6ème
locomotive qu’il vient d’acquérir. Cette action prive Romain de
9 points (3X3) puisqu’il doit se limiter en remplacement à un convoiement
à 3 locmotives…


Histoire de dissiper le dernier malentendu : lors du dernier tour,
lorsque Romain pense ne pouvoir rien construire avec 2 piècettes,
je lui désigne la liaison non encore faite entre Dultuh et Minneapolis,
et il y place donc une tuile. Cette gentillesse de ma part (car du coup
c’est moi qui ne pourrait pas utiliser mes 2 dernières pièces)
octroie à Romain 1 point de plus et moi 1 point de moins. Lorsque
l’on fera les comptes, on se rendra compte que ce petit point d’écart
aurait joué si Patrick n’avait pas urbanisé méchamment
Portland au nez et la barbe du dépité Romain…

Décompte final
Durée de la partie : 3 heures et 30 minutes – Mise
en place du jeu : 15 minutes – Explication des règles : 45 minutes
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 67 points, devant Romain
avec 59 points, Patrick avec 42 points et Fred avec 36 points.
Le détail est le suivant :

Piste de revenus
Liaisons
Titres émis
Total
Patrick (jaune)
22 (soit 66 PV)
21 (soit 21 PV)
15 (soit -45 PV)
42
Romain (noir)
28 (soit 84 PV)
17 (soit 17 PV)
14 (soit -42 PV)
59
Fred (rouge)
21 (soit 63 PV)
18 (soit 18 PV)
15 (soit -45 PV)
36
Ludo le gars (vert)
28 (soit 84 PV)
22 (soit 22 PV)
13 (soit -39 PV)
67


Débriefing
Et bien voilà, une carte de plus ! Et toujours du grand gala… Un jeu superbe qui se renouvelle tellement bien…
On a cru à un Kingmaker ce soir et je peux vous dire que Romain était blasé de chez blasé, vraiment. Mais en fait, et je vous renvoie aux légendes des dernières photos ci-dessus, on se rend compte que même si l’action d’urbanisation de Patrick a « tué »
Romain, ce dernier avait mieux à faire que d’enchérir comme un fou et qu’il aurait pu se mettre à l’abri de mon retour en m’attaquant lui-même (avec l’urbanisation justement). Ceci dit, il est vrai qu’après la partie, je ne ressentais pas la même satisfaction qu’après une partie gagnée avec les tripes ou progressivement (selon les cas), mais plutôt un mélange bizarre de sentiments : ai-je gagné ? a-t-il perdu ? Patrick l’a-t-il fait perdre ? mérite-je de gagner ? …
Bref, pas très marrant tout ça et cela gâche un poil le ressenti post-partie.
Bon, n’en faisons pas un plat, on s’est quand même bien régalé et la partie a été du solide, du roc, avec un Patrick, je ne l’ai pas assez souligné, qui me faisait même plus peur que Romain au vu de son positionnement et de ses choix, mais qui a pêché par une réaction trop tardive sur l’amélioration de ses locomotives. Ensuite, il a pris plusieurs fois l’action Productio (2 je crois) en fin de partie et cela m’a également bien arrangé. En effet, les cubes qu’il a placés sont tous sortis (!) et j’ai pu lui en chiper un ou deux, ce qui a assis ma progression, alors qu’il n’avait certainement pas envisagé les choses comme ça. Ensuite, j’avais encore des cubes en réserve dans ma bonne ville de Duluth au nord-est et cela personne ne me le reprendra…

Excellent !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 4 = deux