[06/03/2020] Charterstone – Partie n°5

Nous ne nous arrêtons plus !!! Rendez-vous compte : nous allons débuter notre Charterstone – Partie n°5 après avoir réalisé, donc, pas moins de quatre parties précédentes de ce jeu qui se bonifie au fur et à mesure qu’on progresse dedans…

Comme pour les parties précédemment racontées ici-même, le SPOIL est présent à tous les étages, donc la lecture se fait à vos risques et périls…

CHARTERSTONE – PARTIE N°5

Charterstone, on y retourne pour notre partie n°5 ! Et, au départ, on est très inquiets de la manière avec laquelle on a rangé le jeu fin février : on n’avait pas compris comment gérer l’ultime carte récupérée dans une caisse par un automate, à savoir un complice (un fantôme) ! En effet, nous n’avons aucun pion / jeton / meeple qui le représenterait…
On installe le tout, comme d’habitude, en décidant de placer la carte de complice rose face cachée, dans une défausse en-dessous du plateau des objectifs. Nous suivons, ainsi, la préconisation de Grissom87 : « un automate ne gagne rien pour lui, à part des cartes de personnages et des PV »…
Nous avons installé le plateau, avec nos bonus respectifs liés à nos capacités : +3 PV pour Leila et 1 réputation pour moi. A noter le grossier oubli pour cette partie : nous omettons de construire un bâtiments sur chacun des deux quartiers inactifs de Notre Île… Tant pis !
Par contre, nous n’oublions pas de placer deux îles volantes chacun, soit au-dessus de terrains vides, soit au-dessus de bâtiments qu’on ne pourra donc pas utiliser pour cette partie (sauf le bâtiment vital). Pour les automates, comme nous ne sommes pas trop sûrs de nous, nous décidons de ne pas en mettre et de construire sur les cases vides du plateau dans leur quartier…
Au premier tour de jeu, chacun a joué un ouvrier, de préférence le petit, puisque la règle provisoire de cette partie n°5 est d’interdire le renvoi du gros ouvrier par le petit. Autant procéder dans l’autre sens, pour faire une sorte de mini-boucle sur un bâtiment…
Et ça y est, on est dedans… Miam miam !
Première nouveauté de cette partie, après l’ouverture d’une caisse par mademoiselle Leila : les cartes objets ! Ce sont des sortes de contrat qu’on va pouvoir réaliser directement à partir de l’étalage des cartes de développement (en utilisant probablement une action de récupération de cartes pour ce faire)…
Leila adore ouvrir des caisses !
Et elle nous révèle -enfin !- le vrai fonctionnement des cartes de complices, notre deuxième nouveauté du jour ! Elle récupère un complice de type robot, dont la carte rejoindra l’étalage, mais avec un meeple pour elle. Où sont-ils ??? La réponse dans la vidéo ci-dessous…
Ligne 40 de l’index, tout à fait à droite : ouverture de la boîte magique n°IV…
Et voici de splendides meeples pour représenter nos complices ! Il y en a de 6 sortes différentes, à commencer par les fantômes et les robots, donc, ceux déjà obtenus…
Elle n’est pas peu fière la demoiselle avec son premier robot !
De mon côté, autant je suis au taquet sur la piste de réputation, autant je suis à la rue sur la piste des PV ! Pour Leila, c’est totalement l’inverse…
La voici qui va coller son premier bâtiment sur une île volante de son quartier…
Et, de mon côté toujours, voici comment je compte remonter au score : je réalise coup sur coup, en utilisant le petit puis le gros ouvrier, deux objectifs sur la piste violette !
Petit à petit…
Peu après, je profite de la forge construite par Leila pour récupérer un robot, moi aussi, contre le paiement de deux pièces. A quoi servent les robots ? Tout simplement à agir comme des ouvriers, mais uniquement dans son propre quartier avec la particularité de ne revenir dans sa réserve que par l’action de reprise de tous ses ouvriers… Et ils offrent le gain d’une carte de développement quand ils sont placés : peut-être la meilleure manière de réaliser des cartes objets sans vraiment dépenser d’action ?
