[04/11/2017] Kryptos, Doggy Bag

Poursuite de la découverte des jeux sortis pour Essen 2017, ou juste avant, avec deux parties bien sympas :
Kryptos : un jeu de devinettes, en quelque sorte, sur les cartes que les autres joueurs ont en main, avec un mécanisme sympa et assez original,
Doggy Bag : un jeu de prise de risque à doser avec une pioche d’os dans un sac, un jeu à revoir, notamment avec des plus jeunes, comme Leila, car j’ai bien bien aimé et je suis curieux de voir ce que ça peut donner… 😉

KRYPTOS

Voici un jeu qui veut nous immerger dans l'univers des espions et des codes secrets. En fait, mécaniquement, on est plutôt sur un truc à la Hanabi, avec un set de cartes qu'on observe soit même et certaines cartes visibles par les autres joueurs, suite à leur découverte. Ce n'est pas un jeu coopératif non plus. Et c'est en fait assez différent. Mais le feeling s'en rapproche et je ne vois pas d'autres jeux à citer en exemple...
Voici un jeu qui veut nous immerger dans l’univers des espions et des codes secrets. En fait, mécaniquement, on est plutôt sur un truc à la Hanabi, avec un set de cartes qu’on observe soit même et certaines cartes visibles par les autres joueurs, suite à leur découverte. Ce n’est pas un jeu coopératif non plus. Et c’est en fait assez différent. Mais le feeling s’en rapproche et je ne vois pas d’autres jeux à citer en exemple…
Chaque joueur dispose devant lui d'une carte de score (avec un marqueur sur le 2 pour démarrer) et de jetons indiquant la couleur des cartes qu'on a eues dans sa main de départ. Me concernant, j'ai donc 2 cartes bleues, 3 rouges, 3 vertes et 3 jaunes. Attention, pour imaginer la valeur de ces cartes, il faut regarder le plateau central car les couleurs sont réparties sur les valeurs...
Chaque joueur dispose devant lui d’une carte de score (avec un marqueur sur le 2 pour démarrer) et de jetons indiquant la couleur des cartes qu’on a eues dans sa main de départ. Me concernant, j’ai donc 2 cartes bleues, 3 rouges, 3 vertes et 3 jaunes. Attention, pour imaginer la valeur de ces cartes, il faut regarder le plateau central car les couleurs sont réparties sur les valeurs…
Voici donc ma main de départ, avec ma répartition des couleurs, sachant qu'on doit impérativement classer ses cartes de la plus petite à la plus grande de la gauche vers la droite... Lesquelles retourner, chacun devant en choisir deux ?
Voici donc ma main de départ, avec ma répartition des couleurs, sachant qu’on doit impérativement classer ses cartes de la plus petite à la plus grande de la gauche vers la droite… Lesquelles retourner, chacun devant en choisir deux ?
Voici comment indiquer, sur le plateau général, les cartes qu'on a retournées... A noter qu'à 3 joueurs on ne joue qu'avec les cartes 1 à 32, deux d'entre elles, non connues, étant mises de côté (une bleue et une rouge comme l'indiquent les jetons à droite).
Voici comment indiquer, sur le plateau général, les cartes qu’on a retournées… A noter qu’à 3 joueurs on ne joue qu’avec les cartes 1 à 32, deux d’entre elles, non connues, étant mises de côté (une bleue et une rouge comme l’indiquent les jetons à droite).
J'ai retenu de retourner les deux cartes que vous ne voyez plus ci-dessus. Pourquoi ? D'abord parce que je me suis basé sur la première retournée par Maitena (une carte faible placée au milieu de sa main, me laissant penser qu'entre elle et moi on avait presque toutes les petites cartes), ensuite au feeling, sans vouloir retourner une carte trop proche de la première et laissant tout ouvert pour ma seule plus grande (en l'occurrence ma 28)...
J’ai retenu de retourner les deux cartes que vous ne voyez plus ci-dessus. Pourquoi ? D’abord parce que je me suis basé sur la première retournée par Maitena (une carte faible placée au milieu de sa main, me laissant penser qu’entre elle et moi on avait presque toutes les petites cartes), ensuite au feeling, sans vouloir retourner une carte trop proche de la première et laissant tout ouvert pour ma seule plus grande (en l’occurrence ma 28)…
A son tour, on doit pointer une carte d'un joueur et lui dire un truc du genre "C'est un 28 jaune". Si c'est vrai, on marque 5 points et il l'indique sur le plateau général, sans oublier de retourner sa carte, dans le cas contraire il tourne la tête pour dire non et on peut payer 1PV pour rejouer une fois.
A son tour, on doit pointer une carte d’un joueur et lui dire un truc du genre « C’est un 28 jaune ». Si c’est vrai, on marque 5 points et il l’indique sur le plateau général, sans oublier de retourner sa carte, dans le cas contraire il tourne la tête pour dire non et on peut payer 1PV pour rejouer une fois.
Plus la partie avance, plus le plateau général se remplit. Moins les possibilités existent. Plus il faut interpréter les questions de chacun, en lien avec les possibilités techniques et sa propre main...
Plus la partie avance, plus le plateau général se remplit. Moins les possibilités existent. Plus il faut interpréter les questions de chacun, en lien avec les possibilités techniques et sa propre main…
Fin de partie, suite à mon dépassement du score à atteindre, 15. Voici nos mains de cartes...
Fin de partie, suite à mon dépassement du score à atteindre, 15. Voici nos mains de cartes…
Ma carte en fin de partie et mes jetons restants...
Ma carte en fin de partie et mes jetons restants…

