[05/10/2002] Drake & Drake

Participants
– Bruno C, autrement dénommé le Bruno des Montagnes… Et oui, c’est l’auteur du jeu, s’il vous plaît !!!
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Jeux Descartes, non content de faire la promotion de ses jeux en adressant des boîtes aux webmasters pour critiques et analyses, renforce sa communication au niveau local, grâce à l’initiative de ses boutiques. En tout cas, c’est le cas de la boutique lyonnaise, et on ne va pas s’en plaindre ! Merci à Thierry Gislette pour cette heureuse rencontre avec Bruno Cathala, Serge Laget et Bruno Faidutti.

Que rêver de mieux pour une partie de découverte, que de tester le jeu avec son auteur ? Et bien, j’avoue avoir beaucoup apprécié de pouvoir découvrir Drake & Drake avec Bruno C. en ce samedi 5 octobre 2002.

Bruno prend les pirates violets (couleur vin,
c’est dire…), tandis que je prends le pirates verres (ca, c’est pour
aller avec le vin…).
Les principales règles sont expliquées par l’auteur et npus
attaquons dans le vif du sujet, avec des premiers coups réservés au débarquement de nombreux pirates de part et d’autres, élément logique dans une phase initiale (pourquoi jouer des cartes qui chamboulent le jeu alors que le plateau est vide ?).

Par la suite, je parviens à réussir un joli coup en jouant ma carte Falsification des ordres : les cartes orange préparées par Bruno ne sont pas jouables…
Dommage pour lui qui en avait prévu 2 !!!

Cependant, l’auteur connaît bien son jeu et il n’a pas la délicatesse de me laisser l’emporter 😉


Bruno Cathala en train de procéder aux
décomptes de points dans la boutique Jeux Descartes de Lyon…

Décompte final
Bruno Cathala remporte cette partie avec un total de 445 (195 de territoires + 250 dues aux cases) contre 335 (95 + 240) pour votre serviteur
.

Débriefing
Cette partie de Drake & Drake restera comme un très
bon moment, en compagnie d’un auteur sympathique et simple.

Le jeu présente de très bons atouts (programmation des cartes, anticipation des cartes que va sélectionner l’adversaire, …) et qui devraient, en plus, se révéler au fur et à mesure des parties, notamment grâce à une meilleure connaissance des cartes existantes.
A ce propos, je souhaite insister sur la variante très fine proposée dans la boîte, qui permet à chaque joueur de jouer avec le même tas de cartes, puisque la partie se déroule alors en 2 manches, en inversant les tas. Il est même possible d’imaginer que les joueurs choisissent leurs cartes qu’ils prennent en main…
On imagine aisément les possibilités stratégiques qui en découlent.

Drake & Drake est, au final, un jeu agréable à jouer, d’une durée très raisonnable pour une telle richesse tactique, et certainement un jeu à découvrir qui incitera à aller ouvrir les 2 autres boîtes de la même gamme et du même auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit × 5 =