La partie se poursuit et c’est, de loin, la plus intéressante de celles jouées jusque là, sans anicroche de règle pour le moment ! 😉
Ils sont pénibles ces automates de vouloir revenir dans la course sur la piste de réputation ! Il va falloir que j’assure le coup… Quant à Leila, elle a dit adieu à tout espoir de gain sur celle-ci…
On n’est pas bien, là ?
Voilà, j’ai assuré le coup, mais je laisse filer l’automate Aû qui possède à présent une avance de 10 PV sur votre serviteur…
Et la partie va bientôt, mais alors vraiment bientôt, s’achever… Leila, elle, a encore tellement de choses à faire, selon elle, si elle veut réussir à atteindre les 40 PV qu’elle vise au moins pour obtenir une étoile de gloire supplémentaire…
Et voici notre troisième nouveauté de cette partie très très riche mais tout à fait compréhensible : les cubes de danger ! Je vous laisse lire…
Leila se fait le plaisir d’ouvrir une nouvelle petite boîte magique, laquelle contient de tout petits cubes…
Le marqueur de progrès ayant rallié la case finale, on sait qu’on en a terminé avec cette très belle partie n°5 ! Elle a duré plus que les 4 premières, mais on s’est nettement plus régalés (surtout moi je pense) et, cerise sur le gâteau, sans souffrir de règles incomprises et qui font mal à la tête juste en fin de partie !!! 😉
Petite vue finale du tableau des quotas…
Et l’étalage des objectifs.
Le plateau des cartes de développement met clairement en évidence qu’on a, pour le moment, totalement négligé les cartes d’objets, pourtant si lucratives (exemple : la clé anglaise coute 2 métaux + 1 argile et rapporte 5 PV + 1 jeton d’influence)…
Voici la consigne qui va couronner clairement Leila (elle a 8 personnages je crois me souvenir…) !
Alors, forcément, c’est elle qui gratte la zone du bas et qui décidera du choix à faire. Sans oublier qu’ainsi elle gagne une étoile de gloire supplémentaire (compensant la non atteinte de la case 40 qu’elle visait)…
Et voici la quatrième nouveauté de cette partie (ça commence à faire beaucoup quand même) : chacun de nous va recevoir un compagnon, charge à nous de lui faire confiance ou pas ! A noter que Leila a suivi mon conseil pour le choix du roi jaune ou rouge en haut à droite : comme on ne sait pas très bien où on va avec ce roi éternel, je lui dis qu’il vaut peut-être mieux équilibrer nos choix au cas où on veuille basculer de l’un à l’autre sur nos dernières parties…
Vue finale de la piste de scores et c’est donc Aû qui gagne…
Collage d’une nouvelle ligne en bas du tableau des quotas, mais cette fois on n’est pas inquiets…
Rendez-vous pour la partie n°6 !

Durée de la partie : 2 heures 45 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Piste Réputation Total
Automate Aû (jaune) 43 7 50
Leila (bleu) 32 0 32
Automate Tomate (rouge) 38 7 45
Ludo le gars (vert) 35 10 45

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Enfin ! Aucun souci de règle à venir pour la partie suivante…
– Les 4 nouveautés de cette partie, toutes plus alléchantes les unes que les autres : les complices, les objets, les cubes de danger et les compagnons,
– L’impression de la montée en puissance du jeu et l’immersion thématique qui se renforce..
.

On a moins aimé
– Le nombre de paramètres / petits éléments à ne pas oublier, notamment pendant la phase de mise en place…

————————————————————————————————————

Une réponse à “[06/03/2020] Charterstone – Partie n°5”

  1. Avec les complices , sachant que vous n’avez débloque encore que deux sortes, vous allez démultiplier les possibilités vraiment…les cubes danger sympa aussi..assez malin l’air de rien…les’complices ca change totalement la physionomie des parties selon que tu as débloque tel ou tel en premier mais c’est un apport considérable pour étoffer les combos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 − un =