Durée de la partie : 20 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de la partie :

Total
Maitena 14
Tristan 6
Ludo le gars 17

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’originalité du système de déduction, pourtant tout simple à la base,
– La durée de la partie, intense, mais calibrée et nickel !
– Les choix incessants entre cartes à retourner (au départ) et cartes à pointer pour ne pas se griller soi-même, sans parler des interprétations des réponses des autres…

On a moins aimé
– Le côté quand même très austère du jeu,
– Le hasard que je ne saurais quantifier pour le moment en fonction de sa main de départ et des choix qu’on fait (bons ou mauvais)…

————————————————————————————————————
DOGGY BAG

Deuxième jeu pratiqué ce soir, Doggy Bag, avec un thème hautement improbable (des chiens qui volent des os à leur mentor, lui-même haut-voleur et grand chef des toutous !). Ci-dessus, vous voyez les 8 tuiles d'action sur lesquelles je reviendrai...
Deuxième jeu pratiqué ce soir, Doggy Bag, avec un thème hautement improbable (des chiens qui volent des os à leur mentor, lui-même haut-voleur et grand chef des toutous !). Ci-dessus, vous voyez les 8 tuiles d’action sur lesquelles je reviendrai…
Derrière son paravent, chaque joueur dispose d'une réserve d'os établie à l'avance (voir côté gauche du paravent), lesquels seront placés progressivement dans le sac commun (représentant les os de Fagin, le chef des toutous) en fonction d'une quantité imposée par deux jetons lancés (pile ou face : 1 ou 2) mais chaque joueur mettra bien les couleurs qu'il veut...
Derrière son paravent, chaque joueur dispose d’une réserve d’os établie à l’avance (voir côté gauche du paravent), lesquels seront placés progressivement dans le sac commun (représentant les os de Fagin, le chef des toutous) en fonction d’une quantité imposée par deux jetons lancés (pile ou face : 1 ou 2) mais chaque joueur mettra bien les couleurs qu’il veut…
Une fois que chaque joueur a secrètement placé les os requis dans le grand sac blanc, chacun doit choisir une des tuiles action, en commençant par le premier joueur (moi-même), sachant que le côté jouissif du jeu se situe là : si on veut tenter de voler des os dans le sac, il faut prendre le plus grand numéro, mais cela implique d'en piocher cette quantité-là, sans prendre un seul os noir... ;-) Il y a également un petit pouvoir, applicable de suite, sur la tuile choisie.
Une fois que chaque joueur a secrètement placé les os requis dans le grand sac blanc, chacun doit choisir une des tuiles action, en commençant par le premier joueur (moi-même), sachant que le côté jouissif du jeu se situe là : si on veut tenter de voler des os dans le sac, il faut prendre le plus grand numéro, mais cela implique d’en piocher cette quantité-là, sans prendre un seul os noir… 😉 Il y a également un petit pouvoir, applicable de suite, sur la tuile choisie.
Tristan, fièrement, pioche des os dans le sac, lui qui a choisi, on s'en serait douté, le numéro le plus élevé. Il a un bol de fou et réussit à ne pas prendre de noir, ce qui nous empêche, Maitena et moi, de tenter notre chance (avec nos valeurs plus faibles)...
Tristan, fièrement, pioche des os dans le sac, lui qui a choisi, on s’en serait douté, le numéro le plus élevé. Il a un bol de fou et réussit à ne pas prendre de noir, ce qui nous empêche, Maitena et moi, de tenter notre chance (avec nos valeurs plus faibles)…
Voici donc le butin de Tristan en fin de premier tour, sachant que les os jaunes rapporteront 3 PV, les rouges 2 PV, les gris et les blancs 1 PV... Sur sa tuile de valeur 4, on voit que son pouvoir avait été de regarder dans le sac et donc de comptabiliser le nombre d'os noirs qui s'y trouvaient. C'est là que le jeu est vraiment sympa : chacun met bien les os noirs dans le sac quand il le souhaite et donc aura tendance à prendre une grosse tuile ou une petite en fonction de ça...
