[05/09/2021] City Builder Ancient World

Jeu fraîchement reçu, après un petit retard, et nous allons le découvrir quasiment immédiatement : City Builder Ancient World… Je vous en parle, en détails, dans ce nouveau compte-rendu de partie…

CITY BUILDER ANCIENT WORLD

Waouh ! Le jeu au look BD à fond ! Ça donne très envie…
Remerciements pour les backers de la version Kickstarter au revers du couvercle… J’ai même repéré Jamey Stegmaier parmi eux (l’auteur, entre autres, de Tapestry) !
Superbe idée : inscrire contre le côté de la boîte des indications pour ranger le matériel dans le thermoformage ! Pas mal Inside Up…
Seul hic : mon thermoformage ne correspond pas à ce schéma ! 🙁
Un rack pour les tuiles est sortable de la boîte et ça c’est cool…
Allons-y, à présent, sur le jeu en lui-même…
Ci-dessus, vous pouvez voir les deux étalages de pions qu’on peut prendre (à deux joueurs on les accole, à plus on en a un entre chaque joueur attablé). Il y a 4 couleurs de base (bleu, vert, orange et rouge) et 1 couleur spéciale (le violet). A son tour, si on a besoin d’en prendre, on peut prendre que ceux disponibles de son côté. Bien vu…
Trois tuiles d’objectifs de PV sont étalées sur la table.
Chacun dispose d’un début de ville devant lui (rectangle de deux cases) et il va ajouter, petit à petit, des tuiles d’une case pour l’agrandir. J’ai joué mon tour, c’est à Leila.
Oui, je sais, vous vous dites déjà que ça ne paraît pas hyper lisible et… vous avez entièrement raison ! Ce que vous devez avoir en tête :
– Les tuiles sont fractionnées grâce à des rues pavées (sur les diagonales) qui peuvent créer des quartiers plus ou moins grands,
– Des paysages de 4 couleurs possibles (bleu, vert, orange et rouge) sont présents, voire des statues (= jokers de couleur) ou encore des maisons à toit blanc.
Ci-dessus, la tuile que Leila a ajoutée en haut à gauche comporte une demi-tuile avec une maison à toit blanc et deux quarts de tuile avec un paysage rouge et un vert. Je reviens préciser le rôle de tous ces éléments sous peu…
De son côté, j’ai posé cette tuile en-dessous de ma tuile de départ. L’idée est de créer des quartiers fermés (avec les rues pavées, hein), comportant des paysages colorés de couleurs prenables sur l’un ou l’autre des étalages de pions (un ou deux de la bonne couleur, en fonction de la taille du pion visé, + un autre), sous réserve d’avoir assez de maisons à toit blanc pour les accueillir. Vous suivez ?
Autre possibilité, totalement différente, d’utilisation des quartiers fermés : placer une tuile d’objectif si la forme rectangulaire correspond exactement. Ci-dessus, Leila place un objectif qui lui rapportera 2 PV par tuile qui allonge sa route la plus longue en ligne droite.
Oulhha, mais ça va comboter là, non ? 😉
Ci-dessus, vous pouvez déjà vous rendre compte qu’elle a potentiellement 8 PV en poche !
De mon côté, j’y vais plutôt sur l’idée de construire un super méga gros quartier pour accueillir 5 pions de colons dessus (maximum un par couleur)…
Et ça donne ça ! Pas peu fier le gars… 😉
Les étalages se vident ainsi, restreignant les possibilités adverses car on ne peut pas enlever le dernier pion d’une colonne (séparation entre les joueurs). Ah oui, je précise, les valeurs apparentes sont des PV pour soi ! Ça me donne donc, déjà, pas moins de 1 +2 +4 +7 + 1 = 15 PV !
Père et fille, c’est toujours aussi top !!!
Leila me fait le même coup avec un très grand quartier et pas moins de 5 pions placés… Elle a vidé les étalages de son côté. Ça semble assez cyclique ce jeu, en fait…
« Oui, oui »…
Mais, c’est la fin de partie messieurs dames… Voici à quoi ressemblent nos étalages, parfaitement similaires d’un côté à l’autre avec 34 PV chacun !
La ville de Leila, superbement bonifiée par ses deux tuiles d’objectifs….
Et la mienne, avec des grosses incompréhensions concernant ma tuile de « City Gate » qui me donnait la victoire le soir même, mais pas du tout, en fait, quelques jours après, après échanges sur BGG (ici : https://boardgamegeek.com/thread/2676374/city-gate-scoring ) .
OK, je pleure et je perds. Mais, franchement, ces scores étriqués qui se jouent sur rien, ça ne nous a plu ni à l’un ni à l’autre…

Durée de cette partie : 1 heure – Note de cette partie : 12 / 20

Scores de cette partie :

Colons Nobles Objectifs Score
Leila 1+3+0+13 0+17 12+6 52
Ludo le gars 13+3+0+1 17+0 4+9 47

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le splendide look de la boîte, entre BD fantastique aux tons kitshopastels 😉 voire psychédéliques, un peu comme ceux du jeu Feudum !
– L’idée de montrer comment bien ranger le jeu dans son thermoformage sur le côté de la boîte,
– Le système ingénieux des plateaux de colons / nobles qu’on fait progresser de son côté, ce qui réduit les possibilités de l’adversaire,
– Les quartiers terminés qui peuvent être utilisés de deux manières : colons ou objectifs,
– Le look superbe des pions en bois…

On a moins aimé
– La lisibilité plus que douteuse : tons utilisés, décors chargés, paysages pas très repérables, routes encore pire, texte des objectifs en anglais sans pictogramme, …
– Les scores étriqués, voire qui auraient pu se terminer à égalité, sans trop savoir pourquoi (le contrôle sur le jeu paraît assez sommaire),
– Le prix qui me paraît un peu élevé dans le commerce pour ce type de jeux (ce n’est pas un jeu expert)…

————————————————————————————————————

Une réponse à “[05/09/2021] City Builder Ancient World”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 × neuf =