Voici donc le butin de Tristan en fin de premier tour, sachant que les os jaunes rapporteront 3 PV, les rouges 2 PV, les gris et les blancs 1 PV… Sur sa tuile de valeur 4, on voit que son pouvoir avait été de regarder dans le sac et donc de comptabiliser le nombre d’os noirs qui s’y trouvaient. C’est là que le jeu est vraiment sympa : chacun met bien les os noirs dans le sac quand il le souhaite et donc aura tendance à prendre une grosse tuile ou une petite en fonction de ça…
Quand Fagin surprend un joueur (un os noir a été pioché), il récupère sur sa tuile tous les os piochés sauf les gris.
Quand Fagin surprend un joueur (un os noir a été pioché), il récupère sur sa tuile tous les os piochés sauf les gris.
Allez, je me sens fou, je me lance dans un tour de tête brulée, en retournant ma tuile choisie, laquelle laisse apparaître un choix entre 8 et 10, voire davantage, ce qui n'est clairement pas sans danger. Un seul joueur peut faire ça, par tour, et ce sera donc moi... Bon, je me limiterai à annoncer 8, faut pas exagérer quand même !
Allez, je me sens fou, je me lance dans un tour de tête brulée, en retournant ma tuile choisie, laquelle laisse apparaître un choix entre 8 et 10, voire davantage, ce qui n’est clairement pas sans danger. Un seul joueur peut faire ça, par tour, et ce sera donc moi… Bon, je me limiterai à annoncer 8, faut pas exagérer quand même !
Yes, yes, yes ! J'ai réussi mon pari de fou en piochant 8 os d'affilée sans en tirer un seul noir ! Du coup, ça va me faire des PV cette affaire.. ;-) Ça couine autour de la table, mais je leur dit qu'ils n'ont qu'à tenter la même chose s'ils l'osent ! ;-) A noter, évidemment, que j'ai fait ce choix après n'avoir mis dans le sac aucun os noir. Par contre, au tour suivant, je crois que je vais me lâcher sur ce point...
Yes, yes, yes ! J’ai réussi mon pari de fou en piochant 8 os d’affilée sans en tirer un seul noir ! Du coup, ça va me faire des PV cette affaire.. 😉 Ça couine autour de la table, mais je leur dit qu’ils n’ont qu’à tenter la même chose s’ils l’osent ! 😉 A noter, évidemment, que j’ai fait ce choix après n’avoir mis dans le sac aucun os noir. Par contre, au tour suivant, je crois que je vais me lâcher sur ce point…
Pas peu contente Maitena, elle qui a réussi à piocher 6 os sans tirer de noir alors que Tristan vient juste d'échouer avec son 7...
Pas peu contente Maitena, elle qui a réussi à piocher 6 os sans tirer de noir alors que Tristan vient juste d’échouer avec son 7…
Fin de partie suite au vidage total de nos os derrière le paravent. Chacun comptabilise ses PV et voilà. Bien sympa, original, ce jeu donne envie d'y revenir...
Fin de partie suite au vidage total de nos os derrière le paravent. Chacun comptabilise ses PV et voilà. Bien sympa, original, ce jeu donne envie d’y revenir…

Durée de la partie : 20 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Total
Maitena 14 (et 2 noirs)
Tristan 8 (et 3 noirs : éliminé !)
Ludo le gars 17 (et 2 noirs)

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’originalité de la prise de risque liée à la pioche dans un sac,
– Le bluff et autres coups fourrés qu’on peut tenter en fonction de la couleur des os mis dans le sac, des effets des tuiles prise et de leur valeur,
– La face « Tête brulée » des tuiles générant un sacré fun !
– La condition d’élimination d’un joueur dès qu’il a 3 os noirs devant lui, pouvant freiner les ardeurs de certains…

On a moins aimé
– Le thème complètement abracadabrant,
– Les illustrations pas trop à mon goût…

————————————————————————————————————

Une réponse à “[04/11/2017] Kryptos, Doggy Bag”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit + = 9